Ericsson au MWC : « Transformer notre vie »

Par Jean-Pierre Soulès, le Mardi 25 février 2014, classé dans 4G LTE,MWC14,Société en réseau,Vision 2020   |   Aucun commentaire

Hans Vestberg PDG d’Ericsson nous propulse dans la société en réseau.

Pour Ericsson, les années pleines de promesses se suivent. Ainsi, pour Hans Vestberg, le P-DG d’Ericsson, le virage vers la 4G est plutôt bien négocié, puisque si, globalement, 40% du trafic des mobiles empruntent les réseaux du constructeur, le ratio grimpe à 50% pour la génération LTE. Également numéro 1 dans les services, Ericsson vient d’élargir sa gamme avec le Telecom Cloud Transformation, qui fournit aux opérateurs des prestations de consulting et d’intégration. Aujourd’hui, cette activité emploie 60% des 115.000 employés et constitue 43% de son chiffre d’affaires. De plus, pur constructeur dans le passé, l’industriel se tourne de plus en plus vers le logiciel et devient l’un des huit premiers éditeurs au monde. Lire la suite…

LED et couverture réseau : Ericsson et Philips s’unissent pour un éclairage public connecté

Smart Street Lighting

  • Avec une population urbaine qui croît de 7 500 habitants par heure et un trafic de données mobiles 10 fois plus important d’ici à 2019, des solutions d’éclairage durables ainsi que des capacités et une couverture réseau mobile accrue deviennent nécessaires dans les villes.

  • Le nouveau modèle  d’éclairage public connecté répond à un double enjeu : proposer  aux autorités municipales  un moyen innovant de s’offrir les toutes dernières solutions d’éclairage LED à haut rendement énergétique pour atteindre les objectifs de développement durable et permettre aux opérateurs d’améliorer la couverture  réseau et applicative.

  • La solution d’éclairage public intelligente  Zero Site d’Ericsson intègre les équipements télécoms à l’intérieur des mâts d’éclairage public pour permettre aux opérateurs télécoms d’améliorer la performance du réseau mobile tout en réduisant l’encombrement urbain. Lire la suite…

Quels nouveaux gisements de valeur pour les télécoms et l’internet ?

Par Corinne Muller, le Vendredi 22 novembre 2013, classé dans Opérateurs,Services,Vision 2020   |   Aucun commentaire

C’est à cette question que le Digiworld Summit de l’Idate qui se terminait hier à Montpellier tente de répondre pour sa 35ème édition. Le ton est certes prospectif, mais volontairement positif. Les 5 thématiques abordées lors de ce colloque ont été qualifiées de « digital gold mines » ou gisements de création de valeur par l’Idate. Il s’agit de la connectivité intelligente, la vidéo en tant que service, les centres commerciaux numériques, la monétisation des données et le paiement électronique.

Plus d’une centaine d’intervenants se sont donc rassemblés pour partager leurs analyses sur ces thématiques du 19 au 21 novembre au Corum de Montpellier. Retour sur quelques propos échangés. Lire la suite…

Ericsson publie son 20ème rapport sur le développement durable et la responsabilité sociétale

Par Corinne Muller, le Mercredi 10 avril 2013, classé dans Développement Durable,Technology for Good   |   Aucun commentaire

« Ericsson est engagé depuis longtemps dans le débat mondial sur le développement durable. »

Dans son rapport 2012 sur le développement durable et la responsabilité sociétale, Ericsson dresse le bilan des initiatives prises, qui utilisent la connectivité pour avoir un impact positif au plan socio-économique et environnemental, et ce sur l’ensemble de la chaîne de valeur.

A ce propos, Hans Vestberg, Président et CEO d’Ericsson, a déclaré : « Nombre des grandes problématiques mondiales, telles que l’urbanisation, le changement climatique et la pauvreté, pourraient bénéficier des solutions offertes par le haut débit mobile. Le développement durable est un facteur de différentiation que nous plaçons au cœur de nos priorités, comme le font également nos clients. Sur l’ensemble de la chaîne de valeur, et partout où nous opérons, nous créons de la valeur en nous efforçant de mener toutes nos activités de manière durable et responsable. »

Ericsson est engagé depuis longtemps dans le débat mondial sur le développement durable et continue d’être un acteur de premier plan au sein de plusieurs organismes afin de faire avancer le dialogue sur le rôle joué par les technologies de l’information et de la communication (TIC) dans ce développement. Hans Vestberg est personnellement impliqué dans la Broadband Commission for Digital Development (Commission du haut débit au service du développement numérique) où il a dirigé le groupe de travail sur le changement climatique et a récemment accepté de présider le groupe de travail sur l’agenda post-2015 et les futurs objectifs de développement durable. Il est également membre du Leadership Council du Réseau de solutions pour le développement durable des Nations Unies, une initiative multipartite lancée en 2012 par le Secrétaire général des Nations Unies.

Elaine Weidman-Grunewald, Directeur du développement durable et de la responsabilité sociétale chez Ericsson, explique : « Notre but est de rendre les communications mobiles plus abordables et accessibles partout dans le monde. Nous montrons le rôle positif que peut jouer la technologie, notamment lorsqu’elle permet d’évoluer vers des économies sobres en carbone, d’accroître l’accès à l’éducation et de soutenir des enjeux humanitaires, en particulier ceux liés aux réfugiés, à la paix, à la résolution des conflits ou encore à la gestion des catastrophes. »

En 2009, Ericsson s’était fixé pour objectif de réduire son empreinte carbone de 40 % en cinq ans. Cet objectif a finalement été atteint en quatre ans, principalement grâce aux améliorations systématiques qu’Ericsson a apportées à son portefeuille de solutions, à l’accroissement de l’efficacité énergétique de ses produits et aux efforts particuliers que le Groupe a déployés au niveau de ses opérations internes.

Elaine Weidman-Grunewald précise : « Avoir atteint cet objectif avec une année d’avance sur le calendrier prévu montre que nous assumons pleinement la responsabilité qui est la nôtre en tant que leader de notre secteur, en plaçant la barre toujours plus haut en termes de performances et d’offres. »

Les améliorations correspondantes pour 2012 comprennent notamment la réduction en valeur absolue des émissions liées aux déplacements professionnels (-16 %) et au transport des produits (-12 %).

Selon le Rapport sur la mobilité publié par Ericsson, 85 % de la population mondiale devrait bénéficier d’une couverture 3G d’ici 2017. Pour répondre aux enjeux de rentabilité et d’économies d’énergie liés au déploiement de cette couverture, Ericsson propose des solutions telles que Psi coverage, qui permet d’abaisser la consommation d’énergie de 40 %, AIR (Antenna-Integrated Radio), famille de produits permettant également de réduire la consommation d’énergie de 40 %, ou encore Managed Rural Coverage, une nouvelle offre qui regroupe un service géré et un mini-site 2G, 3G ou LTE alimenté par énergie solaire et tout spécialement développé pour pouvoir connecter les personnes vivant dans des régions non desservies par un réseau voix et données.

Le rapport décrit les projets d’Ericsson visant à utiliser la technologie à des fins positives (Technology for Good) et les jalons importants qui ont été franchis dans ce domaine en 2012. Le projet d’enseignement Connect to Learn a maintenant été lancé dans 33 écoles, notamment au Brésil et au Ghana. Plus de 185 000 réfugiés sont désormais inscrits sur la plateforme mobile Refugees United, qui aide les réfugiés à retrouver leurs proches. Ericsson est aujourd’hui le partenaire technologique de la fondation PeaceEarth qui a lancé son réseau Youth Peacemaker en Ouganda et dans le Sud Soudan.

Le rapport se penche également sur la priorité de plus en plus grande donnée par Ericsson à une conduite responsable de ses activités. Le Code d’éthique, qui rassemble les politiques clés du Groupe et les différentes directives qui régissent les rapports au sein de l’entreprise et avec les parties prenantes, a été mis à jour en 2012 afin de refléter les nouveaux principes directeurs des Nations Unies relatifs aux entreprises et aux droits de l’homme, ainsi que l’engagement d’Ericsson à respecter ces droits dans le cadre de toutes ses opérations. Pour accompagner l’application de ces principes, le Groupe a mis sur pied un programme de formation en droits de l’homme d’une durée de deux ans. Ericsson s’est également associé à l’initiative Partenariat contre la corruption (PACI) mise en place par le Forum économique mondial.

Pour consulter le rapport intégral : www.ericsson.com/sustainability

Ericsson publie ses résultats du 2ème trimestre 2012

Par Corinne Muller, le Mercredi 18 juillet 2012, classé dans Stratégie   |   Aucun commentaire

Ventes en hausse de 1% comparé à la même période l’année dernière, +9% comparé au 1er trimestre 2012,soit une bonne performance

Ericsson a publié ce matin ses résultats du 2ème trimestre 2012. « Au cours de ce trimestre, nous avons enregistré une forte demande dans les domaines des Services et des Solutions de Support (ex multimedia), mais également une décroissance des ventes dans le domaine des Réseaux comparé à la même période l’an dernier, principalement en raison du déclin prévu des ventes d’équipements CDMA ainsi que d’un niveau d’activité plus faible en Chine, y compris au niveau des ventes GSM et de ventes 3G plus faibles en Russie » a déclaré Hans Vestberg, Président et CEO d’Ericsson.

Dans le domaine des Services, tous les segments d’activité ont connu une bonne croissance au cours du trimestre, en raison du focus des opérateurs sur l’efficacité opérationnelle et les grands projets. Les Solutions de Support ont connu un fort développement, tiré par les systèmes de facturation et les solutions TV. Les Services et les Solutions de Support représentent ensemble près de la moitié des revenus du Groupe. La croissance de l’activité Services a exercé un effet dilutif sur la marge brute.

La proximité continue avec nos clients nous permet de suivre l’impact des incertitudes macro-économiques ou politiques qui pèsent sur leurs investissements dans certaines régions du globe. Les discussions avec nos clients montrent que les fondamentaux de la croissance du trafic données restent inchangés. Aujourd’hui, l’on compte plus de 700 millions d’abonnements à des smartphones et, selon nos estimations, ce nombre devrait passer à 3 milliards en 2017. Lire la suite…

Ericsson participe aujourd’hui au Rio + Social 2012

Par Corinne Muller, le Mardi 19 juin 2012, classé dans Développement Durable   |   Aucun commentaire
Le Rio + Social, l’un des rassemblements les plus importants de la technologie et des médias sociaux au service du développement durable, se tient le 19 juin 2012 à Rio de Janeiro.

Rio + Social 2012″ alt= »Le Rio + Social, l’un des rassemblements les plus importants de la technologie et des médias sociaux au service du développement durable, se tient le 19 juin 2012 à Rio de Janeiro.

Pour aider à la prise de conscience du rôle majeur des technologies dans les grands défis du développement durable, Ericsson participe aujourd’hui au Rio+Social, en marge du Sommet mondial Rio+20.

« Le développement durable touche tous les secteurs de la société. Le Rio+Social offre une fenêtre unique pour transmettre ce message à un large public », déclare Hans Vestberg, Président et CEO d’Ericsson. « Qu’il s’agisse de changements climatiques, de consommation énergétique, de pauvreté ou encore de catastrophes naturelles, la technologie peut aider de manière considérable à relever certains des grands défis mondiaux et parvenir au développement durable. »

Lors de discussions avec des dirigeants d’entreprises publiques et privées, Ericsson abordera notamment les sujets de l’intervention humanitaire et du rôle des nouvelles technologies et des médias sociaux dans le développement durable et l’éducation. Dans le domaine de l’humanitaire, Ericsson est partenaire de l’ONG Refugees United, pour laquelle l’entreprise a conçu une application mobile pour aider les réfugiés à rechercher leurs familles disparues. A ce jour, plus de 120 000 réfugiés sont enregistrés sur la plateforme de Refugees United.

Développement durable et responsabilité sociétale : Ericsson publie son rapport 2011

Par Valérie Gérôme, le Mercredi 23 mai 2012, classé dans Responsabilité sociétale   |   Aucun commentaire
Technology for good - 2011 Sustainability and Corporate Responsibility report - Ericsson

Nous travaillons avec diverses parties prenantes pour faire de Technology for Good une réalité!

Ericsson vient de publier son rapport annuel sur le développement durable et la responsabilité sociétale, intitulé Technology for Good. Ce rapport confirme la conviction d’Ericsson : les technologies de l’information et de la communication (TIC) peuvent stimuler le développement économique et permettre d’avancer sur la voie d’une économie pauvre en carbone.

« Nous fondons notre approche du développement durable et de la responsabilité sociétale sur le triple bilan du développement social, économique et environnemental. Nous plaçons sans cesse la barre plus haut pour ce qui est de nos objectifs de développement durable et nous nous attachons à approfondir notre compréhension des principales préoccupations des parties prenantes. Cette démarche est primordiale pour notre réussite », commente Hans Vestberg, PDG d’Ericsson.

Parmi les principaux éléments cités dans le rapport :

Solutions économes en énergie

Les TIC peuvent faciliter la transition vers une économie pauvre en carbone grâce à une plus grande efficacité environnementale. Responsable d’environ 2 % des émissions mondiales de CO², le secteur des TIC pourrait potentiellement réduire une part importante des 98 % d’émissions imputables aux autres secteurs. Selon les études effectuées par Ericsson, l’augmentation de la consommation globale d’énergie due aux TIC devrait être modérée, grâce aux gains d’efficacité environnementale des réseaux jusqu’en 2020. Des efforts ont été déployés dans cette direction, notamment :

  • En ce qui concerne la 3G/4G, Ericsson a augmenté de 85 % l’efficacité environnementale des stations de base au cours des dix dernières années, tout en continuant à répondre aux besoins en haut débit de la société en réseau sans augmenter la consommation d’énergie par abonné.
  • La solution « Psi » – Coverage d’Ericsson permet d’assurer la couverture en haut débit mobile (3G) avec 45 % d’économies d’énergie par rapport aux solutions traditionnelles, grâce à l’emploi d’une seule radio standard. Lire la suite…

Ericsson partenaire de la première édition du New Cities Summit à Paris

Par Benoît Chamontin, le Dimanche 13 mai 2012, classé dans Événements   |   Aucun commentaire

Du 14 au 16 mai 2012, le New Cities Summit réunira à Paris décideurs et experts mondiaux, maires et décideurs publics de grandes villes, entrepreneurs, dirigeants industriels et représentants de la société civile pour échanger sur l’un des plus grands défis contemporains : l’avenir des villes au 21e siècle. Cet événement est organisé par la new Cities Foundation, une organisation à but non lucratif basée à Genève qui se donne pour mission d’améliorer la vie dans les villes du 21ème siècle. Ericsson est l’un des membres fondateurs de cette initiative. À cette occasion Hans vestberg , président et CEO d’Ericsson, interviendra lundi 14 mai à 14h30 lors d’une table-ronde.

Le thème « Thinking Ahead, Building Together », choisi pour la première édition du New Cities Summit, reflète une conviction profonde de la New Cities Fondation : afin de saisir notre avenir urbain et d’y apporter des réponses adéquates, nous devrons forger des partenariats innovants fondés sur des réflexions et analyses novatrices et audacieuses.

Lors de ce Sommet, des discussions de haut niveau entre experts mondiaux des questions urbaines seront consacrées à la vision du monde urbain de demain, et des ateliers thématiques aborderont des sujets spécifiques: la mobilité, la ville créative et connectée, la ville annotée (à l’heure des réseaux sociaux), la ville équitable, l’eau, les technologies vertes et le bâtiment ainsi que les outils pour financer l’essor urbain. Des panels régionaux seront dédiés à la Chine, à l’Inde, ou encore au Grand Paris. Une session très interactive, « Navigating the Meta City », conçue et animée par l’agence de design et d’innovation frog, offrira un aperçu d’une ville futuriste où l’infrastructure numérique permet de vivre dans un univers de réalité augmentée.

De grands médias internationaux sont déjà partenaires du Sommet : CNN, Bloomberg BusinessWeek, le Financial Times et Architecture d’Aujourd’hui. Le Sommet bénéficie également du soutien du monde de la création avec des représentants du street art en partenariat avec la Galerie Magda Danysz de Paris et Shanghai, de spécialistes de l’entrepreneuriat social comme Ashoka, ou encore d’entreprises innovantes et start-ups telles que Waze, qui offriront des démonstrations pendant l’événement. Celui-ci mettra en lumière les projets urbains d’avant-garde de la New Cities Foundation dans les domaines de la santé et de la mobilité.

« Nous commençons tout juste à appréhender les conséquences de ce phénomène d’urbanisation mondiale. C’est un phénomène d’une ampleur sans précédent qui touchera chacun d’entre nous. Le New Cities Summit est d’une importance capitale car il est le seul événement qui rassemble les grands penseurs, spécialistes de questions urbaines et les bâtisseurs issus de secteurs divers et le seul capable d’orienter le débat mondial sur les enjeux urbains. En proposant autant une vision globale sur ces questions que des solutions concrètes, nous avons pour ambition de faire de ce Sommet un rendez-vous décisif. »

John Rossant, le Président de la New Cities Foundation

Plus d’informations : www.newcitiessummit2012.org

Ericsson publie ses résultats pour le 1er trimestre 2012

Par Corinne Muller, le Mercredi 25 avril 2012, classé dans Stratégie   |   Aucun commentaire
1er trimestre 2012 - Ericsson

1er trimestre 2012 – Ericsson

Ericsson a publié ce matin ses résultats du 1er trimestre 2012. Le résultat net de 8,8 milliards de SEK (couronnes suédoises) est en hausse de 116 % comparé au 1er trimestre 2011, impacté par le gain lié au désinvestissement de Sony Ericsson de l’ordre de 7,7 milliards de SEK et aux pertes de ST-Ericsson. La marge d’exploitation est de 5.5 %, hors gains liés au désinvestissement de Sony Ericsson et aux pertes de ST-Ericsson.

Les ventes sont en baisse de 4% comparé à la même période l’année dernière, impactées par le déclin important prévu dans les ventes CDMA ainsi que par les dépenses réseaux plus faibles des opérateurs dans les régions connaissant des incertitudes macro-économique ou politiques. À noter qu’il y a eu une contribution positive de l’activité Global Services et de la consolidation de Telcordia. Le mix d’activités, comprenant une plus grande part de projets de modernisation de réseaux et de couverture, que de projets de capacité, est resté identique. Ce mix devrait prévaloir à court terme.

« Les ventes dans le domaine du très haut débit mobile ont connu un bon développement en Amérique du Nord, au Japon et en Corée, et un développement plus faible dans d’autres régions du monde comme l’Europe, la Russie, certaines parties du Moyen-Orient et l’Inde », a déclaré Hans Vestberg, Président et CEO d’Ericsson.

« Le CDMA a poursuivi le déclin prévu dans le cadre de la transition vers le LTE. Notre activité dans le domaine des Services a continué de se développer, particulièrement favorablement au niveau des Services Professionnels. Les Solutions de Support (appelées précédemment Multimedia) ont augmenté les ventes réalisées en propre.

Au cours de ce trimestre, nous avons pris des mesures importantes dans l’exécution de notre stratégie. Lire la suite…

Un nouveau rapport de la Broadband Commission sur le changement climatique confirme que la technologie est la clé d’un avenir sobre en carbone

Par Benoît Chamontin, le Mercredi 4 avril 2012, classé dans Développement Durable   |   Aucun commentaire
The Broadband Bridge - Linking ICT with Climate Action - 2012

Les gouvernements sont invités à tirer parti de la capacité des technologies de l’information et de la communication de réduire drastiquement les émissions

Selon le nouveau rapport que vient de publier la Broadband Commission for Digital Development, le haut débit a la capacité de faciliter la transition vers une économie sobre en carbone et d’aider à combattre les causes et les effets du changement climatique.

Intitulé The Broadband Bridge: Linking ICT with Climate Action, ce rapport est le fruit des travaux menés par le groupe de travail sur le changement climatique de la Broadband Commission, présidé par Hans Vestberg, PDG d’Ericsson, et composé de plusieurs membres de la Commission représentant l’industrie, des organisations internationales et des ONG.

Le but du rapport est de sensibiliser au rôle central que les technologies de l’information et de la communication (TIC), en particulier les réseaux haut débit, peuvent jouer en facilitant l’avènement de l’économie sobre en carbone de demain ; il souligne l’importance des partenariats public-privé pour accélérer le changement. Il s’appuie sur des entretiens, des études de cas et les documents de plus de 20 responsables et experts en la matière.

« S’attaquer au changement climatique implique changer radicalement de mode vie, de façon de travailler et de voyager, abandonner notre modèle de développement au profit d’un modèle plus juste et plus durable afin d’assurer notre survie. Il faut mettre en œuvre toutes les ressources dont nous disposons et mobiliser la volonté politique pour que les discussions et les négociations se traduisent par des accords et des actes » déclare Hamadoun Touré, Secrétaire général de l’UIT. Lire la suite…