Norvège : Ericsson décroche la modernisation du réseau TeliaSonera et prépare la 4G/LTE

Par Olivier Cimelière, le mercredi 19 janvier 2011, classé dans 4G LTE,Haut Débit,HSPA,Opérateurs,Réseaux mobiles
Déjà disponible à Oslo, la 4G sera d'ici 3 ans une réalité dans tout le pays

Déjà disponible à Oslo, la 4G sera d'ici 3 ans une réalité dans tout le pays

 TeliaSonera, qui détient NetCom, le 2ème opérateur mobile de Norvège, vient d’entreprendre la modernisation et l’expansion de son réseau. Avec un double objectif : augmenter la couverture et le débit. C’est Ericsson qui s’est vu confier le contrat pour la région Nord du pays. Durant les 3 prochaines années, l’équipementier remplacera progressivement les actuelles stations de base 2G et 3G avec son équipement multistandard RBS 6000 en vue de préparer le déploiement de la 4G/LTE sur cette même région.

Ce contrat s’inscrit en droite ligne de la coopération déjà existante entre Ericsson et TeliaSonera, notamment en matière de 4G avec le lancement du tout premier réseau commercial LTE à Stockholm en décembre 2009. Le contrat prévoit la fourniture de stations de base RBS 6000, de faisceaux hertziens Mini-Link ainsi que l’accompagnement technique et les services associés pour le déploiement et le support.

Claes Nycander, Directeur Technique Services Mobiles de TeliaSonera, a déclaré : « Nous sommes en train de bâtir en Norvège un réseau à la pointe mondiale de la technologie qui permettra à nos abonnés de bénéficier d’un débit accru et d’une couverture nettement plus vaste grâce à un accès 2G, 3G et 4G. Nous avons sélectionné Ericsson pour prendre en charge la région Nord de notre réseau norvégien du fait de leur solution technologique très compétitive et de sa haute qualité ». Lire la suite…

Fracture numérique : 3 millions de Chiliens connectés grâce à un partenariat public-privé

3 millions de Chiliens vont bénéficier du haut débit mobile grâce à Entel, Ericsson et le gouvernement du pays

3 millions de Chiliens vont bénéficier du haut débit mobile grâce à Entel, Ericsson et le gouvernement du pays

 Trois millions de Chiliens vont pouvoir d’ici fin 2011 bénéficier du haut débit mobile et de la téléphonie mobile grâce à un partenariat public-privé qui unit le gouvernement du pays, l’opérateur télécoms Entel et l’équipementier Ericsson. Ce projet fait partie d’un programme baptisé « Pour un Chili tout communicant » (Todo Chile Comunicado) qui a déjà connecté depuis septembre 2010, 1,7 million d’habitants.

Ce nouveau volet du programme s’étalera sur 2 ans. Il inclura notamment le développement de services voix en 2G et de services haut débit mobile en 3G avec la technologie HSPA. La connectivité ainsi obtenue permettra de réduire la fracture numérique des zones rurales du territoire chilien. Elle offrira également de nouvelles opportunités pour les habitants aux revenus très souvent modestes avec l’accès à des services éducatifs, d’emploi et économiques. Au total, 3 millions de personnes sont concernées.

C’est en 2009 que l’opérateur Entel associé à Ericsson a remporté un contrat public doté d’un montant de 45 millions de dollars par le gouvernement chilien pour fournir un accès haut débit à environ 70 à 90% de la population rurale du pays.

Le projet prévoit le déploiement de stations de base pour réseaux mobiles 2G et 3G dans environ 1500 localités sous la houlette technologique d’Ericsson. Pour accélérer le déploiement, Ericsson recourt notamment aux transmissions par faisceaux hertziens (la solution Mini-Link) qui répondent parfaitement aux conditions géographiques locales parfois difficiles. Lire la suite…

Indonésie : Ericsson donne un avant-goût du haut débit mobile de demain par faisceaux hertziens

Par Olivier Cimelière, le jeudi 16 septembre 2010, classé dans 4G LTE,Haut Débit,IP,Opérateurs,Réseaux mobiles
Ericsson a fait la démonstration d’un transfert de paquets à 1 Gbit/s sur 2 canaux à 56 MHz avec sa solution MINI-LINK

Ericsson a fait la démonstration d’un transfert de paquets à 1 Gbit/s sur 2 canaux à 56 MHz avec sa solution MINI-LINK

A l’heure de la convergence et du haut débit mobiles, les opérateurs sont confrontés à un défi majeur : celui de délivrer la capacité nécessaire pour faire face à l’adoption massive de services « gourmands » tels que l’Internet haut débit, la vidéo à la demande et les services de peer-to-peer, notamment les jeux en ligne. Démonstration à l’appui, plus de 700 employés de l’opérateur indonésien XL Axiata ont vu la réponse à ce défi avec la solution par faisceaux hertziens MINI-LINK développée par Ericsson.

Ericsson a fait la démonstration en août dernier dans les locaux de XL Axiata à Jakarta d’un transfert de paquets à 1 Gbit/s sur deux canaux à 56 MHz avec sa solution de backhaul mobile MINI-LINK, une solution prête pour LTE/4G. La capacité qu’offre cette solution de combiner plusieurs flux de trafic Ethernet dans une seule connexion logique permettra d’atteindre des capacités encore plus grandes par le simple ajout de canaux dans le système.

Le message qu’Ericsson voulait faire passer à travers cette démonstration, était simple : les opérateurs doivent se préparer dès aujourd’hui à répondre aux besoins en capacité de demain. Pour cela, il leur faut notamment introduire dans leurs réseaux une technologie de faisceaux hertziens à très haute capacité pour le transport de paquets. Lire la suite…

Islande : les faisceaux hertziens d’Ericsson tiennent le choc face au nuage de cendres

Vue du volcan islandais par une des webcams de l'opérateur Milà

Vue du volcan islandais par une des webcams de l'opérateur Milà

 Suite à l’éruption du volcan situé près du glacier Eyjafjallajökull, l’opérateur islandais Míla a multiplié les contrôles de performance de son réseau mobile dans la région. Les résultats ont dépassé ses espérances grâce notamment aux faisceaux hertziens Mini-Link d’Ericsson.

Le chaos provoqué par les nuages de cendres se promenant au-dessus de l’Europe a fait oublier les épaisses couches de cendre qui se sont également déposées à proximité du volcan lui-même. Elles n’ont pourtant affecté en rien les performances du réseau d’après l’opérateur islandais Míla.

Pourtant, compte tenu de la quantité de cendres tombées autour du volcan et sur les stations hertziennes installées dans la région, il n’était pas déraisonnable de s’attendre à une certaine baisse de performances entraînant des perturbations du trafic voix et données. Ce type de perturbations peut en effet survenir lors d’un phénomène naturel de grande ampleur.

Si les abords immédiats du volcan sont couverts par le réseau mobile de Míla, c’est parce que la région essentiellement agricole, constitue l’un des plus importants sites touristiques d’Islande avec des paysages grandioses qui attirent des milliers de visiteurs et de randonneurs du monde entier chaque année. Lire la suite…

Ericsson propulse le haut débit mobile 3G/4G d’Indosat en Indonésie

Indosat compte actuellement 39,1 millions d'abonnés en Indonésie

Indosat compte actuellement 39,1 millions d’abonnés en Indonésie

 L’opérateur indonésien Indosat vient de faire doublement confiance à Ericsson en lui confiant le soin de moderniser son réseau mobile pour une prochaine migration technologique vers 4G/LTE tout en supportant techniquement le lancement commercial du réseau 3G/HSPA Evolution qui sera le plus rapide de toute l’Asie en affichant des débits atteignant 42 Mbits/s.

Le haut débit mobile connaît un nouvel élan significatif en Indonésie à travers le contrat qu’Ericsson vient de signer avec Indosat, un opérateur qui compte actuellement 39,1 millions d’abonnés au niveau national. Le contrat qui porte pour une durée de 3 ans va s’opérer en deux temps. Dans l’immédiat, Ericsson accompagne Indosat pour le lancement commercial de son réseau 3G/HSPA Evolution qui sera le plus puissant de la région asiatique en termes de débits offerts aux consommateurs avec une vitesse jusqu’à 42 Mbits/s.

Dans l’immédiat, ce lancement permet au passage à l’opérateur d’améliorer son  empreinte environnementale en réduisant sa consommation énergétique jusqu’à 50% et les coûts d’exploitation liés au réseau. Le réseau comportera notamment un certain nombre de « sites verts » alimentés en énergies alternatives.

Harry Sasongko Tirtotjondro, PDG d’ Indosat, a commenté cet accord : « Nous sommes fiers de lancer un réseau qui procure l’accès le plus rapide à Internet à raison de 42 Mbits/s. A cet égard, Indosat est le premier opérateur en Asie et le deuxième dans le monde. En plus de fournir le téléchargement de données le plus rapide, Indosat contribue également avec la modernisation de son réseau à créer une industrie des télécommunications plus soucieuse de l’environnement et à réduire la consommation énergétique ». Lire la suite…

Transformation IP des réseaux : l'exemple tchèque de T-Mobile

Par Olivier Cimelière, le jeudi 25 février 2010, classé dans Haut Débit,HSPA,IP,Opérateurs,Réseaux mobiles
Avec 5,422 millions de clients, T-Mobile a le plus grand nombre d’abonnés de la République tchèque

Avec 5,422 millions de clients, T-Mobile a le plus grand nombre d’abonnés de la République tchèque

Avec le support d'Ericsson, T-Mobile Czech Republic a modernisé son réseau de raccordement mobile en augmentant ses capacités en termes de débit et de transport IP. Grâce aux 4 500 liaisons FH Mini-Link installées à ce jour, le réseau mobile de l'opérateur est paré pour le haut débit mobile tout en traitant avec encore plus d’efficacité les services traditionnels.

T-Mobile opère sur un marché local où la concurrence est nombreuse et rude mais où il a su conquérir la plus grosse partie de la clientèle tchèque en faisant figure de pionnier dans le domaine des télécommunications. Soucieux de conserver ce leadership, T-Mobile s’est attaché à développer son offre de services en ajoutant très tôt le transport des données à la voix. Pour cela, il fallait de toute urgence adapter le réseau pour qu’il soit en mesure de transporter le trafic et de faire face à la charge induite par cette nouvelle capacité. Dès 2005, T-Mobile a donc commencé à mettre en place un réseau de raccordement RAN IP over Ethernet.

Afin d’introduire en douceur la transmission IP, Ericsson a proposé une migration de Mini-Link E vers Mini-Link TN. Cette dernière est une liaison FH hybride, capable de prendre en charge efficacement à la fois des transmissions TDM et Ethernet. Il fallait en effet une solution permettant d’utiliser simultanément le réseau 2G existant basé sur le TDM et le nouveau réseau 3G tout IP. Grâce à une réutilisation extensive de la base installée d’unités Mini-Link, la migration a été possible avec un investissement minimal de la part de T-Mobile. Regardez la vidéo retraçant la réalisation du projet entre T-Mobile et Ericsson (en anglais) :

Lire la suite…

Tele2 Croatie fait confiance à Ericsson pour converger vers le tout-IP

Par Olivier Cimelière, le lundi 22 février 2010, classé dans Haut Débit,HSPA,IP,Opérateurs,Réseaux mobiles
Tele 2 Croatie a privilégie la solution IP d'Ericsson pour son réseau 3G

Tele 2 Croatie a privilégie la solution IP d'Ericsson pour son réseau 3G

 Tele2 Croatie souhaitait étendre les capacités de son réseau mobile et d’offrir des services à haut débit de grande qualité sur téléphone portable. Pour y parvenir, il est devenu l’un des premiers opérateurs au monde à déployer le protocole IP sur son réseau de transport HSPA. Partenaire principal de l’opérateur, Ericsson lui a fourni une solution complète de backhaul IP RAN par Internet.

Jeune opérateur sur le marché, Tele2 Croatie s’est fait un nom en proposant des services compétitifs aux consommateurs et s’est imposé aujourd’hui comme un opérateur majeur du pays. Pour conserver cette position, il a prévu d’étendre son offre de service ; ce qui nécessitait de surmonter plusieurs difficultés. Afin de s’assurer les meilleures performances dans l’Internet au meilleur coût, Tele2 a fait appel à Ericsson pour transformer son réseau de transport HSPA.

En collaboration avec l’antenne locale d’Ericsson,  Tele2 Croatie a mis en place un réseau continu de backhaul IP RAN par Ethernet permettant la prestation de services mobiles à haut débit performants et rapides. L’approche technologique se basait sur le standart HSPA et sur un réseau de transport tout IP efficace. Dans le cadre de la transformation du réseau, les stations de base ont reçu un complément de matériel permettant de les faire passer en IP RAN. Le réseau de backhaul est composé d’équipements de transport par faisceaux hertziens (Mini-Link TN) et par optique (OMS 1410).

Hans Herbertsson, directeur de solutions réseau chez Ericsson, explique les avantages : « Tele2 Croatie a pris la décision courageuse de passer à l’IP RAN avant même de lancer son service à haut débit. C’est une solution pionnière qui permet d’offrir de bien meilleures performances aux clients que la technologie traditionnelle. Tele2 prend une longueur d’avance sur ses concurrents». Lire la suite…

Faisceaux hertziens : Ericsson va établir un nouveau record mondial à 2,5 Gbits/s

Par Olivier Cimelière, le vendredi 12 février 2010, classé dans 4G LTE,Haut Débit,HSPA,Réseaux mobiles
Mini-Link est une solution tout à fait adaptée pour les transmissions radio grâce à son faible coût global

Mini-Link est une solution tout à fait adaptée pour les transmissions radio grâce à son faible coût global

 En matière de transmissions radio par faisceaux hertziens, Ericsson va établir un nouveau record mondial de débit en réalisant une liaison à la vitesse de 2,5 Gbits/s. Cette démonstration sera effectuée lors du Mobile World Congress qui se déroule à Barcelone du 15 au 18 février.

D'ici 2014, plus de 3 milliards d'abonnés vont recourir au haut débit selon Ericsson. 80% d'entre eux le feront à travers des réseaux mobiles. Cette perspective implique de pouvoir disposer de vitesses de transmission élevées afin de satisfaire la demande sans cesse croissante et supporter le volume de trafic généré par les smartphones et autres terminaux proposant des services de vidéo, de vidéoconférence et de TV sur Internet.

Pour les opérateurs mobiles, les connexions radio haute capacité par faisceaux hertziens s'avèrent être une solution efficace et fiable tant en termes de performance que de coûts d'exploitation pour opérer des services haut débit sur les réseaux WCDMA et LTE, particulièrement dans les zones urbaines. C'est dans cette optique que pendant le Mobile World Congress, Ericsson va réaliser une démonstration en direct d'une connexion radio haute vitesse par faisceaux hertziens avec une capacité de transport atteignant le barre des 2,5 Gbits/s. Ericsson entend ainsi démontrer sa capacité à gérer des vitesses de flux de données sans cesse en augmentation et à configurer les réseaux LTE en conséquence. La connexion à 2,5 Gbits/s va utiliser la nouvelle bande de fréquence de  70-80GHz (E-band). Lire la suite…

Indonésie : le solaire s'impose pour étendre la couverture mobile

Grâce au solaire, l'opérateur a pu constater 60 % d'énergie consommée en moins

Grâce au solaire, l'opérateur a pu constater 60 % d'énergie consommée en moins

 Avec 54% de parts de marché, l’opérateur de téléphonie mobile indonésien Telkomsel entend bien conserver sa place de leader dans le pays. Pour cela, il mène une stratégie offensive qui conjugue extension de réseau et développement durable. Le choix de l'énergie solaire s'est logiquement imposé avec Ericsson comme partenaire technologique.

En accroissant la couverture de son réseau, Telkomsel gagne en nombre d'abonnés et renforce sa position de leader. Revers de la médaille : les sites à alimentation diesel traditionnellement usités sont exigeants en maintenance et génèrent par conséquent des frais de fonctionnement importants. Aussi la solution entièrement solaire proposée par Ericsson était-elle parfaitement adaptée. C’est ce que confirme Per-Henry Olsson, vice président Compte Telkomsel chez Ericsson Indonésie : « Econome en énergie et peu coûteuse en termes de fonctionnement, notre solution solaire permettra à Telkomsel de conforter sa place de leader sur le marché sans engendrer de coûts majeurs ».

La solution fournie et installée par Ericsson comprend une station de base, un réseau MINI-LINK™ et une solution d’alimentation énergétique. La station de base d’accès à distance RBS 2111 se divise en deux parties : la partie principale est implantée a

u sol et reliée au système de transmission tandis que la partie contenant le matériel radio est montée en haut du mât. Cette architecture distribuée permet de réduire les coûts totaux et de garantir un déploiement rapide et simple.

Pour tout savoir du projet mené par Telkomsel et Ericsson, regardez la vidéo (en anglais) :

Lire la suite…

Haut-Débit Mobile : Ericsson remporte un contrat de modernisation des faisceaux hertziens de Bouygues Telecom

Par Benoît Chamontin, le mercredi 9 décembre 2009, classé dans HSPA,Réseaux mobiles
Ericsson - Développement des usages en mobilité

Ericsson France vient d'être sélectionné par Bouygues Telecom dans le cadre d'un appel d'offres pour assurer la modernisation des « faisceaux hertziens » du réseau mobile 3G de l'opérateur. Ce projet prévoit dès le 1er trimestre 2010 le déploiement de faisceaux hertziens de dernière génération pour accroître la capacité des transmissions radio voix et données entre les stations de base, les sites de contrôle du trafic et les plateformes de service du réseau de l'opérateur.

Selon l'autorité française de régulation de télécoms (ARCEP), les usages liés au haut débit mobile (voix, transfert de données, navigation Internet, télévision mobile) sont en constante et rapide progression. A la fin du 2ème trimestre 2009, 6,6 millions de personnes sont ainsi venus grossir les rangs des adeptes du haut débit mobile pour atteindre au total 14, 2 millions d'utilisateurs réguliers soit une croissance de 87,2% en un an et l'équivalent d'un abonné sur 4 en France.

Serge Goldstein-Desroches, Directeur général adjoint de Bouygues Telecom, en charge de la Direction Réseau de l'opérateur, explique son choix technologique : « Le développement très important des clés 3G et des smartphones plébiscités par nos clients, engendre une très forte croissance du trafic de données. C'est pour faire face à celui-ci que nous avons décidé de doter notre réseau

de transmission des techniques les plus avancées. Les faisceaux hertziens répondent non seulement à cet objectif, mais aussi à la problématique des coûts. Ericsson a parfaitement compris nos enjeux et a su y répondre. ».

A compter du début de 2010, Ericsson France va fournir la solution « Traffic Node » lancée en 2005 ainsi que la dernière-née de la gamme Mini-Link, « Compact Node ». Ces deux produits vont permettre à l'opérateur d'accélérer notablement les vitesses de transmission des flux de données à raison d'un débit montant et descendant de 300 Mbits par seconde. Cette amélioration offrira une connectivité encore plus fluide lors de transferts de données, de navigation sur Internet ou de visionnage de vidéos.

« Notre offre technique présente l'avantage de réduire substantiellement les coûts d'exploitation de l'opérateur tout en apportant une fiabilité accrue des transmissions de données et un mécanisme de sécurisation particulièrement pointu. Ce nouveau contrat témoigne de la solidité de la coopération qui unit Bouygues Telecom et Ericsson France depuis 1996 ».

Franck Bouétard, président d'Ericsson France

Mini-Link : une gamme résolument orientée vers les réseaux IP

La gamme de faisceaux hertziens Mini-Link d'Ericsson permet le déploiement de liens radio performants et disponibles tout en incluant la convergence des réseaux mobiles et fixes dans un environnement évolutif et tout-IP avec des coûts maîtrisés de bout en bout pour l'opérateur.

Ericsson est le leader mondial incontestable avec plus de 40 ans d'expérience dans le domaine des transmissions par faisceaux hertziens. A ce jour, l'entreprise a installé plus de 1,9 millions d'équipements de ce type dans le monde entier. Outre la gamme de produits Mini-Link, Ericsson s'appuie également sur les produits radio Marconi LH. Les deux gammes sont gérées par un système de gestion commun, ServiceOn.

zp8497586rq