Will Steffen : « Notre monde se transformera ou s’écroulera »

Will Steffen : "L'humanité a les solutions pour se transformer mais elle n'aura pas de deuxième chance en revanche"

Will Steffen : "L'humanité a les solutions pour se transformer mais elle n'aura pas de deuxième chance en revanche"

 Selon Will Steffen, l’humanité a atteint un tournant critique de son histoire. Les dix prochaines années seront à cet égard particulièrement décisives. Soit le monde parvient à se transformer en un monde durable, soit il connaîtra le sort des civilisations mayas ou romaines et s’écroulera. Le directeur de la « Fenner School of Environment & Society » demeure résolument optimiste.

Au cours de ses travaux de recherche universitaire, le professeur américain Will Steffen s’est forgé une connaisssance précise des challenges que doit relever l’espèce humaine au cours du 21ème siècle. Malgré l’énormité et la complexité des enjeux, il ne cède pas au pessimisme. Pour lui, les êtres humains ont les capacités pour résoudre des problèmes aussi cruciaux que le changement climatique par exemple. L’humanité a toujours été constituée de cycles de croissance, de maturité et de déclin. Néanmoins, nous n’avons cette fois pas de seconde chance.

Jeffrey Cole : « Une nouvelle ère pour la publicité »

Par Benoît Chamontin, le vendredi 3 septembre 2010, classé dans Multimédia,Opinion,Stratégie,Vision 2020
JeffreyCole observe depuis plus de 25 ans les évolutions des médias et des technologies de communication

JeffreyCole observe depuis plus de 25 ans les évolutions des médias et des technologies de communication

 Jeffrey Cole est directeur de l’ « Annenberg School Center for the Digital Future » au sein de l’Université de Californie du Sud. A ce titre, il est l’un des observateurs mondiaux les plus avisés sur les questions relatives à Internet. Pour lui, il n’existe aucun doute que la majorité des contenus numériques sera mise à disposition gratuitement. Alors qui paiera ? Sa réponse est sans ambages : la publicité. Le débat reste ouvert !

Durant ces 25 dernières années, Jeffrey Cole a été à la pointe des évolutions dans le domaine des technologies de communication et des médias tant aux Etats-Unis qu’a niveau international. Depuis juillet 2004, il a rejoint l’ « Annenberg School for Communication & Journalism » avec une double casquette : directeur du « Center for the Digital Future » récemment créé et enseignant-chercheur. Sous sa houlette, le centre étudie et propose des pistes de réflexion afin de combiner évolution des technologies de communication et bénéfices réels pour les populations.

Dans la vidéo réalisée dans le cadre du programme d’Ericsson intitulé « 2020 – Shaping Ideas« , Jeffrey Cole revient sur les impacts et les enjeux d’Internet en matière de création et de diffusion des contenus numériques (en anglais) :

George Yeo : « Les politiciens doivent changer pour plus d’humilité »

Par Olivier Cimelière, le jeudi 2 septembre 2010, classé dans Opinion,Vision 2020
George Yeo fut le premier ministre en exercice à ouvrir un blog dès 2006

George Yeo fut le premier ministre en exercice à ouvrir un blog dès 2006

 C’est grandement à cause de la technologie que l’Union Soviétique s’est écroulé. Ce commentaire surprenant émane du ministère des Affaires étrangères de Singapour, George Yeo. Il développe sa pnsée dans la vidéo ci-dessous. Durant ces deux dernières décennies, il a directement vécu en tant que ministre des événements aussi marquants que la fin de la Guerre Froide, l’émergence de l’Asie comme un acteur d’envergure et la dilution progressive du pouvoir politique. Des faits qui selon lui, doivent amener la nouvelle génération de politiciens à plus d’humilité et d’esprit d’ouverture.

En plus de ses fonctions politiques, George Yeo présente une particularité originale dans le monde politique singapourien. Il a été en effet le premier ministre en exercice à ouvrir et animer un blog dès 2006. Sans doute pour mettre en pratique et confronter sa vision prospective du responsabl politique du futur. Vous pouvez visiter son blog à l’adresse suivante : www.beyondsg.typepad.com/ .

Charles Leadbeater : « Du temps des pyramides à celui des nids d’oiseaux »

Par Olivier Cimelière, le mercredi 1 septembre 2010, classé dans Opinion,Stratégie,Vision 2020
Charles Leadbeater : "Le Web va continuer à modifier en profondeur les modèles d'organisation des entreprises"

Charles Leadbeater : "Le Web va continuer à modifier en profondeur les modèles d'organisation des entreprises"

 Les nouveaux temps réclament de nouveaux types d’organisation. Selon Charles Leadbeater, auteur de l’ouvrage intitulé « We Think », le Web a favorisé l’émergence d’entreprises qui s’écartent des modèles hiérarchiques traditionnels. Il a aussi permis aux consommateurs de prendre une part active dans les processus d’innovation. Ces organisations s’apparentent plus à des nids d’oiseaux qu’aux approches pyramidales du haut vers le bas.

Charles Leadbeater est un auteur britannique qui fut également journaliste et l’ancien conseiller du premier Ministre Tony Blair. Dans son ouvrage le plus récent, il explore le nouveau phénomène de la créativité de masse qu’incarnent parfaitement à ses yeux des sites comme YouTube, Wikipedia et MySpace. Pour en savoir plus, visiter le site dédié au livre (en anglais) et à l’auteur (en anglais également).

Sanjay Kaul : « Vers la connectivité du continent africain »

Sanjay Kaul : "Chaque dollar US investi dans les télécoms en Afrique génère en retour 3 dollars pour l'économie"

Sanjay Kaul : "Chaque dollar US investi dans les télécoms en Afrique génère en retour 3 dollars pour l'économie"

 A mesure que les réseaux de télécommunications s’étendent en Afrique, la frontière entre les pays riches et les pays pauvres a tendance à s’estomper. Sanjay Kaul, vice-président Multimédia & Intégration Systèmes d’Ericsson pour la région Afrique Sub-Saharienne, prédit que le continent africain disposera d’ici 2020 du même niveau de connectivité que le reste du monde. Toutefois, pour y parvenir, il faut impérativement mettre en place de nouveaux business models.

L’Afrique est un continent sur lequel Ericsson est très activement impliqué depuis des décennies que ce soit à travers des accords commerciaux avec les opérateurs télécoms, des partenariats avec les ONG comme les Villages du Millénaire ou encore la création de centres d’innovation technologique pour créer des solutions adaptées au contexte africain et aux zones les plus pauvres afin qu’elles bénéficient aussi de la puissance des réseaux.

Pour en savoir plus sur la biographie de Sanjay Kaul, consulter son profil Linkedin et le livre publié en 2008 et intitulé « Business Models for Sustainable Telecoms Growth in Developing Economies ».

Innovation & Silicon Valley : Ericsson apporte son regard

Par Olivier Cimelière, le mercredi 25 août 2010, classé dans Opinion,Stratégie,Vision 2020
Ericsson est implanté en Silicon Valley depuis mi-2009

Ericsson est implanté en Silicon Valley depuis mi-2009

 L’innovation a été sous le feu des projecteurs lors du séminaire “Innovation Leadership: Visions for the Future” qui s’est tenu le 29 juin dans la Silicon Valley. Organisé en partenariat avec le Forum des femmes chefs d’entreprise et cadres dirigeantes, ce séminaire a été l’occasion pour les participants de partager la vision qu’ils nourrissent pour le monde de la communication de demain. Ericsson a apporté sa contribution.

Organisé en partenariat avec le Forum des femmes chefs d’entreprise et cadres dirigeantes (FWE&E) et s’inscrivant dans le cadre de la campagne “2020, des visions pour le futur” lancée par Ericsson, ce séminaire a rassemblé tout un panel d’experts.  « Les entreprises sont confrontées au défi de créer et stimuler un environnement innovant sur ce marché très actif, guidé par une vision à court terme sur les livraisons de produits et les résultats », a affirmé Maya Strelar-Migotti, responsable du Pôle Développement pour les solutions IP et Haut débit chez Ericsson. « Cette rencontre a donné une occasion unique d’échanger des idées sur la façon de relever ce défi et de créer de l’innovation au sein des entreprises », a-t-elle ajouté.

Sara Beckman, professeur en développement de nouveaux produits et management des opérations à la Haas School of Business de l’université de Californie à Berkeley et principale intervenante lors du séminaire, a fourni un éclairage sur les similitudes et les différences entre les processus traditionnels axés sur l’innovation incrémentale par la qualité et la maîtrise. Son discours a également porté sur la potentialité d’une innovation radicale ou de rupture par des processus plus créatifs et expérientiels, comme par exemple le “Design Thinking », dont elle a décrit les quatre étapes principales : Lire la suite…

Vint Cerf : « La connectivité sera totalement notre quotidien »

Par Olivier Cimelière, le jeudi 17 juin 2010, classé dans Haut Débit,IP,Opinion,Vision 2020
Vint Cerf est l'un des pères de l'Internet apparu en 1973

Vint Cerf est l'un des pères de l'Internet apparu en 1973

 Il y a presque 40 ans, Vint Cerf a été l’un des architectes d’Internet. En 1973 précisément ! Aujourd’hui, ses cartes de visite mentionnent le titre de « Chief Internet Evangelist  » chez Google. Lorsqu’il regarde dans le futur, il voit des ordinateurs et des appareils électroniques devenir de plus en plus intelligents. Le téléphone mobile sera lui bien plus qu’un outil : un authentique compagnon au quotidien.

Pour Vint Cerf, il n’y a aucun doute. La connectivité des objets sera totale en 2020. Il imagine même une personne conversant dans une langue avec son appareil et son interlocuteur le comprenant immédiatement dans une autre langue. Ou encore la prise de photo d’un monument et l’interrogation instantanée via le réseau pour en savoir plus sur l’historique, les caractéristiques, etc.

Pour en savoir plus sur la biographie et les nombreuses activités de Vint Cerf, vous pouvez consulter sa fiche sur Wikipedia : http://en.wikipedia.org/wiki/Vint_Cerf .

Vous pouvez également lire un article intéressant paru en février 2009 sur le site ReadWriteWeb France où Vint Cerf évoque les conséquences possibles de la raréfaction des adresses IP actuelles.

Anne Lise Kjaer : « L’entreprise victorieuse du 21ème siècle fera une large place aux femmes »

Anne Lise Kjaer : "La femme est l'avenir de l'entreprise du 21è siècle"

Anne Lise Kjaer : "La femme est l'avenir de l'entreprise du 21è siècle"

 A l’heure où les médias français ont largement évoqué l’arrivée de plusieurs femmes au sein des conseils d’administration des grandes entreprises françaises, le blog d’Ericsson France poursuit sa série « Vision 2020 » avec l’intervention d’une experte dont la pensée s’inscrit pleinement dans cette tendance de fond.

Anne Lise Kjaer est une futurologue danoise. Elle étudie les tendances sociétales. Pour elle, l’entreprise victorieuse du 21ème siècle sera celle qui fera une large place aux femmes dans ses instances dirigeantes. Selon elle, l’entreprise devra être moins hiérarchique et plus tournée vers la co-opération, l’inspiration et l’éducation. Des valeurs qui sont à ses yeux, mieux portées par les femmes. L’empathie et l’accent sur l’éthique seront également des valeurs prééminentes d’après Anne Lise Kjaer.

Pour approfondir la vision d’Anne Lise Kjaer qui conseille par ailleurs de nombreuses entreprises comme Sony, Nokia, Swarovski, IKEA, Gap et Toyota, vous pouvez également visiter le site de son agence : www.kjaer-global.com/. Regardez également la vidéo ci-dessous (en anglais) :

50 milliards de connexions … même avec le chien !

Que diriez-vous d'avoir votre chien préféré connecté grâce à un collier pour vous dire quand il est content ?

Que diriez-vous d'avoir votre chien préféré connecté grâce à un collier pour vous dire quand il est content ?

 Imaginez un monde où vous pourriez changer le motif de votre T-shirt en téléchargeant une nouvelle image ou danser virtuellement avec une personne d’un autre pays. Science-fiction ? Délire de technicien fou ? Pas du tout ! Ericsson y travaille déjà et s'inscrit totalement dans la vision de 50 milliards d'objets connectés en 2020 !

C’est en février 2010 au Mobile World Congress (MWC) à Barcelone qu’Ericsson lançait l’idée de 50 milliards d’appareils connectés en 2020, comptant bien entraîner dans son sillage opérateurs et fabricants d'objets qui auraient intérêt à être connecté !

Bo Ribbing, responsable du programme marketing d'Ericsson pour l’initiative « 50 milliards d’appareils connectés » est persuadé que cet horizon ne relève pas du fantasme : « Jusqu’à présent, notre priorité était de connecter les gens et les ordinateurs portables. Certes, il reste encore des possibilités de croissance dans ces secteurs, mais il faut anticiper et réfléchir à ce que l’on pourrait connecter d’autre dans le futur. Avec cette vision de 50 milliards d'objets, Ericsson voulait faire passer le message qu’il ne s’agit plus seulement de connecter les gens : il faut connecter tous les types d’appareils » .

Au cours de la prochaine décennie, ce sont les téléviseurs, les consoles de jeux, les lecteurs audio et les appareils photos que nous pourrions voir connectés aux réseaux mobiles. Pour certains types d'appareil, c'est d'ailleurs déjà le cas. Alors, que pourrions-nous connecter en plus d’ici 10 ans ? L'expérience du « Connected Tree » a montré l'étendue quasi infinie des possibilités.

Que diriez-vous ainsi d'avoir votre chien préféré connecté grâce à un collier qui pourrait vous dire quand il est content, quand il a faim ou… quand il a envie de faire pipi ? Que dire de votre balle de golf ensablée dans un bunker ou cachée dans des buissons ? vous imaginez ? Plus jamais de balles perdues si elle était connectée !  Et votre casque de ski ? Y avez-vous penseé pour trouver un ami ou un membre de la famille quand vous êtes bloqué sur une pente ou perdu sur une piste ?

Andreas Hessler, responsable du programme stratégique d'Ericsson pour l’initiative « 50 milliards d’appareils connectés » est convaincu que tout ce qui peut tirer profit d’une connexion sera connecté au fu

r et à mesure que les coûts diminueront. Lire la suite…

En route pour le futur des médias mobiles selon MOCOM2020

Un espace pour réfléchir au futur des communications mobiles

Un espace pour réfléchir au futur des communications mobiles

 MOCOM2020 est un think tank non-lucratif qui développe une réflexion prospective autour des médias et des communications mobiles et de leur impact sur l’économie, la société et la technologie. Avec pour ligne d’horizon l’année 2020, ce think tank rassemble des penseurs, des visionnaires, des universitaires et des entrepreneurs pour publier régulièrement des points de vues et des vidéos sur ce que pourrait être le futur des communications mobiles.

Le projet MOCOM2020 a été conjointement créé par le MVNO (opérateur télécoms virtuel) allemand Simyo et l’agence de communication et d’innovation numérique Ahead of Time. Le PDG et fondateur de Simyo, Rolf Hansen est absolument convaincu par les technologies numériques. Il a d’ailleurs établi pour sa propre entreprise un dialogue à 360° avec ses consommateurs à travers un blog spécifique et une plateforme en ligne. Pour en savoir plus, visitez le site (en allemand) : www.simyo.de .

L’agence Ahead of Time est également à la pointe de l’innovation numérique. Elle gère d’ailleurs exclusivement la carrière en ligne et les activités sur les réseaux sociaux du chanteur de folk-rock écossais Donovan. Pour connaître l’agence, visitez son site (en allemand) : www.aheadoftime.de

Pour découvrir la vision du projet MOCOM 2020, regardez la vidéo ci-dessous (en anglais) :