TV connectée : l’ultime expérience pour le téléspectateur

La TV connectée est encore loin d'avoir dévoilé tout son potentiel auprès des utilisateurs

La TV connectée est encore loin d'avoir dévoilé tout son potentiel auprès des utilisateurs

 La télévision connectée est devenue un sujet technologique à l’actualité grandissante, notamment depuis l’annonce du lancement de Google TV en 2010. La dernière édition du salon électronique grand public IFA à Berlin en septembre dernier a confirmé cette tendance. Dans les années à venir, nous ne regarderons et ne consommerons plus la télévision de la même manière.

Shirlene Chandrapal, directrice TV connectée pour Yahoo! Europe, a confié son analyse d’un marché dont l’évolution ne fait que commencer et ce que les utilisateurs vont en retirer. En 2009, Yahoo! Connected TV avait déjà lancé un widget pour permettre à l’internaute de surfer depuis le canapé de son salon sur son écran  de télévision. Pour le célèbre portail Web, la TV connecté est sans nul doute l’un des services numériques majeurs de demain. Regardez la vidéo (en anglais) :

Lire la suite…

La TV numérique terrestre HD arrive dans les foyers finlandais avec Ericsson

Par Benoît Chamontin, le mardi 28 septembre 2010, classé dans Industries non télécoms,Multimédia,Télévision
Objectif : 60 % des foyers finlandais équipés de la TV terrestre numérique d’ici 2011

Objectif : 60 % des foyers finlandais équipés de la TV terrestre numérique d’ici 2011

 Le plus grand câblo-opérateur finlandais, DNA, va déployer la télévision numérique terrestre haute définition dans 1,5 million de foyers d’ici 2011. Le déploiement est déjà prévu dans les grandes villes finlandaises d’ici la fin de l’année. Choisi comme maître d’oeuvre, Ericsson assurera le déploiement du réseau, l’intégration des systèmes et la fourniture de services de maintenance et de support.

Goûter à la TV HD, c’est l’adopter ! Pour DNA, opérateur mobile et principal câblo-opérateur finlandais, avec une part de marché de 43 %, c’est l’objectif primordial afin que la Finlande figure parmi les premiers pays au monde à bénéficier de la télévision numérique terrestre (TNT) haute définition via l’antenne TV actuelle.

Grâce à l’accord qu’il a passé avec Ericsson, le câblo-opérateur DNA va offrir l’expérience de la haute définition à 60 % des foyers finlandais équipés de la TV terrestre numérique d’ici 2011. Ericsson va débuter le déploiement du réseau de TV HD terrestre dès aujourd’hui afin de respecter les objectifs de couverture assignés par DNA d’ici fin 2011. Entretemps, le service sera déjà disponible dans les grandes villes et leurs environs d’ici la fin 2010. Lire la suite…

Ericsson donne accès à la TV numérique publique aux Australiens en zone rurale

Par Olivier Cimelière, le lundi 27 septembre 2010, classé dans Industries non télécoms,Télévision
Près de 247 000 foyers australiens situés dans les « zones noires » vont pouvoir bénéficier des programmes numériques d'ABC

Près de 247 000 foyers australiens situés dans les « zones noires » vont pouvoir bénéficier des programmes numériques d'ABC

 Ericsson vient de signer un nouvel accord-cadre d’une durée de 5 ans avec le groupe audiovisuel public australien ABC. L’équipementier fournira une solution technologique de compression et diffusion vidéo dans le cadre de la stratégie gouvernementale de migration de la télévision analogique vers la télévision numérique gratuite. Des centaines de milliers d’Australiens habitant en zone rurale vont désormais pouvoir accéder à la télévision numérique gratuite et avoir ainsi un choix élargi de programmes et une meilleure qualité d’image.

A ce jour, les centaines de milliers d’Australiens vivant en zone rurale n’ont pas la possibilité, contrairement à leurs concitoyens urbains, de vivre l’expérience d’une télévision numérique gratuite et de haute qualité. A travers un nouvel accord-cadre d’une durée de cinq ans, le groupe audiovisuel australien ABC et l’équipementier suédois Ericsson vont remédier à cet obstacle.

Grâce à la dernière technologie de compression mise au point par Ericsson pour la diffusion vidéo par satellite, ABC va en effet pouvoir étendre à l’ensemble du pays la couverture de ses services de télévision numérique, que ce soit en haute définition ou en définition standard. Lire la suite…

Media Delivery Network : la nouvelle solution de vidéo sur IP d’Ericsson

Par Olivier Cimelière, le lundi 20 septembre 2010, classé dans Industries non télécoms,IP,Multimédia,Télévision
La vidéo sur IP devrait représenter plus de 90 % du trafic réseau d'ici à quelques années

La vidéo sur IP devrait représenter plus de 90 % du trafic réseau d'ici à quelques années

 Résultat de l’essor rapide que connaît la vidéo en ligne auprès des consommateurs, la vidéo sur IP devrait selon les prévisions représenter plus de 90 % du trafic réseau d’ici à quelques années. A ce jour, le chiffre varie déjà entre 35 et 60 % selon les pays. Afin d’aider les diffuseurs et les opérateurs à fournir des services TV adaptés à la demande et à optimiser le potentiel de leurs réseaux, Ericsson propose aujourd’hui la solution Media Delivery Network (MDN), une solution complète de diffusion vidéo sur IP.

Media Delivery Network est une nouvelle solution proposée par Ericsson pour la diffusion de contenu vidéo sur IP. Cette solution répond à la demande des utilisateurs tout en réduisant les coûts liés à l’augmentation du trafic pour les opérateurs. Associant également un réseau de distribution de contenu avec le large portefeuille de solutions TV d’Ericsson, cette solution orientée médias permettra également aux opérateurs et aux diffuseurs de tirer de nouveaux revenus de cette croissance du trafic vidéo, sans augmenter les coûts de réseau.

Avec la demande de plus en plus forte du consommateur pour une expérience TV de haute qualité et à la demande, de même, la quantité de trafic vidéo OTT (over-the-top) transportée sur les réseaux des opérateurs ne cesse de s’accroître au fil des années. Lire la suite…

Proposons des offres payantes de haute qualité face au piratage des contenus TV et vidéo

Seuls des contenus TV/vidéo de haute qualité détourneront les consommateurs du piratage

Seuls des contenus TV/vidéo de haute qualité détourneront les consommateurs du piratage

 Les consommateurs sont prêts à payer pour de la vidéo ou de la TV en ligne dans la mesure où le service offert répond à leurs attentes. Niklas Rönnblom, consultant sur les tendances consommateurs au Ericsson Consumer Lab livre ses observations. Le piratage des contenus n’est pas une fatalité pour peu qu’on propose des offres légales attractives et de qualité.

Un des principaux enjeux dans le domaine de la télévision et de la vidéo est d’offrir un service qui soit axé autour du comportement et des besoins du consommateur, plutôt que sefocaliser sur ce qui est techniquement faisable. Aujourd’hui, la consommation de télévision et de vidéo revêt des formes aussi diverses que variées, évoluant au gré des circonstances ou de l’humeur du consommateur. Si l’écran de télévision traditionnel est souvent considéré comme synonyme d’expérience visuelle supérieure, celui-ci peut dans certains cas constituer un facteur limitant. Les consommateurs sont de plus en plus nombreux à adopter un comportement versatile, alternant entre services à la demande et diffusion télévisuelle classique, sur des terminaux différents, adaptant leur choix à chaque situation.

Parallèlement, on constate qu’un nombre croissant de consommateurs recourt aujourd’hui à des canaux de distribution illégaux. Or, on peut s’attendre à ce que cette augmentation du piratage se poursuive jusqu’à que le marché soit capable d’offrir au consommateur des services légaux qui répondent véritablement à ses besoins et ses habitudes. Dans cette optique, il est impératif que le secteur commence à orienter le consommateur vers les bons choix, plutôt que de l’y contraindre au moyen de menaces et de sanctions. Lire la suite…

Etude exclusive Ericsson sur la TV : la consommation « on demand » et payante va nettement s’accentuer

Plus de 70% des consommateurs de l'étude Ericsson téléchargent des contenus pour les visionner plus tard à leur convenance

Plus de 70% des consommateurs de l'étude Ericsson téléchargent des contenus pour les visionner plus tard à leur convenance

Le marché de la consommation de contenus télévisuels va continuer de connaître des transformations radicales. C’est l’un des enseignements majeurs d’une étude dévoilée le 26 août par le Consumer Lab d’Ericsson lors d’une conférence de presse à Londres. Les principaux leviers du changement proviennent de la télévision par Internet (IPTV), des tablettes tactiles et d’une consommation de contenus à la demande. L’étude estime également que les contenus payants seront en hausse dans un avenir proche si la qualité et la facilité d’usage sont satisfaits. L’étude reflète les résultats de 7 marchés majeurs équivalant au total à 300 millions de consommateurs.

Ericsson Consumer Lab vient de diffuser les résultats d’une étude de marché récente intitulée « Multi Screen Media Consumption 2010 ». L’étude repose sur des données marchés recueillies en Chine, Allemagne, Espagne, Suède, Taiwan, Royaume-Uni et Etats-Unis. Au total, l’échantillon analysé représente l’équivalent d’un marché de 300 millions de consommateurs.

Parmi les nombreuses observations que contient l’étude, celle-ci montre notamment que les gens consacrent plus de 35% de leur temps de loisirs à regarder la télévision et des contenus vidéos. Ces mêmes personnes sont également de plus en plus familières avec les nouvelles technologies. Une familiarité qui modifie et favorise de nouveaux modèles de consommation télévisuelle.

Même si au moins une fois par semaine, 93% d’entre eux regardent toujours les programmes TV de manière « linéaire » (c’est-à-dire à l’heure programmée par le diffuseur), ces mêmes programmes sont de plus en plus accessibles à travers de nouveaux canaux de distribution. Ainsi chaque semaine, plus de 70% des consommateurs de l’étude Ericsson téléchargent des contenus pour les visionner plus tard à leur convenance. Ils regardent aussi des contenus vidéo diffusés en streaming. Lire la suite…

Inde : Ericsson décroche son plus gros contrat de réseau fibre optique

Objectif du contrat Radius-Ericsson : 600 000 domiciles et entreprises connectés à la fibre optique GPON

Objectif du contrat Radius-Ericsson : 600 000 domiciles et entreprises connectés à la fibre optique GPON

 Le fournisseur indien d’infrastructures télécoms, Radius Infratel, vient de signer un contrat majeur avec Ericsson pour la fourniture de réseaux haut débit fibrés GPON jusqu’au domicile. Un contrat qui ouvre des perspectives majeures pour les fournisseurs de services, les gestionnaires de parcs locatifs et les promoteurs immobiliers. Aujourd’hui, plus d’un demi million d’Indiens bénéficie déjà d’une connexion haut débit fixe.

Acteur leader sur le marché des infrastructures réseaux fixes, Radius Infratel Pvt. Ltd connecte les foyers indiens à des réseaux fibrés haut débit depuis 2009. Fort de l’écho très positif rencontré auprès des résidents comme auprès des bailleurs et des agents immobiliers, Radius a choisi de maintenir la dynamique enclenchée avec la signature d’un nouveau contrat avec Ericsson autour de l’accès au haut débit en Inde. Ce contrat représente l’équivalent de 600 000 domiciles et entreprises qui pourront à terme bénéficier du plus haut débit du marché grâce à la solution de télécommunications fibre optique d’Ericsson, EDA 1500 GPON (Gigabit-capable Passive Optical Networks).

Avec l’utilisation de cette plateforme de communication, Radius va pouvoir installer des services dans les immeubles comme la gestion de parkings, le contrôle des accès, l’éclairage automatique et la sécurité des locaux à travers une infrastructure unique intégrée. Infrastructure qui sera par ailleurs ouverte et partagée avec d’autres fournisseurs de services parmi lesquels les abonnés pourront sélectionner les services qui leur conviennent le mieux. Lire la suite…

Fournir des réseaux haut débit pour la TV du futur : un expert Ericsson répond

La vidéo et la télévision au format HD, représenteront 90 % du trafic d'ici 2013

La vidéo et la télévision au format HD, représenteront 90 % du trafic d'ici 2013

 La TV sur IP suscite un engouement croissant et, malgré la crise financière, les recettes générées par la télévision à la demande ont augmenté de 36 % dans le monde au cours de l’année 2009. Pareil succès se retrouve avec la TV Haute Définition pour laquelle les consommateurs sont prêts à dépenser de l’argent pour regarder du contenu vidéo de haute qualité sur leur téléviseur, leur ordinateur ou leur téléphone mobile. Pour Mats  Johansson, responsable Marketing tactique de la branche Réseaux d’Ericsson, il s’agit là d’un challenge technologique à relever pour les réseaux.  

La fourniture d’infrastructures IPTV pour la diffusion de services télévisuels HD multi-flux sur les réseaux fixes est au cœur de la stratégie d’Ericsson. En effet, selon les prévisions, la vidéo et la télévision, notamment au format HD, représenteront 90 % du trafic d’ici 2013. Le consommateur bénéficiera clairement d’une expérience télévisuelle plus personnelle et plus riche, avec des services à la demande et interactifs. Mats Johansson, responsable Marketing tactique de la branche Réseaux d’Ericsson, estime que les réseaux fixes vont jouer un rôle prépondérant dans cette évolution et que le trafic fixe devrait être 100 fois plus élevé que le trafic mobile.

Il ajoute : « La plupart des grands opérateurs veulent proposer une offre multi-play, combinant services fixes et mobiles, et c’est une des raisons pour lesquelles les réseaux fixes sont si importants pour eux. L’IPTV HD et l’Internet HD directement dans le salon seront les points forts de cette offre et Ericsson devra se montrer capable de soutenir la convergence et la transformation nécessaires des réseaux s’il veut conserver sa position de leader sur le marché des télécoms ». Lire la suite…

Ericsson Business Innovation Forum : zoom sur le centre R&D de Shanghai

Le centre de R&D de Shanghai compte plus de 900 ingénieurs  (photo Richard Walander)

Le centre de R&D de Shanghai compte plus de 900 ingénieurs (photo Richard Walander)

 Inauguré en 1997, le centre de R&D d’Ericsson à Shanghai est au coeur des évolutions technologiques que connaît la téléphonie mobile en Chine. Lors du Business Innovation Forum d’Ericsson, les médias ont pu pénétrer dans les coulisses de ce centre dirigé par Örjan Eriksson. Points clés de la visite.

En 2012, le taux de pénétration de la téléphonie mobile en Chine devrait atteindre 76% contre environ 56% aujourd’hui. Une pénétration qui se répartira à 80% avec des abonnés 2G et 20% avec des abonnés 3G mais surtout une croissance soutenue d’autant que les opérateurs chinois sont loin d’avoir fait le plein, notamment dans le domaine de la 3G pour lequel l’Internet mobile sera le moteur de développement numéro un. Aujourd’hui, plus de 13 millions de consommateurs bénéficient déjà des performances de la 3G entre China Mobile (5,1 millions d’abonnés avec le standard TD-SCDMA), China Unicom (2,7 millions d’abonnés avec le standard WCDMA) et China Telecom (5,4 millions d’abonnés avec le standard CDMA EvDO).

Ces chiffres soulignent en tout cas le formidable potentiel que recèle la 3G en Chine comme l’a rappelé Örjan Eriksson, directeur du centre de R&D d’Ericsson à Shanghai, devant des journalistes étrangers : « Au même titre que l’Europe et l’Amérique du Nord, la Chine est clairement devenue un immense laboratoire d’innovation pour la téléphonie mobile. Chaque année, 600 000 ingénieurs diplômés sortent des écoles du pays. Pour Ericsson, il est essentiel d’être présent sur les campus et attirer les meilleurs d’entre eux ». Lire la suite…

MIP-TV : Ericsson France est à la Une du « Billaut Show »

Jean-Michel Billaut, élu "Personnalité Numérique" de l'année par l'Acsel

Jean-Michel Billaut, élu "Personnalité Numérique" de l'année par l'Acsel

 A l’occasion du MIP-TV qui s’est tenu à Cannes du 12 au 16 avril, le blogueur expert du haut débit Jean-Michel Billaut a interviewé Olivier Cimelière, directeur de la Communication d’Ericsson France sur les activités d’Ericsson dans le secteur télévisuel, la vision de la télévision 2.0 et du très haut débit selon l’équipementier suédois. Entretien à bâtons rompus.

Observateur attentif des nouvelles technologies liées au haut débit, Jean-Michel Billaut  anime depuis plusieurs années un blog qui fait référence en la matière dans l’univers des nouvelles technologies. Il a d’ailleurs été tout récemment distingué en étant élu « Personnalité Numérique » de l’année par l’Acsel, l’Association de l’Economie Numérique qui rassemble les entreprises françaises engagées dans ce secteur.

Sur son blog, Jean-Michel Billaut a fait part évidemment de sa satisfaction tout en notant humoristiquement qu’il jugeait que son « oeuvre n’est pas finie, et si Dieu le Père me laisse encore quelques années sur cette Terre, j’espère bien être l’homme numérique de 2020, quand toute la France, je dis bien toute, sera entièrement fibrée… ». De beaux éditos en perspective à suivre quotidiennement sur le blog du « Billaut Show » que vous pouvez visiter à l’adresse suivante :  http://billaut.typepad.com/jm/

La télé se met au 2.0. La télé de papa est-elle morte ? from Jean Michel Billaut on Vimeo.