Hans Vestberg au MIPTV 2011: « La vidéo, une tendance majeure dans la société en réseau »

"En 2015, il y aura plus de contenu en haute définition qu'en définition standard, et 90 pour cent du trafic Internet sera du contenu vidéo", Hans Vestberg

"En 2015, il y aura plus de contenu en haute définition qu'en définition standard, et 90 pour cent du trafic Internet sera du contenu vidéo", Hans Vestberg

Lors d’une conférence donnée le 5 avril dans le cadre du MIPTV à Cannes, Hans Vestberg, président et CEO d’Ericsson, est revenu sur la société en réseau et le rôle majeur que va jouer la demande des consommateurs pour un accès au multimédia partout et tout le temps.

Ericsson estime qu’il devrait y avoir près de 5 milliards d’abonnés au haut débit mobile à l’horizon 2016 et observe par ailleurs l’explosion du nombre de contenus et d’applications Internet auxquelles les utilisateurs souhaitent pouvoir accéder depuis leurs terminaux mobiles. La récente alliance stratégique entre Ericsson et Akamai devrait permettre une meilleure implication des opérateurs de réseaux mobiles dans la chaîne de valeur Internet. « Avec Akamai, nous faisons de l’Internet mobile une réalité, en privilégiant le contenu et en assurant une excellente qualité de service » précise Hans Vestberg. De fait, les solutions proposées par les deux partenaires sont conçues pour simplifier considérablement la manière dont les fournisseurs pourront distribuer leurs contenus et accéder à un plus large public. Lire la suite…

MIPTV 2011 : Ericsson fait le point sur l’évolution perpétuelle des technologies vidéo

Ericsson possède un vrai savoir-faire et ne cesse d'innover dans le domaine de la tv et des medias

Ericsson possède un vrai savoir-faire et ne cesse d'innover dans le domaine de la tv et des medias

Les technologies de la vidéo connaissent une grande mutation depuis quelques années et ce n’est que le début. Après la haute définition et la télévision hybride (plusieurs sources: IPTV et satellite par exemple), les challenges en 2011 se situent sur le multiscreen (même contenu sur plusieurs appareils connectés), l’OTT (Over-the-Top) et les CDN (Content Delivery Network). D’ici 2015, 50 milliards d’objets seront connectés à internet dont le trafic sera constitué à 90% de vidéo.

Les technologies de la vidéo sont ainsi en perpétuelle évolution et Ericsson a fait le choix d’accompagner ses clients pour construire des infrastructures non seulement à la pointe de la technologie, mais aussi fiables et profitables.

Hans Vestberg, président et CEO d’Ericsson, interviendra au MIPTV à Cannes le 5 avril 2011. L’occasion d’approfondir les spécificités de ce marché et les perspectives d’avenir dans le cadre de son intervention sur la créativité connectée.

En effet, L’industrie de la télévision et des médias est un axe de développement stratégique pour Ericsson depuis plus de 5 ans.

En témoigne l’acquisition de plusieurs acteurs importants dont Tandberg TV en 2007, leader de la compression vidéo et des plates-formes de distribution vidéo numérique. Ericsson dispose aujourd’hui de solutions allant de la post-production jusqu’à la distribution aux téléspectateurs finaux, par broadcast TNT et satellite mais aussi par réseaux d’accès cable, ADSL ou fibre. Lire la suite…

Lucy Küng : « Médias et télécoms sont face à la menace Internet »

Lucy Küng : "On est aujourd'hui en pleine convergence annoncée il y a 25 ans entre médias, télécoms et technologies de l’information avec Internet au cœur du tableau

Lucy Küng : "On est aujourd'hui en pleine convergence annoncée il y a 25 ans entre médias, télécoms et technologies de l’information avec Internet au cœur du tableau

 Les industries des médias et des télécoms sont sorties perdantes de leurs premières batailles face à Internet. Elles assistent au déclin de leurs revenus et à la transformation de leurs actifs en passifs. C’est le constat que dresse Lucy Küng, experte en gestion des médias. Dans une interview donnée à Ericsson Business Review, elle n’entrevoit qu’une seule solution : ces deux industries, autrefois dominantes, doivent absolument faire preuve de créativité et tenter de se frayer ensemble un chemin vers l’avenir.

Lucy Küng est professeur en économie et gestion des médias à l’université de Jönköping, en Suède. Née à Londres, elle vit à Zürich en Suisse où elle est par ailleurs membre du conseil d’administration de la Swiss Broadcasting Corporate (SRG-SSR-Idée Suisse). Depuis plus de vingt ans, elle a acquis une connaissance approfondie des médias et de leurs enjeux. Son travail porte essentiellement sur l’étude du bouleversement qui se produit lorsqu’une nouvelle génération de plateformes technologiques (telles qu’Internet et l’iPad) menace de remplacer des modèles pourtant éprouvés comme la télévision par ondes hertziennes et les magazines papier.

Pouvez-vous nous dresser un tableau de la situation ? Quelle priorité définissez-vous pour les entreprises de médias et de télécoms ?

Lucy Küng : Le drame vient du fait que les entreprises des médias et des télécoms voient la situation comme à travers un miroir de façon confuse tout en assistant au début du déclin du modèle des médias de masse tel que nous l’avons toujours connu. Les nouvelles technologies en sont le principal déclencheur, même si des facteurs comme la déréglementation et la mondialisation jouent également un rôle. On est là en présence du processus de convergence annoncé il y a 25 ans : le rapprochement inexorable des médias, des télécoms et des technologies de l’information, avec Internet au cœur du tableau. Si l’on se place au plan de la chaîne de valeur industrielle, on voit l’apparition de nouvelles étapes, notamment pour ce qui touche aux dispositifs mobiles. Ceux-ci représentent une plateforme supplémentaire pour les différents organes médiatiques et donc un domaine porteur de croissance, mais impliquent également de traiter avec de nouveaux acteurs (Amazon, Apple et Google) qui n’obéissent pas aux schémas industriels traditionnels. Lire la suite…

La TV numérique terrestre HD arrive dans les foyers finlandais avec Ericsson

Par Benoît Chamontin, le Mardi 28 septembre 2010, classé dans Industries non télécoms,Multimédia,Télévision   |   Aucun commentaire
Objectif : 60 % des foyers finlandais équipés de la TV terrestre numérique d’ici 2011

Objectif : 60 % des foyers finlandais équipés de la TV terrestre numérique d’ici 2011

 Le plus grand câblo-opérateur finlandais, DNA, va déployer la télévision numérique terrestre haute définition dans 1,5 million de foyers d’ici 2011. Le déploiement est déjà prévu dans les grandes villes finlandaises d’ici la fin de l’année. Choisi comme maître d’oeuvre, Ericsson assurera le déploiement du réseau, l’intégration des systèmes et la fourniture de services de maintenance et de support.

Goûter à la TV HD, c’est l’adopter ! Pour DNA, opérateur mobile et principal câblo-opérateur finlandais, avec une part de marché de 43 %, c’est l’objectif primordial afin que la Finlande figure parmi les premiers pays au monde à bénéficier de la télévision numérique terrestre (TNT) haute définition via l’antenne TV actuelle.

Grâce à l’accord qu’il a passé avec Ericsson, le câblo-opérateur DNA va offrir l’expérience de la haute définition à 60 % des foyers finlandais équipés de la TV terrestre numérique d’ici 2011. Ericsson va débuter le déploiement du réseau de TV HD terrestre dès aujourd’hui afin de respecter les objectifs de couverture assignés par DNA d’ici fin 2011. Entretemps, le service sera déjà disponible dans les grandes villes et leurs environs d’ici la fin 2010. Lire la suite…

Première expérience mondiale de TV mobile cloud pour le Concours Eurovision de la chanson

Le site de TV mobile a attiré 25 000 visiteurs de 11 pays

Le site de TV mobile a attiré 25 000 visiteurs de 11 pays

 Ericsson, en coopération avec l’Union européenne de radio-télévision (UER) et la société norvégienne de diffusion (NRK), a lancé la première solution de TV mobile en mode cloud au cours de l’édition 2010 du Concours Eurovision de la chanson.

Ce nouveau mode de TV mobile a été lancé à titre expérimental durant les demi-finales et la finale du Concours Eurovision de la chanson, organisé fin mai par l’Union européenne de radio-télévision. Le cloud computing (baptisé du joli nom d’« infonuagique » au Québec !) optimisé pour la téléphonie mobile a désormais franchi la frontière de la TV mobile.

L’utilisateur n’a plus à télécharger des applications sur son téléphone portable. Toute la puissance de calcul nécessaire pour obtenir un bon confort de visionnage est à présent mobilisée dans le nuage à partir du navigateur Internet du téléphone. Les résultats de cette expérience réalisée en direct montrent que le potentiel du cloud omputing mobile est là, et qu’il existe un marché à développer pour les médias et les opérateurs télécoms – sans nouvelles dépenses d’infrastructures. Lire la suite…

MIP-TV : Ericsson France est à la Une du « Billaut Show »

Jean-Michel Billaut, élu "Personnalité Numérique" de l'année par l'Acsel

Jean-Michel Billaut, élu "Personnalité Numérique" de l'année par l'Acsel

 A l’occasion du MIP-TV qui s’est tenu à Cannes du 12 au 16 avril, le blogueur expert du haut débit Jean-Michel Billaut a interviewé Olivier Cimelière, directeur de la Communication d’Ericsson France sur les activités d’Ericsson dans le secteur télévisuel, la vision de la télévision 2.0 et du très haut débit selon l’équipementier suédois. Entretien à bâtons rompus.

Observateur attentif des nouvelles technologies liées au haut débit, Jean-Michel Billaut  anime depuis plusieurs années un blog qui fait référence en la matière dans l’univers des nouvelles technologies. Il a d’ailleurs été tout récemment distingué en étant élu « Personnalité Numérique » de l’année par l’Acsel, l’Association de l’Economie Numérique qui rassemble les entreprises françaises engagées dans ce secteur.

Sur son blog, Jean-Michel Billaut a fait part évidemment de sa satisfaction tout en notant humoristiquement qu’il jugeait que son « oeuvre n’est pas finie, et si Dieu le Père me laisse encore quelques années sur cette Terre, j’espère bien être l’homme numérique de 2020, quand toute la France, je dis bien toute, sera entièrement fibrée… ». De beaux éditos en perspective à suivre quotidiennement sur le blog du « Billaut Show » que vous pouvez visiter à l’adresse suivante :  http://billaut.typepad.com/jm/

La télé se met au 2.0. La télé de papa est-elle morte ? from Jean Michel Billaut on Vimeo.

Ericsson & DirecTV : un partenariat leader du marché de la TVHD

L'opérateur américain DirecTV compte plus de 4 millions d’abonnés HD

L'opérateur américain DirecTV compte plus de 4 millions d’abonnés HD

 Dans le monde entier, la télévision haute définition (TVHD) remporte un succès considérable auprès des consommateurs. DirecTV a été l’un des premiers opérateurs de télévision payante à saisir l’énorme potentiel offert par ce nouveau format de télévision au point d’en faire le cœur de son offre de services. Pour se déployer dans le marché de la HD, l'opérateur américain a  établi un solide partenariat technologique avec Ericsson. 

Selon le groupe d’étude Informa, le nombre de foyers abonnés à la HD dans le monde devrait augmenter de 38 % d’ici 2013 [1]. Un autre cabinet, In-Stat a prévu quant à lui, une augmentation du nombre de chaînes haute définition de 12,4 % d’ici 2013 [2]. Deux repères chiffrés qui montrent que l’adhésion du consommateur stimule l’offre de chaînes HD et réciproquement !

Face à cet engouement croissant, l'opérateur de télévision américain DirecTV a décidé dès septembre 2004 d’élargir ses services de télévision haute définition, notamment pour les chaînes HD locales et nationales et de mettre ainsi l’accent sur la haute définition comme facteur de différenciation face à la concurrence.  Un communiqué publié lors du lancement des premiers services soulignait la volonté de DirecTV de miser fortement sur la HD : « Grâce au lancement de chaînes locales HD, nous aiderons la nation à effectuer la transition vers la télévision numérique. Offrir des chaîne locales en HD ainsi que divers services interactifs nous permettra de consolider notre position concurrentielle. »

DirecTV et Ericsson ont engagé des discussions dès la fin 2003. Les deux sociétés partageaient la même vision stratégique. Elles étaient notamment convaincues que le lancement de la norme MPEG-4 AVC dans un délai de deux ans était réaliste. Et tandis qu’en 2004-2005, les industriels de la télévision considéraient dans leur grande majorité qu’il était encore trop tôt pour baser les systèmes TVHD sur la norme MPEG-4 AVC, les deux partenaires réussissaient à concrétiser leur projet par plusieurs lancements commerciaux. Lire la suite…

Télévision : préparez-vous à l’expérience totale avec Ericsson

E2E TV d'Ericsson est une nouvelle approche stratégique qui redéfinit l'expérience télévisuelle

E2E TV d'Ericsson est une nouvelle approche stratégique qui redéfinit l'expérience télévisuelle

 Du 12 au 16 avril prochain, Ericsson participe au salon MIP-TV à Cannes. Cela sera l’occasion de décliner le concept Ericsson baptisé End-To-Endless Television (E2E TV). Cette initiative marque un jalon important dans l’engagement du groupe suédois sur le marché mondial de la télévision et du multimédia et  le déploiement d’une télévision connectée, multi-plateforme, de haute qualité et totalement interactive. Une télévision que vous ne regarderez plus jamais de la même façon !

Jan Wäreby, vice-président et directeur de la division Multimédia d’Ericsson, explique : « La télévision constitue l’une des clés de voûte de la stratégie multimédia d’Ericsson. A ce titre, les technologies développées par Tandberg Television (NDLR : société acquise par Ericsson en 2007) occupent une place centrale dans cette stratégie pour offrir à nos clients une excellente palette d’expertises (technologie, intégration et conseil) dans les domaines de la télévision, du haut débit et de la téléphonie mobile pour créer des expériences télévisuelles totalement inédites. Notre objectif est d’aider les diffuseurs et les opérateurs à se différencier avec des services innovants, fidéliser leur clientèle et libérer de nouveaux flux de recettes».

A l’heure actuelle, la télévision connaît une véritable révolution. Elle passe d’une offre linéaire limitée à une seule plateforme (le traditionnel poste de télévision) à une offre multimédia connectée sur divers terminaux et des programmes à la demande. De plus, les consommateurs sont demandeurs d’une expérience télévisuelle personnalisée et de haute qualité, accessible partout, à tout moment et sur n’importe quelle plateforme. Pour les diffuseurs médias et les opérateurs télécoms, cette tendance de fond ouvre des opportunités innombrables en termes de différenciation de leurs offres, d’augmentation de leur part de marché et de redéfinition du paysage du multimédia et des communications. Regardez la video … Lire la suite…

Vidéo à la demande : quel avenir pour les télécoms ?

La consommation télévisuelle s'est délinéarisée et individualisée

La consommation télévisuelle s'est délinéarisée et individualisée

 Avec la vidéo à la demande, les consommateurs s’habituent de plus en plus à avoir sur ce qu’ils regardent le même pouvoir de décision que sur les musiques qu’ils écoutent en pouvant désormais regarder où ils veulent et quand ils veulent. Cela constitue une formidable opportunité où Ericsson a des cartes  à jouer, estime l’analyste Martin Olausson du cabinet Strategy Analytics.

C’est en tout cas le point de vue que Martin Olausson a affirmé lors d’un récent séminaire organisé au Business Intelligence Center d’Ericsson à Kista, siège international du groupe Ericsson en Suède. A ses yeux, ce pouvoir de décision du consommateur ouvre de nouvelles perspectives aux opérateurs de télécoms et à leurs fournisseurs. D’après les statistiques, a-t-il ajouté,  les téléspectateurs et en particulier les jeunes adultes sont en train de changer de manière de regarder le contenu de grande diffusion, avec environ 40 % du temps d’écoute utilisant d’autres supports que le téléviseur classique.

« Le divertissement vidéo, par nature « à la demande », et la multiplicité des plateformes de diffusion entraînent le marché dans des territoires inconnus. Il y a actuellement des opportunités considérables de se positionner dans cet espace. » a-t-il commenté.

Depuis que la télévision est passée de la radiodiffusion via un canal unique à la diffusion multiplateforme – et à la demande – le business model a changé. On est passé du « un pour tous » au « modèle ciblé » basé sur un mode de communication plus individualisé. Lire la suite…

Télévision 2.0 : vous ne regarderez plus la télé comme avant !

Par Benoît Chamontin, le Samedi 4 avril 2009, classé dans Multimédia,Réseaux fixes,Réseaux mobiles,Télévision   |   Les commentaires sont ferms

100% des personnes regardent plus volontiers la télévision sur mobile quand l’interactivité est disponible

100% des personnes regardent plus volontiers la télévision sur mobile quand l’interactivité est disponible

Du 30 mars au 3 avril 2009, Ericsson est présent au MIPTV 2009 à Cannes, le marché international des contenus audiovisuels et numériques. Cet événement est l’occasion pour Ericsson, en tant qu’acteur majeur dans le Multimédia, de participer aux débats et de présenter des solutions technologiques qui répondent aux attentes des consommateurs : une télévision où l’on veut, quand on veut et ce que l’on veut.

Dans une autre étude menée en partenariat avec CNN fin 2007 sur les attentes des utilisateurs de CNN.com sur leur mobile, la télévision en direct était l’application qui arrivait en tête des préoccupations avec 34,3% des personnes interrogées.  Une autre attente forte est de se libérer des grilles de programmation traditionnelles.

Lire la suite…