Franck Bouétard au Mobile World Congres 2012 : « Nous sommes prêts pour la société connectée. »

Par Jean-Pierre Soulès, le mardi 28 février 2012, classé dans Événements

Franck Bouétard – Ericsson France – MWC 2012

Pour Franck Bouétard, PDG d’Ericsson-France, la cuvée 2012 du Mobile World Congress (MWC), c’est d’abord le grand boom des infrastructures vers le très haut débit, avec la 4G omniprésente Cependant, la 3G n’est pas morte pour autant avec les progrès du HSPA qui frôle les 100 Mbit/s, ainsi qu’Ericsson l’a annoncé lors de ce salon. Mais c’est aussi l’incroyable éclosion de nouvelles générations de smartphones, toujours plus puissants.

Ces nouveaux réseaux, ces nouveaux terminaux annoncent l’avènement de ce que Ericsson nomme la « Networked Society ». « Il a fallu un siècle pour connecter en sans fil quatre milliards d’abonnés, trente ans pour passer à six milliards et il ne faudra qu’une quinzaine d’années pour raccorder 50 milliards d’objets. » Une formidable accélération. D’où la nécessaire présence du très large bande. Et là, toutes les technologies seront mises à contribution. La 3G++, LTE, mais également Wi-Fi., qui gagne ses galons de « carrier grade », et entre au catalogue des solutions des équipementiers télécoms pour décharger les réseaux cellulaires du trafic de données dans les zones très denses. Le rachat récent de BelAir par Ericsson en est un exemple. « Toutefois, augmenter la bande passante ne suffit pas, précise Franck Bouétard. Il faut gérer les hauts débits, établir des priorités. On verra sans doute apparaître dans les offres des opérateurs différents niveaux de prix correspondant à différents niveaux de qualité. C’est ce que l’on appelle le Tier Pricing. » Lire la suite…

Le haut débit mobile stimule la dynamique M2M de Telecom Italia

Sandro Dionisi de Telecom Italia : "Le M2M est une axe de développement important"

Sandro Dionisi de Telecom Italia : "Le M2M est une axe de développement important"

 L’adoption de plus en plus grande du haut débit mobile constitue également un pas supplémentaire vers le développement des communications M2M (machine à machine) et la création d’un monde tout communicant. Dans ce contexte, de nombreux opérateurs ont choisi de créer des divisions ou business units spécifiques au M2M. Exemple avec la vision de Telecom Italia dans ce domaine.

Alors que le nombre d’abonnements au haut débit mobile double chaque année en Italie, Sandro Dionisi, directeur de l’unité de recherche du groupe Telecom Italia, explique la stratégie déployée par le plus grand opérateur de téléphonie italien pour suivre l’évolution des applications M2M. Regardez la vidéo (en anglais) :

USA : Sprint choisit Ericsson pour moderniser son réseau

Par Olivier Cimelière, le lundi 6 décembre 2010, classé dans Haut Débit,Opérateurs,Réseaux mobiles,Services,Stratégie
Le programme de modernisation de Sprint démarre début 2011 avec Ericsson comme fournisseur clé

Le programme de modernisation de Sprint démarre début 2011 avec Ericsson comme fournisseur clé

 L’opérateur américain Sprint vient de sélectionner Ericsson pour opérer la modernisation de son réseau mobile dans le cadre d’un programme baptisé Network Vision. D’une durée de 4 ans, ce contrat englobe le Centre et le Sud-Est des Etats-Unis.

Une nouvelle étape vient d’être franchie dans le partenariat technologique qui unit déjà Ericsson et Sprint depuis 2009. L’opérateur américain vient de confier à l’équipementier suédois, un nouveau contrat d’envergure dans le cadre de son programme de modernisation de ses infrastructures mobiles baptisé Network Vision.  

Ericsson sera le fournisseur clé de Sprint en matière d’équipements et de services. Le contrat prévoit notamment la fourniture d’équipements de pointe comme la station de base RBS 6000 multibandes, l’infrastructure coeur de réseau voix et données et des systèmes de transmission faisceaux hertziens/IP.

Le déploiement du programme Network Vision commencera au début de 2011. L’opérateur prévoit d’investir entre 4 et 5 milliards de dollars US. Pour en savoir plus sur les détails de ce nouveau contrat, regardez la vidéo ci-dessous (en anglais) :

Vivez une expérience technologique inédite avec Ericsson Studio !

Par Olivier Cimelière, le mercredi 15 septembre 2010, classé dans Multimédia,Publicité,Stratégie
Ericsson Studio est un véritable think tank de référence pour écouter les clients et bâtir l’avenir ensemble

Ericsson Studio est un véritable think tank de référence pour écouter les clients et bâtir l’avenir ensemble

Prêts pour une expérience nouvelle ? Prêts à vous projeter dans le futur ? C’est le programme excitant que vous propose le nouveau Ericsson Studio à Stockholm. Ce nouveau centre d’expérimentation des futures technologies de l’information et de la communication entend devenir un must auprès des acteurs de l’industrie des télécoms et du multimédia.

Au delà d’être un jalon marquant dans les visites qu’effectuent régulièrement les dirigeants et managers des grandes entreprises spécialisées au siège d’Ericsson, le concept d’Ericsson Studio veut également fournir tout à la fois un espace éducatif, collaboratif, engageant et innovant pour ouvrir des voies nouvelles, promouvoir le dialogue et pas simplement montrer les produits et les solutions.

Une nouveauté qui semble bien accueillie comme en témoigne une délégation de l’opérateur américain Sprint qui a été parmi les premiers invités à découvrir Ericsson Studio. Steve Elfman, président de l’entité Network Operations & Wholesale de Sprint, n’a pas dissimulé son enthousiasme à l’issue de cette visite, soulignant les capacités d’innovation, de formation et d’ « inspiration » mises en œuvre dans le cadre de cette initiative. Ecoutez les impressions de Steve Elfman (en anglais) : Lire la suite…

Le PDG du groupe Ericsson commente les résultats 2009

Par Olivier Cimelière, le lundi 25 janvier 2010, classé dans Opinion,Stratégie
2009 confirme la solidité du groupe Ericsson

2009 confirme la solidité du groupe Ericsson

Ericsson a publié ce matin les résultats de l'entreprise pour l'année 2009. Hans Vestberg, nouvellement président-directeur général du groupe depuis le 1er janvier 2010, a commenté les faits saillants au cours d'une conférence de presse en Suède. L'intégralité de ses commentaires est disponible ci-dessous.

« Au cours du deuxième semestre de 2009, les ventes « Réseaux » ont été impactées par la réduction des dépenses des opérateurs dans un certain nombre de marchés. Toutefois, les ventes du Groupe pour l'ensemble de l'année ont été affectées dans une moindre proportion et la marge opérationnelle a légèrement progressé. Nous avons bien maintenu nos parts de marché dans tous les segments, le cash-flow est bon et notre position financière solide. L'activité « Services » a réalisé de bonnes performances and nos co-entreprises (NDLR : Sony-Ericsson et ST-Ericsson) conservent le cap pour retrouver la profitabilité.

L'évolution des investissements de la téléphonie voix vers le haut débit mobile se poursuit. Nombre d'utilisateurs comme volumes de trafic sont en constante et rapide augmentation et conduiront à terme à la connexion de milliards de personnes à Internet. Comme mentionné précédemment et en parallèle de cette transformation, le déclin anticipé des ventes liées au GSM s'est accéléré avec le contexte économique actuel, déclin qui n'est toutefois pas encore compensé par la croissance du haut débit mobile et des investissements dans les réseaux IP nouvelle génération.

En outre, les investissements actuels des opérateurs varient selon les régions et les pays. Au cours de 2009, les opérateurs sont notamment devenus beaucoup plus prudents en termes d'investissements dans plusieurs marchés émergents comme l'Europe Centrale, le Moyen-Orient et l'Afrique. En revanche, d'autres marchés comme la Chine, l'Inde et les Etats-Unis continuent de se développer activement à travers de gros déploiements de réseaux. On note également une demande forte et soutenue pour les services aux opérateurs, notamment en matière d'amélioration de l'efficacité opérationnelle comme les services managés et le consulting. Lire la suite…

Ericsson finalise l'acquisition des actifs LTE et CDMA de Nortel en Amérique du Nord

Par Benoît Chamontin, le dimanche 15 novembre 2009, classé dans 4G LTE,Haut Débit,Réseaux mobiles,Stratégie
Avec les actifs LTE et CDMA de Nortel, l'Amérique du Nord devient désormais la zone la plus importante pour le groupe Ericsson

Avec les actifs LTE et CDMA de Nortel, l'Amérique du Nord devient désormais la zone la plus importante pour le groupe Ericsson

Ericsson a annoncé vendredi 13 novembre l'achèvement du processus d'acquisition des actifs LTE et CDMA de Nortel en Amérique du Nord. Avec ce rachat, Ericsson renforce solidement sa position de leader mondial des équipements de téléphonie mobile et accélère son développement dans le domaine de la connectivité haut débit mobile.

Cette acquisition permet également à l'équipementier suédois de consolider fortement son ancrage aux Etats-Unis et au Canada et fait suite aux récents contrats majeurs gagnés par Ericsson avec les opérateurs Verizon et Sprint.

Hans Vestberg a commenté cette acquisition : « Nos deux entreprises ont chacune joué un rôle actif ces dernières années en affranchissant la transmission de la voix des contraintes des réseaux fixes. Maintenant que nous sommes ensemble, nous allons faire la même chose pour le haut débit en le rendant mobile et en permettant au plus grand nombre possible de personnes de bénéficier d'une connectivité ultra-rapide pour l'échange de données ».

writing research paperign: justify; »>L'acquisition inclut le transfert des contrats CDMA de Nortel actuellement en cours avec les opérateurs nord-américains Verizon, Sprint, US Cellular, Bell Canada, Telus et Leap. Elle comprend également les actifs LTE ainsi que certains brevets technologiques CDMA et LTE. La vente a été finalisée pour un montant total de 1,13 milliards de dollars US. Lire la suite…

Ericsson signe un contrat avec Sprint Nextel pour la gestion de son réseau mobile

Par Olivier Cimelière, le vendredi 10 juillet 2009, classé dans Réseaux fixes,Réseaux mobiles,Services
Ericsson managed services

Ericsson signe un contrat pour la gestion du réseau mobile de Sprint, premier contrat du genre aux Etats-Unis

Ericsson vient de signer un contrat d’un montant de 4,5 à 5 milliards de dollars avec Sprint Nextel, troisième opérateur de téléphonie mobile des États-Unis, pour assurer la gestion de son réseau de téléphonie mobile. Cet accord, d’une durée de 7 ans assortie d’une option de renouvellement, est le premier du genre aux Etats-Unis.

Steve Elfman, en charge du département Network Operations & Wholesale chez Sprint, estime que cet accord historique, baptisé « Network Advantage », hisse la société à un niveau d’excellence incontestable en matière d’efficacité dans le domaine des réseaux sans fil et câblés.  Selon lui, « aucun autre opérateur basé aux Etats-Unis n’a jugé utile d’adopter cette vision, inhérente à Network Advantage, qui met l’accent sur l’amélioration de ce secteur d’activité. Nos performances, d’ores et déjà de haut niveau, seront encore meilleures grâce au leadership mondial d’Ericsson en matière de services réseaux et d’outils propriétaires, et au savoir-faire de quelque 30 000 professionnels dédiés et hautement spécialisés. Le réseau Now Network de Sprint va pouvoir bénéficier d’une dynamique nouvelle ».

Cette opération offre une plus grande efficacité opérationnelle à Sprint tandis qu’Ericsson élargit ses services de réseau pour les professionnels en Amérique du Nord. L’accord prévoit par ailleurs le transfert de 6 000 employés de Sprint Nextel vers Ericsson qui intégreront la société Ericsson Services Inc., filiale à 100 % d’Ericsson basée à Overland Park (Kansas). Ce qui permettra de conserver les emplois aux Etats-Unis. Aucune réduction d’effectif n’est actuellement envisagée.

Lire la suite…