Ericsson Application Awards : les lauréats 2010 convaincus du rôle crucial des applications et de la connectivité

Le programme E-Store Developer d'Ericsson invite les développeurs d'applications mobiles à déposer leurs idées

Le programme E-Store Developer d'Ericsson invite les développeurs d'applications mobiles à déposer leurs idées

 Les applications mobiles et une société plus connectée sont les facteurs clés de la réussite à long terme du secteur des TICS. Tel est l’avis unanime que partagent certains des étudiants présents lors de la cérémonie officielle des Ericsson Application Awards qui s’est tenue durant le Nordic Mobile Developer Summit à Stockholm. Témoignages de la nouvelle génération !

D’après Robert Mullins, chercheur au Waterford Institute of Technology en Irlande, les applications font d’ores et déjà partie intégrante de notre vie de tous les jours. « Les applications sont aujourd’hui clairement en point de mire », affirme-t-il. « Des millions de téléchargements ont lieu tous les jours : c’est bien la preuve que les gens sont friands d’applications et qu’ils leur trouvent une réelle utilité. ». Robert Mullins et ses coéquipiers, Mark Williamson et Kieran Ryan, ont remporté le premier prix pour leur application Caller Profiler développée sur Android. Cette application permet de combiner des informations relatives à un abonné mobile avec son activité sur les réseaux sociaux, Facebook ou autre.

Les étudiants vainqueurs sont persuadés que le haut débit mobile et la 4G vont être le moteur d’une nouvelle dynamique pour l’industrie des applications. « Cela va jouer un rôle absolument crucial », estime Robert Mullins. « A l’heure actuelle, les applications mobiles en sont au stade où en étaient les applications PC il y a 20 ans, à savoir qu’elles fonctionnent en mode isolé, comme quand on avait Windows 3.0 qui tournait sur un PC. A l’avenir, les applications mobiles seront connectées entre elles dans le réseau et utiliseront des informations basées sur le réseau pour fonctionner de manière intelligente ». Lire la suite…

Ericsson Labs : l’outil Converting Media s’occupe de vos problèmes de formats de fichiers

Par Olivier Cimelière, le vendredi 2 juillet 2010, classé dans Haut Débit,Innovation / R&D,Multimédia,Réseaux mobiles
L’application Converting Media d'Ericsson Labs permet d'ajuster des fichiers multimédia pour quasiment tous les dispositifs

L’application Converting Media d'Ericsson Labs permet d'ajuster des fichiers multimédia pour quasiment tous les dispositifs

 Combien de fois vous est-il arrivé de ne pas pouvoir lire un fichier média parce que son format n’était pas pris en charge par l’application sur laquelle vous tentiez de le lire ? Pour éviter ce genre de désagrément, Converting Media, le nouvel outil de conversion proposé sur le portail Ericsson Labs permet de rendre les fichiers média compatibles avec quasiment tous les types de dispositifs de lecture.

Ingo Grothues et Johannes Willig, ingénieurs chercheurs à Ericsson Research, font partie de l’équipe à l’origine de cet outil. Comme ils l’expliquent, l’inadéquation entre les fichiers média et le dispositif de lecture est, dans la plupart des cas, due à un codec manquant, à un problème de résolution du dispositif ou autre restriction de capacité. Ce type de problème est particulièrement fréquent avec les dispositifs mobiles.

Grâce à l’application Converting Media d’Ericsson Labs, les développeurs peuvent produire des fichiers multimédia ajustés pour quasiment tous les dispositifs qui ne sont pas « trop anciens». Ainsi, à partir d’un fichier média original, ils peuvent générer plusieurs versions adaptables, en termes de taille, codec et format, aux exigences du dispositif cible. Cette API repose sur la technologie REST, qui facilite l’intégration dans les services et les applications. Ingo Grothues et Johannes Willig répondent aux questions. Lire la suite…

Ericsson Labs : une nouvelle application pour créer des cartes 3D

La 3D offre une perception beaucoup plus précise de ce à quoi ressemble véritablement un endroit

La 3D offre une perception beaucoup plus précise de ce à quoi ressemble véritablement un endroit

 L’application 3D Landscape disponible sur le portail Ericsson Labs permet la création d’applications innovantes utilisant des cartes avec un rendu 3D très réaliste. Per Wennersten, ingénieur chercheur à Ericsson Research, fait partie de la petite équipe qui a travaillé au développement de l’outil 3D Landscape sur le portail Ericsson Labs.

Le kit de développement logiciel 3D Landscape fourni sur le portail Ericsson Labs facilite l’accès à des fonctions de récupération et d’affichage de cartes 3D pour intégration dans diverses applications. Per Wennersten, ingénieur chercheur à Ericsson Research, précise que cette API, destinée à donner accès à des images de manière simple et rapide, supporte aussi bien les clients Java qu’Android. Elle utilise des données cartographiques sur le centre de Stockholm et d’Oslo issues des bases de données de la société suédoise C3 Technologies.

Wennersten explique que même si les API proposées sur le portail Ericsson sont principalement destinées à des travaux de recherche, l’objectif à plus long terme concernant cet outil est qu’il soit utilisé dans de « véritables » applications par de petites entreprises. L’utilisation de cette API à des fins commerciales sera subordonnée à un accord avec C3 Technologies, dont la négociation pourra se faire par le biais d’Ericsson. Per Wennersten s’est livré au jeu des questions/réponses. Lire la suite…

Ericsson Application Awards : l’heure du verdict final approche !

Les 3 finalistes viennent d'Italie, d'Irlande et de Chine

Les 3 finalistes viennent d'Italie, d'Irlande et de Chine

À l’automne 2009, Ericsson a lancé un concours mondial baptisé Ericsson Application Award. Cette compétition visait plus de 30 000 étudiants développeurs du monde entier. Avec un défi technologique à relever : créer une application pour téléphone mobile à partir des briques applicatives disponibles sur la plateforme Web 2.0 d’Ericsson Labs. Les 3 finalistes sont désormais connus et le grand vainqueur sera désigné le 10 juin.

On connait désormais les trois finalistes du concours Ericsson Application Awards qui ont réussi à convaincre le jury composé d’experts de l’industrie. Les équipes estudiantines proviennent d’Italie, d’Irlande et de Chine. A noter que 4 équipes françaises avaient tenté l’aventure mais n’ont malheureusement pas réussi à passer le cap des premières sélections.

Les applications finalistes ont été évaluées selon divers critères comme le respect du cahier des charges techniques, la valeur ajoutée de l’innovation, la fiabilité du prototype, les résultats des tests bêta et le potentiel commercial de l’application. La cérémonie officielle se tiendra le 10 juin 2010 durant le Nordic Mobile Developer Summit pour dévoiler le nom des trois premières équipes gagnantes qui empocheront respectivement 20 000 €, 15 000 € et 10 000 € à partager entre les membres de chacune des équipes. Et si l’opportunité commerciale des applications se confirme, leurs créateurs pourront voir celles-ci commercialisées à grande échelle et rejoindre ainsi la palette des applications déjà disponibles sur Ercsson Labs.

En attendant de connaître le palmarès de cette première édition du concours Ericsson Application Awards, vous pouvez découvrir en vidéo, les services mobiles imaginés par les étudiants finalistes. Lire la suite…

Ericsson Application Awards : il ne reste plus que 14 équipes en lice

Par Olivier Cimelière, le mardi 27 avril 2010, classé dans Innovation / R&D,Multimédia

Ericsson Labs : exprimez ouvertement votre innovation !

Ericsson Labs : exprimez ouvertement votre innovation !

L’étau se resserre et le verdict se rapproche pour les équipes de développeurs du monde entier qui se sont engagées dans le concours international Ericsson Application Awards. 14 équipes ont reçu le droit de poursuivre l’aventure technologique en finalisant une version bêta de leur application avant le 20 mai 2010.

Lancée depuis fin novembre 2009, cette compétition imaginée par Ericsson Labs propose d’imaginer la future “killer application” de la téléphonie mobile de demain à travers un concours mondial qui s’adresse aux étudiants développeurs du monde entier. Le défi technologique à relever consiste à créer une application pour téléphone mobile de leur choix à partir des briques applicatives disponibles sur la plateforme Web 2.0 d’Ericsson Labs et en respectant le thème de “Everyday Life : Sustainable, Social & Fun”.

La liste des 14 équipes encore en lice a été dévoilée tout récemment sur le site d’Ericsson Labs, initiateur de ce concours d’innovation. Elle peut être consultée à l’adresse suivante : www.ericssonapplicationawards.com/news/semi-finalist-teams . Malheureusement, aucune équipe française ne figure parmi les projets retenus par le jury composé d’experts technologiques et d’industriels. Lire la suite…

Technology for Good (12) : un employé d’Ericsson aide en ligne les voyageurs bloqués par le volcan islandais

Paul Mathews, employé d'Ericsson à Stockholm, a imaginé un service mobile d'aide aux voyageurs en combinant une API Ericsson Labs et une API Facebook (photo www.thelocal.se)

Paul Mathews, employé d'Ericsson à Stockholm, a imaginé un service mobile d'aide aux voyageurs en combinant une API Ericsson Labs et une API Facebook (photo www.thelocal.se)

 L’éruption du volcan islandais et la pagaille aérienne qu’elle a entraînée à sa suite pendant près de deux semaines auront en tout cas permis de stimuler la créativité technologique des développeurs. C’est ainsi qu’une application disponible sur la plateforme en ligne d’Ericsson Labs a été utilisée par un employé d’Ericsson à Stockholm pour élaborer un outil d’aide sur téléphone mobile et Facebook à destination des voyageurs coincés en Suède et ailleurs.

Le nuage de cendres produit par l’éruption du volcan islandais Eyjafjallajokull a fortement perturbé le trafic aérien en Europe, voire l’a complètement paralysé dans certains cas, bloquant ainsi des milliers de personnes loin de chez elles. Pour venir en aide à ces personnes, une page spéciale a été créée sur Facebook par Paul Mathews qui travaille chez Ericsson à Stockholm. L’idée lui est venue en même temps qu’il accueillait à son domicile des collègues américains « pris au piège » dans la capitale suédoise.

Une fois connectés sur cette page Facebook, les voyageurs coincés dans une ville étrangère peuvent envoyer des SMS pour tenter d’entrer en contact avec des habitants désireux de leur venir en aide avec un hébergement temporaire ou des tuyaux locaux pour trouver un autre mode de transport. Dès que des réponses sont postées, le voyageur en détresse en est immédiatement informé par SMS sur son téléphone portable.

La technologie sur laquelle repose ce site est issue de la fusion entre une API Ericsson Labs et une API Facebook. Ericsson Labs est un portail Internet de recherche et d’innovation lancé par Ericsson en 2009. On y trouve un large éventail d’applications dans les domaines de la géolocalisation, la téléphonie mobile ou la messagerie SMS ainsi que de nombreux outils à l’attention des développeurs.

Avec l’aide de son épouse, Paul Matthews a recruté en peu de temps plus de 150 contributeurs qui ont traité et échangé plus d’un millier de questions, requêtes et tuyaux divers pour aider les voyageurs bloqués. L’ingénieur d’Ericsson a même eu les honneurs de la presse locale avec une interview accordée à un site suédois d’informations en anglais : www.thelocal.se/26204/20100421/

Eurolab Research : 3 innovations prometteuses

Par Olivier Cimelière, le dimanche 28 mars 2010, classé dans Efficacité énergétique,Innovation / R&D,IP
Eurolab Research a présenté son concept de voiture connectée au Mobile World Congress

Eurolab Research a présenté son concept de voiture connectée au Mobile World Congress

 Eurolab Research est l’un des centres de R&D du groupe Ericsson. Lors du dernier Mobile World Congress à Barcelone, Eurolab Research s’est distingué à trois démonstrations à la pointe de l’innovation : la voiture connectée, le gestionnaire d’énergie et l’outil de supervision de réseau IP. Le blog Ericsson France vous propose un petit flash-back sur ces temps forts.

 Lors de la grande messe du monde des télécoms qu’est le Mobile World Congress, Eurolab Research a partagé avec le le public, trois démonstrations issues de ses centres de R&D à Aix-la-Chapelle et à Herzogenrath en Allemagne. Dans le domaine des transports, Eurolab Research a présenté son concept de ‘voiture connectée’. Cette solution incorpore les résultats issus d’un projet de recherche mené en collaboration avec Telefonica, ainsi que les prototypes développés dans le cadre du projet « Aktiv CoCar » subventionné par l’Etat allemand.

Utilisant un back-end IMS et s’appuyant sur l’application Connected Home Gateway d’Ericsson, cette solution permet de fournir des services de télématique et d’info-divertissement dans la voiture. Les possibilités offertes par ce concept sont multiples pour le conducteur et ses passagers. Elles vont de l’agrégation et de la transmission d’informations sur le trafic routier à la consommation de contenu multimédia dans le véhicule par le biais de dispositifs de divertissement intégrés d’origine ou installés par la suite. Voir la vidéo : Lire la suite…

Adrian Bowyer : « Téléchargez vous-même des objets en 3D »

Par Olivier Cimelière, le vendredi 19 mars 2010, classé dans Innovation / R&D,Opinion,Vision 2020
Adrian Bowyer : "Ce n'est pas l'emploi qui crée la valeur mais la valeur qui crée l'emploi"

Adrian Bowyer : "Ce n'est pas l'emploi qui crée la valeur mais la valeur qui crée l'emploi"

 Pas de limites à la créativité ! C’est ce qu’Adrian Bowyer, ingénieur et mathématicien britannique, entend démontrer avec sa « Rep-Rap Machine », un prototype qui permet de fabriquer et d’imprimer des objets en 3D. De la science-fiction ? Pas si sûr ! En route dans l’atelier de ce Géo Trouvetou iconoclaste.

De sa « Rep-Rap Machine », Adrian Bowyer n’a pas hésité à déclarer lors d’une interview donnée au quotidien anglais « The Guardian » qu’elle était « une invention qui allait renverser le capitalisme mondial, démarrer une deuxième révolution industrielle et sauver l’environnement ». Il ajoute même un brin provocateur : « Ce n’est pas l’emploi qui crée la valeur mais la valeur qui crée l’emploi ». Ni plus, ni moins !

Vous êtes intrigué ? Alors regardez vite la vidéo d’Adrian Bowyer qui dévoile son prototype incroyable (en anglais) :

Egalement universitaire à l’Université de Bath au Royaume-Uni, Adrian Bowyer qualifie son projet de travail sur l’auto-réplication ( ‘self-replication’) des objets. Il vise à comprendre comment fonctionne la capacité de reproduction des composants d’un objet afin que ce dernier puisse construire une autre version de lui-même. Pour lui, ce prototype va totalement révolutionner la façon dont les objets sont conçus et fabriqués par l’industrie.

Pour connaître plus en détail le parcours d’Adrian Bowyer, lisez sa fiche Wikipedia : http://en.wikipedia.org/wiki/Adrian_Bowyer

Pour en savoir plus sur le « Rep-Rap Project », reportez-vous également à la fiche Wikipedia suivante (en anglais) : http://en.wikipedia.org/wiki/RepRap_Project

Canada : Ericsson aide les développeurs de technologies sans fil 3G

Par Olivier Cimelière, le lundi 15 mars 2010, classé dans HSPA,Innovation / R&D,Réseaux mobiles
Grâce à cet accord, les développeurs de technologies 3G auront accès à des installations de test à la pointe du progrès

Grâce à cet accord, les développeurs de technologies 3G auront accès à des installations de test à la pointe du progrès

Les développeurs de technologies sans fil de la Colombie-Britannique et de l’Alberta peuvent désormais faire appel à un réseau 3G robuste pour tester de nouvelles applications sans fil et affiner ainsi la mise au point de leurs applications avant de les lancer sur le marché. Ericsson fournira à la société Wavefront de Vancouver, l’équipement d’accès radio HSPA, ainsi que l’accès à son installation d’essais de pointe de Montréal, parmi les plus importantes au Canada.

Grâce à cet accord entre Ericsson et Wavefront, les développeurs de technologies sans fil vont avoir accès à des installations d’essais de pointe pour tester de nouvelles application sans fil sur un réseau 3G de classe transporteur. Cet accord entre Ericsson et Wavefront permettra en outre aux plus petites entreprises d’accéder à l’un des plus importants centres d’essais des applications sans fil au Canada.

« Pour la plupart des développeurs d’applications sans fil, la dernière étape du processus consiste à tester leur technologie sur un réseau de grande envergure », a indiqué Mark Henderson, président et chef de la direction d’Ericsson Canada. « Grâce à cette connexion, les développeurs pourront désormais profiter d’un accès pratique et abordable à un tel réseau et du soutien de nos installations d’essais de classe mondiale à Montréal. »

« Le laboratoire d’essais de réseau d’Ericsson chez Wavefront raccorde les innovateurs de la côte Ouest aux ressources d’essais de la plus importante entreprise d’infrastructures de télécommunications au monde. Il ne fait pas de doute que, grâce à cette contribution d’Ericsson Canada, d’autres applications mobiles pourront se tailler une place au sein du marché mondial. »

James Maynard, président de Wavefront

Lire la suite…

Ericsson Application Awards : un 1er gagnant en attendant la grande finale !

Par Olivier Cimelière, le lundi 1 mars 2010, classé dans Innovation / R&D,Multimédia,Réseaux mobiles
Ne loupez aucun billet pour la Coupe du Monde 2010 grâce à cette application mobile !

Ne loupez aucun billet pour la Coupe du Monde 2010 grâce à cette application mobile !

En attendant de connaître le palmarès final des Ericsson Application Awards, un développeur d'applications a remporté la compétition qu'Ericsson Labs avait organisée cet hiver ! Il s'appelle Jeff Gilfelt et il a inventé une application mobile pour les supporteurs qui voyageront à la prochaine Coupe du Monde de football en Afrique du Sud du 11 juin au 11 juillet 2010.

Son application mobile a été baptisée « FIFA World Cup Ticket Watch ». Sur le blog d'Ericsson Labs, Jeff Gilfelt explique l'objectif de son invention :  « Mon application s'adresse aux fans qui se rendront à la Coupe du Monde 2010 et qui veulent sécuriser leur achat de billets pour les matchs au moment où ceux-ci sont en vente en ligne avant l'événement. Mon application utilise des notifications en mode « push » (pour les mobiles sous Android) ou de simples SMS qui alertent l'utilisateur en fonction des matchs, de l'équipe et de l'endroit qu'il préfère ».

L'application mobile de Jeff Gilfelt combine à cet effet deux APIs issues d'Ericsson Labs : Mobile Push et SMS Send & Receive. Elle permet à son inventeur de gagner également le smartphone dernier cri de Sony Ericsson, le X10 qui sera disponible commercialement dans les semaines à venir. Pour en savoir plus sur le gagnant : www.jeffgilfelt.com/.

Le concours continue !

Pour ceux qui voudraient participer aux Ericsson Application Awards, dépêchez-vous ! Il vous reste jusqu'au 5 mars dernier délai pour déposer la candidature de votre équipe et votre projet d'application mobile. Après, il sera trop tard ! A ce jour, le concours a déjà enregistré la participation de 80 équipes en provenance de 23 pays.

Ericsson Application Awards est un concours international qui s’adresse aux étudiants développeurs du monde entier. Le défi technologique à relever consiste à créer une application pour téléphone mobile à partir des briques applicatives disponibles sur la plateforme Web 2.0 d’Ericsson Labs (https://labs.ericsson.com).

Une première sélection sera opérée parmi les différents projets déposés. 14 équipes gagneront le droit de poursuivre l’aventure technologique en finalisant une version bêta de leur application avant le 20 mai 2010. Les applications seront évaluées selon divers critères comme le respect du cahier des charges techniques, la valeur ajoutée de l’innovation, la fiabilité du prototype, les résultats des tests bêta et le potentiel commercial de l’application.

Une cérémonie officielle se tiendra le 10 juin 2010 pour dévoiler le nom des trois premières équipes gagnantes qui empocheront respectivement 20 000 €, 15 000 € et 10 000 € à partager entre les membres de chacune des équipes.

 

zp8497586rq
zp8497586rq