Quels nouveaux gisements de valeur pour les télécoms et l’internet ?

Par Corinne Muller, le Vendredi 22 novembre 2013, classé dans Opérateurs,Services,Vision 2020   |   Aucun commentaire

C’est à cette question que le Digiworld Summit de l’Idate qui se terminait hier à Montpellier tente de répondre pour sa 35ème édition. Le ton est certes prospectif, mais volontairement positif. Les 5 thématiques abordées lors de ce colloque ont été qualifiées de « digital gold mines » ou gisements de création de valeur par l’Idate. Il s’agit de la connectivité intelligente, la vidéo en tant que service, les centres commerciaux numériques, la monétisation des données et le paiement électronique.

Plus d’une centaine d’intervenants se sont donc rassemblés pour partager leurs analyses sur ces thématiques du 19 au 21 novembre au Corum de Montpellier. Retour sur quelques propos échangés. Lire la suite…

BFM Business – interview de Franck Bouétard

Par Benoît Maydat, le Mardi 29 janvier 2013, classé dans 4G LTE   |   Aucun commentaire

Revivez l’interview de Franck Bouétard, PDG d’Ericsson France, par Frédéric Simottel sur BFM Business.

Les 10 nouvelles tendances de consommation pour 2013, selon le ConsumerLab d’Ericsson

Par Benoît Chamontin, le Jeudi 13 décembre 2012, classé dans Innovation / R&D,Société en réseau   |   Aucun commentaire

Le ConsumerLab d’Ericsson dresse la liste des principales tendances de consommation pour l’année à venir

En amont du CES qui se déroulera du 8 au 11 janvier 2013 à Las Vegas, Ericsson identifie les tendances clés qui influenceront l’industrie des télécommunications et de l’électronique grand public l’an prochain.

1/ La dépendance au cloud modifie les besoins en matière d’équipement : plus de 50 % des utilisateurs de tablettes et 40% des utilisateurs de smartphones aux USA, au Japon, en Australie et en Suède apprécient de pouvoir retrouver toutes leurs applications et données sur plusieurs appareils, via le cloud.

2/ La dispersion de l’expérience technologique : avec la multiplication des appareils connectés à internet, nous sommes entrés dans l’ère du multitâche : plusieurs actions sont menées en parallèle, que ce soit lorsque nous sommes dans une file d’attente ou au café en conversation avec un ami. Les intentions d’achat sont plus fortes pour les tablettes et les smartphones.

3/ Les abonnements privés haut débit sont de plus en plus utilisés au travail : 57 % des utilisateurs de smartphones utilisent leur abonnement personnel au travail, pour travailler, envoyer des mails, préparer un déplacement professionnel, trouver un lieu, etc.

4/ Les citadins utilisent sans cesse leur mobile : en accédant à Internet partout et à n’importe quel moment, les consommateurs rendent définitivement l’Internet mobile. Il devrait y avoir 3,3 milliards d’abonnements smartphones en 2018. La couverture mobile figure parmi  les principaux critères de satisfaction.

5/ La confiance dans les réseaux sociaux personnels : dans un contexte économique défavorable, les structures traditionnelles perdent en popularité au profit du réseau personnel. C’est vrai également pour la recherche d’emploi.

6/ Les femmes 1ères utilisatrices des smartphones : 97 % des femmes possédant un smartphone utilisent les SMS et 77 % envoient et reçoivent des photos. 59% utilisent les réseaux sociaux. Ces tendances s’avèrent être beaucoup plus faibles chez les hommes.

7/ Les villes deviennent des plaques tournantes pour la créativité sociale : les citadins ont plus d’amis sur les réseaux sociaux que les personnes habitant en banlieue.

8/ Le shopping « in line » : 32% des utilisateurs de smartphones effectuent des achats en ligne. Les consommateurs veulent désormais pouvoir combiner leurs achats en magasin et en ligne.

9/ La télévision devient « sociale » : 62 % des téléspectateurs utilisent les réseaux sociaux tout en regardant la télévision ou une vidéo.

10/ L’enseignement se transforme : les nouvelles technologies et la connectivité changent la manière d’apprendre des enfants. Les jeunes apportent leur expérience personnelle des nouvelles technologies à l’école. En inde, 30 millions d’enfants possèdent un téléphone mobile sur les 69 millions d’enfants citadins âgés de 9 à 18 ans.

« Au même titre que les technologies, les tendances de consommation évoluent rapidement », souligne Franck Bouétard, Président Directeur Général d’Ericsson France. « Le haut débit et les nouvelles technologies modifient en profondeur notre façon de travailler, de consommer et même de vivre dans une société en réseau. Ces tendances sont également vraies en France ».

Le rapport complet du ConsumerLab Ericsson est disponible au téléchargement en pdf (en anglais) mais vous pouvez également consulter notre infographie en français.

Infographie : selon le ConsumerLab d’Ericsson, les français sont les plus connectés à leur smartphone dans les transports !

Par Benoît Chamontin, le Jeudi 27 septembre 2012, classé dans Réseaux mobiles,Société en réseau   |   1 commentaire

Les français arrivent en tête des personnes qui utilisent le plus leur smartphone durant leur trajet (domicile-travail/école)

Au niveau mondial, l’usage d’Internet se généralise tout au long de la journée depuis l’arrivée des smartphones. Qu’en est-il en France ? Quel usage, à quel moment de la journée ? Retour sur les résultats du ConsumerLab d’Ericsson* qui vient de se pencher sur la question.

Premier constat, les français sont ceux qui utilisent le plus leur smartphone pendant leur temps de trajet (65 % d’entre eux, comparé à 60 % pour les allemands et les britanniques).

Pourtant, la France accuse toujours un retard par rapport à ses voisins, quant à l’utilisation d’Internet sur un smartphone. Seuls 28 % des français utilisent leur smartphone pour naviguer sur Internet, alors que cet usage est beaucoup plus développé en Suède (46 %), au Royaume-Uni (44 %) ou encore aux Etats-Unis (42 %).

La qualité du réseau est désormais un paramètre à prendre en considération pour bon nombre d’utilisateurs dans le monde puisque la couverture du réseau et le débit sont les 2 principaux facteurs de satisfaction juste devant le prix, la qualité des appels voix et le service client. 51% des personnes interrogées sont très satisfaites du réseau et sont prêtes à en réaliser une promotion positive. Augmenter le nombre de satisfaits augmentera d’autant plus ce score.

 « En France, le smartphone révolutionne la vie quotidienne, il devient un objet de tous les instants, du réveil jusqu’à tard dans la soirée et nous n’avons pas à rougir dans ce domaine comparé à nos voisins européens », affirme Franck Bouétard, président directeur général d’Ericsson France. « Gageons que l’arrivée prochaine de l’Internet mobile dans le métro, notamment à Paris, devrait agir comme  accélérateur. »

Portrait-robot du français avec son smartphone

Lire la suite…

Une rentrée toujours plus connectée

Par Franck Bouétard, le Jeudi 13 septembre 2012, classé dans Société en réseau,Technology for Good   |   Aucun commentaire

En cette rentrée 2012, l’émulation vient des géants de la téléphonie mobile, qui lancent leurs nouveaux smartphones et tablettes toujours plus sophistiqués ! La rentrée promet donc, cette année encore, d’être placée sous le signe du « tout numérique », ou plutôt du « tout connecté ».

Pour le consommateur, c’est le moment pour s’équiper et bien commencer l’année scolaire ou professionnelle. Toujours plus exigeant, il souhaite pouvoir accomplir n’importe quelle tâche, personnelle ou professionnelle, n’importe quand et n’importe où. Une tendance encore plus forte chez les adolescents !

Consommateurs avertis de produits high-tech et très actifs sur le net, les « teenagers » sont de plus en plus nombreux à posséder un smartphone, -50 % des adolescents âgés de 17 ans en possèdent un – qui leur permet d’être connectés tout le temps. Véritable outil social, avec l’usage des SMS et de Facebook, le mobile a même changé la dynamique des rencontres chez les jeunes.

La mobilité ne cesse de bouleverser notre façon de communiquer, et même de vivre. Pour preuve, la télévision vient d’entrer dans une nouvelle ère. 67 % de la population utilise désormais un smartphone, une tablette ou un ordinateur portable en regardant la télévision. Une nouvelle donne que les chaînes de TV doivent prendre en compte. Avec l’acquisition de Technicolor Broadcast Services en juillet dernier, Ericsson est en passe de répondre aux besoins du marché et aux changements fondamentaux que connait l’industrie télévisuelle. Tout devient connecté et la consommation des données et des vidéos sur mobile est en constante augmentation. Ericsson met tout en œuvre pour fluidifier et alléger le réseau et ainsi répondre aux attentes croissantes dans ce domaine. Le monde connecté implique de nombreux changements, dans la façon de communiquer, de travailler et de se divertir. Nous prévoyons 50 milliards d’objets connectés dans le monde en 2020, des usages insoupçonnés vont donc continuer de naître !

Franck Bouétard
Président d’Ericsson France

Les chiffres mentionnés ci-dessus font référence aux dernières études menées par le ConsumerLab d’Ericsson

Franck Bouétard au Mobile World Congres 2012 : « Nous sommes prêts pour la société connectée. »

Par Jean-Pierre Soulès, le Mardi 28 février 2012, classé dans Événements   |   Aucun commentaire

Franck Bouétard – Ericsson France – MWC 2012

Pour Franck Bouétard, PDG d’Ericsson-France, la cuvée 2012 du Mobile World Congress (MWC), c’est d’abord le grand boom des infrastructures vers le très haut débit, avec la 4G omniprésente Cependant, la 3G n’est pas morte pour autant avec les progrès du HSPA qui frôle les 100 Mbit/s, ainsi qu’Ericsson l’a annoncé lors de ce salon. Mais c’est aussi l’incroyable éclosion de nouvelles générations de smartphones, toujours plus puissants.

Ces nouveaux réseaux, ces nouveaux terminaux annoncent l’avènement de ce que Ericsson nomme la « Networked Society ». « Il a fallu un siècle pour connecter en sans fil quatre milliards d’abonnés, trente ans pour passer à six milliards et il ne faudra qu’une quinzaine d’années pour raccorder 50 milliards d’objets. » Une formidable accélération. D’où la nécessaire présence du très large bande. Et là, toutes les technologies seront mises à contribution. La 3G++, LTE, mais également Wi-Fi., qui gagne ses galons de « carrier grade », et entre au catalogue des solutions des équipementiers télécoms pour décharger les réseaux cellulaires du trafic de données dans les zones très denses. Le rachat récent de BelAir par Ericsson en est un exemple. « Toutefois, augmenter la bande passante ne suffit pas, précise Franck Bouétard. Il faut gérer les hauts débits, établir des priorités. On verra sans doute apparaître dans les offres des opérateurs différents niveaux de prix correspondant à différents niveaux de qualité. C’est ce que l’on appelle le Tier Pricing. » Lire la suite…

Ericsson sélectionné par Bouygues Telecom pour transformer ses réseaux radio 2G/3G et déployer la 4G/LTE

Par Corinne Muller, le Mercredi 8 février 2012, classé dans 4G LTE,HSPA,Opérateurs,Réseaux mobiles   |   Les commentaires sont ferms

Cet accord renforce la collaboration entamée voilà bientôt cinq ans entre Ericsson et Bouygues Telecom dans la radio.

Ericsson vient d’être sélectionné par Bouygues Telecom pour assurer la transformation de ses réseaux radios existants de deuxième et troisième génération (2G et 3G), les densifier et en augmenter la capacité.

Le contrat associé comprend également le déploiement d’un réseau de quatrième génération appelé 4G/LTE, ainsi qu’une gamme complète de prestations de services (design, intégration, déploiement et support).

Ce projet majeur, pluriannuel, a déjà débuté et s’appuie sur des équipements multistandards Ericsson RBS 6000 pour les régions Ile-de-France, Centre Alpes et Méditerranée. Il en résultera une plus grande efficacité opérationnelle et énergétique ainsi qu’une meilleure expérience utilisateur (en termes de qualité et de débit) pour les 12 millions d’abonnés Bouygues

Telecom. Bouygues Telecom couvre 93 % de la population française avec son réseau 3G+. Lire la suite…

Hans Vestberg à Paris à l’occasion du séminaire Nouveau Monde 2.0

Hans Vestberg, Éric Besson et Franck Bouétard lors du séminaire Nouveau Monde 2.0

Franck Bouétard, Éric Besson et Hans Vestberg lors du séminaire Nouveau Monde 2.0

Dans la continuité du eG8, Eric Besson, ministre chargé de l’Industrie, de l’Energie et de l’Economie numérique, a organisé les 20 et 21 octobre 2011un séminaire « Nouveau monde 2.0 : concrétisons l’internet du futur ».

En présence des ministres de l’économie numérique de 18 pays, de dirigeants de grandes entreprises mondiales, de start ups, mais aussi de blogueurs et de think tanks, les débats ont permis de dessiner l’internet du futur et d’aborder des thèmes importants tels que l’innovation, le respect de la vie privée, la lutte contre la fracture numérique ou encore la sécurité des réseaux.

Hans Vestberg, Président et CEO d’Ericsson, a participé à la première session plénière « L’innovation, amie ou ennemie des réseaux ? », aux côtés de la vice-présidente de la Commission européenne en charge du numérique Neelie Kroes, des ministres finlandais et australien, d’un représentant de l’administration américaine et des représentants de Cisco, France Telecom, Google, Microsoft et NEC. Lire la suite…

Ericsson signe en France un contrat de fourniture d’infrastructure et de services managés avec Omea Telecom pour Virgin Mobile

Par Corinne Muller, le Mardi 7 juin 2011, classé dans Opérateurs,Réseaux mobiles,Services   |   2 commentaires

•	Ericsson exploitera et maintiendra la nouvelle infrastructure de télécommunication de Virgin Mobile une fois celle-ci mise en place.

Ericsson exploitera et maintiendra la nouvelle infrastructure de télécommunication de Virgin Mobile une fois celle-ci mise en place.

Ericsson a signé en France un important contrat avec OMEA TELECOM pour Virgin Mobile, couvrant près de 2 millions d’abonnés mobiles. Ericsson fournira à l’opérateur l’ensemble de l’infrastructure télécoms nécessaire à la gestion complète des clients : HLR (contenant les bases de données relatives aux abonnés), plateformes de services et les équipements de gestion du trafic (commutateurs circuit et solutions paquet). Ericsson exploitera après sa mise en place cette nouvelle infrastructure de télécommunication pour le compte d’OMEA TELECOM.

Grâce à ce contrat, Ericsson se renforce en France dans le domaine des Managed Services (services d’exploitation et de maintenance).

« Avec ce partenariat stratégique, Virgin Mobile sera le premier opérateur Full MVNO une fois son réseau mis en place. Ce contrat s’inscrit dans la continuité de notre forte présence en France dans les cœurs de réseau opérateurs et de notre développement dans les Managed Services – un domaine dans lequel Ericsson est numéro 1 mondial »

Franck Bouétard, Président Directeur Général d’Ericsson France

« Déjà quatrième opérateur du marché avec près de 2 millions de clients, OMEA TELECOM poursuit sa dynamique de croissance. En tant qu’opérateur mobile dégroupé, nous démontrons notre capacité à nous adapter aux évolutions du marché des télécoms et aux nouvelles attentes des consommateurs. Nous avons sélectionné Ericsson car il dispose des capacités nécessaires pour nous accompagner à la fois au niveau technologique et au niveau des prestations de services » a déclaré Geoffroy Roux de Bézieux, Président d’OMEA TELECOM.

L’activité globale Services d’Ericsson se développe depuis plusieurs années et l’entreprise prévoit une forte croissance de ce marché à l’avenir. Ericsson est bien positionné pour en tirer parti, fort de ses 45 000 employés dans les Services et de ses investissements. Ainsi, Ericsson a investi 1 milliard de dollars dans les outils, les méthodes et les process dans les Managed Services.

Tribune libre : Le «green» est dans notre ADN

Un mode « veille» sur les équipements d’une station de base peut réduire la consommation d'énergie de 10 à 20 %

Un mode « veille» sur les équipements d’une station de base peut réduire la consommation d'énergie de 10 à 20 %

 Franck Bouétard, président d’Ericsson France, a récemment signé une tribune dans les « Cahiers de l’ARCEP » sur l’engagement environnemental d’Ericsson. Un texte où il rappelle l’implication de longue date de l’équipementier suédois. Le blog d’Ericsson France vous propose le texte intégral. 

A l’heure où le changement climatique et les émissions carbone sont à l’agenda de nombreux pays, le « green tech » est devenu tellement tendance que l’on ne sait plus s’il procède d’un authentique investissement industriel ou d’un vernis marketing dans l’air du temps. Chez Ericsson, la question de l’environnement est inscrite dans le patrimoine génétique de l’entreprise.

En 1983, Ericsson avait déjà élaboré un premier concept de station de base solaire alors même que les mobiles n’en étaient qu’à leurs balbutiements. Presque trois décennies plus tard, l’entreprise a déployé dans le monde entier plus de 1000 « green sites» en usage commercial. Selon les pays, ces sites fonctionnent soit au solaire, soit avec une combinaison solaire/éolien, soit avec une alimentation hybride diesel/solaire. Lire la suite…