JP Rangaswami : « Apprendre en faisant, pas en écoutant »

JP Rangaswami : "l'éducation n'est pas l'art d'enseigner aux gens mais celui d'apprendre à apprendre"

JP Rangaswami : "l'éducation n'est pas l'art d'enseigner aux gens mais celui d'apprendre à apprendre"

 JP Rangaswami est président de l’association sociale « School of Everything« . A cet égard, il nourrit une vision très pointue sur les systèmes d’enseignement. Il estime notamment que les institutions éducatives ont largement ignoré dans le passé, le besoin humain de se sentir libre d’une part et de participer activement d’autre part. Avec l’émergence des réseaux sociaux et de la culture Open Source, il voit une opportunité potentielle pour revoir de fond en comble les méthodes d’apprentissage du savoir.

« Je pense que l’éducation n’est pas l’art d’enseigner aux gens mais celui d’apprendre et d’apprendre à apprendre » déclare en substance JP Rangaswami en introduction de la vidéo qu’il a tourné pour le programme prospectif d’Ericsson intitulé « 2020 – Shaping Ideas ». Dans le même registre, il ajoute une anecdote personnellement vécue avec un de ses professeurs : « Il me disait toujours qu’il respectait plus les élèves dans leur capacité à poser des questions qu’à donner des réponses ».

A l’avenir, les outils qui permettront de partager et d’échanger du savoir deviendront de plus en plus prépondérants dans le processus d’apprentissage. Aux yeux de JP Rangaswami, les anciens modèles verticaux disparaîtront au profit d’un modèle où l’acquisition des savoirs s’effectue en pratiquant, non plus en se contentant d’écouter. Regardez la vidéo ci-dessous (en anglais) :

Né à Calcutta en Inde, JP Rangaswami a longtemps été journaliste économique et financier avant de se tourner vers le monde de l’innovation et des technologies. Il est aujourd’hui directeur scientifique chez BT Group. Pour suivre son actualité, vous pouvez consulter son blog à l’adresse suivante (en anglais) : http://confusedofcalcutta.com/

Ericsson embarque la 3G dans les tablettes tactiles grâce à son nouveau module haut débit mobile

Par Benoît Chamontin, le jeudi 23 septembre 2010, classé dans Haut Débit,HSPA,Multimédia
Le module haut débit mobile F3307 d'Ericsson est dès à présent disponible sur le marché mondial

Le module haut débit mobile F3307 d'Ericsson est dès à présent disponible sur le marché mondial

 Ericsson a récemment dévoilé son tout nouveau module haut débit mobile F3307 de deuxième génération à l’occasion de l’Intel Developer Forum 2010 (IDF) qui s’est déroulé à San Francisco. Ce module tout spécifiquement conçu pour les tablettes et autres dispositifs électroniques grand public, a été pré-certifié avec les plus grands réseaux HSPA dans le monde. Il se distingue par une consommation d’énergie minimale et permet aux fabricants de doter très rapidement leurs tablettes et autres dispositifs électroniques d’une connectivité haut débit mobile intégrée.

Reposant sur la plateforme modem ultra-mince M34x HSPA à 7,2 Mbits/s de ST-Ericsson, le module F3307 constitue pour les fabricants une solution à prix attractif qui allie performances, simplicité et faible consommation d’énergie. Ce module garantit des performances de haut niveau tout en réduisant la consommation d’énergie de 50 % par rapport aux précédentes générations, permettant ainsi d’allonger la durée de vie de la batterie et d’offrir une connectivité permanente. Lire la suite…

Deutsche Telekom choisit Ericsson Business Communication Suite pour ses entreprises clientes

Ericsson Business Communication Suite est une solution qui peut gérer jusqu'à 250 000 abonnés

Ericsson Business Communication Suite est une solution qui peut gérer jusqu'à 250 000 abonnés

 L'opérateur allemand Deutsche Telekom vient d'annoncer le lancement d'une offre de nouveaux services téléphoniques convergents à l'intention des entreprises en Allemagne. Baptisée « DeutschlandLAN », cette nouvelle offre s'appuie la solution réseau d'Ericsson, Business Communication Suite.

Le lancement commercial est programmé pour Avril 2010 et sera proposé par Deutsche Telekom à ses entreprises clientes. La solution Business Communication Suite d'Ericsson est constituée de plusieurs applications qui permettent aux entreprises de disposer de services de vidéoconférence multimédia, d'outils de collaboration interactifs (messageries instantanées, indicateur de présence, etc) et de téléphonie mobile et sur IP. Ces services fonctionnent indifféremment sur les smartphones, les ordinateurs et les téléphones IP de bureau de l'entreprise abonnée.

Qu'il soit au bureau ou en déplacement professionnel, l'utilisateur a ainsi accès en permanence au réseau de l'entreprise et à ses outils de communication. Business Communication Suite permet notamment des conférences vidéo instantanées via des salles de réunion virtuelles ou encore le partage dynamique de documents et de présentations entre des personnes dans l'enceinte de l'entreprise et d'autres situées en dehors. Lire la suite…

Applications mobiles : le grand buzz du moment !

eStore d'Ericsson dispose déjà de 30 000 applications disponibles pour tous les OS mobiles

eStore d'Ericsson dispose déjà de 30 000 applications disponibles pour tous les OS mobiles

 Deux sujets ont nourri le buzz lors du Mobile World Congress 2010 qui vient de refermer ses portes : le très haut débit mobile avec LTE et HSPA mais également les applications mobiles. Une vingtaine d'opérateurs ont lancé leur plateforme « Wholesale Applications Community » tandis qu'Ericsson a dévoilé au même moment sa boutique en ligne « eStore » riche de 30 000 applications. Pourquoi une telle dynamique ? La réponse tient en quelques mots : monétiser au mieux l'exploitation des réseaux mobiles.

C'est la grande question du moment pour les opérateurs, les équipementiers et les fournisseurs de services : comment en tirer profit des nouveaux réseaux de haut débit mobile et des débits importants qu'ils promettent ? Pour beaucoup, les applications représentent aujourd'hui le Saint-Graal que tout le monde recherche. Toutefois, selon de nombreux analystes spécialistes du secteur, ces applications tant convoitées constituent une arme à double tranchant. Dans leur quête des nouvelles “killer applications” qui seront le moyen de générer des revenus, les opérateurs doivent aussi composer avec l’énormité potentielle des droits de licence et également résister à la fragmentation des plateformes.

Pour Peter Jarich, analyste au cabinet Current Analysis, le chemin de la monétisation reste pavé d’obstacles : « Les opérateurs débattent encore la question des applications. Les fournisseurs font tout ce qu’ils peuvent pour les aider à retirer un maximum d'argent des services de haut débit mobile, que ce soit dans l'immédiat ou à plus long terme, et cela passe notamment par la fourniture d’un support aux applications ». Pour mieux saisir les enjeux stratégiques de ce segment de marché en pleine effervescence, regardez la vidéo éditée par Ericsson et les opinions des experts interrogés (en anglais) :

Deux initiatives jettent un éclairage plus précis sur la bataille des applications mobiles qui s'est engagée actuellement. Dès la première journée du Mobile World Congress, les 15 plus grands opérateurs dans le monde ont lancé une plateforme d'applications internationale ouverte baptisée “Wholesale Applications Community”. Le but de cette plateforme est clairement d'en finir avec la fragmentation du marché et de proposer aux développeurs un canal de distribution visible et ouvert pour leurs applications. De son côté, Ericsson en a également profité pour présenter sa propre boutique en ligne appelée « eStore ». Destinée aux opérateurs, cette place de marché virtuelle dispose déjà de 30 000 applications disponibles pour tous les OS mobiles. Lire la suite…

IMS & IP : Ericsson ouvre un nouveau centre de R&D en Turquie

IMS est un standard de communication télécoms qui permet de définir une architecture générique pour la mise à disposition de services voix et multimédia sur des réseaux IP

IMS est un standard de communication télécoms qui permet de définir une architecture générique pour la mise à disposition de services voix et multimédia sur des réseaux IP

 Ericsson vient d’ouvrir en janvier 2010 en Turquie un nouveau centre de R&D dédié au standard IMS et aux systèmes de communication basés sur le protocole IP. Ce centre d’expertise est le 5ème du genre ouvert par Ericsson dans le monde. 

Il s'inscrit pleinement dans la stratégie globale d'Ericsson baptisée « Ericsson Developer Connection » qui vise à appuyer des développeurs locaux pour créer et tester des solutions dans un environnement IMS puis leur permettre éventuellement de trouver des débouchés commerciaux avec des opérateurs télécoms.

IMS (qui signifie IP Multimedia Subsystem) est un standard de communication télécoms qui permet de définir une architecture générique pour la mise à disposition de services voix et multimédia sur des réseaux IP.  Avec la croissance soutenue des réseaux mobiles 3G, les communications sur IP sont d’ores et déjà devenues une réalité technologique incontournable. Avec l'émergence prochaine des réseaux 4G et LTE en tête, la migration vers IP va véritablement se généraliser et constituer l'épine dorsale des réseaux télécoms. D'où l'importance de constituer un écosystème technologique de services et de solutions innovantes autour du standard IMS.

En implantant des centres d’expertise IMS en divers endroits du monde, Ericsson a ainsi pour objectif de soutenir les développeurs locaux dans leurs efforts de création en leur permettant de tester leurs applications dans un environnement IMS simulé. Au sein de cette infrastructure, les développeurs ont notamment la possibilité de télécharger des outils de développement de services. Les applications développées doivent ensuite pouvoir fonctionner sur n’importe quel réseau IMS standard et être achetées et utilisées par n’importe quel opérateur IMS dans le monde. Lire la suite…

Pour Ericsson, l'Open Source est bénéfique pour l'écosystème

Par Olivier Cimelière, le lundi 1 février 2010, classé dans Innovation / R&D,IP,Opinion,Stratégie
Ericsson s'inscrit comme un ardent promoteur de l'Open Source pour l'écosystème technologique

Ericsson s'inscrit comme un ardent promoteur de l'Open Source pour l'écosystème technologique

 En matière d'Open Source, des clichés tenaces considèrent plus souvent les grandes entreprises comme des tenants des systèmes propriétaires fermés que des acteurs impliqués dans la mise à disposition des codes sources à l'ensemble de la communauté des développeurs. N'en déplaise à certains, il s'agit là d'une idée reçue. Preuves à l'appui avec les contributions Open Source d'Ericsson.

Convaincu des bénéfices de l'Open Source pour l'ensemble de l'écosystème technologique, Ericsson poursuit un engagement de longue date en faveur des normes et des systèmes ouverts. Ainsi, Ericsson participe activement depuis de nombreuses années à diverses communautés Open Source en leur consacrant de vastes projets. Pour l'équipementier suédois, cette démarche constitue un avantage non seulement pour l'entreprise, mais aussi pour ses clients et ses technologies.  La preuve avec quelques exemples concrets dans lesquels Ericsson s'est considérablement investi.

Feldspar

Le langage Feldspar (qui signifie Functional Embedded Language for DSP and PARallelism) est le fruit d’un travail de collaboration entre Ericsson, l’université Chalmers de Göteborg en Suède et l’université ELTE de Budapest en Hongrie. Il s’agit d’un langage spécifique auquel est associé un générateur de code C, servant essentiellement à créer des logiciels pour les processeurs DSP. Ce langage fonctionnel permet un accroissement notable de la productivité, tout en garantissant un haut degré de portabilité des logiciels DSP. Ce langage est en développement continu et toute contribution de la part de la communauté open source est la bienvenue. Pour en savoir plus : http://feldspar.sourceforge.net/ Lire la suite…

Créez la prochaine "killer application" mobile et gagnez 20000 € !

Par Olivier Cimelière, le mercredi 2 décembre 2009, classé dans Haut Débit,Innovation / R&D,Multimédia,Réseaux mobiles
Et si vous conceviez avec Ericsson la prochaine

Vous êtes développeur ? Vous êtes étudiant ? Vous êtes un fana des télécoms, des widgets et de la mobilité ? Si vous répondez « oui » à toutes ces questions, alors le concours mondial « Ericsson Application Awards » est totalement fait pour vous ! Lancé depuis fin novembre 2009, cette compétition propose d'imaginer la future « killer application » de la téléphonie mobile de demain. Inscrivez-vous sans tarder !

Ericsson Application Awards est un concours international qui s'adresse aux étudiants développeurs du monde entier. Le défi technologique à relever consiste à créer une application pour téléphone mobile à partir des briques applicatives disponibles sur la plateforme Web 2.0 d'Ericsson Labs (https://labs.ericsson.com).

Pour cela, les candidats doivent former au préalable une équipe, se faire parrainer par une petite ou moyenne entreprise et s'inscrire en ligne sur le site conçu à cet effet : www.EricssonApplicationAwards.com . Une fois l'inscription réalisée avant le 31 janvier 2010, il leur faudra alors c

oncevoir l'application de leur choix et issue de leur imagination sur le thème de « Everyday Life : Sustainable, Social & Fun », la développer en s'appuyant sur une ou plusieurs des APIs ouvertes mises à disposition par Ericsson Labs et la soumettre avant le 20 mars 2010 au jury composé d'experts de l'industrie.

Une première sélection sera alors opérée parmi les différents projets déposés. 14 équipes gagneront des téléphones mobiles et surtout le droit de poursuivre l'aventure technologique en finalisant une version bêta de leur application avant le 20 mai 2010. Les applications seront évaluées selon divers critères comme le respect du cahier des charges techniques, la valeur ajoutée de l'innovation, la fiabilité du prototype, les résultats des tests bêta et le potentiel commercial de l'application. Une cérémonie officielle se tiendra le 10 juin 2010 pour dévoiler le nom des trois premières équipes gagnantes qui empocheront respectivement 20 000 €, 15 000 € et 10 000 € à partager entre les membres de chacune des équipes. Et si l'opportunité commerciale des applications se confirme, leurs créateurs pourront voir celles-ci commercialisées à grande échelle !

Pour Ericsson, ce concours original est une occasion de réaffirmer sa culture de l'innovation et d'attirer ainsi les meilleurs étudiants développeurs. Pour en savoir plus et suivre l'actualité des Ericsson Application Awards, rejoignez le groupe Facebook dédié à l'adresse suivante : www.facebook.com/ericsson.application.awards

zp8497586rq

Ericsson Labs : l'innovation à coeur ouvert !

Par Benoît Chamontin, le mardi 1 décembre 2009, classé dans Haut Débit,Innovation / R&D,Multimédia,Réseaux mobiles

Ericsson Labs : exprimez ouvertement votre innovation !

Ericsson Labs : exprimez ouvertement votre innovation !

Ericsson  Labs est un portail Internet de recherche et d'innovation lancé par Ericsson en 2009. Objectif : concevoir dans un environnement technologique ouvert, les applications de la téléphonie mobile de demain en coopération avec des développeurs du monde entier et permettre à des utilisateurs de tester les versions bêta sur leurs terminaux.

Ericsson Labs se compose de 2 grandes sections. La première s'adresse en priorité aux développeurs expérimentaux et donne accès à un environnement Web contenant des APIs (interfaces de programmation d'application), les outils correspondants et des ressources associées Web 2.0 avec forums, blogs, inscription, connexion (openID), documentation, tutoriels et codes échantillons pour faciliter le partage d'informations et la collaboration avec la communauté de développeurs.

A partir des APIs disponibles, ces derniers peuvent ainsi imaginer et fabriquer des applications mobiles de haut niveau. L'environnement Ericsson Labs inclut de surcroît un banc d’essais en temps réel, avec accès global aux opérateurs, qui intègre l’accès aux interfaces API commerciales. Et par le biais de la fonction d’édition du Labs, les développeurs peuvent également présenter leurs applications bêta à SonyEricsson Labs.

La deuxième partie d'Ericsson Labs comprend un showroom virtuel qui contient les modules réalisés en version bêta dans des domaines aussi variés que la présence, la messagerie, le streaming et le téléchargement de contenus, la cartographie et la géolocalisation. Développeurs et consommateurs peuvent alors les télécharger pour les tester sur leur propre téléphone mobile, évaluer autant leur performance que leur intérêt d'utilisation et faire part de leurs retours d'information. Lire la suite…

A vos agendas ! Ericsson participe au DigiWorld Summit de l'IDATE à Montpellier

DigiWorld Summit dévoilera la première étude sur l'état du

Du 18 au 19 Novembre prochain à Montpellier, Ericsson sera présent à la 9ème édition du DigiWorld Summit organisé par l'IDATE, un des premiers cabinets d'étude et d'analyse en Europe dans le secteur des télécoms, Internet et médias.

La thématique générale de l'événement sera centrée cette année sur l'Innovation, les technologies et les plateformes ouvertes et le rôle moteur que les TICS peuvent exercer dans ce domaine d'activité.

Ericsson interviendra d'abord lors de la matinée du 18 novembre au cours d'une table ronde intitulée « Open Mobile ». Claes Ödman, vice président Sales & Marketing Multimedia, partagera notamment la vision et l'expertise d'Ericsson dans le nouvel écosystème que l'Internet mobile a généré et les vastes perspectives qu'il ouvre en matière de systèmes d'exploitation et de plateformes d'applications ouvertes pour les utilisateurs.

Ericsson contribura également au séminaire « Green ICT » qui se déroule le 18 novembre dans l'après-midi. Ce séminaire dévoilera à cette occasion la première étude sur l'état du « Green ICT » en France et l'impact environnemental des TICS qu'ont menée conjointement l'IDATE et Boston Consulting Group. Plusieurs ateliers p

ermettront ensuite de faire le point sur les responsabilités entrepreneuriales des TICS en matière d'environnement et d'initiatives pour réduire leur empreinte environnementale mais également celle des autres industries.

Il sera également question de l'efficacité économique que les acteurs des télécoms peuvent tirer d'une approche basée sur des solutions « green ». Viktor Arvidsson, directeur Stratégie & Marketing d'Ericsson France, présentera notamment les outils que l'équipementier suédois a mis en place pour lui et ses clients opérateurs. Il y sera notamment question de Life Cycle Assessment, un outil de mesure de l'empreinte environnementale qu'Ericsson utilise et développe depuis 1994. Pour en savoir plus à ce sujet, regardez l'interview vidéo de Viktor Arvidsson (en français) :

Pour connaître l’agenda intégral des manifestations du DigiWorld Summit, visitez le lien suivant : http://www.digiworldsummit.com/2009/pages/?all=accueil&idl=21

Vous êtes cordialement invités à venir nous rendre visite pendant ces deux jours, à participer aux sessions ouvertes au public et à suivre notre actualité sur le blog, sur Facebook, sur Slideshare et sur le fil Twitter @EricssonFrance.

zp8497586rq
zp8497586rq