Coopération stratégique Ericsson-Datang pour la technologie mobile en Chine

Datang est à la pointe de la technologie mobile 3G TD-SCDMA

Datang est à la pointe de la technologie mobile 3G TD-SCDMA

 Ericsson a signé aujourd’hui une lettre d’intention pour l’établissement d’une coopération stratégique avec Datang Telecom Technology & Industry Holdings Co. Ltd. (Datang) en vue de développer conjointement des solutions avancées sous technologie TDD et fournir ainsi des applications enrichies de communications mobiles en Chine et ailleurs dans le monde.

Dans le cadre de cette lettre d’intention, Ericsson va commencer à progressivement intégrer les équipements d’accès radio TD-SCDMA développés par Datang dans son propre portefeuille de solutions de communications mobiles 3G. Aujourd’hui, plus de 6 millions d’abonnés mobiles en Chine profitent déjà de services sous la technologie TD-SCDMA. En parallèle, il est également prévu de tester pré-commercialement TD-LTE, la prochaine génération de cette technologie et répondre ainsi à l’appétit sans cesse croissant du marché chinois de la téléphonie mobile en matière d’applications enrichies et haut débit.

Cette signature s’inscrit dans un historique déjà consistant entre les deux partenaires. Ericsson et Datang ont en effet établi en janvier 2008 un centre de recherche commun autour de la technologie TDD. Elle vient par conséquent renforcer de manière substantielle la coopération stratégique entre les deux acteurs. Une coopération qui pourra par ailleurs s’appuyer d’une part sur le leadership technologique d’Ericsson dans les communications mobiles, son expérience unique de déploiement commercial de LTE et sa plateforme commune FDD/TDD et d’autre part, sur l’expertise de Datang dans la technologie TDD.

Cette avancée constitue en outre l’opportunité de réaliser des économies d’échelle en matière d’industrialisation des solutions TDD, d’améliorer l’interopérabilité des réseaux 2G, 3G et 4G des opérateurs et de fournir un support efficace pour le lancement commercial du standard TD-LTE en Chine dans un proche futur. Lire la suite…

Chine : Ericsson signe des contrats d’un montant global de 1,8 milliard de dollars

Avec un taux de pénétration de 56,3%, le marché mobile est encore loin de connaître ses premiers ralentissements

Avec un taux de pénétration de 56,3%, le marché mobile est encore loin de connaître ses premiers ralentissements

Les opérateurs China Mobile et China Unicom ont signé aujourd’hui des contrats cadre avec Ericsson pour un montant total de 1,8 milliard de dollars. Ces contrats prévoient notamment l’achat d’infrastructures et la fourniture de services télécoms pour étendre des réseaux 2G/3G qui connaissent une forte expansion dans un marché au potentiel de 1,3 milliard d’abonnés.

En vivant dans l’économie à la plus forte croissance mondiale de ces 30 dernières années, les consommateurs chinois deviennent des adeptes enthousiastes des nouvelles technologies de communication et nombre d’entre eux ne cessent de venir grossir les rangs des abonnés mobiles. En 2009, 106 millions de nouveaux abonnés ont été ainsi enregistrés, portant ainsi le nombre total à 747 millions. Avec un taux de pénétration de 56,3%, le marché est encore loin de connaître ses premiers ralentissements. Du côté du haut débit fixe, on observe également une solide croissance de l’ordre de 20% pour un nombre total d’abonnées de 103 millions à fin 2009.

Actuellement, 99% de la population dispose d’une couverture mobile grâce notamment aux récents déploiements de réseaux des opérateurs dans les zones rurales. Toutefois, ces mêmes réseaux sont également sous pression avec l’arrivée de ces nouveaux clients et l’usage accru de services autres que la voix. En raison de cette forte demande, les opérateurs chinois investissement pour maintenir des hauts niveaux de qualité et de performance, en particulier dans les grandes villes. Lire la suite…

Le groupe Ericsson remanie l'organisation globale de ses marchés

Par Olivier Cimelière, le lundi 8 février 2010, classé dans Stratégie
Hans Vestberg :

 Par la voix de son PDG, Hans Vestberg, le groupe Ericsson a annoncé aujourd'hui la modification des structures d'organisation de l'entreprise à l'échelle globale. Le comité de direction désormais baptisé « Executive Leadership Team » accueille en son sein deux nouveaux membres : Mats H Olsson, directeur général de la région Chine & Asie du Nord-Est et Angel Ruiz, directeur général de la région Amérique du Nord. Le groupe a également remodelé le management géographique de ses différentes entités locales en passant de 23 Market Units à 10 régions.

En nommant Mats H Olsson et Angel Ruiz membres à part entière de l'instance de direction du Groupe Ericsson, Hans Vestberg a tenu à associer les deux plus gros marchés d'Ericsson que sont les régions Chine & Asie du Nord-Est et l'Amérique du Nord. Hans Vestberg a notamment déclaré : « Angel et Mats ont été décisifs dans la croissance soutenue que nous enregistrons en Amérique du Nord et en Chine. Leur présence dans l'Executive Leadership Team apporte une vision du marché et des clients très précieuse tout en diversifiant notre instance de direction du Groupe. Avec cette équipe, j'ai confiance pour que nous conservions un solide leadership au sein de notre industrie et pour qu'Ericsson soit un acteur puissant tout au long de cette nouvelle décennie ».

Mats H Olsson a commencé sa carrière chez Ericsson en 1982. Il fut transféré en Asie deux ans plus tard pour implanter des activités détenues à 100% par Ericsson à Hong-Kong, Pékin et en Indonésie. Pendant sa carrière asiatique, Mats a été successivement président des opérations d'Ericsson à Taïwa, en Indonésie, en Malaisie. En 2004, il est nommé président d'Ericsson Greater China avec la responsabilité globale de la Chine intérieure, de Hong-Kong, de Macao et de Taïwan, le tout constituant un ensemble de plus de 9000 employés. Mats H Olsson est né en 1954 et diplômé d'un mastère en administration des entreprises de l'Ecole des Sciences économiques de Stockholm. 

Angel Ruiz a rejoint Ericsson en 1990 où il a occupé diverses fonctions commerciales et managériales au sein de l'entreprise, avec notamment la direction du compte-clé client Cingular/SBC/BellSouth (aujourd'hui devenu AT&T). Il a été également impliqué dans de nombreux projets de développement produits et a mené des missions de support client au Mexique, au Vénézuéla et en Suède. Avant de travailler pour Ericsson, Angel Ruiz a accompli sa carrière chez Sprint, AT&T et Bell Atlantic. En 2001, il est nommé président d'Ericsson North America. Aujourd'hui, après les acquisitions des actifs CDMA et LTE de Nortel et l'accord de services avec l'opérateur Sprint (tous deux réalisés en 2009), la région Amérique du Nord compte 14000 employés. Angel Ruiz est né en 1956 et titulaire d'une maîtrise en ingéniérie électrique de l'Université centrale de Floride et d'un mastère en sciences et systèmes d'information de l'Université John Hopkins. Lire la suite…