Ericsson partie prenante de l’offre de reprise des brevets de Nortel

Le portefeuille de Nortel comprend près de 6 000 brevets et demandes de brevets qui s’inscrivent dans le cadre des technologies de l’information et de la communication (TIC), autour des télécommunications, des sites de recherche sur Internet et des réseaux sociaux.

Le portefeuille de Nortel comprend près de 6 000 brevets et demandes de brevets.

Comme annoncé de son côté par Nortel Networks Corporation, un consortium regroupant plusieurs entreprises de haute technologie, dont Ericsson fait partie, a présenté les meilleures enchères pour reprendre la totalité des brevets restants de Nortel, et des demandes de brevets en cours, pour un montant cash estimé à 4,5 milliards de dollars US. La transaction reste toutefois soumise à l’agrément des tribunaux de commerce américain et canadien compétents en la matière (Bankruptcy Courts).

Le portefeuille de Nortel comprend près de 6 000 brevets et demandes de brevets qui s’inscrivent dans le cadre des technologies de l’information et de la communication (TIC), autour des télécommunications, des sites de recherche sur Internet et des réseaux sociaux. Il couvre également entre autres les réseaux mobiles, la technologie LTE et les réseaux de données, ainsi que des brevets relatifs à l’optique, à l’Internet, aux fournisseurs de services et aux semi-conducteurs.

« Le portefeuille de brevets de Nortel reflète plus d’un siècle d’activités de recherche & développement et comprend certains brevets essentiels dans les télécommunications et dans d’autres secteurs industriels. Nous estimons que le consortium offre les meilleures perspectives d’utilisation des brevets de Nortel, d’une manière pleinement favorable à l’industrie sur le long terme. »

Kasim Alfalahi, responsable du département Propriété Intellectuelle d’Ericsson

Ericsson Application Awards : l’heure du verdict final approche !

Les 3 finalistes viennent d'Italie, d'Irlande et de Chine

Les 3 finalistes viennent d'Italie, d'Irlande et de Chine

À l’automne 2009, Ericsson a lancé un concours mondial baptisé Ericsson Application Award. Cette compétition visait plus de 30 000 étudiants développeurs du monde entier. Avec un défi technologique à relever : créer une application pour téléphone mobile à partir des briques applicatives disponibles sur la plateforme Web 2.0 d’Ericsson Labs. Les 3 finalistes sont désormais connus et le grand vainqueur sera désigné le 10 juin.

On connait désormais les trois finalistes du concours Ericsson Application Awards qui ont réussi à convaincre le jury composé d’experts de l’industrie. Les équipes estudiantines proviennent d’Italie, d’Irlande et de Chine. A noter que 4 équipes françaises avaient tenté l’aventure mais n’ont malheureusement pas réussi à passer le cap des premières sélections.

Les applications finalistes ont été évaluées selon divers critères comme le respect du cahier des charges techniques, la valeur ajoutée de l’innovation, la fiabilité du prototype, les résultats des tests bêta et le potentiel commercial de l’application. La cérémonie officielle se tiendra le 10 juin 2010 durant le Nordic Mobile Developer Summit pour dévoiler le nom des trois premières équipes gagnantes qui empocheront respectivement 20 000 €, 15 000 € et 10 000 € à partager entre les membres de chacune des équipes. Et si l’opportunité commerciale des applications se confirme, leurs créateurs pourront voir celles-ci commercialisées à grande échelle et rejoindre ainsi la palette des applications déjà disponibles sur Ercsson Labs.

En attendant de connaître le palmarès de cette première édition du concours Ericsson Application Awards, vous pouvez découvrir en vidéo, les services mobiles imaginés par les étudiants finalistes. Lire la suite…

Facebook est l’application mobile la plus populaire

Par Olivier Cimelière, le lundi 7 juin 2010, classé dans Haut Débit,Multimédia
Facebook est l'application plébiscitée par les mobinautes

Facebook est l'application plébiscitée par les mobinautes

 Le blog d’Ericsson France reprend une infographie récemment publiée par l’agence américaine de contenus numériques, Penn Olson. Cette infographie révèle que Facebook n’est pas seulement fort sur la Toile mais également dans le domaine des applications de réseaux sociaux téléchargées sur les smartphones.

Selon une étude Nielsen sur les applications mobiles, Facebook est l’application la plus largement répandue sur les smartphones.  Elle est aujourd’hui utilisée par plus de 100 millions de mobinautes. Quel que soit l’OS du téléphone considéré, Facebook est quasiment plébiscité comme numéro 1. Seule exception mais de peu : Android. Selon l’agence, Facebook est loin d’avoir exploité tout le potentiel que recèle une telle présence, notamment en matière de publicité et de géolocalisation.

Fondée en juillet 2009, Penn Olson est une agence spécialisée dans la fourniture de contenus marketing, business et réseaux sociaux. Elle alimente notamment divers blogs. Son propre blog se situe déjà aujourd’hui dans les 30 000 sites qui comptent avec plus de 100 000 pages vues par mois.

infographie-top-smartphone-apps

Réseaux sociaux : un saut technologique pour les télécoms

Par Olivier Cimelière, le lundi 16 novembre 2009, classé dans Haut Débit,HSPA,Multimédia,Publicité,Réseaux mobiles
le protocole Pixl8r est la « colle » capable de relier entre eux les réseaux mobiles à l’œuvre dans le monde

le protocole Pixl8r est la « colle » capable de relier entre eux les réseaux mobiles à l’œuvre dans le monde

A Barcelone au Congrès mondial de la téléphonie mobile, Ericsson avait dévoilé cette année ce qui pourrait bien être la réponse à l’une des questions les plus ardues de l’industrie des télécommunications : comment tisser les réseaux des opérateurs au sein de la Toile mondiale.

Avec le lancement de son nouveau protocole Pixl8r, Ericsson espère offrir aux opérateurs non seulement le moyen d’augmenter le trafic via leurs réseaux, mais aussi de tirer parti – et monétiser – les relations que tissent les sites de réseaux sociaux.

Antony Beswick, Strategic Product Manager chez Ericsson, explique que le protocole Pixl8r permettra aux opérateurs de transformer le réseau PSDN en un réseau social capable d’englober d’autres sites sociaux sur le Web. Combiné au protocole Pixl8r, l'application Social Media Portal d'Ericsson permet à un utilisateur mobile d’envoyer des images, messages et vidéos directement vers d’autres terminaux téléphoniques et, simultanément, vers l’ensemble des sites de médias sociaux, avant de recevoir une notification par SMS lorsqu’un interlocuteur apporte des commentaires.

« C’est un statut social instantané. Plutôt que d’avoir à chercher un message dans un dossier général, m’expliquant que quelqu’un a ajouté un commentaire sur mon réseau social, je télécharge le contenu vers le portail Social Media, je remets mon téléphone dans ma poche et, cinq minutes plus tard, je reçois un SMS – un commentaire. C’est vraiment ce qu’on peut imaginer de mieux : capter l’ensemble du contenu généré par l’utilisateur et le transformer en réalité, ici et maintenant, en l’enrichissant au passage »

Anto

ny Beswick, Strategic Product Manager chez Ericsson,

Lire la suite…