Un pas de plus vers le très haut débit mobile pour le grand public irlandais

Par Olivier Cimelière, le lundi 28 juin 2010, classé dans 4G LTE,Haut Débit,Réseaux mobiles
Le régulateur télécoms irlandais promeut activement le très haut débit mobile

Le régulateur télécoms irlandais promeut activement le très haut débit mobile

 Le grand public irlandais a eu un avant-goût du très haut débit mobile de demain. Grâce au programme original de licences d’essais de la ComReg (l’autorité de réglementation des télécommunications en Irlande), Ericsson a récemment procédé avec succès à des tests de transmissions mobiles haut débit LTE. L’essai a été réalisé dans la bande 2,3 GHz.

Des tests opérationnels utilisant la technologie de pointe LTE d’Ericsson ont été réalisés autour de Dublin. Ils ont fait la démonstration de services de TV haute définition et de visioconférence par une liaison mobile à large bande à des débits supérieurs à 80 mégabits par seconde.

Ericsson Irlande a participé à ces essais dans le cadre d’un programme Ericsson mondial de développement du LTE. L’une des principales raisons qui ont fait choisir l’Irlande était la compétence et les facilités offertes par la ComReg pour la délivrance des licences temporaires nécessaires aux essais du réseau test d’Ericsson à Dublin. Le Groupe Ericsson a été très satisfait des résultats des essais du projet Dublin qui est maintenant terminé. Lire la suite…

Ericsson retire sa plainte contre Qualcomm auprès de la Commission européenne

Par Olivier Cimelière, le mardi 24 novembre 2009, classé dans Innovation / R&D,Opinion,Stratégie
Ericsson entend empêcher tout détenteur de brevet de pratiquer une concurrence déloyale ou des tarifs exhorbitants en matière de brevets technologiques

Ericsson entend empêcher tout détenteur de brevet de pratiquer une concurrence déloyale ou des tarifs exhorbitants en matière de brevets technologiques

Ericsson vient d'annoncer le retrait de sa plainte auprès de la Commission européenne concernant les dépôts de licence WCDMA (3G) effectués par Qualcomm. L'entreprise restera toutefois en contact régulier avec les autorités de régulation de la concurrence dans le monde entier sur ce dossier.

L'objectif d'Ericsson ne change pas : l'application stricte et juste d'une régulation exécutoire concernant les droits de propriété intellectuelle, en particulier sur les technologies sans fil 3G et 4G.

Ce retrait de plainte fait suite à une procédure judiciaire collective intentée en octobre 2005 par Ericsson, Nokia, Broadcom, NEC et Texas Instrumets contre Qualcomm. Cette dernière était accusée par les plaignants de violer les lois anti-trust et de ne pas respecter ses engagements auprès des instances de standardisation en matière de rémunération équitable et non-discriminatoire des licences relatives à ses brevets essentiels. Les entreprises plaignantes avaient notamment argué la preuve économique que l'attitude de Qualcomm engendrait des coûts superflus de plusieurs milliards d'e

uros et supportés au final par les utilisateurs de la téléphonie mobile. Lire la suite…

L'avenir des nouveaux médias passe par les télécoms

Par Olivier Cimelière, le mercredi 28 octobre 2009, classé dans Haut Débit,Multimédia,Opinion,Stratégie
Pour Gerd Leonhard, les télécoms sont un élément clé de l'économie des nouveaux médias

Pour Gerd Leonhard, les télécoms sont un élément clé de l'économie des nouveaux médias

Finis les CD et les DVD  ! A l'avenir, le contenu sera majoritairement vendu sous forme numérique. Et, comme le pense le Suisse Gerd Leonhard, l’un des plus éminents analystes dans le domaine des médias, les télécoms vont notamment permettre à l’industrie des nouveaux médias d'agir dans un cadre à la fois légal et rentable. Une analyse décoiffante qui remet en place certaines idées reçues !

Cette vision ne deviendra toutefois concrète selon Gerd Leonhard, que si deux obstacles de taille sont appréhendés et levés au préalable. Premièrement, les opérateurs de télécoms ignorent les mécanismes des médias, ainsi que la façon de s’y prendre pour populariser les contenus sur mobile. Deuxièmement, les sociétés de diffusion se montrent souvent peu enclines à changer leurs méthodes de fonctionnement.  « Il est temps pour les opérateurs de changer leur fusil d’épaule et de se positionner en fournisseurs de contenus, de divertissements et de services de communication qui vont au-delà de la simple messagerie », explique Gerd Leonhard. « Les distributeurs de contenu, pour leur part, s’accrochent désespérément à un modèle de vente dépassé. Par exemple, très peu de gens achètent de la musique en ligne, préférant la télécharger gratuitement. Et il en va de même des films et des émissions télévisées. »

Contenu gratuit et licences

Selon Gerd Leonhard, c’est aux opérateurs de faire le premier pas. Ils doivent accepter de subventionner l’usage du contenu jusqu'à ce que la publicité sur mobile se généralise ou qu’il existe d’autres façons rentables de financer les contenus. Il avance notamment que : « Dans le cas de la musique, les opérateurs devraient développer sur leurs réseaux des services de musique légale gratuite. Ils deviendraient ainsi de puissants distributeurs d’expériences musicales et pourraient s’appuyer sur cette offre gratuite pour développer d’autres offres, payantes cette fois-ci, qui leur permettraient de rentabiliser leurs investissements. Le marché de la musique évolue vers le modèle économique freemium, c'est-à-dire un modèle gratuit pour les services de base et payant pour les services supplémentaires. » Lire la suite…

Ericsson signe ses premiers accords de licence LTE

Par Olivier Cimelière, le mardi 23 juin 2009, classé dans 4G LTE,Haut Débit,Réseaux mobiles,Stratégie
Ericsson possède le plus important portefeuilles de brevets LTE

Ericsson possède le plus important portefeuilles de brevets LTE

Ericsson vient d’annoncer avoir signé ses premiers accords de licence avec d’autres entreprises pour exploiter la technologie LTE. Des signatures qui soulignent le leadership d’Ericsson en matière de technologie haut débit mobile puisque l’équipementier suédois possède à ce jour le portefeuille le plus important en nombre de brevets essentiels sur LTE. Ces accords s’inscrivent dans la continuité de ce qu’Ericsson avait déjà réalisé auparavant dans les technologies GSM et WCDMA avec la signature de plus de 80 contrats de ce type.

Gustav Brismark, vice president « Patent Strategies » d’Ericsson, a déclaré à l’agence de presse Reuters « qu’en plus de ces premières signatures, d’autres accord vont faire l’objet de renégociation pour inclure l’aspect LTE dans les mois à venir ». Pour rappel, LTE (qui signifie Long Term Evolution), est la nouvelle technologie radio mobile qui permet des débits descendants de 150 MBits/s et des débits montants de 50 MBits. Ces signatures témoignent de l’investissement permanent et conséquent d’Ericsson en matière de recherche et développement. Les accords de licence offrent ainsi des opportunités de rentabiliser cet effort.

“Cela constitue une étape majeure dans la construction de notre leadership dans LTE. Notre objectif demeure d’apporter de la valeur à nos clients tout en bénéficiant d’un juste retour de nos importants investissements en R&D grâce à ce type d’accords avec des entreprises tierces ».

Kasim Alfalahi, Vice President et Directeur « IPR Licensing & Patent Portfolio » d’Ericsson