Ericsson et Volvo Cars signent un accord mondial de cinq ans autour des véhicules connectés gérés dans le cloud

Par Diane Delesalle, le dimanche 2 décembre 2018, classé dans 5G,Cloud Computing,Voiture connectée

Volvo Cars a retenu Ericsson comme fournisseur d’une plateforme Cloud industrialisée. Ericsson Connected Vehicle Cloud (CVC) gérera les véhicules connectés du groupe pendant cinq ans.

Cette plate-forme permettra d’étendre les services de véhicules numériques à plus de 120 marchés dans le monde au cours des cinq prochaines années. La plateforme permet d’opérer de nombreux services. Parmi ceux-ci, l’on compte la conduite autonome, la gestion de flotte, la télématique, la navigation par GPS, l’infotainment…

Cet accord est le plus important à ce jour pour Ericsson Connected Vehicle Cloud.

Une technologie essentielle pour Volvo

Volvo Cars, comme d’autres acteurs majeurs de l’industrie automobile, met de plus en plus l’accent sur la sécurisation des services de véhicules connectés de haute qualité à mesure que la numérisation accroît l’importance des services logiciels.

Les services embarqués bénéficieront également de l’augmentation de la vitesse, de la faible latence et de la capacité des applications critiques, telles que la conduite autonome, que permettront les réseaux 5G commerciaux.

Comme il se conforme aux règlements européens, les questions autour de la législation poseront donc moins de difficultés aux équipes de développement de Volvo. Surtout, elle permettra de gérer tous les véhicules connectés de la marque, n’importe où dans le monde.

Opérés via plusieurs centres répartis géographiquement, la plate-forme tient pleinement compte des obligations juridiques, de sécurité et de confidentialité à l’échelle mondiale, telles que le respect de la réglementation de l’Union européenne (UE) sur la protection des données (GDPR). Comme il se conforme aux règlements européens, les questions autour de la législation poseront donc moins de difficultés aux équipes de développement de Volvo. Surtout, elle permettra de gérer tous les véhicules connectés de la marque, n’importe où dans le monde.

Les services numériques devenant de plus en plus un facteur de différenciation pour les consommateurs automobiles, le besoin d’une infrastructure de fourniture de services sécurisée et fiable est essentiel pour fournir un service de qualité à grande échelle.

L’offre Ericsson Connected Vehicle Cloud, qui répond aux attentes élevées de Volvo Cars en matière de disponibilité et de stabilité des services et des applications, permet à Volvo Cars de se concentrer sur la création de valeur de l’expérience client numérique des véhicules connectés comme facteur de différenciation.

Ericsson fournit une plate-forme mondiale et hautement évolutive pour les services connectés à Volvo Cars. En éliminant la complexité dans des domaines tels que la législation sur les données et la gestion du stockage, et en améliorant la latence des services,la plate-forme Ericsson Connected Vehicle améliore l’expérience utilisateur globale des services connectés de Volvo Cars.

Ericsson Connected Vehicle Cloud permettra d’innover rapidement et de lancer plus rapidement de nouveaux services au profit des partenaires et des clients de Volvo Cars.

Ce n’est pas la première fois que les deux entreprises concluent à un accord. En 2012, Volvo avait déjà choisi Ericsson comme fournisseur d’une plateforme Cloud consacrée à l’infotainment, aux applications embarquées et aux services de communications.

Pour en savoir plus: Connected Vehicle Solutions

Voitures autonomes connectées en 5G : les essais autoroutiers vont commencer en Europe

La nouvelle initiative d’innovation 5GCroCo conduira des essais à grande échelle de la technologie 5G pour la conduite coopérative, connectée et automatisée.

Le consortium 5GCroCo (Fifth Generation Cross-Border Control), un programme d’innovantion de 17 millions d’euros officiellement lancée le 1er novembre 2018, permettra de tester la connectivité 5G pour l’environnement routier dans des scénarios réels. Il sera déployé sur le corridor transfrontalier européen 5G qui couvre des kilomètres d’autoroutes reliant les villes de Metz en France, Merzig en Allemagne et Luxembourg.

Trois cas d’utilisation liés aux services de mobilité coopérative connectée et automatisée activés par les technologies 5G seront testés dans le corridor, à savoir :
1) l’évitement coopératif anticipé des collisions,
2) la production et la distribution de cartes haute définition dynamiques pour la conduite automatisée et
3) la conduite téléopérée.

 

Cette initiative triennale, qui a reçu près de 13 millions d’euros de financement de la Commission européenne dans le cadre du partenariat public-privé 5G (5G-PPP), est coordonnée par le Centre Tecnològic de Telecomunicacions de Catalunya (CTTC, à Castelldefels, Barcelone). En particulier, M. Jesus Alonso-Zarate, chef du Département des communications de Machine to Machine du CTA, sera le coordonnateur Du consortium 5GCroCo. Ce programme d’innovation rassemble 24 partenaires de sept pays européens, dont des organisations clés du monde des télécommunications et de l’automobile. 5GCroCo coordonne les contributions des principaux constructeurs automobiles, des fournisseurs de niveau 1, des autorités routières, des opérateurs de réseaux mobiles, des fournisseurs de télécommunications et des universités.

5GCroCo concentrera ses essais à grande échelle sur le corridor européen 5G qui relie des villes en France, en Allemagne et au Luxembourg, et fait partie du réseau paneuropéen de corridors 5G qui émerge actuellement grâce à plusieurs accords régionaux. Dans le cadre de ces accords, des centaines de kilomètres d’autoroutes européennes ont été alloués pour les examens de conduite automatisés. Ils couvrent des scénarios allant jusqu’au troisième niveau d’automatisation (SAE Automated Driving Level 3), l’étape où une voiture peut fonctionner seule avec un conducteur présent sous certaines conditions.

Ces corridors sont soutenus par la Commission européenne dans le cadre de son plan d’action 5G. Ce plan vise à assurer le déploiement commercial des technologies 5G d’ici la fin de la décennie. Dans un premier temps, avant un déploiement à grande échelle dans le corridor, 5GCroCo va déployer des projets pilotes locaux dans le centre-ville de Munich, sur l’autoroute A9 allemande et sur la piste d’essai fermée de Montlhéry, en France, ainsi que dans le centre-ville de Barcelone, où un scénario de ville transfrontalière sera reproduit.

5GCroCo validera les technologies 5G de base dans le cadre de scénarios transfrontaliers, transversaux, de constructeurs et d’opérateurs croisés, en mettant l’accent sur les technologies de pointe telles que le Mobile Edge Computing (MEC), l’informatique distribuée, la nouvelle radio 5G, la qualité de service (QoS) de bout en bout avec Network Slicing, la QoS prédictive et un positionnement précis.

En outre, 5GCroCo explorera des modèles commerciaux innovants et contribuera à la définition de la politique et de la réglementation du spectre nécessaires pour garantir le succès de la 5G pour les services CCAM. L’impact de 5GCroCo est également attendu au niveau de la normalisation, tant pour l’industrie des télécommunications que pour l’industrie automobile (3GPP, ISO, etc.).

5GCroCo a pour objectif de contribuer à la consolidation du rôle de leader européen de la technologie 5G, en ouvrant la voie au déploiement commercial de la 5G pour la mobilité coopérative, connectée et automatisée en Europe et dans le monde. En outre, cette action innovante fournira aux consommateurs finaux de nouveaux cas d’utilisation tels que la conduite téléopérée et la génération et la distribution de cartes haute définition pour la conduite automatisée dans des environnements multinationaux.

Pour en savoir plus,

• Site du projets: https://5gcroco.eu/
• 5G-PPP Phase 3 Projects: https://5g-ppp.eu/5g-ppp-phase-3-projects/
• Twitter: @5GCroCo
• LinkedIn: 5GCroCo

http://www.5g-ppp.eu

Véhicules autonomes et connectés : Ericsson signe un accord de partenariat avec l’UTAC CERAM pour le développement de la connectivité 5G de l’autodrome de Linas-Montlhéry.

Par Diane Delesalle, le samedi 6 octobre 2018, classé dans 5G,Événements,Haut Débit,Voiture connectée

Ericsson apportera son expertise dans la mise en place d’un réseau 5G expérimental permettant à l’UTAC CERAM TEQMO de mener ses missions de tests et d’homologation des véhicules autonomes et connectés.

A l’occasion de MondialTech 2018 qui se tient à la Porte de Versailles du 2 au 6 octobre, Ericsson a signé un accord de partenariat avec L’UTAC CERAM, portant sur le déploiement d’un réseau 5G expérimental sur l’autodrome de Linas-Montlhéry, propriété d’UTAC CERAM. Le déploiement de la 5G permettra à ce dernier de mener à bien ses missions de tests et d’homologation des véhicules autonomes et connectés.

 

 

La signature de cet accord de partenariat a été réalisée sur le stand de TEQMO en présence de :

Laurent Benoit, Président du groupe UTAC CERAM

Arnaud Vamparys, Senior VP Radio Networks Orange

Olivier Jeantils, directeur commercial Ericsson

 

L’ambition de TEQMO : devenir le leader européen du véhicule automatisé et connecté

A l’occasion de MondialTech 2018, l’UTAC CERAM a présenté TEQMO®, son nouveau centre technologique dédié à la recherche, le développement et l’homologation des systèmes liés à la conduite automatisée et à la connectivité des véhicules. Sa mission sera d’accompagner constructeurs et équipementiers dans un environnement réglementaire et concurrentiel vivant une mutation sans précédent. TEQMO s’adresse à l’ensemble des acteurs impliqués dans les technologies d’automatisation de la conduite et de la connectivité : constructeurs, équipementiers, fournisseurs de logiciels, opérateurs de télécom, fournisseurs d’infrastructure, startups… L’ambition de TEQMO® est de devenir le leader européen du véhicule automatisé et connecté en devenant le partenaire privilégié des constructeurs des constructeurs et équipementiers dans le développement, la validation et l’homologation de leurs nouvelles technologies.

 

Ericsson : le partenaire naturel du projet TEQMO

Ericsson est le partenaire naturel de ce projet ambitieux étant pionner de la technologie 5G pour les voitures connectées. TEQMO® disposera des principales solutions techniques d’Ericsson en matière de connectivité : Wifi (G5), cellulaire opéré et non opéré (LTE, 5G, PC5). Le réseau privé LTE fourni par Ericsson opère est « 5G ready », ce qui lui permettra de bénéficier prochainement des fonctionnalités de la 5G, notamment en termes de temps de latence et de débit.

Par ailleurs ORANGE et BOUYGUES TELECOM font de TEQMO® leur centre d’expérimentation principal pour la 5G automobile.

 

Ericsson, partenaire de nombreuses initiatives dans le domaine de la voiture connectée

Au mois, de juin 2018, Ericsson avait annoncé sa participation au projet Rouen Normandy Autonomous Lab, premier service de mobilité partagée et autonome à la demande sur routes ouvertes en Europe. Ce service de mobilité global, inclut une application client permettant de réserver son trajet, un poste de contrôle de la flotte, une infrastructure connectée, les réseaux de télécommunications sécurisés, les véhicules autonomes et leurs équipements.

Au mois d’aout 2017, Ericsson, Toyota, NTT, Intel et Denso ont annoncé la création du consortium Automative Edge Computing. Il se concentrera sur le développement de nouvelles architectures informatiques et réseaux pour accommoder la quantité croissance de données générées par les véhicules connectés.

Au mois de juin 2017, le projet 5GCAR, dédié à la 5G pour la voiture connectée, a été attribué à un consortium dirigé par Ericsson. Ce projet vise au développement d’une architecture 5G globale offrant une connectivité réseau optimisée et à la fiabilité maximale de bout en bout entre un véhicule et un autre élément (V2X) ainsi que pour des services V2X à faible latence. Le consortium comprend 14 partenaires : Ericsson, Bosch, Centre Tecnològic de Telecomunicacions de Catalunya, Centro Tecnológico de Automoción de Galicia, Chalmers University of Technology, Huawei, King’s College London, Marben, Nokia, Orange, PSA, Sequans, Viscoda, et Volvo Cars.

 

CES 2014 : Ericsson donne sa vision de la société connectée

Par Benoît Maydat, le mercredi 8 janvier 2014, classé dans Réseaux mobiles,Société en réseau,Vision 2020


Hans Vestberg présente sa vision de la société connectée à la conférence annuelle d’AT&T pour les développeurs, qui a eu lieu à Las Vegas en marge du CES 2014. La voiture connectée et les « toll-free data » (données dont l’accès est subventionné par des partenaires) sont les thèmes phares de la conférence. Hans Vestberg a rappelé qu’Ericsson figure parmi les pionniers de la société connectée, 50% des données circulant sur les réseaux 4G passant aujourd’hui par des équipements Ericsson. Lire la suite…

Ericsson investit dans de nouveaux centres de support R&D et services

Par Corinne Muller, le mardi 3 septembre 2013, classé dans Innovation / R&D,Services,Stratégie

802 millions d’euros (7 milliards de couronnes suédoises) seront consacrées à la construction de 3 centres dédiés aux Technologies de l’Information et de la Communication dans les 5 prochaines années : 2 centres en Europe (Suède) et 1 en Amérique du Nord (au Canada, à Vaudreuil-Dorion dans la banlieue de Montréal au Québec).

Ces centres, de haute technologie et à empreinte carbone réduite, auront pour mission de permettre aux organisations R&D et services d’Ericsson d’accélérer la mise sur le marché d’innovations.

Une étape supplémentaire vers la fourniture de technologies de pointe basées sur le cloud.

Lien vers le communiqué de presse en anglais.