85 % de la population mondiale sera couverte par l’Internet mobile à haut débit en 2017

Traffic and Market Report – On the Pulse of the Networked Society - Ericsson - May 2012

Traffic and Market Report – On the Pulse of the Networked Society – Ericsson – May 2012

Pour de nombreuses personnes dans le monde, le téléphone mobile sera dans les prochaines années le seul moyen d’accès à Internet. Selon le deuxième rapport d’Ericsson sur le trafic et les données du marché, prenant le pouls de la société en réseau (Traffic and Market Report – On the Pulse of the Networked Society) publié ce jour, 85% de la population mondiale disposera, d’ici à 2017, d’une couverture Internet via la 3G, avec près de neuf milliards d’abonnements à la téléphonie mobile, contre six milliards fin 2011. Les abonnements « machine à machine » viendront grossir ces chiffres.

Dans le même temps, les abonnements à la téléphonie mobile haut débit devraient atteindre cinq milliards en 2017, contre un milliard fin 2011.

« Les gens voient l’accès à Internet comme un pré-requis aujourd’hui. Cette attente se traduit par une demande croissante de téléphonie mobile à haut débit et par une augmentation du trafic de données », explique Douglas Gilstrap, Senior Vice President et directeur de la stratégie d’Ericsson. « Conscients de cette opportunité commerciale, les opérateurs s’efforcent de faciliter cette croissance et d’offrir aux utilisateurs des services satisfaisants, avec d’importants débits de données que permettent des réseaux à haute capacité. Aujourd’hui, environ 75 % des réseaux HSPA dans le monde atteignent 7,2 Mo/s en débit de pointe, voire davantage, et environ 40 % atteignent des débits de 21 Mo/s. »

Dans son rapport, Ericsson prévoit également que la moitié de la population mondiale, à l’horizon 2017, sera couverte par des réseaux LTE/4G. Le nombre d’abonnements pour smartphones devrait avoisiner trois milliards en 2017, contre 700 millions en 2011. Lire la suite…

Ericsson publie ses résultats pour le 1er trimestre 2012

Par Corinne Muller, le Mercredi 25 avril 2012, classé dans Stratégie   |   Aucun commentaire
1er trimestre 2012 - Ericsson

1er trimestre 2012 – Ericsson

Ericsson a publié ce matin ses résultats du 1er trimestre 2012. Le résultat net de 8,8 milliards de SEK (couronnes suédoises) est en hausse de 116 % comparé au 1er trimestre 2011, impacté par le gain lié au désinvestissement de Sony Ericsson de l’ordre de 7,7 milliards de SEK et aux pertes de ST-Ericsson. La marge d’exploitation est de 5.5 %, hors gains liés au désinvestissement de Sony Ericsson et aux pertes de ST-Ericsson.

Les ventes sont en baisse de 4% comparé à la même période l’année dernière, impactées par le déclin important prévu dans les ventes CDMA ainsi que par les dépenses réseaux plus faibles des opérateurs dans les régions connaissant des incertitudes macro-économique ou politiques. À noter qu’il y a eu une contribution positive de l’activité Global Services et de la consolidation de Telcordia. Le mix d’activités, comprenant une plus grande part de projets de modernisation de réseaux et de couverture, que de projets de capacité, est resté identique. Ce mix devrait prévaloir à court terme.

« Les ventes dans le domaine du très haut débit mobile ont connu un bon développement en Amérique du Nord, au Japon et en Corée, et un développement plus faible dans d’autres régions du monde comme l’Europe, la Russie, certaines parties du Moyen-Orient et l’Inde », a déclaré Hans Vestberg, Président et CEO d’Ericsson.

« Le CDMA a poursuivi le déclin prévu dans le cadre de la transition vers le LTE. Notre activité dans le domaine des Services a continué de se développer, particulièrement favorablement au niveau des Services Professionnels. Les Solutions de Support (appelées précédemment Multimedia) ont augmenté les ventes réalisées en propre.

Au cours de ce trimestre, nous avons pris des mesures importantes dans l’exécution de notre stratégie. Lire la suite…

Franck Bouétard au Mobile World Congres 2012 : « Nous sommes prêts pour la société connectée. »

Par Jean-Pierre Soulès, le Mardi 28 février 2012, classé dans Événements   |   Aucun commentaire

Franck Bouétard – Ericsson France – MWC 2012

Pour Franck Bouétard, PDG d’Ericsson-France, la cuvée 2012 du Mobile World Congress (MWC), c’est d’abord le grand boom des infrastructures vers le très haut débit, avec la 4G omniprésente Cependant, la 3G n’est pas morte pour autant avec les progrès du HSPA qui frôle les 100 Mbit/s, ainsi qu’Ericsson l’a annoncé lors de ce salon. Mais c’est aussi l’incroyable éclosion de nouvelles générations de smartphones, toujours plus puissants.

Ces nouveaux réseaux, ces nouveaux terminaux annoncent l’avènement de ce que Ericsson nomme la « Networked Society ». « Il a fallu un siècle pour connecter en sans fil quatre milliards d’abonnés, trente ans pour passer à six milliards et il ne faudra qu’une quinzaine d’années pour raccorder 50 milliards d’objets. » Une formidable accélération. D’où la nécessaire présence du très large bande. Et là, toutes les technologies seront mises à contribution. La 3G++, LTE, mais également Wi-Fi., qui gagne ses galons de « carrier grade », et entre au catalogue des solutions des équipementiers télécoms pour décharger les réseaux cellulaires du trafic de données dans les zones très denses. Le rachat récent de BelAir par Ericsson en est un exemple. « Toutefois, augmenter la bande passante ne suffit pas, précise Franck Bouétard. Il faut gérer les hauts débits, établir des priorités. On verra sans doute apparaître dans les offres des opérateurs différents niveaux de prix correspondant à différents niveaux de qualité. C’est ce que l’on appelle le Tier Pricing. » Lire la suite…

Ericsson publie ses résultats du 3ème trimestre 2011

Par Corinne Muller, le Jeudi 20 octobre 2011, classé dans Non classé   |   Aucun commentaire
outes les régions, à l'exception des Etats-Unis, que ce soit l'Europe du Nord et l'Asie centrale, la Méditerranée et l'Inde ont montré une croissance séquentielle sur le segment des Réseaux.

Toutes les régions, à l'exception des Etats-Unis, que ce soit l'Europe du Nord et l'Asie centrale, la Méditerranée et l'Inde ont montré une croissance séquentielle sur le segment des Réseaux.

« Au cours de ce trimestre, les ventes du Groupe ont augmenté de 17% comparé à l’an passé, tirées par une demande forte et continue pour le haut débit mobile ainsi que par l’augmentation des revenus dans les Services » a déclaré Hans Vestberg, Président et CEO d’Ericsson. Après ajustement lié aux effets du taux de change, les ventes ont augmenté de 24% comparé au 3ème trimestre 2010. Notre performance depuis le début de l’année confirme l’accroissement de notre part de marché globale.

Un plus grand nombre de projets de couverture, ainsi que l’accélération des projets de modernisation de réseaux en Europe ont eu un impact négatif sur la marge brute. Le résultat opérationnel, hors co-entreprises, a été de 6,3 milliards de SEK (6,2) au cours de ce trimestre et le résultat net a atteint 3,8 milliards de SEK (3,6), en augmentation de 6%. Lire la suite…

Ericsson Money services disponible en Europe et désormais aux Philippines

Par Valérie Gérôme, le Mardi 2 août 2011, classé dans Industries non télécoms,Services   |   1 commentaire
Ericsson Money est un moyen totalement innovant d’envoyer et de recevoir de l’argent depuis votre téléphone portable ou votre ordinateur.

Ericsson Money est un moyen totalement innovant d’envoyer et de recevoir de l’argent depuis votre téléphone portable ou votre ordinateur.

Ericsson Money Services permet le transfert de fonds instantané depuis un téléphone mobile dans 7 pays d’Europe. Ce service est désormais ouvert avec les Philippines, grâce au partenariat conclu avec Globe Telecom (Globe GCash) et Smart Communications Inc (Smart Money), deux opérateurs mobiles leaders aux Philippines. Il utilise Ericsson Money Interconnect, un réseau permettant les transferts de fonds instantanés entre portes-monnaies électroniques dans le monde entier.

Les Philippines constituent le premier pays couvert par ce service en dehors de l’Europe. C’est l’un des pays vers lequel le transfert d’argent international est le plus pratiqué, avec près de 11% de la population travaillant à l’étranger et envoyant de l’argent à leur famille restée aux Philippines.

Par ailleurs, la fonction « Inviter des amis » a été ajoutée au service, pour permettre aux utilisateurs d’inviter leurs connaissances à les rejoindre sur Ericsson Money Services.

Rappelons qu’Ericsson Money Services avait lancé le 8 juin dernier sa première gamme de services de paiement sur mobile – Ericsson Money -, dans sept pays de l’Union européenne. Les utilisateurs de mobiles en Grande Bretagne, France, Allemagne, Italie, Espagne, Pologne et Suède s’enregistrent sur le site www.ericssonmoney.com pour recevoir et expédier de l’argent à un membre de leur famille ou à des amis, ou encore retirer des espèces via leur téléphone portable.

Voici une vidéo qui présente le service (en anglais) :

Ericsson Money : à l’aube d’une ère nouvelle pour les transferts d’argent sur mobile

Par Benoît Chamontin, le Mercredi 18 mai 2011, classé dans Opérateurs,Réseaux mobiles,Services   |   Aucun commentaire

"L’ensemble de la communauté des télécoms a le regard tourné vers les services bancaires mobiles, un marché qui pourrait générer des revenus de l'ordre de 20 milliards d'euros par an à l'horizon 2015"

"L’ensemble de la communauté des télécoms a le regard tourné vers les services bancaires mobiles, un marché qui pourrait générer des revenus de l'ordre de 20 milliards d'euros par an à l'horizon 2015"

Avec le lancement de son service de paiement et de transfert international d’argent sur mobile et via Internet, Ericsson pourrait bientôt changer la donne dans le domaine de l’argent mobile. En effet, avec Ericsson Money, c’est une solution véritablement mondiale qui est en train de voir le jour.

Depuis 2010 les essais sont allés crescendo, passant d’une cinquantaine de participants et d’une seule devise à quelque 2 000 participants et plusieurs monnaies différentes. Le principe de fonctionnement est très simple : il suffit à l’utilisateur de se connecter au site et d’ouvrir un compte. Il se voit alors attribuer un portefeuille électronique sur lequel il peut charger de l’argent depuis divers points de paiement (magasin, bureau de poste, banque) ou via une carte de crédit. Il lui est alors possible de transférer de l’argent vers le pays de son choix. Six pays européens participent actuellement au projet pilote ainsi que les Philippines.

Victor Leong, Directeur des Services au Consommateur chez Ericsson Money Services, s’exprime sur les différents avantages de ce service : « Ce que l’utilisateur voit avant tout, c’est le côté pratique et le coût du service. Comme l’ensemble du processus se déroule en ligne, le coût est nettement plus bas qu’avec les banques de détail où la présence d’agences et de guichets physiques implique un personnel plus nombreux. Nous voulons faire en sorte que le service, sous tous ses aspects, soit à la fois le plus pratique et le moins coûteux possible pour l’utilisateur. » Victor Leong insiste également sur la simplicité d’utilisation : « Nous avons conçu le service en collaboration avec des spécialistes en ergonomie et l’avons testé pendant plusieurs mois avec les utilisateurs eux-mêmes. » Lire la suite…

Et vous, êtes-vous un « sofaliseur » ?

Par Myriam Devred, le Vendredi 6 mai 2011, classé dans Multimédia,Réseaux mobiles,Télévision   |   Aucun commentaire
En Europe, 7 internautes sur 10 surfent sur internet en même temps qu'ils regardent la télévision et trois des quatre activités principales sur internet effectuées devant la télévision sont en relation avec la communication: e-mail (75%), messagerie instantanée (49%), réseaux sociaux (39%).

En Europe, 7 internautes sur 10 surfent sur internet en même temps qu'ils regardent la télévision et trois des quatre activités principales sur internet effectuées devant la télévision sont en relation avec la communication: e-mail (75%), messagerie instantanée (49%), réseaux sociaux (39%).

Un nouveau phénomène est en train de se développer : celui des « sofaliseurs » ultra-connectés qui socialisent avec leur famille et leurs amis via les réseaux sociaux, depuis chez eux plutôt que de rencontrer les personnes. Le phénomène prend de l’ampleur en Grande-Bretagne. Qu’en est-il en France ?

Selon le dictionnaire britannique MacMillan dont la définition a été reprise par le magazine Challenges il y a quelques semaines, « sofaliser » (en anglais : sofalising : Sofa + socialising) c’est « l’activité consistant à utiliser Internet via des appareils électroniques et des sites de réseaux sociaux, pour socialiser avec les gens depuis la maison, plutôt que de les rencontrer en tête à tête ».

Ce terme « sofaliser » a été inventé par Ewan Robertson, de l’agence de relations publiques « Citigate Dewe Rogerson », pour la société de jeux de casinos en ligne Yazino, afin de décrire la tendance de ses utilisateurs à interagir avec d’autres, tout en jouant aux jeux. Puis ce terme s’est généralisé via le blog « Schott’s Vocab » dans le New York Times. Lire la suite…

Une infographie sur les usages mobiles aux USA, au Japon et en Europe

Par Olivier Cimelière, le Mercredi 15 décembre 2010, classé dans Haut Débit,Multimédia,Réseaux mobiles   |   1 commentaire
Les mobinautes japonais loin devant en termes d'usages Web sur leur mobile

Les mobinautes japonais loin devant en termes d'usages Web sur leur mobile

 En termes d’usages mobiles, les Japonais sont les abonnés les plus connectés comparés à leurs homologues européens et américains. C’est le constat qui ressort d’une étude de comScore data et retranscrite sous forme d’infographie par Metagrafic.

Dans cette étude, le mot « connexion » s’entend dans l’acception suivante : la proportion de mobinautes qui se connectent pour surfer sur Internet, accéder à des applications et télécharger des contenus via leur téléphone portable. Il apparaît ainsi que 75% des utilisateurs de téléphone mobile recourent à ce type d’activités au Japon, bien loin devant les Américains et les Européens qui se situent respectivement à 44% et 39%.

En revanche, ce sont les Américains qui l’emportent haut la main en termes d’usage des médias sociaux via la téléphonie mobile. 1 abonné mobile américain sur 5 accède et blogue sur les réseaux sociaux en situation de mobilité. Facebook, qui compte plus de 200 millions d’utilisateurs mobiles, est le réseau social le plus visité aux USA. Assez étonnemment, MySpace demeure toujours à la 2ème place aux Etats-Unis. Autre point : Twitter est largement usité dans les 3 zones de l’étude. Pour plus de détails, regardez l’infographie ci-dessous.

(traduction de l’article en anglais de l’agence Penn Olson paru le 14 décembre 2010)

photo-blog-mobile-usage-infographie

TeliaSonera International Carrier confie des services managés à Ericsson dans 29 pays

Par Olivier Cimelière, le Mardi 23 novembre 2010, classé dans Fibre,IP,Opérateurs,Réseaux fixes,Services   |   Aucun commentaire

Le réseau de TeliaSonera International Carrier compte 43000 km de fibre optique

Le réseau de TeliaSonera International Carrier compte 43000 km de fibre optique

 TeliaSonera International Carrier vient de renouveler sa coopération technique avec Ericsson pour 3 ans et d’étendre son contrat de services gérés multi-pays qui englobe désormais 29 pays ainsi que des services de maintenance sur site en Russie.

Cette signature prolonge ainsi un précédent accord signé en 2003 et étendu une première fois en 2005. L’équipementier suédois réalisera des interventions sur les réseaux voix et données de l’opérateur et bâtis sur des équipements multi-fournisseurs.

Parmi les principaux pays couverts par le contrat, on peut citer notamment l’Autriche, la France, l’Allemagne, le Royaume-Uni et les Etats-Unis. Le nouvel accord signé prévoit également la prise en charge de la maintenance sur site en Russie. Lire la suite…

Japon, USA, Europe : tous abonnés mobiles mais pas tous pareils !

Par Olivier Cimelière, le Lundi 18 octobre 2010, classé dans Multimédia,Réseaux mobiles   |   1 commentaire
Le blog de l'agence est visible à l'adresse suivante : www.penn-olson.com

Le blog de l'agence est visible à l'adresse suivante : www.penn-olson.com

 PennOlson, agence américaine spécialisée en marketing et réseaux sociaux, a publié récemment un billet sur son blog à propos d’une étude comparative sur le comportement des abonnés à la téléphonie mobile au Japon, aux Etats-Unis et en Europe. Le blog Ericsson France vous propose une traduction de cet intéressant billet.

Chacun sait que le comportement d’un usage de la téléphonie mobile peut varier d’un pays à un autre. A tel point que les fabricants de téléphones portables n’hésitent pas à modifier en conséquence leurs terminaux pour s’adapter aux besoins de chaque région. Un même modèle peut ainsi disposer de fonctions légèrement différentes selon les pays. Par exemple, il est nécessaire de proposer un clavier de caractères chinois spécifique à Taiwan ou à Singapour car le mandarin qui est y parlé, est différent !

Qu’en est-il alors des usages ? Une étude comScore a compilé des données très intéressantes en comparant les comportements mobiles des abonnés au Japon, aux USA et en Europe. Les résultats sont parfois étonnants. Ainsi, si l’on n’est guère étonné d’apprendre que les Japonais sont des orfèvres en matière d’usages à la pointe de la téléphonie mobile (63% des mobiles vendus peuvent recevoir des flux TV/vidéo), on constate également qu’une large proposition d’utilisateurs regardent la télévision ou la vidéo sur leur terminal à travers le monde. On remarque également que les Américains sont férus de réseaux sociaux en mobilité depuis que Facebook et Twitter sont apparus dans leur propre pays. L’Europe en revanche, semble plutôt privilégier des fonctionnalités comme l’appareil photo ou la musique en MP3.

Plus de détails avec le graphique ci-dessous :

com-score-histogramme