L'opérateur japonais Softbank Mobile booste avec Ericsson son réseau 3G pour le trafic données

Par Olivier Cimelière, le lundi 22 février 2010, classé dans Haut Débit,HSPA,Opérateurs,Réseaux mobiles
SoftBank a la plus forte progression du nombre de nouveaux abonnés mobiles au Japon

SoftBank a la plus forte progression du nombre de nouveaux abonnés mobiles au Japon

 Ericsson a été sélectionné comme principal fournisseur par l'opérateur japonais Softbank Mobile pour augmenter la capacité de son actuel réseau 3G. Enjeu : répondre efficacement à la croissance initerrompue du trafic données que les abonnés et leurs smartphones engendrent sur le réseau.

Ericsson fournira à Softbank Mobile des stations de base multi-standart RBS 6000 HSPA/LTE. Dans un premier temps, il s'agit de muscler la capacité du réseau de l'opérateur en s'appuyant sur la technologie HSPA multi-porteuse qui permettra à l'infrastructure mobile d'atteindre une vitesse de débit jusquà 42 Mbits/s dans les zones les plus denses du Japon comme les régions de Tokyo, Kansai et Tokai (Nagoya). Par la suite, l'infrastructure pourra évoluer si l'opérateur le souhaite, vers la technologie LTE grâce à une mise à jour logicielle des stations de base RBS 6000.

Les abonnés mobiles japonais sont parmi les utilisateurs les plus avancés dans le monde en termes d'usage et de consommation de contenus numériques via les réseaux mobiles. Au delà des classiques services de vidéo et de musique en mobilité, ils utilisent également leur téléphone portable pour leur correspondance électronique, leurs opérations bancaires, leurs achats, leurs consultations médicales, leur sécurité et même la lecture de bandes dessinées manga !

« Nous avons la plus forte progression du nombre de nouveaux abonnés mobiles au Japon » a déclaré Junichi Miyakawa, Directeur Général Technique de Softbank Mobile. « Chaque mois, le trafic données augmente rapidement. Afin de répondre à cette demande et d'assurer une qualité permanente à nos utilisateurs, nous avons décidé d'investir dans la modernisation de notre réseau haut débit mobile ». Lire la suite…

Ericsson signe un accord de licence avec le plus grand fabricant japonais de matériel WiFi

Par Benoît Chamontin, le jeudi 11 février 2010, classé dans Innovation / R&D,Réseaux mobiles
L'entreprise est celle qui détient le plus important portefeuille de brevets sur les technologies GSM, GPRS, EDGE, WCDMA, HSPA et LTE.

L'entreprise est celle qui détient le plus important portefeuille de brevets sur les technologies GSM, GPRS, EDGE, WCDMA, HSPA et LTE.

Ericsson, premier détenteur de brevets dans le domaine des télécommunications mobiles, a signé un accord de licence avec le fabricant japonais de matériel numérique Buffalo sur l’utilisation de ses brevets WiFi. Avec une part de marché supérieure à 60 %, Buffalo est le plus important fabricant de matériel WiFi au Japon.

Avec cet accord, Ericsson renforce son leadership technologique. L'entreprise est celle qui détient le plus important portefeuille de brevets de l’industrie des télécommunications, notamment sur les technologies GSM, GPRS, EDGE, WCDMA, HSPA et LTE.

Les premiers travaux de recherche réalisés par Ericsson sur les normes GPRS et HIPERLAN/2 ont permis de jeter les bases de la technologie par paquets pour les prochaines normes de téléphonie mobile telles que HSPA et, plus récemment, la toute dernière norme WiFi IEEE 802.11n. Ericsson est ainsi détenteur de plusieurs brevets essentiels, indispensables au développement d'un large éventail de technologies mobiles, dont le WiFi.

De plus en plus de gens utilisent chez eux, sur le réseau sans fil, des applications lourdes telles que la vidéo HD et les jeux, que ce soit sur leur ordinateur portable ou sur leur boîtier décodeur. De nombreux foyers étant désormais connectés à la fibre optique, le problème de congestion du flux de données se produit maintenant sur la liaison sans fil entre la fibre et les divers dispositifs (TV, ordinateurs portables, etc.).

Offrant des vitesses de téléchargement nettement supérieures, la dernière norme WiFi haute capacité, IEEE 802.11n, apporte une réponse à ce problème. Elle permet en effet à plusieurs utilisateurs d’accéder simultanément, sur la même liaison sans fil, à des applications de données lourdes tout en bénéficiant d’un haut niveau de qualité.

« Certains signes montrent que l’industrie est en train d’opérer un recentrage de ses objectifs, la priorité n'étant plus de connecter des personnes et des lieux, mais plutôt des appareils et des applications. Pour accompagner cette évolution, nous mettons notre technologie à la disposition des autres et créons un écosystème dans lequel tous les fabricants d’appareils peuvent obtenir une licence d’utilisation de notre technologie dans des conditions raisonnables. Nombre de grands fabricants d’ordinateurs portables et d’autres dispositifs équipés de la dernière technologie WiFi sont actuellement en train de négocier une licence avec Ericsson. »

Kasim Alfalahi, directeur Propriété intellectuelle chez Ericsson

Pour en savoir sur la politique de Propriété intellectuelle d'Ericsson, vous pouvez télécharger le document suivant :

zp8497586rq

LTE : Ericsson fait la démonstration des nouvelles possibilités offertes aux entreprises

Par Benoît Chamontin, le vendredi 8 janvier 2010, classé dans 4G LTE,Multimédia,Réseaux mobiles

La technologie LTE va changer la façon de travailler des entreprises dans des secteurs très diversifiés (santé, sécurité, services d'interventions sur site, éducation,...)

La technologie LTE va changer la façon de travailler des entreprises et apporter des solution innovantes dans des domaines très diversifiés.

A l'occasion du salon de l'électronique grand public de Las Vegas (CES), du 7 au 10 janvier 2010, Ericsson, en collaboration avec Verizon Wireless, fait une démonstration des capacités de la technologie LTE (Long Term Evolution), la nouvelle technologie de communication mobile, et les avantages que ces futurs réseaux apportent  aux clients professionnels.

« Ericsson possède une excellente vision de la technologie LTE, y compris des avantages qu'elle peut apporter aux utilisateurs, aussi bien particuliers que professionnels , », a déclaré Angel Ruiz, Président des opérations d'Ericsson en Amérique du Nord. « Notre objectif est d'offrir des solutions vraiment innovantes aux utilisateurs et pas seulement des applications. »

Ericsson met ainsi en scène un ensemble de scénarios qui s'appuient sur des exemples concrets dans de nombreux domaines où LTE se distingue comme une technologie qui ouvre de nouvelles perspectives pour les entreprises :

  • Santé : une infirmière itinérante, un médecin dans une clinique et un coordinateur de soins peuvent utiliser les capacités de la LTE pour mettre en place une infrastructure mobile permettant une collaboration vidéo et un partage de fichiers afin de porter assistance à un patient à domicile nécessitant des soins d'urgence, en direct et en temps réel.
  • Interventions techniques : un support à distance peut être mis en place pour assurer un dépannage t

    echnique rapide par collaboration (vidéo et échange de fichiers) entre un technicien d'intervention bénéficiant d'une connexion LTE, un spécialiste technique situé au siège social de l'entreprise et un agent coordinateur.

  • Sécurité : des systèmes de surveillance d'immeubles sont reliés, via LTE, au personnel de sécurité sur site et hors site à l'aide de dispositifs multiples permettant une interaction en temps réel avec le propriétaire de l'immeuble.
  • Formation/enseignement à distance : un médecin peut mettre en place une séance de formation vidéo avec plusieurs équipes de support à distance dans le cadre d'un essai clinique.
  • Journalisme : au travers d'un portail collaboratif, un service d'actualités assure la couverture de l'information. La technologie LTE peut permettre aux équipes de caméramans dépêchées sur place pour un événement de transmettre de la vidéo HD en temps réel au producteur de l'émission.

Lire la suite…

Ericsson retire sa plainte contre Qualcomm auprès de la Commission européenne

Par Olivier Cimelière, le mardi 24 novembre 2009, classé dans Innovation / R&D,Opinion,Stratégie
Ericsson entend empêcher tout détenteur de brevet de pratiquer une concurrence déloyale ou des tarifs exhorbitants en matière de brevets technologiques

Ericsson entend empêcher tout détenteur de brevet de pratiquer une concurrence déloyale ou des tarifs exhorbitants en matière de brevets technologiques

Ericsson vient d'annoncer le retrait de sa plainte auprès de la Commission européenne concernant les dépôts de licence WCDMA (3G) effectués par Qualcomm. L'entreprise restera toutefois en contact régulier avec les autorités de régulation de la concurrence dans le monde entier sur ce dossier.

L'objectif d'Ericsson ne change pas : l'application stricte et juste d'une régulation exécutoire concernant les droits de propriété intellectuelle, en particulier sur les technologies sans fil 3G et 4G.

Ce retrait de plainte fait suite à une procédure judiciaire collective intentée en octobre 2005 par Ericsson, Nokia, Broadcom, NEC et Texas Instrumets contre Qualcomm. Cette dernière était accusée par les plaignants de violer les lois anti-trust et de ne pas respecter ses engagements auprès des instances de standardisation en matière de rémunération équitable et non-discriminatoire des licences relatives à ses brevets essentiels. Les entreprises plaignantes avaient notamment argué la preuve économique que l'attitude de Qualcomm engendrait des coûts superflus de plusieurs milliards d'e

uros et supportés au final par les utilisateurs de la téléphonie mobile. Lire la suite…

Ericsson et EMobile dotent le Japon d’un réseau mobile HSPA ultra-rapide

Par Benoît Chamontin, le vendredi 4 septembre 2009, classé dans Haut Débit,HSPA,Réseaux mobiles
Grâce à cet accord entre Ericsson et EMobile, les grandes villes japonaises pourront bénéficier du 1er réseau HSPA Evolution avec des débits de l'ordre de 21 Mbits/s

Grâce à cet accord entre Ericsson et EMobile, les grandes villes japonaises pourront bénéficier du 1er réseau HSPA Evolution avec des débits de l'ordre de 21 Mbits/s (Crédit photo : emobile.jp)

Le premier réseau HSPA Evolution a été déployé dans les grandes villes japonaises, notamment Tokyo, Osaka, Yokohama et Nagoya, permettant d’atteindre des vitesses de l’ordre de 21 Mbits/s. Ce déploiement s’inscrit dans le cadre d’un accord d’extension et de modernisation conclu entre Ericsson et le principal opérateur de haut débit mobile EMobile.

Les nouveaux services haut débit mobile offerts par EMobile depuis le 24 juillet reposent sur la toute dernière technologie développée par Ericsson : HSPA Evolution. Permettant d’atteindre des débits de 21Mbits/s, elle donne une nouvelle dimension aux offres d’accès haut débit se traduisant par une navigation sur Internet et des téléchargements de fichiers nettement plus rapides. La capacité du réseau s’en trouve augmentée, de même que le nombre d’utilisateurs à bénéficier de tels débits mobiles.

« Le déploiement d’un réseau HSPA Evolution au Japon, le premier en date, constitue une étape majeure pour EMobile. Grâce à cette technologie mise au point par Ericsson, le Japon est désormais doté du réseau haut débit mobile le plus rapide et le plus moderne qui soit, permettant à nos abonnés de vivre une nouvelle expérience : celle du véritable haut débit mobile »

Eric Gan, président et directeur opérationnel d’EMobile.

Selon Fredrik Alatalo, Président d’Ericsson Japon : « Le lancement réussi par EMobile d’une offre à 21Mbits/s constitue un véritable plus pour les abonnés mobiles et ouvre une porte sur de nouvelles opportunités commerciales. Nous sommes fiers d’être partie prenante de cette réussite et continuerons à mettre notre leadership technologique au service d’EMobile. »

En vertu de l’accord conclu, Ericsson assure seul la fourniture du cœur de réseau et l’intégration des systèmes. L’équipementier suédois se chargera également de faire migrer le réseau radio WCDMA/HSPA actuel vers la technologie HSPA Evolution, services de déploiement du réseau inclus.

EMobile, principal opérateur mobile au Japon, travaille en étroite collaboration avec Ericsson depuis 2006. En date du 31 juillet 2009, EMobile comptait plus de 1,74 million d’abonnés.

 

La fibre optique progresse toujours dans le monde

Par Benoît Chamontin, le vendredi 21 août 2009, classé dans Fibre,Haut Débit,Réseaux fixes,Stratégie
98 millions de foyers sont désormais raccordés en FTTB/FTTH dans le monde

98 millions de foyers sont désormais raccordés en FTTB/FTTH dans le monde

Selon une étude récemment réalisée par Pyramid Research, intitulée « Fiber in the Last Mile », rien ne semble pouvoir freiner la progression de la fibre, pas même la crise financière mondiale. A en croire cette étude, les opérateurs, notamment ceux de téléphonie fixe, devraient rapidement tirer des gains de leurs investissements dans cette technologie. Pour la plupart d’entre eux, le déploiement d’infrastructures de nouvelle génération afin d’amener la fibre au plus près de l’utilisateur (domicile, trottoir ou immeuble) n’est plus qu’une question de temps.

Ozgur Aytar, analyste Haut Débit et Médias chez Pyramid Research, estime que le passage à la fibre, notamment sur les marchés matures, est une nécessité pour faire face à la demande croissante des consommateurs en terme de très haut débit. Selon Pyramid, 98 millions de foyers, soit 6 % des ménages mondiaux, sont désormais raccordés en FTTB/FTTH et 74 autres millions sont connectés sur des réseaux VDSL2. 70 % des 98 millions de foyers raccordés en FTTB/FTTH se situent dans la zone Asie Pacifique, où l’opérateur japonais NTT DoCoMo a été l’un des premiers, dès 2000, à procéder à un déploiement à grande échelle de la FTTH. L’Europe et l’Amérique du Nord comptent, chacune, 15 % de foyers raccordés.

Lire la suite…

Pour une vision claire du futur en 2020

Par Olivier Cimelière, le dimanche 16 novembre 2008, classé dans Stratégie

    Cerner les besoins des consommateurs et les solutions que la technologie peut apporter

Cerner les besoins des consommateurs et les solutions que la technologie peut apporter

C’est sur la base de ce défi qu’Ericsson a déployé un vaste programme de réflexion et de prospective depuis mi-2007. Intitulé « Communicating Worlds 2020 », ce programme vise à identifier les scénarios plausibles qui façonneront d’une manière ou d’une autre le secteur des télécommunications à horizon de l’année 2020 et par ricochet, les activités et le développement d’Ericsson.

L’Innovation a toujours été un facteur clé de croissance et de progrès pour l’industrie des télécommunications. Philippe de la Fortelle, directeur Marketing & Business Development d’Ericsson France, distingue deux types d’innovation : « Il y a celle qui provient du cœur de métier et l’expertise même de l’entreprise et celle beaucoup plus stratégique qui explore de nouveaux domaines où l’entreprise n’est pas encore très présente mais qui peuvent devenir des secteurs fondamentaux pour son futur développement ».  Toutes les entités mondiales d’Ericsson sont partie prenante de ce programme. Management et collaborateurs participent ainsi à des workshops où ils s’efforcent de discerner les évolutions de fond concernant leur marché.

Lire la suite…