Ericsson et Arthur D. Little publient le 2ème classement des villes connectées (Networked Society City Index)

Ce nouveau classement du Networked Society City Index d’Ericsson et d’Arthur D. Little, établi cette fois sur le critère de la capacité des villes à utiliser les TIC au bénéfice de leurs citoyens

La seconde édition du Networked Society City Index d’Ericsson classe 25 des plus grandes villes du monde en fonction de leur capacité à transformer les TIC (Technologies de l’Information et de la Communication) en avantages sociaux, économiques et environnementaux.

Les trois villes en tête du classement – Séoul, Singapour et Londres – ont atteint de nombreux objectifs sociaux, économiques et environnementaux grâce à des investissements massifs dans les TIC. Singapour, par exemple, mène une politique agressive d’innovation en matière d’e-santé et joue un rôle pionnier dans la gestion des embouteillages. Séoul s’appuie sur les TIC pour mettre en œuvre plusieurs initiatives technologiques dans le domaine de l’environnement.

L’étude montre également que plusieurs villes telles que Sao Paulo et Delhi, mettent en place des initiatives prometteuses pour combler rapidement le fossé socio-économique par de nombreux engagements multi-acteurs dans le domaine des technologies. Ces initiatives témoignent d’une prise de conscience de la nécessité d’améliorer la connaissance des TIC et de leur rôle crucial comme moteur du développement. Lire la suite…

Singapour, Stockholm et Séoul en tête du classement Ericsson des villes connectées, Paris en 5ème position

Les trois villes les plus performantes selon le classement établi ont atteint de nombreux objectifs sur le plan social, économique et environnemental grâce aux investissements massifs qu'elles ont réalisés dans les TIC.

Les trois villes les plus performantes selon le classement établi ont atteint de nombreux objectifs sur le plan social, économique et environnemental grâce aux investissements massifs qu'elles ont réalisés dans les TIC.

Les résultats de l’étude Networked Society City Index menée conjointement par Ericsson et le cabinet de conseil Arthur D. Little ont été présentés à l’occasion du Business Innovation Forum d’Ericsson dans la Silicon Valley. Cette étude démontre que les villes les plus connectées sont les mieux placées pour répondre aux enjeux tels que la gestion de l’environnement, des infrastructures, de la sécurité publique, de la qualité des soins de santé et de l’éducation.

« La construction de la société en réseau est l’un des grands défis de notre époque. » déclare Erik Almqvist, Directeur chez Arthur D Little. « Cette analyse est un premier pas dans la compréhension du lien entre les investissements dans le domaine des TIC et le développement durable. Notre espoir commun et notre objectif est que ce rapport serve de base à la réflexion des villes ».

Les trois villes les plus performantes selon le classement établi (Singapour, Stockholm et Séoul) ont atteint de nombreux objectifs sur le plan social, économique et environnemental grâce aux investissements massifs qu’elles ont réalisés dans les TIC. Singapour, par exemple, mène une politique agressive d’innovation en matière d’e-santé et joue un rôle pionnier dans la gestion des embouteillages. Stockholm voit dans les TIC un instrument précieux pour faciliter la collaboration dans la recherche et le transfert de connaissances. Enfin, Séoul s’appuie largement sur les TIC pour mettre en œuvre diverses initiatives technologiques dans le domaine de l’environnement. Lire la suite…

Ericsson lance un service basé sur le cloud pour les communications M2M

Par Corinne Muller, le jeudi 10 mars 2011, classé dans Réseaux fixes,Réseaux mobiles,Services

, Ericsson travaille aux côtés des opérateurs de télécommunications, de divers segments industriels verticaux et d’autres acteurs présents dans la chaîne de valeur M2M, pour créer une technologie innovante de premier plan mondial, débouchant sur des solutions commerciales durables.

, Ericsson travaille aux côtés des opérateurs de télécommunications, de divers segments industriels verticaux et d’autres acteurs présents dans la chaîne de valeur M2M, pour créer une technologie innovante de premier plan mondial, débouchant sur des solutions commerciales durables.

Les communications offrent aujourd’hui des potentialités qui ne concernent pas uniquement les personnes. Les communications machine à machine (M2M) devraient ainsi connaître une croissance rapide au cours des prochaines années, venant étoffer substantiellement les 5,3 milliards d’abonnés actuels aux réseaux mobiles, avec notamment des entreprises qui prennent conscience des avantages qu’offrent les communications M2M sur ce type de réseaux.

Pour soutenir ce développement, Ericsson a lancé son offre Device Connection Platform à l’occasion du Mobile World Congress qui se tient à Barcelone. Ce nouveau service sera proposé aux opérateurs de télécommunications du monde entier qui, à leur tour, établiront des services M2M adaptés aux besoins de leurs clients. Cette plate-forme est proposée sous forme de modèle économique de type Software as a Service (SaaS), et offre aux opérateurs divers avantages notables – faible investissement technologique de départ et rapidité de mise sur le marché, notamment.

« Nos prévisions font apparaître un monde avec 50 milliards d’objets connectés à l’horizon 2020, et où tout ce qui peut être connecté le sera effectivement », prédit Magnus Furustam, en charge de l’activité Core & IMS d’Ericsson. « Pour y parvenir, Ericsson travaille aux côtés des opérateurs de télécommunications, de divers segments industriels verticaux et d’autres acteurs présents dans la chaîne de valeur M2M, pour créer une technologie innovante de premier plan mondial, débouchant sur des solutions commerciales durables. »

« La connectivité mobile est déjà utilisée, par exemple, dans les systèmes de mesure intelligents et pour la gestion des flottes de véhicules. Dans l’avenir, nous verrons l’avènement de nombreuses solutions intéressantes, dans le cadre desquelles les connexions M2M pourraient s’avérer très utiles. Cela inclut tous les produits avec logiciels qui, s’ils étaient reliés à un réseau mobile, pourraient être aisément améliorés », fait observer Furustam.

L’offre Device Connection Platform d’Ericsson permet de créer des schémas de connectivité et des plans tarifaires personnalisés pour les services M2M. Ericsson fournit un service complet que l’opérateur peut ajuster pour répondre aux besoins de ses clients, y compris une interface en self-service, une facturation flexible, des plans de charge et de connectivité adaptés à tous les systèmes reliés au réseau. Dans la mesure où les applications M2M peuvent communiquer en utilisant tout type de protocole IP existant, il est possible d’y accéder et de partager les données via l’Internet. De surcroît, le client de l’opérateur sera en mesure de gérer ses abonnements et systèmes en temps réel.

« Cette plate-forme aidera les opérateurs à fournir des solutions adaptées aux systèmes et applications qui présentent différents besoins en termes de connectivité, allant de l’envoi d’un seul SMS critique pour une activité commerciale, jusqu’à la vidéosurveillance de haute qualité, via le réseau mobile. L’offre Device Connection Platform d’Ericsson répond à ces besoins et est conçue pour aider les opérateurs à élargir leurs activités vers de nouveaux domaines », conclut Furustam.

Pour aller plus loin, vous pouvez télécharger et lire le livre blanc « Device Connectivity unlocks value » réalisé par Ericsson : http://www.slideshare.net/EricssonFrance/ericsson-white-paper-device-connectivity-unlocks-value

Japon, USA, Europe : tous abonnés mobiles mais pas tous pareils !

Par Olivier Cimelière, le lundi 18 octobre 2010, classé dans Multimédia,Réseaux mobiles
Le blog de l'agence est visible à l'adresse suivante : www.penn-olson.com

Le blog de l'agence est visible à l'adresse suivante : www.penn-olson.com

 PennOlson, agence américaine spécialisée en marketing et réseaux sociaux, a publié récemment un billet sur son blog à propos d’une étude comparative sur le comportement des abonnés à la téléphonie mobile au Japon, aux Etats-Unis et en Europe. Le blog Ericsson France vous propose une traduction de cet intéressant billet.

Chacun sait que le comportement d’un usage de la téléphonie mobile peut varier d’un pays à un autre. A tel point que les fabricants de téléphones portables n’hésitent pas à modifier en conséquence leurs terminaux pour s’adapter aux besoins de chaque région. Un même modèle peut ainsi disposer de fonctions légèrement différentes selon les pays. Par exemple, il est nécessaire de proposer un clavier de caractères chinois spécifique à Taiwan ou à Singapour car le mandarin qui est y parlé, est différent !

Qu’en est-il alors des usages ? Une étude comScore a compilé des données très intéressantes en comparant les comportements mobiles des abonnés au Japon, aux USA et en Europe. Les résultats sont parfois étonnants. Ainsi, si l’on n’est guère étonné d’apprendre que les Japonais sont des orfèvres en matière d’usages à la pointe de la téléphonie mobile (63% des mobiles vendus peuvent recevoir des flux TV/vidéo), on constate également qu’une large proposition d’utilisateurs regardent la télévision ou la vidéo sur leur terminal à travers le monde. On remarque également que les Américains sont férus de réseaux sociaux en mobilité depuis que Facebook et Twitter sont apparus dans leur propre pays. L’Europe en revanche, semble plutôt privilégier des fonctionnalités comme l’appareil photo ou la musique en MP3.

Plus de détails avec le graphique ci-dessous :

com-score-histogramme

George Yeo : « Les politiciens doivent changer pour plus d’humilité »

Par Olivier Cimelière, le jeudi 2 septembre 2010, classé dans Opinion,Vision 2020
George Yeo fut le premier ministre en exercice à ouvrir un blog dès 2006

George Yeo fut le premier ministre en exercice à ouvrir un blog dès 2006

 C’est grandement à cause de la technologie que l’Union Soviétique s’est écroulé. Ce commentaire surprenant émane du ministère des Affaires étrangères de Singapour, George Yeo. Il développe sa pnsée dans la vidéo ci-dessous. Durant ces deux dernières décennies, il a directement vécu en tant que ministre des événements aussi marquants que la fin de la Guerre Froide, l’émergence de l’Asie comme un acteur d’envergure et la dilution progressive du pouvoir politique. Des faits qui selon lui, doivent amener la nouvelle génération de politiciens à plus d’humilité et d’esprit d’ouverture.

En plus de ses fonctions politiques, George Yeo présente une particularité originale dans le monde politique singapourien. Il a été en effet le premier ministre en exercice à ouvrir et animer un blog dès 2006. Sans doute pour mettre en pratique et confronter sa vision prospective du responsabl politique du futur. Vous pouvez visiter son blog à l’adresse suivante : www.beyondsg.typepad.com/ .

LTE fait le show à Singapour avec Ericsson et Singtel

La démo LTE a présenté deux applications : la réalité augmentée et le mapping 3G

La démo LTE a présenté deux applications : la réalité augmentée et le mapping 3G

 La démonstration LTE organisée en avril dernier par l’opérateur singapourien SingTel et l’équipementier suédois Ericsson a permis d’offrir aux quelques 200 personnes qui sont venues y assister, un avant-goût des nombreux avantages que cette technologie réserve aux utilisateurs de téléphones mobiles. 

En avril 2010, SingTel et Ericsson ont fait une démonstration live simultanée de plusieurs applications et de services mobiles haut débit par le biais d’une clé 4G/LTE sur les réseaux d’essai LTE mis en place par l’équipementier suédois. Cette démonstration a mis en lumière la possibilité d’atteindre en mobilité des vitesses montantes et descendantes sans commune mesure avec celles offertes par le haut débit mobile actuel.

Pour Ian Koh, responsable de la branche Solutions et Stratégie d’Ericsson à Singapour et Brunei, cette démonstration LTE, la première du genre, a permis de donner aux futurs abonnés mobiles un premier aperçu des diverses applications haut débit dont ils vont pouvoir profiter grâce à cette technologie : « Bien plus qu’une simple démonstration technologique, l’évènement se voulait avant tout axé autour de l’expérience de l’utilisateur final. Nous avions le sentiment que la seule façon d’ouvrir la conscience du consommateur sur les avantages de cette technologie était de lui montrer concrètement ce qu’elle pouvait changer en mieux dans sa vie de tous les jours ».

A Singapour, les abonnements mobiles atteignent un taux de pénétration d’environ 140 % et sont en progression, ce qui est également le cas du nombre d’abonnés smartphones. « Selon les derniers chiffres, 80 % des téléphones neufs vendus à Singapour au cours des deux derniers trimestres ont été des smartphones », explique Ian Koh. « Cette tendance semble d’ailleurs devoir se poursuivre ». Lire la suite…

Le nouveau numéro d'Ericsson Business Review vient de paraître

Par Olivier Cimelière, le vendredi 26 février 2010, classé dans Multimédia,Opinion,Stratégie
Trois fois par an, une vision globale et prospective du business des télécoms et du numérique

Trois fois par an, une vision globale et prospective du business des télécoms et du numérique

 Le premier numéro de l'année 2010 d’Ericsson Business Review vient de sortir. Publié trois fois par an en anglais, ce magazine propose des analyses stratégiques et des visions d’experts reconnus sur l’évolution long terme du marché des télécommunications et les futures perspectives de développement.

Au sommaire de ce numéro de début d'année, il est beaucoup question d'innovation, d'évolution, de défis environnementaux et de changements culturels dans l'industrie des télécoms. Nous vous conseillons de lire en particulier les reportages suivants :

En couverture : Singtel, l'opérateur de Singapour. Son PDG, Allen Lew et sin Directeur général, Yuen Kuan Moon, expliquent comment ils ont entrepris de transformer un « éléphant » traditionnel des télécoms asiatiques en une entreprise dynamique de solutions multimédias. Pour eux, « tout doit partir du consommateur. Sinon, c'est la technologie qui prend le pas et c'est forcément plus dur ». A méditer !

Dossier : Le « Nouvel état d'esprit » de l'ère numérique au coeur des transformations de la société. La première décennie du 21ème siècle a été marquée par l'envol phénoménal des nouvelles technologies de l'information et de la communication et des services qui en découlent. Alors que la télévision a mis 38 ans à se rendre incontournable, l'ordinateur 17 ans et le téléphone mobile 14 ans, le baladeur MP3 iPod a conquis 150 millions d'adeptes en l'espace de 7 ans. Facebook en a fait autant mais en 5 ans seulement. Tout le monde est concerné par l'impact des TICS : gouvernements, régulateurs, industries, individus, sociétés. L'industrie des télécoms doit mieux comprendre et saisir cette opportunité.

Tous ces articles et bien d’autres encore sont à télécharger en format PDF à l’adresse suivante : www.ericsson.com/ericsson/corpinfo/publications/ericsson_business_review/index.shtml

zp8497586rq

LTE : Le groupe Singtel choisit Ericsson pour un essai à Singapour

Par Benoît Chamontin, le vendredi 15 janvier 2010, classé dans 4G LTE,Haut Débit,Multimédia,Réseaux mobiles
Singtel compte près de 273 millions d'abonnés en Asie

Singtel compte près de 273 millions d'abonnés en Asie

 Fort de son expertise exceptionnelle en LTE, Ericsson a été sélectionné par Singtel pour lui fournir une solution d’essai LTE de bout en bout. L’essai est prévu pour débuter dans les premiers mois de l’année 2010.

Cet essai marquera le déploiement des réseaux 4G LTE du groupe SingTel, opérateur de télécommunications le plus important d'Asie, qui compte plus de 273 millions d'abonnés mobiles dans cette région.

La solution de bout en bout sur laquelle Ericsson s’appuiera pour tester des services multimédia et données haut débit comprendra notamment le réseau d'accès radio, le cœur de réseau paquet évolué, les infrastructures de transmission, ainsi que les systèmes support d’exploitation.  Prévu pour se dérouler sur une période de six à neuf mois, l’essai commencera sur une échelle réduite pour prendre des proportions plus grandes par la suite. Lire la suite…