MTS et Ericsson prolongent l’enthousiasme des supporters en facilitant la mise en ligne de vidéos pendant la coupe du monde de football en Russie

Par Diane Delesalle, le lundi 16 juillet 2018, classé dans 5G,Applications,Haut Débit,Opérateurs,Réseaux mobiles

Ericsson et l’opérateur de télécommunications russe MTS ont dévoilé les résultats préliminaires de leur déploiement haut débit ultra rapide dans plusieurs stades et sites pendant la coupe du monde de football qui s’est déroulée en Russie.

Des mesures effectuées pendant la compétition démontrent que le plus grand déploiement en Europe de Massive MIMO (Multiple-Input Multiple-Output) a permis de multiplier par cinq le débit de données en liaison montante, permettant ainsi aux supporters de publier des vidéos en haute définition depuis leur smartphone pendant les matchs. De plus, la vitesse de téléchargement des données ainsi que l’efficacité du spectre ont doublé et la capacité du réseau a été multipliée par quatre.

Le mondial 2018 a entrainé une hausse de 30% du trafic, les supporters postant plus de contenus sur les réseaux sociaux qu’en 2014.
« L’analyse des conversations liées à la Coupe du Monde, sur les réseaux sociaux, les sites d’actualités, les blogs et les forums en langue française, anglaise, espagnole, portugaise et russe fait remontée plus de 71 millions de mentions. » (source CBnews, étude réalisée par Sprinklr)

Le streaming vidéo, autre nouveauté dans le comportement des supporters, a eu pour conséquence une multiplication par 2,5 du trafic (en comparaison avec une journée normale sur le réseau MTS).
Quant à elle, la compétition de 2014 était un évènement très centré sur le « selfie », les utilisateurs de smartphones ayant partagé des selfies et 60% des spectateurs ayant procédé au téléchargement de photos.

Avant le mondial 2018, MTS a déployé le MIMO massif avec Ericsson Radio System AIR 6468. La technologie a été introduite dans la bande LTE-TDD 2600 MHz (B38) dans plus de 40 sites et dans sept des onze villes dans lesquelles des matchs ont eu lieu, dont Moscou, Saint Pétersbourg, Kazan, Rostov-on-Don, Niznny Novgorod, Yekaterinburg et Samara. Cela a augmenté la capacité du réseau autour des stades, dans les gares, les aéroports, les fan zones, et les zones de loisirs.

De plus, MTS a construit une infrastructure de télécommunications dans le stade Luzhniki à Moscou et dans le stade Rostov Arena à Rostov-on-Don, avant de permettre à d’autres opérateurs télécoms d’y accéder. MTS a aussi effectué des travaux à grande échelle dans le but d’étendre la capacité du réseau dans tous les stades où se sont joués les matchs.

Pour Andrei Ushatsky, Vice-Président, Technology and IT, MTS, « La vaste préparation de notre réseau et l’introduction des solutions 5G d’Ericsson pour la coupe du monde de football ont été un franc succès. Elles ont permis à MTS de gérer les surcharges et de fournir des services de communication de haute qualité à des dizaines de milliers d’abonnés. L’internet mobile haute vitesse augmente l’engagement des supporters car ils peuvent partager instantanément les moments les plus spectaculaires des matchs. Durant certains matchs, la liaison montante était en effet supérieure à la liaison descendante, ce qui montre que nos clients ont préféré mettre en ligne des photos et des vidéos sur les réseaux sociaux, jouer à des jeux en ligne et partager du contenu sur des messageries instantanées que de regarder des vidéos ou surfer sur internet. »

 

Selon les prévisions d’Ericsson, le trafic de données durant la coupe du monde 2022 sera porté par les technologies de réalité virtuelle et de réalité augmentée.

Pour Arun Bansal, Senior Vice-Président, Head of Europe and Latin America, Ericsson, « La 5G donnera aux opérateurs des opportunités pour créer de nouveaux services, en permettant aux abonnés non seulement de regarder les matchs, mais aussi de les voir à travers les yeux des participants. D’ici à 2020, les matchs feront ressentir aux supporters des émotions encore plus vives grâce au développement de la 5G, qui fournira des taux de transfert de données ultra rapides et une faible latence. Le trafic sera également stimulé grâce à la diffusion massive des wearables, de la réalité virtuelle et de la rétroaction tactile. Nous sommes persuadés que d’ici 2020, les réseaux 5G et l’évolution des wearables permettront la personnalisation des services. Les supporters pourront suivre les conditions physiques et les statistiques des succès et échecs de leurs athlètes favoris en temps réel via des wearables, et même regarder le match à travers les yeux des joueurs. »

 

Ericsson AIR 6468 est la première New Radio (NR) de l’industrie conçue pour la compatibilité avec le standard 5G New Radio tout en supportant le LTE. Elle inclut 64 antennes de transmission et 64 antennes de réception, ce qui lui permet de supporter nos plug-ins 5G à la fois pour le massive MIMO et pour le Multi-User MIMO.

La présentation à la presse s’est terminé par une démonstration des possibilités du réseau test 5G avec le jeu de sport Assetto Corsa : les fans d’e-sports ont organisé un tournoi dans deux aires de jeu connectées via Ericsson 5G Testbed sur la fréquence 28 GHz. La latence minimale entre les deux dispositifs était de 4 millisecondes, ce qui est cinq fois moins que sur les réseaux LTE.

MTS et Ericsson ont effectué des tests de technologies 5G dans le cadre de leur partenariat stratégique,et de l’accord signé en décembre 2015 portant sur la coopération pour le développement et la mise en place de la 5G en Russie.

 

 

CES 2014 : Ericsson donne sa vision de la société connectée

Par Benoît Maydat, le mercredi 8 janvier 2014, classé dans Réseaux mobiles,Société en réseau,Vision 2020


Hans Vestberg présente sa vision de la société connectée à la conférence annuelle d’AT&T pour les développeurs, qui a eu lieu à Las Vegas en marge du CES 2014. La voiture connectée et les « toll-free data » (données dont l’accès est subventionné par des partenaires) sont les thèmes phares de la conférence. Hans Vestberg a rappelé qu’Ericsson figure parmi les pionniers de la société connectée, 50% des données circulant sur les réseaux 4G passant aujourd’hui par des équipements Ericsson. Lire la suite…

Les 10 nouvelles tendances de consommation pour 2013, selon le ConsumerLab d’Ericsson

Par Benoît Chamontin, le jeudi 13 décembre 2012, classé dans Innovation / R&D,Société en réseau

Le ConsumerLab d’Ericsson dresse la liste des principales tendances de consommation pour l’année à venir

En amont du CES qui se déroulera du 8 au 11 janvier 2013 à Las Vegas, Ericsson identifie les tendances clés qui influenceront l’industrie des télécommunications et de l’électronique grand public l’an prochain.

1/ La dépendance au cloud modifie les besoins en matière d’équipement : plus de 50 % des utilisateurs de tablettes et 40% des utilisateurs de smartphones aux USA, au Japon, en Australie et en Suède apprécient de pouvoir retrouver toutes leurs applications et données sur plusieurs appareils, via le cloud.

2/ La dispersion de l’expérience technologique : avec la multiplication des appareils connectés à internet, nous sommes entrés dans l’ère du multitâche : plusieurs actions sont menées en parallèle, que ce soit lorsque nous sommes dans une file d’attente ou au café en conversation avec un ami. Les intentions d’achat sont plus fortes pour les tablettes et les smartphones.

3/ Les abonnements privés haut débit sont de plus en plus utilisés au travail : 57 % des utilisateurs de smartphones utilisent leur abonnement personnel au travail, pour travailler, envoyer des mails, préparer un déplacement professionnel, trouver un lieu, etc.

4/ Les citadins utilisent sans cesse leur mobile : en accédant à Internet partout et à n’importe quel moment, les consommateurs rendent définitivement l’Internet mobile. Il devrait y avoir 3,3 milliards d’abonnements smartphones en 2018. La couverture mobile figure parmi  les principaux critères de satisfaction.

5/ La confiance dans les réseaux sociaux personnels : dans un contexte économique défavorable, les structures traditionnelles perdent en popularité au profit du réseau personnel. C’est vrai également pour la recherche d’emploi.

6/ Les femmes 1ères utilisatrices des smartphones : 97 % des femmes possédant un smartphone utilisent les SMS et 77 % envoient et reçoivent des photos. 59% utilisent les réseaux sociaux. Ces tendances s’avèrent être beaucoup plus faibles chez les hommes.

7/ Les villes deviennent des plaques tournantes pour la créativité sociale : les citadins ont plus d’amis sur les réseaux sociaux que les personnes habitant en banlieue.

8/ Le shopping « in line » : 32% des utilisateurs de smartphones effectuent des achats en ligne. Les consommateurs veulent désormais pouvoir combiner leurs achats en magasin et en ligne.

9/ La télévision devient « sociale » : 62 % des téléspectateurs utilisent les réseaux sociaux tout en regardant la télévision ou une vidéo.

10/ L’enseignement se transforme : les nouvelles technologies et la connectivité changent la manière d’apprendre des enfants. Les jeunes apportent leur expérience personnelle des nouvelles technologies à l’école. En inde, 30 millions d’enfants possèdent un téléphone mobile sur les 69 millions d’enfants citadins âgés de 9 à 18 ans.

« Au même titre que les technologies, les tendances de consommation évoluent rapidement », souligne Franck Bouétard, Président Directeur Général d’Ericsson France. « Le haut débit et les nouvelles technologies modifient en profondeur notre façon de travailler, de consommer et même de vivre dans une société en réseau. Ces tendances sont également vraies en France ».

Le rapport complet du ConsumerLab Ericsson est disponible au téléchargement en pdf (en anglais) mais vous pouvez également consulter notre infographie en français.

États-Unis : Ericsson travaille avec les opérateurs mobiles régionaux au déploiement de la LTE dans les zones rurales

Par Benoît Chamontin, le mardi 7 août 2012, classé dans 4G LTE

Ce déploiement va permettre d’apporter le haut débit mobile aux habitants et entreprises des zones rurales, ainsi qu’aux diverses communautés non encore desservies.

En association avec huit opérateurs mobiles régionaux, Ericsson travaille au déploiement de réseaux haut débit mobile LTE au travers de plusieurs Etats d’Amérique du nord et sur l’île de Guam.

Un déploiement qui se traduira par une expérience améliorée de la communication sans fil pour l’ensemble des citoyens américains et par un abaissement des coûts d’exploitation pour les opérateurs eux-mêmes.

Parmi les opérateurs ayant récemment sélectionné Ericsson pour la construction d’un réseau LTE :

Lire la suite…

Orange testera l’usage de fréquences additionnelles en mode descendant supplémentaire en partenariat avec Ericsson et Qualcomm

Par Corinne Muller, le jeudi 28 juin 2012, classé dans Opérateurs,Réseaux mobiles

Qualcomm

L’Arcep vient d’autoriser Orange France à lancer une expérimentation de haut débit mobile avec une liaison descendante supplémentaire dans la bande de fréquences L. L’objectif est d’évaluer les performances techniques de l’usage de fréquences additionnelles pour renforcer la capacité des réseaux 3G/UMTS et 4G/LTE quel que soit le pays ou l’opérateur concerné. Cette liaison descendante supplémentaire est une technologie prometteuse visant à améliorer les capacités réseaux 3G/UMTS et 4G/LTE en exploitant les fonctionnalités existantes des standards 3GPP qui permettent l’agrégation de fréquences dans différentes bandes. L’expérimentation aura lieu début 2013 à Toulouse.

Une initiative pour stimuler l’innovation dans les réseaux mobiles

Le 26 juin, l’Arcep a donné son accord à Orange France pour utiliser des fréquences dans la bande 1452-1492 MHz, communément appelée bande L, pour mener une expérimentation de haut débit mobile en liaison descendante. Cette expérimentation, qui réunit Orange, Ericsson et Qualcomm, vise à démontrer la performance de la technologie et à stimuler la mise sur le marché de solutions haut débit mobile au niveau mondial.

La démonstration sera conduite sur le réseau d’Orange à Toulouse au cours du premier trimestre 2013 et utilisera des stations de base d’Ericsson et des terminaux intégrant des puces Qualcomm. Les stations de base et les terminaux utiliseront une fréquence porteuse supplémentaire en bande L en liaison descendante combinée à une porteuse traditionnelle appairée en 2.1 GHz. Cette technologie s’appuiera sur les fonctionnalités existantes des standards 3GPP qui permettent l’agrégation de fréquences dans différentes bandes. La construction de ce réseau expérimental commencera fin 2012. Lire la suite…

85 % de la population mondiale sera couverte par l’Internet mobile à haut débit en 2017

Traffic and Market Report – On the Pulse of the Networked Society - Ericsson - May 2012

Traffic and Market Report – On the Pulse of the Networked Society – Ericsson – May 2012

Pour de nombreuses personnes dans le monde, le téléphone mobile sera dans les prochaines années le seul moyen d’accès à Internet. Selon le deuxième rapport d’Ericsson sur le trafic et les données du marché, prenant le pouls de la société en réseau (Traffic and Market Report – On the Pulse of the Networked Society) publié ce jour, 85% de la population mondiale disposera, d’ici à 2017, d’une couverture Internet via la 3G, avec près de neuf milliards d’abonnements à la téléphonie mobile, contre six milliards fin 2011. Les abonnements « machine à machine » viendront grossir ces chiffres.

Dans le même temps, les abonnements à la téléphonie mobile haut débit devraient atteindre cinq milliards en 2017, contre un milliard fin 2011.

« Les gens voient l’accès à Internet comme un pré-requis aujourd’hui. Cette attente se traduit par une demande croissante de téléphonie mobile à haut débit et par une augmentation du trafic de données », explique Douglas Gilstrap, Senior Vice President et directeur de la stratégie d’Ericsson. « Conscients de cette opportunité commerciale, les opérateurs s’efforcent de faciliter cette croissance et d’offrir aux utilisateurs des services satisfaisants, avec d’importants débits de données que permettent des réseaux à haute capacité. Aujourd’hui, environ 75 % des réseaux HSPA dans le monde atteignent 7,2 Mo/s en débit de pointe, voire davantage, et environ 40 % atteignent des débits de 21 Mo/s. »

Dans son rapport, Ericsson prévoit également que la moitié de la population mondiale, à l’horizon 2017, sera couverte par des réseaux LTE/4G. Le nombre d’abonnements pour smartphones devrait avoisiner trois milliards en 2017, contre 700 millions en 2011. Lire la suite…

Ericsson publie ses résultats pour le 1er trimestre 2012

Par Corinne Muller, le mercredi 25 avril 2012, classé dans Stratégie
1er trimestre 2012 - Ericsson

1er trimestre 2012 – Ericsson

Ericsson a publié ce matin ses résultats du 1er trimestre 2012. Le résultat net de 8,8 milliards de SEK (couronnes suédoises) est en hausse de 116 % comparé au 1er trimestre 2011, impacté par le gain lié au désinvestissement de Sony Ericsson de l’ordre de 7,7 milliards de SEK et aux pertes de ST-Ericsson. La marge d’exploitation est de 5.5 %, hors gains liés au désinvestissement de Sony Ericsson et aux pertes de ST-Ericsson.

Les ventes sont en baisse de 4% comparé à la même période l’année dernière, impactées par le déclin important prévu dans les ventes CDMA ainsi que par les dépenses réseaux plus faibles des opérateurs dans les régions connaissant des incertitudes macro-économique ou politiques. À noter qu’il y a eu une contribution positive de l’activité Global Services et de la consolidation de Telcordia. Le mix d’activités, comprenant une plus grande part de projets de modernisation de réseaux et de couverture, que de projets de capacité, est resté identique. Ce mix devrait prévaloir à court terme.

« Les ventes dans le domaine du très haut débit mobile ont connu un bon développement en Amérique du Nord, au Japon et en Corée, et un développement plus faible dans d’autres régions du monde comme l’Europe, la Russie, certaines parties du Moyen-Orient et l’Inde », a déclaré Hans Vestberg, Président et CEO d’Ericsson.

« Le CDMA a poursuivi le déclin prévu dans le cadre de la transition vers le LTE. Notre activité dans le domaine des Services a continué de se développer, particulièrement favorablement au niveau des Services Professionnels. Les Solutions de Support (appelées précédemment Multimedia) ont augmenté les ventes réalisées en propre.

Au cours de ce trimestre, nous avons pris des mesures importantes dans l’exécution de notre stratégie. Lire la suite…

eAccess choisit Ericsson pour déployer son réseau LTE au japon

Par Benoît Chamontin, le vendredi 17 février 2012, classé dans 4G LTE,Opérateurs,Réseaux mobiles

Les réseaux LTE permettent aux opérateurs de répondre à la demande, actuelle et future, pour des applications Internet mobile toujours plus évoluées

eAccess, l’un des principaux opérateurs haut débit mobile du Japon sera, grâce à sa collaboration avec Ericsson, le première opérateur au monde à lancer une solution Mixed Mode, permettant l’utilisation de la même bande de fréquences radio pour les services WCDMA et LTE.

Avec l’adoption de cette nouvelle technologie, eAccess pourra offrir à ses abonnés une expérience utilisateur enrichie, tout en optimisant l’utilisation du spectre. Le lancement commercial de la solution Mixed Mode débutera dans les grandes villes du Japon à compter du mois de mars 2012.

Eric Gan, directeur délégué et président d’eAccess Ltd, a déclaré : « Le leadership mondial d’Ericsson, son expérience et sa vision dans le domaine du LTE ont été des critères décisifs dans notre choix de partenaire. »

Lire la suite…

UNE s’associe à Ericsson pour déployer la 4G LTE en Colombie

Par Benoît Chamontin, le jeudi 2 février 2012, classé dans 4G LTE,Haut Débit,Opérateurs,Réseaux mobiles

UNE est le premier opérateur à se lancer dans la technologie LTE en Colombie

Ericsson vient d’annoncer un contrat pluriannuel avec UNE pour lui livrer un réseau LTE, le premier en Colombie,  accroissant ainsi son rôle de principal fournisseur de l’opérateur. Ericsson déploiera l’ensemble des installations 4G/LTE, notamment sa nouvelle station de base radio multistandard RBS6000, à l’appui du nouveau réseau LTE qui fonctionnera dans la nouvelle bande 2,5 GHz, apportant ainsi la 4G dans les villes, principaux points de concentration du trafic.

LTE s’est imposé comme la norme mondiale pour la quatrième génération de téléphonie mobile haut débit (4G). Cette norme est aujourd’hui supportée par tous les principaux acteurs du secteur. Après le lancement de LTE à Porto Rico, Ericsson travaille maintenant aux côtés de UNE en Colombie, qui sera ainsi le premier pays d’Amérique du sud à bénéficier d’un réseau ultrarapide pour les communications mobiles et le transfert de données.

Juan Ignacio Palacio, directeur projet pour la 4G/LTE chez UNE, a déclaré : « UNE est fier de s’afficher, une fois de plus, comme un leader technologique en offrant à la population colombienne des services de haut débit mobile à la pointe de la technologie. Ericsson s’est avéré un partenaire stratégique et précieux de UNE depuis sa création. Nous nous réjouissons donc de pouvoir de nouveau travailler à ses côtés pour déployer cette technologie de nouvelle génération dans notre pays. »

« Ce contrat permet d’asseoir le leadership d’Ericsson sur la technologie LTE et lui permet de renforcer les relations de longue date établies avec UNE. Grâce au réseau LTE déployé par Ericsson, UNE sera en mesure d’offrir une expérience unique aux gens et aux entreprises, ouvrant ainsi la voie vers la société en réseau et soutenant les objectifs ambitieux définis par le gouvernement colombien de combler la fracture numérique et d’accroître la pénétration d’Internet dans le pays. »

Sergio Quiroga, président d’Ericsson Amérique latine et Caraïbes

Grâce à LTE, prochaine génération de technologies de communications mobiles, il est maintenant possible d’effectuer le transfert d’énormes quantités de données, et ce, rapidement et de manière économique, en maximisant l’utilisation du spectre de fréquences. Grâce à l’accélération des débits et à la réduction des temps de latence, les consommateurs pourront profiter, en toute simplicité, d’une vaste gamme d’applications pendant leurs déplacements (web en temps réel, jeux en ligne, médias sociaux et vidéoconférence). Les réseaux LTE permettront de répondre à la demande, actuelle et future, pour des applications Internet mobile toujours plus évoluées.

Ericsson a fourni la majorité des réseaux LTE commerciaux qui couvrent actuellement 200 millions de personnes dans le monde. En Amérique latine et aux Caraïbes, Ericsson s’est également vu confier le déploiement du premier réseau LTE de la région, sur l’île de Porto Rico. C’est maintenant au tour d’UNE d’innover, en devenant le premier opérateur colombien à se lancer dans la technologie LTE.

Vous pouvez retrouvez plus d’informations dans le kit media LTE disponible sur le site Ericsson (en anglais) ou sur le site dédié à la 4G LTE de UNE (en espagnol).

Voici également une vidéo de l’opérateur qui montre les premières performances du réseau en conditions réelles :

Les français de plus en plus accros au numérique

Par Myriam Devred, le jeudi 1 décembre 2011, classé dans Réseaux mobiles,Société en réseau

Selon l’institut de sondage TNS Sofres, 54% des Français affirment être entrés dans l’ère du numérique et 39% se déclarent même passionnés par cet univers.

En septembre 2011, plus de 18 millions de personnes se sont connectées à l’Internet mobile, soit une croissance de 34% en un an. 6 millions se connectent tous les jours à l’Internet mobile, 2 fois plus qu’il y a un an, selon Médiamétrie. 93% des mobinautes ont consulté au moins un site depuis le navigateur internet de leur téléphone mobile, en passant par le réseau 3G des opérateurs, soit une augmentation de 1,3 point en un an.

Cette croissance de l’internet mobile est favorisée par les offres des opérateurs, l’accessibilité des équipements et le développement des smartphones: 40% des utilisateurs de téléphone mobile en sont équipés contre 25% l’année dernière. Lire la suite…