Ericsson publie ses résultats pour l’exercice 2011

Par Corinne Muller, le mercredi 25 janvier 2012, classé dans Stratégie

Ericsson estime que les fondamentaux de l’industrie continuent d’être solides pour un développement positif sur un plus long terme.

« En 2011, nous avons enregistré une forte croissance de nos ventes et une augmentation de notre résultat net. Le 4ème trimestre a été cependant marqué par un développement plus faible dans le domaine des Réseaux ainsi que par l’impact attendu du changement de business mix sur la marge brute, avec plus de projets de couverture et de modernisation de réseaux en Europe ainsi qu’une augmentation de la part des services dans notre activité » a déclaré Hans Vestberg, Président et CEO d’Ericsson.

« Les ventes du groupe au 4ème trimestre ont été stables comparé à l’an dernier et en augmentation de 15% séquentiellement, ce qui est plus faible que la normale pour le 4ème trimestre. La croissance séquentielle est essentiellement tirée par le fort développement de 32% enregistré dans le domaine des Services. Les ventes dans le domaine des Réseaux ont cru faiblement, seulement de 2%, essentiellement en raison du ralentissement des dépenses des opérateurs en Amérique du Nord et en Russie après une période d’investissements importants pour accroître leur capacité – une tendance déjà présente au 3ème trimestre. De plus, nous avons observé au cours du trimestre une plus grande prudence des opérateurs, du fait des incertitudes économiques et de l’instabilité politique dans certains pays.

2011 a été une année de forte croissance au niveau des ventes, de l’ordre de 12%. A périmètre comparable et avec l’ajustement lié aux effets du taux de change et aux couvertures de risque, les ventes ont cru de 19%. En dépit de la faiblesse des résultats enregistrés par nos co-entreprises, le résultat net a augmenté de 1,3 milliard à 12,6 milliards de couronnes suédoises (SEK), tiré par des ventes plus importantes et des charges de restructuration plus faibles. Le conseil d’administration propose pour 2010 un dividende de 2,50 SEK (2,25), en augmentation de 11%. Lire la suite…

Ericsson partie prenante de l’offre de reprise des brevets de Nortel

Le portefeuille de Nortel comprend près de 6 000 brevets et demandes de brevets qui s’inscrivent dans le cadre des technologies de l’information et de la communication (TIC), autour des télécommunications, des sites de recherche sur Internet et des réseaux sociaux.

Le portefeuille de Nortel comprend près de 6 000 brevets et demandes de brevets.

Comme annoncé de son côté par Nortel Networks Corporation, un consortium regroupant plusieurs entreprises de haute technologie, dont Ericsson fait partie, a présenté les meilleures enchères pour reprendre la totalité des brevets restants de Nortel, et des demandes de brevets en cours, pour un montant cash estimé à 4,5 milliards de dollars US. La transaction reste toutefois soumise à l’agrément des tribunaux de commerce américain et canadien compétents en la matière (Bankruptcy Courts).

Le portefeuille de Nortel comprend près de 6 000 brevets et demandes de brevets qui s’inscrivent dans le cadre des technologies de l’information et de la communication (TIC), autour des télécommunications, des sites de recherche sur Internet et des réseaux sociaux. Il couvre également entre autres les réseaux mobiles, la technologie LTE et les réseaux de données, ainsi que des brevets relatifs à l’optique, à l’Internet, aux fournisseurs de services et aux semi-conducteurs.

« Le portefeuille de brevets de Nortel reflète plus d’un siècle d’activités de recherche & développement et comprend certains brevets essentiels dans les télécommunications et dans d’autres secteurs industriels. Nous estimons que le consortium offre les meilleures perspectives d’utilisation des brevets de Nortel, d’une manière pleinement favorable à l’industrie sur le long terme. »

Kasim Alfalahi, responsable du département Propriété Intellectuelle d’Ericsson

TV connectée : l’ultime expérience pour le téléspectateur

La TV connectée est encore loin d'avoir dévoilé tout son potentiel auprès des utilisateurs

La TV connectée est encore loin d'avoir dévoilé tout son potentiel auprès des utilisateurs

 La télévision connectée est devenue un sujet technologique à l’actualité grandissante, notamment depuis l’annonce du lancement de Google TV en 2010. La dernière édition du salon électronique grand public IFA à Berlin en septembre dernier a confirmé cette tendance. Dans les années à venir, nous ne regarderons et ne consommerons plus la télévision de la même manière.

Shirlene Chandrapal, directrice TV connectée pour Yahoo! Europe, a confié son analyse d’un marché dont l’évolution ne fait que commencer et ce que les utilisateurs vont en retirer. En 2009, Yahoo! Connected TV avait déjà lancé un widget pour permettre à l’internaute de surfer depuis le canapé de son salon sur son écran  de télévision. Pour le célèbre portail Web, la TV connecté est sans nul doute l’un des services numériques majeurs de demain. Regardez la vidéo (en anglais) :

Lire la suite…

Ericsson reçoit deux CSI Awards pour ses solutions vidéo & IPTV

Par Benoît Chamontin, le vendredi 8 octobre 2010, classé dans Industries non télécoms,IP,Multimédia,Télévision
Avec IPTV Remote, Ericsson a reçu un 2ème trophée dans la catégorie "Meilleure technologie ou service Télévision sur IP"

Avec IPTV Remote, Ericsson a reçu un 2ème trophée dans la catégorie "Meilleure technologie ou service Télévision sur IP"

 Ericsson vient de se voir attribuer un premier « CSI Product of the Year Award » pour XPort, sa solution de contenu à la demande. Instaurée par le magazine CSI, cette prestigieuse récompense a récompensé les solutions qui font preuve d’une véritable innovation technologique lors d’une cérémonie qui s’est tenue durant le congrès IBC à Amsterdam en septembre dernier.

Meilleure solution de contenu à la demande » avec son offre Xport Time-Shifted TV. Cette solution de Timeshift de future génération hisse la gestion des services de vidéo à la demande (VoD) à de nouveaux sommets, en permettant aux clients du numérique de faire une expérience semblable à celle de l’enregistrement vidéo numérique. Cette solution permet de renforcer la fidélisation et de réduire le taux de rotation, tout en ajoutant des fonctionnalités qui offrent plus de flexibilité aux clients pour regarder leurs programmes TV favoris.

« Nous sommes très heureux d’avoir reçu ce Prix du Produit CSI de l’Année et de pouvoir parallèlement fêter une excellente année pour l’équipe TV d’Ericsson  », souligne Staffan Pehrson, en charge du pôle Solution Area TV d’Ericsson. « Cette récompense souligne notre capacité à concrétiser les souhaits des téléspectateurs et à fournir aux opérateurs les technologies et les solutions avancées requises pour concrétiser l’apparition de la TV de future génération. »

Ericsson a également reçu un deuxième trophée au cours de l’événement dans la catégorie « Meilleure technologie ou service Télévision sur IP » pour son produit IPTV Remote.

Pour consulter l’intégralité du palmarès 2010, visiter le site du magazine CSI : www.csimagazine.com/awards/index.php

Proposons des offres payantes de haute qualité face au piratage des contenus TV et vidéo

Seuls des contenus TV/vidéo de haute qualité détourneront les consommateurs du piratage

Seuls des contenus TV/vidéo de haute qualité détourneront les consommateurs du piratage

 Les consommateurs sont prêts à payer pour de la vidéo ou de la TV en ligne dans la mesure où le service offert répond à leurs attentes. Niklas Rönnblom, consultant sur les tendances consommateurs au Ericsson Consumer Lab livre ses observations. Le piratage des contenus n’est pas une fatalité pour peu qu’on propose des offres légales attractives et de qualité.

Un des principaux enjeux dans le domaine de la télévision et de la vidéo est d’offrir un service qui soit axé autour du comportement et des besoins du consommateur, plutôt que sefocaliser sur ce qui est techniquement faisable. Aujourd’hui, la consommation de télévision et de vidéo revêt des formes aussi diverses que variées, évoluant au gré des circonstances ou de l’humeur du consommateur. Si l’écran de télévision traditionnel est souvent considéré comme synonyme d’expérience visuelle supérieure, celui-ci peut dans certains cas constituer un facteur limitant. Les consommateurs sont de plus en plus nombreux à adopter un comportement versatile, alternant entre services à la demande et diffusion télévisuelle classique, sur des terminaux différents, adaptant leur choix à chaque situation.

Parallèlement, on constate qu’un nombre croissant de consommateurs recourt aujourd’hui à des canaux de distribution illégaux. Or, on peut s’attendre à ce que cette augmentation du piratage se poursuive jusqu’à que le marché soit capable d’offrir au consommateur des services légaux qui répondent véritablement à ses besoins et ses habitudes. Dans cette optique, il est impératif que le secteur commence à orienter le consommateur vers les bons choix, plutôt que de l’y contraindre au moyen de menaces et de sanctions. Lire la suite…

Etude exclusive Ericsson sur la TV : la consommation « on demand » et payante va nettement s’accentuer

Plus de 70% des consommateurs de l'étude Ericsson téléchargent des contenus pour les visionner plus tard à leur convenance

Plus de 70% des consommateurs de l'étude Ericsson téléchargent des contenus pour les visionner plus tard à leur convenance

Le marché de la consommation de contenus télévisuels va continuer de connaître des transformations radicales. C’est l’un des enseignements majeurs d’une étude dévoilée le 26 août par le Consumer Lab d’Ericsson lors d’une conférence de presse à Londres. Les principaux leviers du changement proviennent de la télévision par Internet (IPTV), des tablettes tactiles et d’une consommation de contenus à la demande. L’étude estime également que les contenus payants seront en hausse dans un avenir proche si la qualité et la facilité d’usage sont satisfaits. L’étude reflète les résultats de 7 marchés majeurs équivalant au total à 300 millions de consommateurs.

Ericsson Consumer Lab vient de diffuser les résultats d’une étude de marché récente intitulée « Multi Screen Media Consumption 2010 ». L’étude repose sur des données marchés recueillies en Chine, Allemagne, Espagne, Suède, Taiwan, Royaume-Uni et Etats-Unis. Au total, l’échantillon analysé représente l’équivalent d’un marché de 300 millions de consommateurs.

Parmi les nombreuses observations que contient l’étude, celle-ci montre notamment que les gens consacrent plus de 35% de leur temps de loisirs à regarder la télévision et des contenus vidéos. Ces mêmes personnes sont également de plus en plus familières avec les nouvelles technologies. Une familiarité qui modifie et favorise de nouveaux modèles de consommation télévisuelle.

Même si au moins une fois par semaine, 93% d’entre eux regardent toujours les programmes TV de manière « linéaire » (c’est-à-dire à l’heure programmée par le diffuseur), ces mêmes programmes sont de plus en plus accessibles à travers de nouveaux canaux de distribution. Ainsi chaque semaine, plus de 70% des consommateurs de l’étude Ericsson téléchargent des contenus pour les visionner plus tard à leur convenance. Ils regardent aussi des contenus vidéo diffusés en streaming. Lire la suite…

Technology for Good (18) : Retour dans la ville suédoise qui amène le haut débit pour tous

Janne Eriksson : "Le haut débit pour tous a rendu la ville d'Hudiksvall plus attractive"

Janne Eriksson : "Le haut débit pour tous a rendu la ville d'Hudiksvall plus attractive"

 Janne Eriksson, un employé de 42 ans dans une scierie, vit avec son épouse Magdalena et leur jeune fils de cinq ans, Ludvig, en périphérie d’Hudiksvall, une ville suédoise industrielle de 37 000 habitants sur les bords de la mer Baltique. Depuis qu’il s’est installé dans la région il y a maintenant vingt ans à environ 300 km au nord de Stockholm, il a vu l’évolution des capacités de communication, avec notamment le passage d’un accès Internet par ligne téléphonique à des offres à haut débit. Témoignage d’un quotidien à haut débit !

Janne Eriksson est aujourd’hui abonné à un bouquet haut débit qui comprend l’Internet, le téléphone IP, la télévision IP et la vidéo à la demande. Il juge très positif l’impact que ce type d’offres peut avoir dans sa vie, et dans celle de ses concitoyens. « Le haut débit simplifie la vie à bien des égards », explique-t-il. « Cela me fait gagner du temps. Je peux régler mes factures et utiliser d’autres services bancaires à tout moment depuis mon domicile. Je peux également accéder aux informations locales, nationales et internationales et, grâce à la vidéo à la demande, je peux choisir un film avec ma télécommande, sans devoir me rendre en ville pour en louer un. Et mon épouse peut également travailler à domicile désormais. Disposer de connexions large bande rapides et fiables est pour nous un avantage considérable dans bien des domaines ». Lire la suite…

Inde : Ericsson décroche son plus gros contrat de réseau fibre optique

Objectif du contrat Radius-Ericsson : 600 000 domiciles et entreprises connectés à la fibre optique GPON

Objectif du contrat Radius-Ericsson : 600 000 domiciles et entreprises connectés à la fibre optique GPON

 Le fournisseur indien d’infrastructures télécoms, Radius Infratel, vient de signer un contrat majeur avec Ericsson pour la fourniture de réseaux haut débit fibrés GPON jusqu’au domicile. Un contrat qui ouvre des perspectives majeures pour les fournisseurs de services, les gestionnaires de parcs locatifs et les promoteurs immobiliers. Aujourd’hui, plus d’un demi million d’Indiens bénéficie déjà d’une connexion haut débit fixe.

Acteur leader sur le marché des infrastructures réseaux fixes, Radius Infratel Pvt. Ltd connecte les foyers indiens à des réseaux fibrés haut débit depuis 2009. Fort de l’écho très positif rencontré auprès des résidents comme auprès des bailleurs et des agents immobiliers, Radius a choisi de maintenir la dynamique enclenchée avec la signature d’un nouveau contrat avec Ericsson autour de l’accès au haut débit en Inde. Ce contrat représente l’équivalent de 600 000 domiciles et entreprises qui pourront à terme bénéficier du plus haut débit du marché grâce à la solution de télécommunications fibre optique d’Ericsson, EDA 1500 GPON (Gigabit-capable Passive Optical Networks).

Avec l’utilisation de cette plateforme de communication, Radius va pouvoir installer des services dans les immeubles comme la gestion de parkings, le contrôle des accès, l’éclairage automatique et la sécurité des locaux à travers une infrastructure unique intégrée. Infrastructure qui sera par ailleurs ouverte et partagée avec d’autres fournisseurs de services parmi lesquels les abonnés pourront sélectionner les services qui leur conviennent le mieux. Lire la suite…

Taiwan : HYA Cable propose des services de TV avancés grâce à Ericsson

180 000 abonnés de HYA Cable bénéficieront de services TV avancés

180 000 abonnés de HYA Cable bénéficieront de services TV avancés

 Ericsson a fourni au cablo-opérateur taïwanais Hsin Yeong An (HYA) Cable, une solution tête de réseau entièrement redondante lui permettant d’offrir à ses abonnés une offre de services plus riche. Les clients de HYA Cable bénéficieront ainsi de la haute définition et d’un choix de programmes plus varié.

L’opérateur taïwanais HYA Cable est désormais équipé pour pouvoir offrir des services TV avancés à 180 000 abonnés. Ceux-ci vont bénéficier de la haute définition et d’un choix de chaînes plus grand, le tout conjugué avec une expérience utilisateur plus riche.

« Les consommateurs sont demandeurs de services TV plus avancés, procurant une meilleure qualité d’image et un choix de contenu plus diversifié. Notre ambition étant de fournir un service qui va au-delà des attentes de nos clients, il était important pour nous de choisir une solution qui nous permette d’atteindre cet objectif », a déclaré Chun-Lung Wu, président de HYA Cable. « Nous sommes ravis de tirer profit de la solide expérience d’Ericsson en matière de systèmes avancés de nouvelle génération et de pouvoir ainsi procurer au consommateur une expérience télévisuelle largement enrichie. ». Lire la suite…

Chine : Star s’associe à Ericsson pour permettre le lancement de services de vidéo à la demande

Par Olivier Cimelière, le mardi 13 juillet 2010, classé dans Multimédia,Réseaux fixes,Télévision
Les téléspectateurs de la province chinoise de Hebei pourront désormais regarder le contenu qu’ils veulent quand ils le veulent

Les téléspectateurs de la province chinoise de Hebei pourront désormais regarder le contenu qu’ils veulent quand ils le veulent

Ericsson vient de fournir à Star Software Technology Co. Ltd., fournisseur chinois de solutions de TV numérique, un système permettant aux opérateurs de la province de Hebei, située dans le nord de la Chine, de proposer des services de vidéo à la demande (VOD) via le câble.

La solution back-office centrale offrira aux cablo-opérateurs de la région la possibilité de proposer à leurs abonnés un service amélioré grâce au lancement de catalogues de vidéos à la demande. Pour les téléspectateurs, ce service se traduira par un choix de programmes plus varié et par une plus grande souplesse puisqu’ils auront la possibilité de regarder le contenu qu’ils désirent au moment où ils le souhaitent.

Star a choisi la solution back-office OpenStream Digital Services Platform d’Ericsson pour permettre de lancer des services de vidéo à la demande via le câble dans l’ensemble de la province de Hebei. Lire la suite…