Arianna Huffington : « Les lecteurs veulent être les acteurs des news qu’ils lisent »

Arianna Huffington a fondé en 2005 une site qui révolutionne la façon de faire de l'information avec le Huffington Post

Arianna Huffington a fondé en 2005 une site qui révolutionne la façon de faire de l'information avec le Huffington Post

 Les entreprises médias traditionnels souffrent du trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité. D’autre part, les journalistes Web sont atteints de désordre compulsif obsessionnel ! Ce diagnostic émane d’Arianna Huffington, fondatrice et directrice du site Internet d’information « Huffington Post ». Elle voit un paysage médiatique où l’auto-expression a remplacé l’amusement et où les lecteurs veulent être acteurs eux-mêmes des histoires plutôt que de simplement les lire.

Arianna Huffington est aujourd’hui une des femmes les plus influentes des médias américains. Co-fondatrice et rédactrice en chef du site d’information américain The Huffington Post, elle est une chroniqueuse connue dans tous les États-Unis et l’auteur de 13 ouvrages. Elle co-anime également l’émission “Left, Right and Center”, une table ronde politique diffusée sur la radio publique.

En mai 2005 avec Kenneth Lerer et Jonah Peretti, elle a fondé le blog d’information The Huffington Post qui ne tarde pas à rencontrer un succès d’audience phénoménal, figurant parmi les sites d’infos les plus visités et les plus souvent cités sur Internet. En 2006, Arianna Huffington est nommée l’une des 100 personnalités les plus influentes au monde par le Time Magazine. Originaire de la Grèce, elle arrive en Angleterre à l’âge de 16 ans et obtient un diplôme d’économie à l’université de Cambridge. A 21 ans, elle devient présidente de la prestigieuse Cambridge Union Society. Lire la suite…

Lucy Küng : « Médias et télécoms sont face à la menace Internet »

Lucy Küng : "On est aujourd'hui en pleine convergence annoncée il y a 25 ans entre médias, télécoms et technologies de l’information avec Internet au cœur du tableau

Lucy Küng : "On est aujourd'hui en pleine convergence annoncée il y a 25 ans entre médias, télécoms et technologies de l’information avec Internet au cœur du tableau

 Les industries des médias et des télécoms sont sorties perdantes de leurs premières batailles face à Internet. Elles assistent au déclin de leurs revenus et à la transformation de leurs actifs en passifs. C’est le constat que dresse Lucy Küng, experte en gestion des médias. Dans une interview donnée à Ericsson Business Review, elle n’entrevoit qu’une seule solution : ces deux industries, autrefois dominantes, doivent absolument faire preuve de créativité et tenter de se frayer ensemble un chemin vers l’avenir.

Lucy Küng est professeur en économie et gestion des médias à l’université de Jönköping, en Suède. Née à Londres, elle vit à Zürich en Suisse où elle est par ailleurs membre du conseil d’administration de la Swiss Broadcasting Corporate (SRG-SSR-Idée Suisse). Depuis plus de vingt ans, elle a acquis une connaissance approfondie des médias et de leurs enjeux. Son travail porte essentiellement sur l’étude du bouleversement qui se produit lorsqu’une nouvelle génération de plateformes technologiques (telles qu’Internet et l’iPad) menace de remplacer des modèles pourtant éprouvés comme la télévision par ondes hertziennes et les magazines papier.

Pouvez-vous nous dresser un tableau de la situation ? Quelle priorité définissez-vous pour les entreprises de médias et de télécoms ?

Lucy Küng : Le drame vient du fait que les entreprises des médias et des télécoms voient la situation comme à travers un miroir de façon confuse tout en assistant au début du déclin du modèle des médias de masse tel que nous l’avons toujours connu. Les nouvelles technologies en sont le principal déclencheur, même si des facteurs comme la déréglementation et la mondialisation jouent également un rôle. On est là en présence du processus de convergence annoncé il y a 25 ans : le rapprochement inexorable des médias, des télécoms et des technologies de l’information, avec Internet au cœur du tableau. Si l’on se place au plan de la chaîne de valeur industrielle, on voit l’apparition de nouvelles étapes, notamment pour ce qui touche aux dispositifs mobiles. Ceux-ci représentent une plateforme supplémentaire pour les différents organes médiatiques et donc un domaine porteur de croissance, mais impliquent également de traiter avec de nouveaux acteurs (Amazon, Apple et Google) qui n’obéissent pas aux schémas industriels traditionnels. Lire la suite…

Hans Vestberg au Monaco Media Forum : Mobilité et haut débit sont les enjeux des médias de demain

Hans Vestberg lors du Monaco Media Forum : "La mobilité haut débit va tout changer pour les médias"

Hans Vestberg lors du Monaco Media Forum : "La mobilité haut débit va tout changer pour les médias"

 Le PDG d’Ericsson, Hans Vestberg est intervenu lors de la 5ème édition du prestigieux Monaco Media Forum qui s’est déroulé dans la Principauté du 10 au 12 novembre 2010. Le MMF est l’un des événements européens les plus influents sur l’avenir des médias. Il s’est focalisé cette année sur les technologies nomades dont Ericsson est de toute évidence l’un des acteurs majeurs.

Placé sous la Présidence du Prince Albert II de Monaco, le Monaco Media Forum a rassemblé près de 400 dirigeants du monde entier pour deux journées et demi de discussions de haut niveau sur l’avenir des médias traditionnels et les nouvelles technologies.  Fondateurs, présidents, directeurs généraux et patrons d’entreprises de pointe européennes, nord-américaines (mais également d’Asie et du Moyen-Orient) ont pu débattre de l’impact des technologies nomades qui « imposent une remise en question des modèles économiques ».

Hans Vestberg a déclaré : « Le thème du nomadisme, choisi pour le MMF 2010, est parfaitement approprié dans la mesure où il anticipe sur le décor de la prochaine décennie. Selon nos prévisions, 50 milliards d’appareils mobiles seront connectés d’ici à 2020 – non seulement des téléphones intelligents, mais également des tablettes et des appareils qui restent encore à inventer – et il est temps aujourd’hui de débattre de la manière dont nous allons façonner ensemble l’avenir. Le Monaco Media Forum est l’endroit tout indiqué pour cela, car il rassemble l’intégralité des acteurs concernés et nécessaires au développement d’un nouveau monde connecté. »

Pour regarder l’intégralité de la conférence donnée par Hans Vestberg, cliquez sur la vidéo ci-dessous (en anglais) :