Des réseaux électriques intelligents pour une Europe climatiquement neutre

Les entreprises européennes d'électricité se sont engagées pour une électricité climatiquement neutre d’ici à 2050 grâce au déploiement de réseaux intelligents

Les entreprises européennes d'électricité se sont engagées pour une électricité climatiquement neutre d’ici à 2050 grâce au déploiement de réseaux intelligents

 En matière de développement durable, les entreprises européennes du secteur de l’électricité se sont engagées en faveur d’un approvisionnement en électricité climatiquement neutre d’ici à 2050. Face à cet objectif ambitieux, le déploiement de réseaux intelligents (des réseaux électriques traditionnels auxquels se superpose un réseau d’information et de communication doté de compteurs intelligents) constitue un élément déterminant. InnoEnergy, l’une des trois Communautés de la connaissance et de l’innovation (KIC) mises en place par l’Institut européen de technologie (EIT), jouera un rôle moteur dans la réalisation de cet objectif. Ericsson Research est activement impliqué dans la communauté InnoEnergy.

Les technologies de l’information et de la communication (TICS) ont un rôle essentiel à jouer pour aider la société à tenir ses engagements en faveur du développement durable. Le secteur de l’électricité est l’un des secteurs industriels à d’ores et déjà bénéficier de cette coopération. Grâce à la technologie de communication M2M, les consommateurs et l’industrie pourront de plus en plus gérer facilement et instantanément la consommation d’énergie. Il en découlera notamment la possibilité d’une réduction de la charge en période de pointe ou encore d’un équilibrage entre la consommation et la production fluctuante provenant des énergies renouvelables. Le réseau intelligent rend en effet possible ce contrôle ainsi que la capacité à stocker ou à distribuer efficacement l’énergie là où elle est nécessaire.

La communauté InnoEnergy se sub-divise en six centres régionaux européens, axés chacun sur une thématique énergétique particulière. Par exemple, le centre implanté en Pologne se spécialise dans la recherche sur le charbon propre, tandis que les études sur l’éolien, le photovoltaïque et l’énergie des vagues sont menées en Espagne. Le pôle suédois se concentre pour sa part sur les réseaux intelligents et le stockage de l’électricité. Par son rôle au sein de la communauté InnoEnergy, Ericsson montre sa volonté d’être un acteur à part entière dans le développement des réseaux intelligents. Pour découvrir les missions d’InnoEnergy, regardez la vidéo ci-dessous (en anglais) : Lire la suite…

Le rapport Développement Durable 2009 d’Ericsson est paru

Les TICS comme levier de transformation et de création d'une planète durable et prospère

Les TICS comme levier de transformation et de création d'une planète durable et prospère

Intitulé « Do you see what we see ? », le rapport annuel 2009 d’Ericsson sur le développement durable et la responsabilité sociétale vient de paraître. Plus que jamais, le document met l’accent sur le rôle crucial que les TICS peuvent jouer pour créer au 21ème siècle, une « planète durable », transformer les industries et conférer plus de responsabilités aux gens à travers le monde. Revue des grands challenges et des actions menées par Ericsson.

En tant que leader sur le marché des télécoms, Ericsson estime que cette industrie doit endosser un rôle qui va au-delà des simples aspects technologiques en devenant un levier de développement économique, environnemental et sociétal. C’est ainsi que la récession économique de l’année 2009 a permis, grâce aux applications haut débit, de créer des emplois et de stimuler la croissance économique. Le gouvernement US estime pour sa part que l’économie connaît un retour sur investissement multiplié par 10 pour chaque dollar consacré aux télécommunications haut débit. Il prévoit d’ailleurs d’y investir 6 milliards de dollars.

Il n’en demeure pas moins que nous devons ouvrir des standards technologiques et assurer une interopérabilité qui n’existe pas encore aujourd’hui si nous voulons que les effets se produisent pleinement et les écosystèmes trouvent leur vitesse de croisière de manière fructueuse. Si nous ne réduisons pas les coûts, des milliards de personnes pourraient rester sur le bord du chemin et ne pas profiter des opportunités.

Réduire la pauvreté

Le lien qui existe entre l’accès aux communications, la croissance du PIB et la réduction de la pauvreté est aujourd’hui patent. L’impact positif de l’accès aux communications sur le PIB et le développement socio-économique est avéré. Une augmentation de 10 % de la pénétration des mobiles se traduit par une hausse de 1,2 % du PIB dans les pays en développement.

Le travail qu’Ericsson accomplit dans l’Afrique sub-saharienne avec les Villages du Millénaire des Nations Unies, figure toujours parmi les principaux engagements de l’entreprise. Le soutien apporté à cet égard ne revêt pas une forme caritative, mais s’opère plutôt par l’apport de technologies et de compétences pour construire des « business cases » durables.  Lire la suite…

Des systèmes de transport intelligent pour atténuer l'impact carbone et optimiser les usages

Le déploiement de systèmes de transport intelligent permet de réduire les émissions de CO2

Le déploiement de systèmes de transport intelligent permet de réduire les émissions de CO2

Amélioration de la sûreté et de la sécurité, efficacité accrue et atténuation de l’empreinte environnementale des systèmes de transport, tels sont les avantages que peut apporter à la société une utilisation innovante des services et réseaux de télécommunications mobiles. Quelques exemples concrets issus de l'expérience d'Ericsson.

Pour Olle Isaksson, responsable des solutions « métiers » chez Ericsson, rendre les systèmes et services de transport intelligents, c’est intégrer les technologies de l’information et de la communication (TICS) à tous les niveaux : infrastructures, véhicules et voyageurs : « L’intelligence est apportée par le déploiement de solutions TICS capables de répondre autant aux besoins des voyageurs que des prestataires de services de transport tels que les transports publics, de l’industrie automobile et des administrations nationales des routes».  Ces infrastructures et les services mobiles qui les composent, intègrent plusieurs technologies Ericsson pour de très nombreux usages.

La communication de machine à machine (M2M), par exemple entre les véhicules et les infrastructures, est le principe de base des systèmes de transport intelligent (STI). Dans la vision d’Ericsson selon laquelle 50 milliards d’appareils devraient être connectés à l’horizon 2020, un grand nombre de ces capteurs et dispositifs équiperont des systèmes de transport. Les applications STI peuvent de surcroît utiliser les infrastructures mobiles existantes. Ce qui permet un déploiement extrêmement rapide et peu coûteux puisqu’il n’y aura pas de réseau dédié à construire.

Les STI devraient également faciliter une prise de décision plus rationnelle du point de vue climatique en aidant les voyageurs à planifier de façon optimale leurs déplacements. Les applications mobiles intelligentes permettent de recevoir sur un téléphone portable des informations sur le trafic et l’état des routes. Cela peut inciter les gens à prendre les transports en commun plutôt que leur voiture et réduire ainsi l'impact carbone.

Stockholm’s Public Transport (SL) fait partie des organisations qui profitent déjà des avantages des STI. Lire la suite…

Eteignez tous les lumières à 19h 00 à Copenhague !

16 décembre 2009 - 19 h 00 - Copenhague s'éteint pendant 1 heure pour la planète

16 décembre 2009 - 19 h 00 - Copenhague s'éteint pendant 1 heure pour la planète

 Ericsson s'est associé à une initiative environnementale danoise originale qui se déroule en parallèle de la Conférence de Copenhague. Baptisée « Sluk Lyset » (qui signifie littéralement « éteignez la lumière »), cette opération vise à couper toutes les éclairages de la capitale danoise le 16 décembre à partir de 19 h 00 pendant une heure au moment même où tous les leaders gouvernementaux se retrouvent à Copenhague pour la clôture du sommet du COP15.

Ce partenariat est née de la relation commerciale d'Ericsson avec More Mobile Relations, une start-up nordique qui conçoit des solutions et des applications de communication mobile. Fondée en janvier 2008, cette jeune entreprise a notamment conçu pour le World Wide Fund (WWF), une application mobile que les gens peuvent installer sur leur téléphone et qui leur rappelle par SMS d'éteindre les lumières à une heure donnée.

Dans ce projet, Ericsson apporte son savoir-faire technologique en matière de diffusion massive de SMS grâce à sa solution IPX Messenging. Solution qui sera utilisée lors de la campagne « Sluk Lyset » le 16 décembre. Donya Ekstrand, directrice Ma

rketing d'Ericsson IPX, explique : « Quand More Mobile Relations nous a sollicités, nous avons été immédiatement intéressés. Cette initiative est d'une importance majeure et s'inscrit en droite ligne de nos propres activités dans le développement durable tout en faisant écho au partenariat qui nous unit par ailleurs avec le WWF ».

La campagne fonctionne de la manière suivante. Les personnes peuvent s'inscrire sur le site www.dk/mobil ou bien envoyer un SMS au 1230 avec le mot SLUK. Une fois enregistrée, la personne reçoit une confirmation. 24 heures avant la date fatidique de l'événement, les personnes reçoivent un message les invitant à renvoyer l'information à tous leurs amis. Le jour du « Sluk Lyset », juste avant 7 heures du soir quand toutes les lumières vont s'éteindre, chacun reçoit alors un message disant « Il est maintenant l'heure d'éteindre et d'envoyer un signal fort à nos dirigeants pour parvenir à un accord ambitieux ».

Pour participez au décompte final (en anglais) : www.wwf.dk/earthhour

Pour plus d'informations sur la société More Mobile Relations, visitez le site (en anglais) : www.moremobilerelations.com/

Pour tout connaître des actions du WWF pendant le sommet de Copenhague (en français) :
www.wwf.fr/s-informer/campagnes/copenhague-2009-votez-pour-la-planete-!

zp8497586rq

Concilier réduction du CO2 et business durable, c'est possible !

Les TICS peuvent aider à réduire les émissions mondiales de CO2 d’environ 15 % d’ici 2020

Les TICS peuvent aider à réduire les émissions mondiales de CO2 d’environ 15 % d’ici 2020

Les entreprises sont à la recherche de solutions plus intelligentes qui permettent d’économiser de l’argent et de réduire les émissions de CO2. Dans un rapport récent intitulé « Carbon Connections », le cabinet d'analyses Accenture et l'opérateur Vodafone ont identifié plusieurs domaines clés qui offrent un certain nombre d’opportunités. Les TICS y figurent au premier plan.

Beaucoup de personnes s'accordent à dire aujourd’hui que les TICS offrent un potentiel considérable en matière de réduction des émissions de CO2. Nombreuses sont les études qui soulignent la possibilité de réduire les émissions mondiales d’environ 15 % d’ici 2020 grâce à des solutions TICS à faible empreinte carbone. Des réductions encore plus importantes seraient même possibles avec un programme d’innovations focalisé sur des solutions évolutives. La technologie mobile devrait donc jouer un rôle moteur encore plus affirmé dans les efforts des gouvernements et des entreprises pour atteindre leurs objectifs de réduction de l’empreinte carbone.

Ceci est d’autant plus vrai que l'adoption des TICS permettra en même temps des économies de coûts et apportera de nouvelles opportunités de croissance au secteur des télécommunications mobiles. Selon Peter Lacy, responsable des services de développement durable pour Accenture en Europe, en Afrique et en Amérique latine, passer d’une optique produit à une optique service est la clé dont les individus et les entreprises ont besoin au lieu de se contenter de remplacer certains produits par d’autres légèrement plus performants : « Non seulement le développement économique et la réduction de l’empreinte carbone vont de pair, mais ils peuvent être mutuellement bénéfiques». Lire la suite…

Ericsson & WWF : un plan pour des villes à faible empreinte carbone

Concilier développement des villes et préservation de l'environnement, c'est l'équation que les TICS peuvent aider à résoudre

Concilier développement des villes et préservation de l'environnement, c'est l'équation que les TICS peuvent aider à résoudre

 Fruit de la coopération qui unit Ericsson et World Wildlife Fund, les deux partenaires ont publié un document manifeste pour présenter et expliquer comment mettre en œuvre les solutions TICS qui favorisent le développement urbain tout en réduisant les émissions de carbone.

L’ambition de cette brochure est d’inciter chacun à agir et de faire mieux connaître les technologies télécoms et TICS capables d’apporter les changements indispensables. Pendant trop longtemps, la nécessité de réduire les émissions de CO2 a été considérée comme un arbitrage dichotomique entre le développement économique des villes et la protection de la planète ; or, ce n’est pas le cas. En utilisant les infrastructures de communication du XXIe siècle qui existent déjà, il est possible d’apporter des alternatives qui réduisent considérablement les émissions sans pour autant empêcher le dynamisme économique et l'attractivité des villes.

Cette brochure a été réalisée pour faire comprendre en quoi les infrastructures TICS actuelles peuvent apporter aux dirigeants des solutions immédiates et radicales. Elle propose un plan en cinq étapes pour accélérer l’adoption de services à faibles émissions de carbone.  Il s’agit notamment de tous les dispositifs ou applications de télécommunications – téléphone mobile, fibre optique, ordinateur, matériel et logiciels réseaux, systèmes satellites, etc. – ainsi que des divers services et applications associés tels que la vidéoconférence, la télémédecine, le télétravail, etc. Lire la suite…

Smart City (3) : Ericsson soutient la conférence Eurocities à Stockholm

Les

Alors que la conférence de Copenhague sur le changement climatique approche à grands pas sur les agendas, Ericsson était partenaire en préambule d'un autre événement d'envergure : la conférence Eurocities qui se tenait du 25 au 28 novembre à Stockholm, la ville élue par ailleurs « Green Capital » pour l'année 2010.

Pour Ericsson, cette conférence était l'opportunité de réaffirmer le rôle essentiel des TICS (technologies de l'information et de la communication) dans la protection de l'environnement et le développement durable des sociétés. Cette conférence a rassemblé des experts et des décideurs politiques pour débattre de la contribution des TICS en matière de solutions durables combinant croissance économique, gestion responsable des ressources naturelles et bénéfices durables pour toutes les composantes de la société : populations, entreprises, science et cultures.

Pour mieux connaître la vision d'une « Smart City » selon Ericsson, regardez la vidéo (en anglais) :

buy cheap cialis online

yle= »text-align: center; »>

Ericsson est fermement convaincu que les villes détiennent une clé cruciale face à cette problématique en devenant progressivement des « villes intelligentes » et en faisant des TICS un levier technologique prioritaire pour résoudre les problèmes environnementaux. Aujourd'hui, plus de 50% de la population mondiale vit dans des concentrations urbaines et le chiffre ne cesse de croître.

C'est également dans cette optique qu'Ericsson sera activement présent à Copenhague. Michael Treschow, Président du Conseil d'Administration et Mats Eriksson, Président d'Ericsson Chine, une des plus grosses filiales du Groupe, se rendront au sommet international pour porter le messages des TICS.

Pour en savoir plus sur l'organisation Eurocities, visitez le site (en anglais) : www.eurocities.eu . Sur la conférence de Stockholm, visitez le site (en anglais) : www.eurocities2009.eu

zp8497586rq