L’initiative iSchool au Bhoutan : le e-learning pour faciliter l’accès à l’éducation

Ericsson-Bhoutan

La cérémonie d’intronisation du programme iSchool a eu lieu récemment à Thimphu, la capitale du Bhoutan. Ce programme d’éducation à distance a pour but de fournir aux étudiants des régions les plus reculées du Bhoutan un accès à une éducation de qualité. Après une phase d’expérimentation, le projet sera étendu pour couvrir 200 espaces isolés dans le pays. Lire la suite…

Ericsson Application Awards 2013 : les inscriptions sont ouvertes aux développeurs français!

Vous êtes développeur ? Vous avez une idée géniale d’application mobile ? Entrez dans la compétition !

Les Ericsson Application Awards offrent l’opportunité de se frayer une place dans l’univers du développement d’applications, tout en permettant de se faire connaître et de nouer des contacts au sein du secteur des télécommunications.

Cette année, le concours comprend deux volets : un pour les étudiants et un pour les PME de moins de 100 salariés. Le thème retenu est celui des « applications pour la vie urbaine ». Il s’inscrit en droite ligne de la vision qu’a Ericsson de la société en réseau, une société où mobilité, haut débit, cloud, applications et services se combinent pour que tout objet soit connecté.

Les équipes devront développer une application basée sur la plateforme Android et en rapport avec le thème défini. L’édition 2012 des Ericsson Application Awards a été remportée par une équipe originaire du Kenya dans la catégorie « Entreprise », avec une application de santé mobile. Dans la catégorie « Étudiant », le premier prix a été remis à une équipe chinoise pour son application de peinture et de conversation en ligne. Enfin, c’est une équipe égyptienne qui s’est vue décerner le prix spécial « Technology for Good » pour le développement d’une plateforme permettant à la population égyptienne d’accéder à des informations médicales. Au total, 143 équipes de plus de 50 pays ont participé et 242 idées, vidéos et applications ont été soumises, soit deux fois plus que l’année précédente.

Pour l’édition 2013, plusieurs prix sont à gagner dans chaque catégorie :

  • Première place : 25 000 euros
  • Deuxième place : 10 000 euros
  • Troisième place : 5 000 euros
  • Quatrième et cinquième places : certificats

Il est possible de retrouver le règlement mais également plus d’informations sur cette nouvelle édition des Ericsson Application Awards sur le site officiel : http://www.ericssonapplicationawards.com/

Développement durable et responsabilité sociétale : Ericsson publie son rapport 2011

Par Corinne Muller, le mercredi 23 mai 2012, classé dans Responsabilité sociétale
Technology for good - 2011 Sustainability and Corporate Responsibility report - Ericsson

Nous travaillons avec diverses parties prenantes pour faire de Technology for Good une réalité!

Ericsson vient de publier son rapport annuel sur le développement durable et la responsabilité sociétale, intitulé Technology for Good. Ce rapport confirme la conviction d’Ericsson : les technologies de l’information et de la communication (TIC) peuvent stimuler le développement économique et permettre d’avancer sur la voie d’une économie pauvre en carbone.

« Nous fondons notre approche du développement durable et de la responsabilité sociétale sur le triple bilan du développement social, économique et environnemental. Nous plaçons sans cesse la barre plus haut pour ce qui est de nos objectifs de développement durable et nous nous attachons à approfondir notre compréhension des principales préoccupations des parties prenantes. Cette démarche est primordiale pour notre réussite », commente Hans Vestberg, PDG d’Ericsson.

Parmi les principaux éléments cités dans le rapport :

Solutions économes en énergie

Les TIC peuvent faciliter la transition vers une économie pauvre en carbone grâce à une plus grande efficacité environnementale. Responsable d’environ 2 % des émissions mondiales de CO², le secteur des TIC pourrait potentiellement réduire une part importante des 98 % d’émissions imputables aux autres secteurs. Selon les études effectuées par Ericsson, l’augmentation de la consommation globale d’énergie due aux TIC devrait être modérée, grâce aux gains d’efficacité environnementale des réseaux jusqu’en 2020. Des efforts ont été déployés dans cette direction, notamment :

  • En ce qui concerne la 3G/4G, Ericsson a augmenté de 85 % l’efficacité environnementale des stations de base au cours des dix dernières années, tout en continuant à répondre aux besoins en haut débit de la société en réseau sans augmenter la consommation d’énergie par abonné.
  • La solution « Psi » – Coverage d’Ericsson permet d’assurer la couverture en haut débit mobile (3G) avec 45 % d’économies d’énergie par rapport aux solutions traditionnelles, grâce à l’emploi d’une seule radio standard. Lire la suite…

AfricaCom Awards 2011: Ericsson récompensé pour son offre de services en milieu rural

Par Myriam Devred, le mardi 13 décembre 2011, classé dans Responsabilité sociétale,Technology for Good

"Cette récompense qui nous a été décernée touche récompense la vision que nous avons de la société connectée et notre programme Technology for Good" - Lars Lindén

Les AfricaCom Awards, qui ont lieu une fois par an, récompensent les performances les plus marquantes de l’industrie des communications sur le continent africain. Pour l’édition 2011, Ericsson s’est vu décerner le premier prix dans la catégorie « Meilleure offre de services en milieu rural ».

La récompense a été remise à Lars Lindén, directeur général de la région Afrique Sub-Saharienne chez Ericsson, à l’occasion du dîner de gala qui s’est tenu au Cap (Afrique du Sud) le 09 novembre dernier.

« En sa qualité de premier fournisseur mondial d’équipements télécoms et de services associés, Ericsson est le mieux placé pour exploiter le potentiel de transformation que la technologie a sur notre monde, afin d’améliorer le quotidien des individus et le fonctionnement des entreprises, renforçant ainsi les communautés dans lesquelles nous vivons et nous travaillons », a déclaré Lars Lindén. Lire la suite…

Quand les mamans modernes se convertissent aux smartphones et aux applications

Maria Bivesjö, une maman suédoise de 6 enfants à la pointe de la téléphonie mobile

Maria Bivesjö, une maman suédoise de 6 enfants à la pointe de la téléphonie mobile

Pour ceux qui croient que seuls les ados s’intéressent aux applications, que les smartphones ne sont faits que pour les pros de la technologie et que les médias sociaux via le haut débit mobile ne sont accessibles qu’aux natifs numériques, le témoignage de Maria Bivesjö, mère de six enfants, remet en cause nombre d’idées reçues. Il montre que les technologies des télécommunications ont aujourd’hui aboli les barrières qui, il fut un temps, divisaient les générations. Même les mamans s’emparent de la technologie.

Même si Maria Bivesjö s’est toujours intéressée à la technologie, c’est la maladie chronique diagnostiquée chez son fils qui a fait que le téléphone mobile est devenu pour elle un outil essentiel pour pouvoir être joignable à tout moment. Bien vite, cette habitant de Stockholm a pris la mesure des avantages supplémentaires que pouvait lui procurer cet outil, notamment pour gérer sa vie particulièrement bien remplie de mère de famille, enseignante à plein temps et passionnée de boxe. Une approche qui s’est rapidement transformée en un intérêt manifeste pour les fonctionnalités et applications nouvelles.

« Avec six enfants à la maison, on peut dire que mes journées sont mouvementées », confie-t-elle. « Il me faut donc m’organiser efficacement. Grâce au téléphone mobile, je peux me tenir au courant de tout, qu’il s’agisse des réunions prévues avec les parents d’élèves ou encore de savoir à tout moment où se trouvent mes enfants. Beaucoup pensent qu’un tel flot d’informations est source de stress. Pour moi, c’est exactement l’inverse. Savoir que je dispose d’un outil pour m’aider me rassure. Et puis, mon smartphone me sert aussi à me distraire : je joue à des jeux, je m’amuse à tester de nouvelles applications et me connecte à Facebook et à Spotify. » Lire la suite…

Technology for Good (22) : Ericsson Response fête ses 10 ans

Rima Qureshi, directrice d'Ericsson Response, a coordonné la dernière intervention en date à Haïti

Rima Qureshi, directrice d'Ericsson Response, a coordonné la dernière intervention en date à Haïti

 Il y a 10 ans, Ericsson Response voyait le jour. Cette structure de secours, constituée de collaborateurs volontaires d’Ericsson, a été mise en place pour intervenir au lendemain de désastres naturels et/ou humanitaires afin de rétablir les communications dans les zones sinistrées.

Ericsson Response vise à mettre à profit les compétences des experts de l’entreprise, leur savoir, leur expertise, leur matériel et leurs solutions technologiques pour faire face à des situations de catastrophe et d’urgence. Ericsson Response fonctionne en collaboration avec plusieurs organismes des Nations Unies, la Fédération Internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (IFRC), l’organisation Save the Children et d’autres partenaires. Lorsque ces derniers sollicitent Ericsson Response pour participer aux efforts de secours, des volontaires entrent alors aussitôt en action pour établir des communications mobiles, un besoin essentiel pour permettre aux secouristes de mener à bien leur travail.

Ericsson Response a été créée en avril 2000 sous l’impulsion d’employés d’Ericsson qui souhaitaient mettre à disposition leur expérience et leurs compétences lors de catastrophes naturelles et de situations d’urgence. Depuis 10 ans, des centaines d’employés d’Ericsson de toutes les régions du monde se sont portés volontaires, ont été formés et se sont engagés dans diverses opérations de secours. Témoignages en vidéo de 10 années d’actions sur le terrain (en anglais) :

Lire la suite…

Technology for Good (21) : L’Internet haut débit change la vie des Chinois

Comme 70 % des jeunes chinois de son âge, Yu Xia est accro aux jeux vidéo sur Internet haut débit

Comme 70 % des jeunes chinois de son âge, Yu Xia est accro aux jeux vidéo sur Internet haut débit

 Wang Yu Xia est la preuve vivante du pouvoir de transformation de l’Internet haut débit sur le quotidien des gens en leur offrant un accès au monde connecté. Avant de quitter sa province de Gansu en 2004 pour venir s’installer dans la capitale chinoise Beijing, elle ne savait absolument rien d’Internet. Aujourd’hui, elle est devenue accro aux jeux en ligne et s’est créée, grâce au net, tout un réseau d’amis off line. Sa vie en a été littéralement transformée. Entrez dans son récit !

Alors que sa semaine de travail se termine, Wang Yu Xia, jeune femme de 26 ans, a rendez-vous pour dîner avec des amis rencontrés sur le net et avec lesquels elle reste en contact grâce à QQ, système de messagerie instantanée très populaire en Chine qui permet aux utilisateurs de créer des groupes de discussion et de développer des réseaux sociaux. QQ dénombre plus de 100 millions de comptes. L’outil est disponible en chinois traditionnel, chinois simplifié et en version internationale.

Lorsqu’elle habitait dans la province de Gansu, la plus pauvre de Chine, Wang Yu Xia n’avait pas plus entendu parler de QQ que de communauté en ligne. Lorsqu’elle est arrivée dans la capitale, elle a eu l’impression, comme beaucoup d’autres migrants Chinois, de débarquer dans un monde totalement étranger.


Lire la suite…

Technology for Good (20) : Une application mobile aide les réfugiés à retrouver leurs proches

36 millions de réfugiés dans le monde pourraient profiter de ce service

36 millions de réfugiés dans le monde pourraient profiter de ce service

Afin de venir en aide à des centaines de milliers de personnes ayant fui pour échapper à des conflits ou à des catastrophes naturelles, Ericsson et l’ONG Refugees United, en partenariat avec le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et l’opérateur mobile MTN en Ouganda, ont lancé un projet inédit pour les réfugiés et les déplacés visant à localiser les personnes séparées de leur famille et à leur permettre de renouer le contact, via un usage innovant du téléphone mobile et d’Internet.

Ce projet permet aux réfugiés d’utiliser le téléphone mobile pour s’enregistrer et rechercher des membres de leur famille via une base de données anonyme, puis de reprendre contact avec eux par le biais de SMS ou d’Internet. Au total, 36 millions de réfugiés dans le monde pourraient profiter de ce service.

António Guterres, Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, s’est félicité du soutien croissant des entreprises du secteur privé pour des programmes gérés par le HCR : « Le rôle du secteur privé est de plus en plus important pour l’aide humanitaire. Son apport d’expertise et de connaissances est crucial pour soutenir la cause des réfugiés. Sans cela, de nombreux projets ne pourraient aboutir. Aujourd’hui, le téléphone mobile est omniprésent. Il est donc fondamental d’exploiter cette technologie existante pour une bonne cause et permettre ainsi aux réfugiés de retrouver leurs proches et de renouer le contact avec eux ».

Présentée aux gouvernements et aux leaders du secteur à l’occasion du congrès annuel de la Clinton Global Initiative à New York, cette initiative a débuté par le déploiement d’un projet pilote dans le nord de l’Ouganda au début du mois de septembre et est maintenant étendue à d’autres camps en Afrique de l’Est. Regardez la vidéo de la conférence (en anglais) :

Lors d’un récent déplacement en Ouganda avec le HCR, David et Christopher Mikkelsen, directeurs de l’ONG Refugees United, ont pu constater les longues files d’attente de réfugiés venus s’inscrire au service. La plupart des réfugiés ont déjà utilisé un téléphone mobile et savent donc comment s’en servir. Par ailleurs, ils ne communiquent que les informations qu’ils souhaitent, ce qui les rassure d’autant plus.

Pour suivre l’actualité et supporter les initiatives de l’ONG Refugees United, vous pouvez vous connecter à :

Objectifs du Millénaire : la création d’une commission sur le haut débit est un enjeu majeur

La connectivité haut débit mobile est un levier essentiel pour l'accès à l'éducation et au savoir de milliers d'enfants africains et d'ailleurs

La connectivité haut débit mobile est un levier essentiel pour l'accès à l'éducation et au savoir de milliers d'enfants africains et d'ailleurs

 Pour accélérer ainsi le développement de l’accès au haut débit partout dans le monde, il appartient aux gouvernements d’alléger les droits et taxes. Tel est l’avis récemment exprimé par la Commission sur le haut débit pour le développement numérique dans une nouvelle recommandation soumise au secrétaire général des Nations Unies. Explications.

Hamadoun Touré, secrétaire général de l’UIT (Union Internationale des Télécommunications), responsable de la création de la Commission sur le haut débit en concertation avec l’UNESCO, estime en outre que l’accès à des réseaux haut débit doit être érigé au rang de droit fondamental : « Le haut débit est la prochaine technologie qui va nous faire basculer dans une nouvelle ère qui a véritablement le pouvoir de tout transformer. Elle peut créer des emplois, doper la croissance et la productivité et encourager la compétitivité économique sur le long terme. C’est aussi l’outil le plus puissant que nous ayons à disposition dans la course que nous avons engagée pour atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement dans le délai fixé, c’est-à-dire d’ici cinq ans ».

Le rapport établi par la Commission sur le haut débit (dont Ericsson figure parmi les membres), intitulé «A Platform for Progress», a été remis à la veille de l’Assemblée générale des Nations Unies qui doit débattre cette semaine de l’avancée des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD). Le PDG d’Ericsson Hans Vestberg a déclaré, à l’issue de la réunion, que le rôle de la technologie du haut débit est crucial. Lire la suite…

Technology for Good (19) : De meilleures prévisions météo en Afrique grâce à la téléphonie mobile

"Weather Info for All" est un partenariat pour optimiser la transmission des infos météo en Afrique via la téléphonie mobile

"Weather Info for All" est un partenariat pour optimiser la transmission des infos météo en Afrique via la téléphonie mobile

 Chaque année, la survenue d’évènements climatiques imprévisibles et extrêmes prélève un lourd tribut en vies humaines et en biens. Une meilleure information météorologique et des alertes en temps réel peuvent aider les gens à mieux se préparer face aux catastrophes, permettant ainsi directement de sauver des vies et d’éviter des souffrances. C’est l’objectif que s’est fixé le projet « Weather Info for All » (Météo pour tous) dans le cadre d’un large partenariat auquel s’est associé Ericsson.

Selon le rapport intitulé  »L’impact humain du changement climatique – anatomie d’une crise silencieuse » publié en 2009 par le Forum humanitaire mondial, le réchauffement climatique affecte 325 millions de personnes. Il est en outre responsable de 300 000 morts par an. Il entraîne enfin des pertes économiques de l’ordre de 125 milliards de dollars. Près d’un quart de ces pertes touchent l’Afrique sub-saharienne à elle seule, cette région étant la plus immédiatement exposée aux risques de sécheresse et d’inondations.

L’initiative « Weather Info for All » a précisément vu le jour pour répondre à ce constat dramatique. Elle est le fruit d’un partenariat entre Ericsson, l’Organisation météorologique mondiale (OMM), la Banque Mondiale, plusieurs opérateurs de téléphonie mobile (Zain, Orange, MTN) et l’Institut de la Terre de l’Université de Columbia. Pour connaître les détails du projet, regardez la vidéo (en anglais) : Lire la suite…