5,6 milliards d’abonnements pour smartphones d’ici 2019

Par Corinne Muller, le vendredi 6 juin 2014, classé dans 4G LTE,Réseaux mobiles

Taux de pénétration mobile par région

Selon le dernier rapport sur la mobilité publié par Ericsson, le nombre d’abonnements mobiles devrait atteindre les 9,3 milliards d’ici 2019 et les Smartphones devraient représenter plus de 60 % de ce chiffre, soit 5,6 milliards. Pour favoriser l’expérience des utilisateurs de Smartphones, les réseaux WCDMA/HSPA devraient couvrir 90 % de la population mondiale d’ici 2019. Par ailleurs, près des deux tiers (65 %) de cette population bénéficiera d’une couverture 4G/LTE. Lire la suite…

Rapport Ericsson sur la mobilité : adoption rapide des smartphones et doublement du trafic de données mobiles

Par Benoît Chamontin, le mercredi 21 novembre 2012, classé dans 4G LTE

13 millions d’abonnements LTE supplémentaires ont été enregistrés au troisième trimestre 2012 et leur nombre devrait atteindre 1,6 milliard à l’horizon 2018.

Le dernier rapport sur la mobilité publié par Ericsson – précédemment connu sous le nom de rapport sur le trafic et les données marché – révèle que près de 40 % des téléphones vendus au troisième trimestre 2012 ont été des smartphones. Il montre également que le trafic de données a doublé entre le troisième trimestre 2011 et le troisième trimestre 2012 et qu’il devrait enregistrer une croissance annuelle de l’ordre de 50 % entre 2012 et 2018, principalement sous l’impulsion de la vidéo.

L’étude menée par Ericsson montre que la vidéo en ligne est le facteur qui contribue le plus à cet essor du trafic mobile : elle représente en effet 25 % du trafic total généré par les smartphones et 40 % de celui émanant des tablettes. Cette progression fait peser sur les réseaux de nouvelles exigences, notamment celle de garantir un service de qualité partout et à tout moment.

Douglas Gilstrap, Senior Vice President et directeur de la stratégie d’Ericsson, explique : « La généralisation des smartphones et des tablettes a modifié l’usage que nous faisons d’Internet, augmentant les attentes autour de la qualité des réseaux mobiles. La mobilité occupe aujourd’hui une place importante dans notre vie quotidienne. Nous avons tous en permanence sous la main des outils permettant un accès instantané à l’information, au divertissement et aux échanges sociaux. » Lire la suite…

Canada : Rogers, premier opérateur canadien à adopter sur son réseau le LTE avec l’Evolved Packet Core

Par Benoît Chamontin, le mardi 21 août 2012, classé dans 4G LTE,Opérateurs
Rogers, premier opérateur canadien à adopter sur son réseau le LTE avec l’Evolved Packet Core, pour de plus hauts débits mobiles.

Rogers, premier opérateur canadien à adopter sur son réseau le LTE avec l’Evolved Packet Core, pour de plus hauts débits mobiles.

Sur le marché canadien, où la concurrence est rude, Rogers est un opérateur d’envergure. En misant sur l’innovation et en introduisant, le premier, de nouvelles technologies, il consolide sa position dominante.

La demande croissante de smartphones a paru à Rogers une occasion à saisir. Aussi la société a-t-elle été la première à moderniser son réseau en adoptant la technologie LTE-RAN avec l’EPC (Evolved Packet Core), pour accompagner l’intensification du trafic. Rogers a ainsi augmenté son débit mobile, se donnant les moyens de répondre à l’engouement des consommateurs pour les services basés sur les données et d’introduire sur le marché, avant ses concurrents, des appareils innovants, dotés d’une capacité accrue.

Une évolution unique

Arnold Abramowitz, vice-président, Wireless Access Networks, Rogers Canada explique les objectifs de l’opérateur : « Quand nous avons décidé d’introduire un réseau LTE avec l’EPC, nous cherchions à accroître les performances, à réduire les charges d’exploitation et à diffuser les technologies HSPA et LTE sur le réseau. »

Le LTE a été introduit en partenariat avec Ericsson, qui a fourni une solution de bout en bout, services compris. Ce projet mené en exclusivité par Rogers était unique sur le marché canadien. Outre un réseau LTE double bande et le passage à l’EPC, Ericsson a aussi mis en place un service CSFB (Circuit Switched Fallback). Cela permet à Rogers de proposer à ses clients des services de haut débit mobile nouveaux et perfectionnés sur le réseau LTE, tout en réutilisant son réseau WCDMA sur la base installée pour les services vocaux associés aux smartphones LTE.

Rogers a également adopté la solution de gestion du trafic SAAC (Service-Aware Charging and Control) conçue par Ericsson. La société gère ainsi le trafic avec une plus grande efficacité, tout en tirant des revenus supplémentaires d’une offre différenciée, adaptée aux besoins et aux impératifs des abonnés, avec de nouveaux services sur de nouveaux segments. Lire la suite…

États-Unis : T-Mobile choisit Ericsson pour la transformation de son réseau et le déploiement de la 4G LTE

Par Benoît Chamontin, le vendredi 6 juillet 2012, classé dans 4G LTE,HSPA,Opérateurs

Avec T-Mobile USA, Ericsson décroche son premier contrat sur le continent américain pour sa solution d’antenne radio intégrée AIR.

Ericsson vient d’être sélectionné par T-Mobile USA pour assurer la transformation des réseaux de l’opérateur américain, pour un montant de 4 milliards de dollars US, ainsi que les travaux préparatoires au lancement de la LTE en 2013.

T-Mobile USA sera le premier opérateur du continent nord-américain à déployer la technologie AIR d’Ericsson, une solution qui lui permettra non seulement d’améliorer la couverture actuelle de ses réseaux, mais également d’accélérer le lancement de la LTE.

Ce sont les performances radio améliorées de la solution AIR et sa facilité de déploiement qui ont motivé le choix de T-Mobile USA. Ericsson sera chargé de l’installation de la radio, de l’antenne et du matériel de la salle de commutation, ainsi que de la fourniture des services de conseil, d’intégration de systèmes et de déploiement. Ericsson fournira également un ensemble de services clé en main en matière d’installation, mise en service, intégration et migration.

« T-Mobile reste à l’avant-garde de l’innovation 4G et se réjouit de poursuivre, avec la modernisation de son réseau et le déploiement de la LTE en 2013, son partenariat de longue date avec Ericsson », a déclaré Neville Ray, directeur de la technologie chez T-Mobile USA. « En s’associant ainsi à Ericsson, T-Mobile sera le premier opérateur nord-américain à déployer la technologie d’antenne radio intégrée AIR développée par l’équipementier suédois, une technologie qui nous permettra d’accélérer le déploiement des équipements tout en gagnant en espace. » Lire la suite…

85 % de la population mondiale sera couverte par l’Internet mobile à haut débit en 2017

Traffic and Market Report – On the Pulse of the Networked Society - Ericsson - May 2012

Traffic and Market Report – On the Pulse of the Networked Society – Ericsson – May 2012

Pour de nombreuses personnes dans le monde, le téléphone mobile sera dans les prochaines années le seul moyen d’accès à Internet. Selon le deuxième rapport d’Ericsson sur le trafic et les données du marché, prenant le pouls de la société en réseau (Traffic and Market Report – On the Pulse of the Networked Society) publié ce jour, 85% de la population mondiale disposera, d’ici à 2017, d’une couverture Internet via la 3G, avec près de neuf milliards d’abonnements à la téléphonie mobile, contre six milliards fin 2011. Les abonnements « machine à machine » viendront grossir ces chiffres.

Dans le même temps, les abonnements à la téléphonie mobile haut débit devraient atteindre cinq milliards en 2017, contre un milliard fin 2011.

« Les gens voient l’accès à Internet comme un pré-requis aujourd’hui. Cette attente se traduit par une demande croissante de téléphonie mobile à haut débit et par une augmentation du trafic de données », explique Douglas Gilstrap, Senior Vice President et directeur de la stratégie d’Ericsson. « Conscients de cette opportunité commerciale, les opérateurs s’efforcent de faciliter cette croissance et d’offrir aux utilisateurs des services satisfaisants, avec d’importants débits de données que permettent des réseaux à haute capacité. Aujourd’hui, environ 75 % des réseaux HSPA dans le monde atteignent 7,2 Mo/s en débit de pointe, voire davantage, et environ 40 % atteignent des débits de 21 Mo/s. »

Dans son rapport, Ericsson prévoit également que la moitié de la population mondiale, à l’horizon 2017, sera couverte par des réseaux LTE/4G. Le nombre d’abonnements pour smartphones devrait avoisiner trois milliards en 2017, contre 700 millions en 2011. Lire la suite…

Franck Bouétard au Mobile World Congres 2012 : « Nous sommes prêts pour la société connectée. »

Par Jean-Pierre Soulès, le mardi 28 février 2012, classé dans Événements

Franck Bouétard – Ericsson France – MWC 2012

Pour Franck Bouétard, PDG d’Ericsson-France, la cuvée 2012 du Mobile World Congress (MWC), c’est d’abord le grand boom des infrastructures vers le très haut débit, avec la 4G omniprésente Cependant, la 3G n’est pas morte pour autant avec les progrès du HSPA qui frôle les 100 Mbit/s, ainsi qu’Ericsson l’a annoncé lors de ce salon. Mais c’est aussi l’incroyable éclosion de nouvelles générations de smartphones, toujours plus puissants.

Ces nouveaux réseaux, ces nouveaux terminaux annoncent l’avènement de ce que Ericsson nomme la « Networked Society ». « Il a fallu un siècle pour connecter en sans fil quatre milliards d’abonnés, trente ans pour passer à six milliards et il ne faudra qu’une quinzaine d’années pour raccorder 50 milliards d’objets. » Une formidable accélération. D’où la nécessaire présence du très large bande. Et là, toutes les technologies seront mises à contribution. La 3G++, LTE, mais également Wi-Fi., qui gagne ses galons de « carrier grade », et entre au catalogue des solutions des équipementiers télécoms pour décharger les réseaux cellulaires du trafic de données dans les zones très denses. Le rachat récent de BelAir par Ericsson en est un exemple. « Toutefois, augmenter la bande passante ne suffit pas, précise Franck Bouétard. Il faut gérer les hauts débits, établir des priorités. On verra sans doute apparaître dans les offres des opérateurs différents niveaux de prix correspondant à différents niveaux de qualité. C’est ce que l’on appelle le Tier Pricing. » Lire la suite…

Ericsson publie ses résultats du 3ème trimestre 2011

Par Corinne Muller, le jeudi 20 octobre 2011, classé dans Non classé

Toutes les régions, à l'exception des Etats-Unis, que ce soit l'Europe du Nord et l'Asie centrale, la Méditerranée et l'Inde ont montré une croissance séquentielle sur le segment des Réseaux.

« Au cours de ce trimestre, les ventes du Groupe ont augmenté de 17% comparé à l »an passé, tirées par une demande forte et continue pour le haut débit mobile ainsi que par l »augmentation des revenus dans les Services » a déclaré Hans Vestberg, Président et CEO d »Ericsson. Après ajustement lié aux effets du taux de change, les ventes ont augmenté de 24% comparé au 3ème trimestre 2010. Notre performance depuis le début de l »année confirme l »accroissement de notre part de marché globale.

Un plus grand nombre de projets de couverture, ainsi que l »accélération des projets de modernisation de réseaux en Europe ont eu un impact négatif sur la marge brute. Le résultat opérationnel, hors co-entreprises, a été de 6,3 milliards de SEK (6,2) au cours de ce trimestre et le résultat net a atteint 3,8 milliards de SEK (3,6), en augmentation de 6%. Lire la suite…

Afrique : Bharti Airtel signe un contrat de services managés avec Ericsson

Par Corinne Muller, le mardi 16 août 2011, classé dans Opérateurs,Réseaux fixes,Réseaux mobiles,Services
Grâce à ce contrat plurinational de services managés, Airtel pourra se concentrer davantage sur ses métiers de base, à savoir l'innovation et le lancement de nouveaux produits, services et applications mobiles pour plus de 44 millions d'abonnés à travers tout le continent.

Grâce à ce contrat de services managés, Airtel pourra se concentrer davantage sur ses métiers de base, à savoir l'innovation et le lancement de nouveaux produits, services et applications mobiles.

Implanté dans 19 pays d’Asie et d’Afrique, Bharti Airtel, l’un des leaders mondiaux des télécommunications, vient de signer avec Ericsson un contrat de services managés d’une durée de cinq ans pour ses opérations en Afrique. Ericsson sera chargé de la gestion et de l’optimisation des réseaux mobiles d’Airtel en Afrique, permettant ainsi à l’opérateur indien d’offrir aux abonnés de ce continent une expérience client supérieure.

Dans le cadre d’un autre contrat de deux ans, Ericsson modernisera et améliorera les réseaux mobiles d’Airtel en Afrique grâce à sa toute dernière technologie, notamment sa station de base multistandard RBS 6000. Les améliorations apportées par les technologies 2G et 3G HSPA permettront aux clients d’Airtel de bénéficier d’une expérience voix et données supérieure. Toujours dans le cadre de ce contrat de modernisation, Ericsson fournira également un ensemble de prestations incluant conseils en technologie, planification, conception et déploiement de réseau. Lire la suite…

HSPA evolution : la réponse aux besoins de demain…

Par Corinne Muller, le lundi 8 août 2011, classé dans HSPA,Opérateurs,Réseaux mobiles
HSPA Evolution - Ericsson

Avec la croissance du trafic haut débit mobile les opérateurs devront moderniser leurs réseaux.

De nombreux opérateurs dans le monde ont bâti le succès de leur offre de téléphonie haut débit mobile sur la technologie HSPA. Alors que le nombre d’abonnements suit une progression fulgurante, portée par l’explosion des ventes de smartphones et la consommation de données de plus en plus gourmandes en bande passante, les opérateurs mobiles se heurtent à des difficultés croissantes pour satisfaire leurs abonnés. HSPA evolution leur apportera une réponse rentable face à ces attentes.

L’essor rapide du trafic haut débit mobile au cours de ces dernières années a été favorisé à la fois par l’arrivée de nouveaux terminaux et par celle de la technologie HSPA. Cette technologie s’est largement imposée sur de nombreux marchés, garantissant une vaste couverture pour un large éventail de terminaux, y compris les smartphones.

Récemment, plusieurs réseaux LTE commerciaux ont également été déployés afin de répondre aux besoins à long terme des consommateurs de haut débit mobile. Les réseaux reposant sur la technologie HSPA s’inscrivent dans un écosystème plus vaste et devraient donc générer une très grande partie de la croissance du volume de données mobiles haut débit au cours des prochaines années.

Une chose est certaine : la croissance du trafic haut débit mobile n’est pas prête de marquer le pas. Ericsson estime en effet que le haut débit mobile devrait atteindre la barre des 5 milliards d’abonnés d’ici 2016, ce qui explique que les opérateurs devront moderniser leurs réseaux, en les alignant sur la norme HSPA evolution, s’ils veulent pouvoir offrir les services attendus par leurs abonnés.

Ericsson renforce ses capacités en conseil et en intégration de systèmes en France

Par Corinne Muller, le mercredi 20 avril 2011, classé dans Services

Tridge Group possède une expertise unique en conseil et assistance technique de haut niveau dans les systèmes de facturation, complémentaire des capacités existantes d’Ericsson

Tridge Group possède une expertise unique en conseil et assistance technique de haut niveau dans les systèmes de facturation, complémentaire des capacités existantes d’Ericsson

Ericsson annonce aujourd’hui l’acquisition de Tridge Group, une SSII française spécialisée dans le domaine des systèmes de facturation. Tridge Group fournit des prestations de conseil et d’intégration de systèmes autour des solutions de facturation à des clients grands comptes, opérateurs télécoms, media et acteurs de l’internet.

Avec cette acquisition, 30 consultants rejoindront Ericsson en France au sein de sa filiale Audilog groupe Ericsson, spécialisée en intégration de systèmes.

Tridge Group dispose d’une expertise reconnue dans le domaine de l’intégration des systèmes de facturation appliqué à l’univers des télécommunications. Sa maîtrise des processus métier, alliée à une connaissance approfondie des progiciels leaders et des technologies télécoms, lui confère une compétence différentiante. Son offre couvre l’ensemble de la chaîne de facturation, de la gestion du catalogue tarifaire à l’éditique, en passant par le content billing, le micro paiement, la facturation pour compte de tiers… Lire la suite…