Ericsson publie ses résultats pour le troisième trimestre 2013

Par Corinne Muller, le jeudi 24 octobre 2013, classé dans Stratégie

« Les ventes pour des unités comparables, hors effets de change, ont augmenté de 3%. Le niveau des ventes est légèrement en baisse comparé au 3ème trimestre 2012, principalement en raison d’effets de change continus. » a déclaré Hans Vestberg, Président et CEO d’Ericsson.

“Nous voyons actuellement une certaine pression sur les ventes. En compléments des effets de change, deux importants projets de couverture haut débit mobile ont atteint leur développement maximal sur la première partie de l’année 2013 en Amérique du Nord. Nous avons également ressenti l’impact de la réduction de l’activité au Japon, où nous terminons un projet majeur.

Les appels d’offre 4G/LTE se poursuivent en Chine et deux des principaux opérateurs ont déjà fait leur choix. Malgré une part de marché 3G non significative, Ericsson est devenu le partenaire technologique de ces deux opérateurs et nous allons à présent nous développer sur cette base.

Le marché européen connaît une accélération, avec la poursuite des investissements en WCDMA/LTE et l’annonce d’un investissement important par l’un des principaux opérateurs. Ericsson voit désormais une croissance sur plusieurs marchés européens et les marges sont également en amélioration, les projets de modernisation de réseaux touchant graduellement à leur fin et nos activités dans le LTE et les projets de capacité se développant.

La demande pour les Professional Services se poursuit, avec des revenus stables et 59 contrats de services managés signés depuis le début de l’année. Du fait de nos efforts continus pour mettre en place des processus globalisés ainsi que des outils et méthodes pour augmenter notre efficacité, les marges de l’activité Global Services se sont améliorées au cours du trimestre.

La profitabilité du groupe continue de s’améliorer comparé à l’an dernier, même si elle est partiellement masquée par les effets de change. L’amélioration est tirée par des marges brutes plus importantes en raison de l’impact moins dilutif de la modernisation de réseaux en Europe et d’une certaine amélioration du mix d’activités.

Au cours du trimestre, Ericsson a continué de renforcer son leadership sur le marché. En septembre, nous avons lancé un nouveau produit à base de petites cellules, l’Ericsson Radio Dot System, pour améliorer la couverture à l’intérieur des bâtiments. Ce produit ouvre de nouvelles perspectives de revenus pour les opérateurs et les premières réactions des clients ont été très positives. En outre, nous avons finalisé l’acquisition de Mediaroom, grâce à laquelle Ericsson devient le premier acteur mondial de l’IPTV en part de marché.

Le climat macro-économique s’est stabilisé dans les principaux pays de l’OCDE. Cependant, des incertitudes subsistent dans certaines régions du monde. Les fondamentaux de l’industrie sur le long terme restent attractifs et nous sommes bien positionnés pour continuer d’accompagner nos clients dans un marché des Technologies de l’Information et de la Communication en pleine transformation » a conclu Hans Vestberg.

A retenir :
• Pour des unités comparables et hors effets de change, les ventes ont cru de 3% comparé au 3ème trimestre 2012.
• Les ventes ont atteint 53 milliards de couronnes suédoises (SEK), en baisse de 3% comparé au 3ème trimestre 2012.
• Le revenu opérationnel (co-entreprise inclus) a été de 4,2 milliards de SEK (3,1), avec une marge opérationnelle de 8,0% (5,7%).
• Le bénéfice net a atteint 3,0 milliards de SEK (2,2).
• Le revenu par action a été de 0,90 SEK (0,67). Le revenu par action non IFRS a été de 1,31 (1,04).
• Le cash flow provenant des activités d’exploitation a été de 1,5 milliard de SEK (7,0).

Lien vers le rapport complet.

Canada : EastLink choisit Ericsson pour la construction de son réseau de transmission haut débit mobile

Par Corinne Muller, le mercredi 31 août 2011, classé dans Réseaux fixes,Réseaux mobiles

La station de base radioélectrique multinorme RBS 6000 équipera EastLink dans l'accord que vient de signer l'entreprise avec Ericsson

La station de base radioélectrique multinorme RBS 6000 équipera EastLink dans l'accord que vient de signer l'entreprise avec Ericsson

Ericsson vient de signer un accord d’une durée de quatre ans avec EastLink pour la fourniture exclusive de son coeur de réseau et de son  réseau d’accès sans fil en utilisant la technologie HSPA Evolution et celles de prochaines générations.

Ainsi, Ericsson mettra en œuvre sa station de base radioélectrique multinorme RBS 6000, les réseaux de données à commutation de circuits et de commutation par paquets, dont EPS (Evolved Packet Core ou réseau fédérateur évolué à commutation de paquets) et OSS (Operation Support System ou système d’appui pour l’exploitation), et fournira à l’entreprise un ensemble de services professionnels.

« Nous mettons tout en œuvre pour offrir à notre clientèle la meilleure expérience possible en matière de communications et de divertissements. Grâce à l’évolution de ce réseau, nos clients pourront travailler et communiquer plus sûrement et plus rapidement. »

Matthew MacLellan, président d’EastLink Wireless.

EastLink est une entreprise qui délivre des services de divertissement vidéo, d’Internet haute vitesse et de téléphonie dans l’ensemble du Canada.

La station de base radioélectrique multinorme RBS 6000 prend en charge les réseaux GSM/EDGE, WCDMA/HSPA, LTE et offre la mise en œuvre rentable de services de transmission mobile à large bande, de transmission vidéo et d’applications sur le Web de la prochaine génération, tout en offrant aux abonnés une expérience utilisateur supérieure.

« Ericsson est fier d’avoir été choisi par EastLink pour collaborer à l’amélioration de ses installations de communications avec la dernière technologie haut débit mobile, a ajouté Angel Ruiz, président d’Ericsson Inc. Nous sommes heureux de pouvoir offrir à des entreprises de télécommunications toujours plus nombreuses la meilleure technologie de réseau disponible. »

Ericsson est présent au Canada depuis 1953 et compte aujourd’hui plus de 3 000 employés. En 2010, Ericsson a investi au Canada plus de 350 millions de dollars,  se classant parmi les plus importants investisseurs en Recherche et Développement au Canada, et achemine environ 85 % de tous les appels téléphoniques mobiles.

Secteur des communications OSS/BSS : Ericsson va acquérir Telcordia

Le portefeuille de logiciels évolutifs de Telcordia, qui multiplient l’efficacité de ces réseaux, étend le leadership et l’empreinte d’Ericsson dans l’OSS mobile.

Le portefeuille de logiciels évolutifs de Telcordia, qui multiplient l’efficacité de ces réseaux, étend le leadership et l’empreinte d’Ericsson dans l’OSS mobile.

Ericsson, leader mondial des technologies et des services de télécommunications, annonce la finalisation d’un accord avec Providence Equity Partners LLC et Warburg Pincus, portant sur l’acquisition de 100 % des actions de Telcordia, leader mondial dans le développement de services et de logiciels pour la téléphonie mobile, le haut débit et les communications d’entreprise. Cette transaction devrait s’élever à 1,15 milliard de dollars US. La clôture est prévue au 4e trimestre 2011, avec plein effet au 1er trimestre 2012.

Hans Vestberg, Président et CEO d’Ericsson, explique : « L’importance de l’OSS/BSS va continuer de croître avec la multiplication des objets connectés, la mobilité des services et l’introduction de nouveaux modèles économiques pour le haut débit mobile. Dans ce contexte, Telcordia apporte des compétences humaines et un savoir-faire, notamment sur le marché nord-américain, avec un portefeuille de produits multi vendeurs. »

« Nous bénéficions d’une présence et d’une dimension internationales, avec des capacités de services globales et une connaissance hors pair des réseaux et de leur performance. Nous disposons en outre d’une position déjà bien établie dans le domaine OSS/BSS. C’est donc un rapprochement qui fait sens », ajoute Hans Vestberg.

Les opérateurs sont aujourd’hui confrontés à de nombreux défis, liés à la croissance du trafic haut débit mobile et fixe, à l’apparition de nouveaux types d’objets connectés, de services et d’applications, et aux attentes importantes en matière d’expérience utilisateur. Ils doivent en parallèle accroître leur efficacité. Lire la suite…

CTIA 2011 : De nouveaux modules haut débit mobile pour plus d’objets connectés

Par Benoît Chamontin, le mardi 29 mars 2011, classé dans Haut Débit,Réseaux mobiles
De nouveaux modules haut débit mobile pour plus d'objets connectés

Ericsson propose de nouveaux modules qui permettent à de petits terminaux, tels que les lecteurs MP3 ou les tablettes, de rester connectés en permanence.

La vision d’Ericsson de 50 milliards d’objets connectés d’ici 2020 se fait chaque jour un peu plus réalité. En effet, l’introduction de deux nouveaux modules haut débit mobile HSPA, développés par Ericsson, va permettre de doter d’une connexion haut débit toute une panoplie de nouveaux outils : terminaux de jeux portatifs, lecteurs multimédia, assistants de navigation personnels ou encore tablettes. Or, dans la société en réseau dans laquelle nous vivons aujourd’hui, pouvoir se connecter partout et à tout moment est devenu quelque chose de vital.

Plus plats et 40 % plus petits que leurs prédécesseurs, les modules C5621gw et H5321gw d’Ericsson se distinguent également par des vitesses trois fois plus rapides. Ils permettent non seulement d’offrir sur le marché une plus grande diversité de terminaux connectés, mais aussi d’enrichir l’expérience de l’utilisateur en lui donnant, par exemple, la possibilité de télécharger très rapidement un film en haute définition sur une tablette.

Mats Norin, vice-président de la branche Modules haut débit mobile d’Ericsson a déclaré : « La vision d’Ericsson est de connecter tout dispositif qui peut l’être. Ainsi, se connecter en haut débit mobile, partout et à tout moment, sera aussi simple que d’utiliser son téléphone mobile. » Lire la suite…

Ericsson lance un service basé sur le cloud pour les communications M2M

Par Corinne Muller, le jeudi 10 mars 2011, classé dans Réseaux fixes,Réseaux mobiles,Services

, Ericsson travaille aux côtés des opérateurs de télécommunications, de divers segments industriels verticaux et d’autres acteurs présents dans la chaîne de valeur M2M, pour créer une technologie innovante de premier plan mondial, débouchant sur des solutions commerciales durables.

, Ericsson travaille aux côtés des opérateurs de télécommunications, de divers segments industriels verticaux et d’autres acteurs présents dans la chaîne de valeur M2M, pour créer une technologie innovante de premier plan mondial, débouchant sur des solutions commerciales durables.

Les communications offrent aujourd’hui des potentialités qui ne concernent pas uniquement les personnes. Les communications machine à machine (M2M) devraient ainsi connaître une croissance rapide au cours des prochaines années, venant étoffer substantiellement les 5,3 milliards d’abonnés actuels aux réseaux mobiles, avec notamment des entreprises qui prennent conscience des avantages qu’offrent les communications M2M sur ce type de réseaux.

Pour soutenir ce développement, Ericsson a lancé son offre Device Connection Platform à l’occasion du Mobile World Congress qui se tient à Barcelone. Ce nouveau service sera proposé aux opérateurs de télécommunications du monde entier qui, à leur tour, établiront des services M2M adaptés aux besoins de leurs clients. Cette plate-forme est proposée sous forme de modèle économique de type Software as a Service (SaaS), et offre aux opérateurs divers avantages notables – faible investissement technologique de départ et rapidité de mise sur le marché, notamment.

« Nos prévisions font apparaître un monde avec 50 milliards d’objets connectés à l’horizon 2020, et où tout ce qui peut être connecté le sera effectivement », prédit Magnus Furustam, en charge de l’activité Core & IMS d’Ericsson. « Pour y parvenir, Ericsson travaille aux côtés des opérateurs de télécommunications, de divers segments industriels verticaux et d’autres acteurs présents dans la chaîne de valeur M2M, pour créer une technologie innovante de premier plan mondial, débouchant sur des solutions commerciales durables. »

« La connectivité mobile est déjà utilisée, par exemple, dans les systèmes de mesure intelligents et pour la gestion des flottes de véhicules. Dans l’avenir, nous verrons l’avènement de nombreuses solutions intéressantes, dans le cadre desquelles les connexions M2M pourraient s’avérer très utiles. Cela inclut tous les produits avec logiciels qui, s’ils étaient reliés à un réseau mobile, pourraient être aisément améliorés », fait observer Furustam.

L’offre Device Connection Platform d’Ericsson permet de créer des schémas de connectivité et des plans tarifaires personnalisés pour les services M2M. Ericsson fournit un service complet que l’opérateur peut ajuster pour répondre aux besoins de ses clients, y compris une interface en self-service, une facturation flexible, des plans de charge et de connectivité adaptés à tous les systèmes reliés au réseau. Dans la mesure où les applications M2M peuvent communiquer en utilisant tout type de protocole IP existant, il est possible d’y accéder et de partager les données via l’Internet. De surcroît, le client de l’opérateur sera en mesure de gérer ses abonnements et systèmes en temps réel.

« Cette plate-forme aidera les opérateurs à fournir des solutions adaptées aux systèmes et applications qui présentent différents besoins en termes de connectivité, allant de l’envoi d’un seul SMS critique pour une activité commerciale, jusqu’à la vidéosurveillance de haute qualité, via le réseau mobile. L’offre Device Connection Platform d’Ericsson répond à ces besoins et est conçue pour aider les opérateurs à élargir leurs activités vers de nouveaux domaines », conclut Furustam.

Pour aller plus loin, vous pouvez télécharger et lire le livre blanc « Device Connectivity unlocks value » réalisé par Ericsson : http://www.slideshare.net/EricssonFrance/ericsson-white-paper-device-connectivity-unlocks-value

Chine : Ericsson acquiert GDNT, une entreprise de R&D et de services

Par Olivier Cimelière, le mercredi 1 décembre 2010, classé dans Innovation / R&D,Opérateurs,Réseaux mobiles,Services,Stratégie
Le centre de R&D de GDNT où travaillent près de 550 ingénieurs sur le GSM et CDMA

Le centre de R&D de GDNT où travaillent près de 550 ingénieurs sur le GSM et CDMA

 Ericsson vient de signer un accord pour l’acquisition de certains actifs de Guangdong Nortel Telecommunication Equipment Company Ltd (GDNT). La transaction devrait s’opérer pour un montant de 50 millions de dollars US après approbation des autorités réglementaires et autres conditions. Cet achat renforce les capacités d’Ericsson en Chine dans le domaine des technologies CDMA et GSM.

GDNT est une entreprise de pointe en matière de recherche, de développement et de fabrication devenu un partenaire important d’Ericsson depuis les acquisitions réalisées en 2009 sur les segments CDMA et GSM de Nortel. GDNT a été fondée en 1995 sous la forme d’une co-entreprise entre le Canadien Nortel et plusieurs opérateurs télécoms locaux chinois.

La transaction englobe des sites de R&D et de production ainsi qu’un centre de support client en Chine. Au total, 1100 employés travaillent pour GDNT dont près de 550 ingénieurs R&D qui seront intégrés au sein d’Ericsson dans les mois suivants.

« Nous sommes très heureux d’accueillir de nouvelles compétences clés au sein d’Ericsson. Nous avons déjà bâti une forte implantation dans le domaine du GSM et CDMA avec les équipes issues de l’acquisition Nortel. Avec ces atouts supplémentaires, nous sommes vraiment en mesure d’assurer un développement continu des affaires sur ces secteurs technologiques ».

Rima Qureshi, directrice générale de l’Unité Mondiale CDMA-GSM d’Ericsson

Par ailleurs, Mats H Olsson, Président d’Ericsson China & North Asia, a précisé que  » cette acquisition complémente parfaitement les infrastructures existantes d’Ericsson dans la région en matière de R&D, production et services. Cela sera un atout supplémentaire indéniable pour servir les clients opérateurs utilisant le GSM et le CDMA ».

Indonésie : Ericsson et Axis renforcent leur partenariat de services managés

Par Olivier Cimelière, le lundi 29 novembre 2010, classé dans Haut Débit,Opérateurs,Réseaux mobiles,Services
Le siège d'Axis à Djakarta

Le siège d'Axis à Djakarta

 Ericsson va prendre la responsabilité intégrale des opérations de gestion et de maintenance du réseau de l’opérateur indonésien Axis pour la région de Djakarta et sa périphérie urbaine ainsi que le Nord de Sumatra. Huit millions d’abonnés pourront ainsi bénéficier d’un meilleur service client et de performances réseau accrues.

L’opérateur GSM et 3G indonésien Axis a décidé d’étendre son partenariat de services d’infogérance avec Ericsson initié en 2008 en signant un nouveau contrat d’une durée de 4 ans. L’équipementier suédois sera désormais en charge de toutes les opérations de maintenance terrain, de gestion du réseau et des équipements de rechange pour les régions couvrant Djakarta et sa grande banlieue et le Nord de Sumatra. Ce nouveau contrat englobe ainsi la gestion de plus de 3000 stations de base qui desservent environ 8 millions d’abonnés d’Axis.

L’Indonésie figure au sixième rang mondial en termes d’usages de la téléphonie mobile. Le pays est également l’un des marchés en plus forte croissance en termes de consommation avec aujourd’hui 180 millions d’abonnés à un réseau mobile. Lire la suite…

Ericsson a livré 2 millions de stations radio de base dans le monde

Par Olivier Cimelière, le jeudi 2 septembre 2010, classé dans 4G LTE,Haut Débit,HSPA,IP,Réseaux mobiles
La série RBS 6000 permet de réduire la consommation électrique de 20 à 65%

La série RBS 6000 permet de réduire la consommation électrique de 20 à 65%

 En 2007, Ericsson annonçait qu’il lui avait fallu vingt ans pour installer un million de stations radio de base à travers le monde. Cette fois, seulement trois années auront été nécessaires pour franchir la barre du million suivant. La deux millionième station de base livrée par Ericsson est une RBS 6000, fournie dans le cadre d’un projet d’extension de réseau haut débit mobile. Ce nouveau jalon atteste de l’ampleur de cette technologie et du leadership d’Ericsson sur le marché.

Ericsson a été à l’avant-garde de l’adoption de la technologie haut débit mobile et a fourni la majeure partie des réseaux HSPA opérant à des débits de 14,4 Mo/s ou plus. En outre, Ericsson est le seul fournisseur participant à tous les grands projets de réseaux 4G/LTE actuellement en cours. Au total, les équipements Ericsson pour réseaux mobiles permettent déjà de relier plus de 1,5 milliard de personnes dans le monde. Lire la suite…

Services managés : China Mobile choisit l’expertise Ericsson

Par Olivier Cimelière, le lundi 19 juillet 2010, classé dans Opérateurs,Réseaux mobiles,Services
China Mobile compte 35 millions d'abonnés dans la province de Hebei

China Mobile compte 35 millions d'abonnés dans la province de Hebei

 China Mobile Hebei, une entreprise régionale de l’opérateur chinois China Mobile, vient de sélectionner Ericsson comme partenaire unique dans le domaine des services managés. Le contrat prévoit la gestion et la maintenance de 22 000 stations de base 2G/3G (GSM/TD-SCDMA) par Ericsson pour une durée de 3 ans. La province de Hebei abrite à elle seule une population de 70 millions d’habitants et fait partie des 6 provinces les plus peuplées. Sa surface équivaut quasiment à celle du Royaume-Uni.

Ericsson est déjà entré dans la phase active de ce contrat qui représente à ce jour le plus gros contrat de services managés remporté en Chine par l’équipementier suédois. Dans la province du Hebe, China Mobile est actuellement le plus gros opérateur avec 35 millions d’abonnés (soit 50% de la population locale). L’accord prévoit l’amélioration de la qualité du réseau et de l’efficacité opérationnelle pour lesquelles Ericsson assure au quotidien les opérations de maintenance des antennes relais sur le terrain.

La coopération entre China Mobile Hebei et Ericsson a également reçu l’appui du gouvernement de la province du Hebei. Ce dernier a exprimé son souhait de voir Ericsson établir de nouveaux standards de référence à travers cette nouvelle coopération en matière de services télécoms en Chine. Lire la suite…

Vodafone et Ericsson ouvrent un centre d’innovation pour la téléphonie mobile

Par Olivier Cimelière, le lundi 7 juin 2010, classé dans HSPA,Opérateurs,Réseaux mobiles
Ce centre d'innovation réunit deux expertises mondiales renommées dans la téléphonie mobile

Ce centre d'innovation réunit deux expertises mondiales renommées dans la téléphonie mobile

 Vodafone et Ericsson viennent d’annoncer l’ouverture conjointe d’un centre d’Innovation Radio implanté à Madrid en Espagne. Objectif : accélérer le développement et l’innovation dans le domaine des technologies d’accès radio, en particulier pour les réseaux mobiles 2G et 3G.

Le nouveau centre d’Innovation Radio Vodafone Ericsson est à cet effet équipé des toutes dernières technologies radio d’Ericsson. L’objectif premier de ce centre est prioritairement de favoriser l’innovation technologique pour les réseaux mobiles 2G et 3G, avec un accent particulier mis sur l’amélioration du service et de la qualité apportés aux abonnés de Vodafone qui utilisent des réseaux Ericsson sans fil à travers le monde.

Le centre d’Innovation Radio va en outre accélerer les cycles de développements de solutions avancées en matière de réseaux 3G et 3G, notamment en travaillant sur la qualité renforcée de la transmission mobile de la voix et des services haut débit. Dans les marchés émergents, les technologies 2G évoluées continuent de jouer un rôle majeur dans la téléphonie mobile.

“Vodafone Ericsson Radio Innovation Centre va jouer un rôle clé dans le développement de technologies d’accès radio plus efficaces et plus performantes” a déclaré Andy MacLeod, Directeur Réseaux du Groupe Vodafone. Il a en outre ajouté qu’ “établir un centre d’innovation commun avec Ericsson va nous permettre de fournir des services qui assureront une meilleure expérience utilisateur à tous les abonnés de Vodafone ”.

“Au sein de ce centre d’innovation, deux grandes entreprises d’envergure mondiale unissent leurs forces et leurs longues expériences des réseaux mobiles pour optimiser encore plus la performance et l’efficacité des réseaux de téléphonie mobile. Nous sommes ravis de travailler avec Vodafone dans ce domaine et développer ainsi des solutions qui emmènent l’industrie encore plus loin ».

Ulf Ewaldsson, Vice President & Directeur Product Area Radio d’Ericsson