Ericsson investit dans de nouveaux centres de support R&D et services

Par Corinne Muller, le mardi 3 septembre 2013, classé dans Innovation / R&D,Services,Stratégie

802 millions d’euros (7 milliards de couronnes suédoises) seront consacrées à la construction de 3 centres dédiés aux Technologies de l’Information et de la Communication dans les 5 prochaines années : 2 centres en Europe (Suède) et 1 en Amérique du Nord (au Canada, à Vaudreuil-Dorion dans la banlieue de Montréal au Québec).

Ces centres, de haute technologie et à empreinte carbone réduite, auront pour mission de permettre aux organisations R&D et services d’Ericsson d’accélérer la mise sur le marché d’innovations.

Une étape supplémentaire vers la fourniture de technologies de pointe basées sur le cloud.

Lien vers le communiqué de presse en anglais.

Ericsson partie prenante de l’offre de reprise des brevets de Nortel

Le portefeuille de Nortel comprend près de 6 000 brevets et demandes de brevets qui s’inscrivent dans le cadre des technologies de l’information et de la communication (TIC), autour des télécommunications, des sites de recherche sur Internet et des réseaux sociaux.

Le portefeuille de Nortel comprend près de 6 000 brevets et demandes de brevets.

Comme annoncé de son côté par Nortel Networks Corporation, un consortium regroupant plusieurs entreprises de haute technologie, dont Ericsson fait partie, a présenté les meilleures enchères pour reprendre la totalité des brevets restants de Nortel, et des demandes de brevets en cours, pour un montant cash estimé à 4,5 milliards de dollars US. La transaction reste toutefois soumise à l’agrément des tribunaux de commerce américain et canadien compétents en la matière (Bankruptcy Courts).

Le portefeuille de Nortel comprend près de 6 000 brevets et demandes de brevets qui s’inscrivent dans le cadre des technologies de l’information et de la communication (TIC), autour des télécommunications, des sites de recherche sur Internet et des réseaux sociaux. Il couvre également entre autres les réseaux mobiles, la technologie LTE et les réseaux de données, ainsi que des brevets relatifs à l’optique, à l’Internet, aux fournisseurs de services et aux semi-conducteurs.

« Le portefeuille de brevets de Nortel reflète plus d’un siècle d’activités de recherche & développement et comprend certains brevets essentiels dans les télécommunications et dans d’autres secteurs industriels. Nous estimons que le consortium offre les meilleures perspectives d’utilisation des brevets de Nortel, d’une manière pleinement favorable à l’industrie sur le long terme. »

Kasim Alfalahi, responsable du département Propriété Intellectuelle d’Ericsson

BFM Radio : Ericsson France témoigne dans « Green Business »

Par Olivier Cimelière, le lundi 7 juin 2010, classé dans Développement Durable,Opinion

logo-bfm-radio Ericsson France était invité, samedi 5 juin 2009, dans “Green Business”, l’émission hebdomadaire de Nathalie Croisé sur BFM Radio qui traite de l’actualité du développement durable et de la protection environnementale. Le président d’Ericsson France, Franck Bouétard, est intervenu pour évoquer l’engagement d’Ericsson dans ce domaine depuis les années 1990.

Il a notamment évoqué les solutions vertes mises en place à travers le monde par Ericsson comme les concepts d’antennes-relais solaires ou les récentes innovations comme Tower Tube et Capsule Site. Il est également revenu sur le contrat de services d’un nouveau genre signé avec l’opérateur grec Cosmote pour améliorer l’efficacité énergétique du réseau.

Pour écouter le témoignage de Franck Bouétard sur BFM, cliquer sur le lien de l’émission du 5 juin : www.radiobfm.com/podcast/podcast.php?id=139 . L’intervention se situe dès le début de l’émission jusqu’à la 10ème minute.

Pour en savoir plus sur les solutions vertes déployées par Ericsson, vous pouvez également consulter le dossier de presse thématique d’Ericsson France en cliquant sur ce lien.

Solaire + éolien = combinaison gagnante en Mongolie intérieure

Ericsson a installé plus de 6 400 stations de base solaire-éolien sur 250 sites

Ericsson a installé plus de 6 400 stations de base solaire-éolien sur 250 sites

 La Mongolie intérieure qui s’étend sur une superficie de 1 180 000 km², est l’une des régions les plus reculées au monde. En mettant en place une solution technologique qui combine énergie solaire et éolienne, China Mobile et Ericsson ont permis de doter cette région d’une couverture réseau fiable et stable.

Alors que les grandes zones urbaines de Mongolie intérieure disposent d’un bon réseau de communication mobile depuis déjà un certain temps, les populations des zones rurales ont dû attendre l’implantation d’une tour de télécommunications en 2006 par China Mobile pour pouvoir communiquer pour la 1ère fois avec le monde extérieur. En cherchant à étendre encore davantage la couverture de son réseau, l’opérateur de téléphonie mobile China Mobile s’est alors heurté à un obstacle rédhibitoire : le coût très élevé de ce projet pour pouvoir desservir les zones dépourvues d’électricité avec un réseau de téléphonie mobile.

China Mobile s’est donc tourné vers les stations de base Ericsson, dans le cadre d’une solution combinant énergie solaire et éolienne. Aujourd'hui, l’opérateur chinois compte plus de 6 400 stations de base de ce type réparties sur 250 sites, offrant ainsi aux populations rurales un accès mobile à des services voix et données fiables. La connectivité a notamment bénéficié de manière significative aux bergers nomades qui vivent dans les plaines de Mongolie intérieure en simplifiant leur vie quotidienne. Daphne Zhu, responsable Communications chez Ericsson, commente : « En pouvant communiquer avec leurs voisins, les bergers

peuvent désormais surveiller leurs troupeaux plus facilement».

Pour découvrir comment Ericsson et China Mobile ont réalisé ce déploiement, regardez la vidéo (en anglais) :

  Lire la suite…

Kenya : Ericsson mise sur le solaire et l'éolien

De nombreux villageois viennent à Dertu au lieu de faire plus de 100 kilomètres pour téléphoner

De nombreux villageois viennent à Dertu au lieu de faire plus de 100 kilomètres pour téléphoner

Dans le cadre du projet Millenium Villages des Nations Unies, l’équipementier suédois Ericsson et l’opérateur panafricain Zain ont construit un site de télécommunications entièrement vert à Dertu, un village reculé du Nord-est du Kenya. Les villageois peuvent ainsi passer des appels depuis un réseau mobile fiable, accéder à de meilleurs services de santé et d’éducation et stimuler également l’économie locale.

La combinaison de l’énergie solaire et éolienne permettent de répondre aux 2 freins principaux que soulève généralement la construction d’infrastructure télécoms dans une zone isolée : le coût des opérations de déploiement et une alimentation en énergie fiable.

« Les conditions climatiques idéales font que nous nous attendons à mesurer une réduction de 80% des coûts opérationnels en énergie du site en comparaison aux générateurs fonctionnant au diesel. Des sites verts comme celui-ci représentent un gros potentiel pour résoudre les problèmes d’alimentation électrique nécessaire pour la diffusion de la téléphonie mobile dans les zones les plus pauvres et les plus isolées en Afrique. Ainsi, nous offrons la possibilité à ces populations d’améliorer leurs conditions de vie et de casser le cycle de pauvreté dans lequel ils étaient »

Jan Embro, Président d’Ericsson en Afrique sub-Saharienne

« Avec des communications mobiles voix et données à la fois fiables et à un prix abordable, la communauté pastorale nomade de Dertu peut ainsi capitaliser durablement sur les progrès économiques déjà amorcés l’an dernier avec l’installation d’un réseau temporaire Ericsson et Zain »

Chris Gabriel, CEO de Zain Afrique

Lire la suite…

Ericsson dévoile le Tower Tube éolien, un concept innovant d’antenne-relais

Tower Tube permet jusqu'à 40% d'économies d'énergie

Tower Tube permet jusqu'à 40% d'économies d'énergie

Ericsson a dévoilé en octobre 2008, la toute dernière évolution de son concept avant-gardiste d’antenne-relais de téléphonie mobile baptisé Tower Tube. Dans sa dernière version, Tower Tube est équipé d’une hélice circulaire fonctionnant à l’énergie éolienne et alimentant ainsi la station de base radio dans l’optique de réduire encore plus drastiquement la consommation d’énergie. Ce domaine est à ce titre un des axes majeurs de la politique de développement durable du Groupe. Cet innovant projet de recherche a été mené avec la société Vertical Wind AB et l’université d’Uppsala en Suède.

La nouvelle version de Tower Tube est équipée d’une éolienne à quatre branches, chacune d’entre elles comportant deux lames de cinq mètres reliées verticalement. Lorsqu’il est en fonctionnement, le rotor tourne silencieusement et sans contrainte majeure exercée sur la structure de la tour. Des essais vont désormais être menés pour déterminer si le design éco-énergétique de Tower Tube et l’éolienne fonctionnent ensemble de manière optimale pour permettre d’alimenter le réseau de communication mobile à bas coûts et avec un impact réduit sur l’environnement.

Lire la suite…