Ericsson publie ses résultats pour le 1er trimestre 2012

Par Corinne Muller, le mercredi 25 avril 2012, classé dans Stratégie   |   Aucun commentaire
1er trimestre 2012 - Ericsson

1er trimestre 2012 – Ericsson

Ericsson a publié ce matin ses résultats du 1er trimestre 2012. Le résultat net de 8,8 milliards de SEK (couronnes suédoises) est en hausse de 116 % comparé au 1er trimestre 2011, impacté par le gain lié au désinvestissement de Sony Ericsson de l’ordre de 7,7 milliards de SEK et aux pertes de ST-Ericsson. La marge d’exploitation est de 5.5 %, hors gains liés au désinvestissement de Sony Ericsson et aux pertes de ST-Ericsson.

Les ventes sont en baisse de 4% comparé à la même période l’année dernière, impactées par le déclin important prévu dans les ventes CDMA ainsi que par les dépenses réseaux plus faibles des opérateurs dans les régions connaissant des incertitudes macro-économique ou politiques. À noter qu’il y a eu une contribution positive de l’activité Global Services et de la consolidation de Telcordia. Le mix d’activités, comprenant une plus grande part de projets de modernisation de réseaux et de couverture, que de projets de capacité, est resté identique. Ce mix devrait prévaloir à court terme.

« Les ventes dans le domaine du très haut débit mobile ont connu un bon développement en Amérique du Nord, au Japon et en Corée, et un développement plus faible dans d’autres régions du monde comme l’Europe, la Russie, certaines parties du Moyen-Orient et l’Inde », a déclaré Hans Vestberg, Président et CEO d’Ericsson.

« Le CDMA a poursuivi le déclin prévu dans le cadre de la transition vers le LTE. Notre activité dans le domaine des Services a continué de se développer, particulièrement favorablement au niveau des Services Professionnels. Les Solutions de Support (appelées précédemment Multimedia) ont augmenté les ventes réalisées en propre.

Au cours de ce trimestre, nous avons pris des mesures importantes dans l’exécution de notre stratégie. Lire la suite…

Ericsson publie ses résultats du 3ème trimestre 2011

Par Corinne Muller, le jeudi 20 octobre 2011, classé dans Non classé   |   Aucun commentaire

Toutes les régions, à l'exception des Etats-Unis, que ce soit l'Europe du Nord et l'Asie centrale, la Méditerranée et l'Inde ont montré une croissance séquentielle sur le segment des Réseaux.

« Au cours de ce trimestre, les ventes du Groupe ont augmenté de 17% comparé à l »an passé, tirées par une demande forte et continue pour le haut débit mobile ainsi que par l »augmentation des revenus dans les Services » a déclaré Hans Vestberg, Président et CEO d »Ericsson. Après ajustement lié aux effets du taux de change, les ventes ont augmenté de 24% comparé au 3ème trimestre 2010. Notre performance depuis le début de l »année confirme l »accroissement de notre part de marché globale.

Un plus grand nombre de projets de couverture, ainsi que l »accélération des projets de modernisation de réseaux en Europe ont eu un impact négatif sur la marge brute. Le résultat opérationnel, hors co-entreprises, a été de 6,3 milliards de SEK (6,2) au cours de ce trimestre et le résultat net a atteint 3,8 milliards de SEK (3,6), en augmentation de 6%. Lire la suite…

Ericsson partie prenante de l’offre de reprise des brevets de Nortel

Le portefeuille de Nortel comprend près de 6 000 brevets et demandes de brevets qui s’inscrivent dans le cadre des technologies de l’information et de la communication (TIC), autour des télécommunications, des sites de recherche sur Internet et des réseaux sociaux.

Le portefeuille de Nortel comprend près de 6 000 brevets et demandes de brevets.

Comme annoncé de son côté par Nortel Networks Corporation, un consortium regroupant plusieurs entreprises de haute technologie, dont Ericsson fait partie, a présenté les meilleures enchères pour reprendre la totalité des brevets restants de Nortel, et des demandes de brevets en cours, pour un montant cash estimé à 4,5 milliards de dollars US. La transaction reste toutefois soumise à l’agrément des tribunaux de commerce américain et canadien compétents en la matière (Bankruptcy Courts).

Le portefeuille de Nortel comprend près de 6 000 brevets et demandes de brevets qui s’inscrivent dans le cadre des technologies de l’information et de la communication (TIC), autour des télécommunications, des sites de recherche sur Internet et des réseaux sociaux. Il couvre également entre autres les réseaux mobiles, la technologie LTE et les réseaux de données, ainsi que des brevets relatifs à l’optique, à l’Internet, aux fournisseurs de services et aux semi-conducteurs.

« Le portefeuille de brevets de Nortel reflète plus d’un siècle d’activités de recherche & développement et comprend certains brevets essentiels dans les télécommunications et dans d’autres secteurs industriels. Nous estimons que le consortium offre les meilleures perspectives d’utilisation des brevets de Nortel, d’une manière pleinement favorable à l’industrie sur le long terme. »

Kasim Alfalahi, responsable du département Propriété Intellectuelle d’Ericsson

Ericsson renforce ses capacités en conseil et en intégration de systèmes en France

Par Corinne Muller, le mercredi 20 avril 2011, classé dans Services   |   1 commentaire

Tridge Group possède une expertise unique en conseil et assistance technique de haut niveau dans les systèmes de facturation, complémentaire des capacités existantes d’Ericsson

Tridge Group possède une expertise unique en conseil et assistance technique de haut niveau dans les systèmes de facturation, complémentaire des capacités existantes d’Ericsson

Ericsson annonce aujourd’hui l’acquisition de Tridge Group, une SSII française spécialisée dans le domaine des systèmes de facturation. Tridge Group fournit des prestations de conseil et d’intégration de systèmes autour des solutions de facturation à des clients grands comptes, opérateurs télécoms, media et acteurs de l’internet.

Avec cette acquisition, 30 consultants rejoindront Ericsson en France au sein de sa filiale Audilog groupe Ericsson, spécialisée en intégration de systèmes.

Tridge Group dispose d’une expertise reconnue dans le domaine de l’intégration des systèmes de facturation appliqué à l’univers des télécommunications. Sa maîtrise des processus métier, alliée à une connaissance approfondie des progiciels leaders et des technologies télécoms, lui confère une compétence différentiante. Son offre couvre l’ensemble de la chaîne de facturation, de la gestion du catalogue tarifaire à l’éditique, en passant par le content billing, le micro paiement, la facturation pour compte de tiers… Lire la suite…

Technology for Good (20) : Une application mobile aide les réfugiés à retrouver leurs proches

36 millions de réfugiés dans le monde pourraient profiter de ce service

36 millions de réfugiés dans le monde pourraient profiter de ce service

Afin de venir en aide à des centaines de milliers de personnes ayant fui pour échapper à des conflits ou à des catastrophes naturelles, Ericsson et l’ONG Refugees United, en partenariat avec le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et l’opérateur mobile MTN en Ouganda, ont lancé un projet inédit pour les réfugiés et les déplacés visant à localiser les personnes séparées de leur famille et à leur permettre de renouer le contact, via un usage innovant du téléphone mobile et d’Internet.

Ce projet permet aux réfugiés d’utiliser le téléphone mobile pour s’enregistrer et rechercher des membres de leur famille via une base de données anonyme, puis de reprendre contact avec eux par le biais de SMS ou d’Internet. Au total, 36 millions de réfugiés dans le monde pourraient profiter de ce service.

António Guterres, Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, s’est félicité du soutien croissant des entreprises du secteur privé pour des programmes gérés par le HCR : « Le rôle du secteur privé est de plus en plus important pour l’aide humanitaire. Son apport d’expertise et de connaissances est crucial pour soutenir la cause des réfugiés. Sans cela, de nombreux projets ne pourraient aboutir. Aujourd’hui, le téléphone mobile est omniprésent. Il est donc fondamental d’exploiter cette technologie existante pour une bonne cause et permettre ainsi aux réfugiés de retrouver leurs proches et de renouer le contact avec eux ».

Présentée aux gouvernements et aux leaders du secteur à l’occasion du congrès annuel de la Clinton Global Initiative à New York, cette initiative a débuté par le déploiement d’un projet pilote dans le nord de l’Ouganda au début du mois de septembre et est maintenant étendue à d’autres camps en Afrique de l’Est. Regardez la vidéo de la conférence (en anglais) :

Lors d’un récent déplacement en Ouganda avec le HCR, David et Christopher Mikkelsen, directeurs de l’ONG Refugees United, ont pu constater les longues files d’attente de réfugiés venus s’inscrire au service. La plupart des réfugiés ont déjà utilisé un téléphone mobile et savent donc comment s’en servir. Par ailleurs, ils ne communiquent que les informations qu’ils souhaitent, ce qui les rassure d’autant plus.

Pour suivre l’actualité et supporter les initiatives de l’ONG Refugees United, vous pouvez vous connecter à :

Objectifs du Millénaire : la création d’une commission sur le haut débit est un enjeu majeur

La connectivité haut débit mobile est un levier essentiel pour l'accès à l'éducation et au savoir de milliers d'enfants africains et d'ailleurs

La connectivité haut débit mobile est un levier essentiel pour l'accès à l'éducation et au savoir de milliers d'enfants africains et d'ailleurs

 Pour accélérer ainsi le développement de l’accès au haut débit partout dans le monde, il appartient aux gouvernements d’alléger les droits et taxes. Tel est l’avis récemment exprimé par la Commission sur le haut débit pour le développement numérique dans une nouvelle recommandation soumise au secrétaire général des Nations Unies. Explications.

Hamadoun Touré, secrétaire général de l’UIT (Union Internationale des Télécommunications), responsable de la création de la Commission sur le haut débit en concertation avec l’UNESCO, estime en outre que l’accès à des réseaux haut débit doit être érigé au rang de droit fondamental : « Le haut débit est la prochaine technologie qui va nous faire basculer dans une nouvelle ère qui a véritablement le pouvoir de tout transformer. Elle peut créer des emplois, doper la croissance et la productivité et encourager la compétitivité économique sur le long terme. C’est aussi l’outil le plus puissant que nous ayons à disposition dans la course que nous avons engagée pour atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement dans le délai fixé, c’est-à-dire d’ici cinq ans ».

Le rapport établi par la Commission sur le haut débit (dont Ericsson figure parmi les membres), intitulé «A Platform for Progress», a été remis à la veille de l’Assemblée générale des Nations Unies qui doit débattre cette semaine de l’avancée des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD). Le PDG d’Ericsson Hans Vestberg a déclaré, à l’issue de la réunion, que le rôle de la technologie du haut débit est crucial. Lire la suite…

Ericsson participe au lancement officiel de Connect To Learn

Hans Vestberg, PDG d'Ericsson (à gauche) et Jeffrey Sachs, directeur d'Earth Institute lors du lancement de Connect To Learn

Hans Vestberg, PDG d'Ericsson (à gauche) et Jeffrey Sachs, directeur d'Earth Institute lors du lancement de Connect To Learn

 Le 21 septembre dernier au Grand Central Terminal de New York, Ericsson a participé au lancement officielle de l’initiative Connect To Learn qui a pour vocation de permettre aux enfants du monde entier d’accéder à un enseignement secondaire de qualité grâce à la connectivité des réseaux. L’événement s’est déroulé en présence de représentants de premier plan du monde universitaire, d’ acteurs importants de l’industrie des télécommunications et de célébrités du gotha royal.

L’initiative Connect To Learn s’inscrit dans le cadre d’un projet mené par Millennium Promise, the Earth Institute de Columbia University et Ericsson. Madonna est le porte-parole de ce projet. Bien que n’étant pas présente physiquement à cette cérémonie, elle participait néanmoins à l’événement via une vidéo et avait délégué son représentant direct, Philippe van den Bossche. « En offrant une éducation adéquate à une jeune fille », a souligné celui-ci, « on peut avoir un impact significatif sur la génération qui suivra, tant il est vrai que le regard que porteront ses propres enfants sur le monde en sera modifié ».

Philippe Van den Bossche a également souligné les changements considérables qu’induit la technologie : « Elle permet d’améliorer la santé et l’éducation dans les villages. Madonna est très impressionnée et soutient complètement le travail qu’accomplit Ericsson pour que chaque enfant puisse avoir accès à cette technologie pour améliorer ses conditions de vie. »

Pour en savoir plus sur les enjeux de Connect To Learn et du haut débit mobile dans les pays émergents, regardez la vidéo ci-dessous (en anglais) : Lire la suite…

George Yeo : « Les politiciens doivent changer pour plus d’humilité »

Par Olivier Cimelière, le jeudi 2 septembre 2010, classé dans Opinion,Vision 2020   |   Aucun commentaire
George Yeo fut le premier ministre en exercice à ouvrir un blog dès 2006

George Yeo fut le premier ministre en exercice à ouvrir un blog dès 2006

 C’est grandement à cause de la technologie que l’Union Soviétique s’est écroulé. Ce commentaire surprenant émane du ministère des Affaires étrangères de Singapour, George Yeo. Il développe sa pnsée dans la vidéo ci-dessous. Durant ces deux dernières décennies, il a directement vécu en tant que ministre des événements aussi marquants que la fin de la Guerre Froide, l’émergence de l’Asie comme un acteur d’envergure et la dilution progressive du pouvoir politique. Des faits qui selon lui, doivent amener la nouvelle génération de politiciens à plus d’humilité et d’esprit d’ouverture.

En plus de ses fonctions politiques, George Yeo présente une particularité originale dans le monde politique singapourien. Il a été en effet le premier ministre en exercice à ouvrir et animer un blog dès 2006. Sans doute pour mettre en pratique et confronter sa vision prospective du responsabl politique du futur. Vous pouvez visiter son blog à l’adresse suivante : www.beyondsg.typepad.com/ .

Technology for Good (16) : Dépister le cancer du sein au coeur de la brousse australienne

Les réseaux haut débit fixes et sans fil installés dans les camions de dépistage de BreastScreen

Les réseaux haut débit fixes et sans fil installés dans les camions de dépistage de BreastScreen

 En développant le dépistage du cancer du sein grâce à une technologie haut débit mobile et fixe de pointe, Gail Raw, responsable des services de dépistage et de suivi du cancer de l’État de Tasmanie, et ses collègues aident les femmes qui vivent dans la brousse australienne à prendre en main leur santé de manière plus accessible et efficace.

Le cancer du sein est la forme la plus mortelle de cancer en Australie, avec plus de 12 000 nouveaux cas diagnostiqués chaque année. Offrir des services plus efficaces de dépistage du cancer du sein, c’est ce que s’efforce de faire BreastScreen Australia en portant les services de santé jusque dans les zones rurales, le fameux « bush » australien.

Visant à réduire la mortalité liée au cancer du sein par un dépistage précoce et un traitement des images en ligne et en temps réel, le BreastScreen Rural Broadband Digital Mammography Project améliore la qualité des services de dépistage et leur accessibilité aux femmes qui vivent dans les zones rurales de la Tasmanie. Les examens sont effectués dans des camions équipés de matériel numérique qui font le tour des régions isolées, ce qui évite aux femmes d’avoir à faire un long trajet. Lire la suite…

Technology for Good (14) : FrontlineSMS ou comment des textos changent la vie

FrontlineSMS est une solution mobile pour lutter contre l’esclavage et aider les personnes qui en sont victimes à faire connaître leur détresse

FrontlineSMS est une solution mobile pour lutter contre l’esclavage et aider les personnes qui en sont victimes à faire connaître leur détresse

 On pourrait penser que la pratique de l’esclavage, l’un des traits les plus abjects du comportement humain, appartient au passé. Pourtant, l’esclavage et la traite des êtres humains ont encore cours aujourd’hui. L’association de défense des droits de l’homme Survivors Connect utilise un logiciel original appelé FrontlineSMS  pour lutter contre l’esclavage et aider les personnes qui en sont victimes à faire connaître leur détresse.

Les pays les plus pauvres du monde constituent des cibles « privilégiées » pour la traite des êtres humains et l’esclavage, qu’il s’agisse de travail forcé, de mariage forcé ou d’exploitation sexuelle. Ces pays sont de surcroît régulièrement le siège de catastrophes naturelles. Aashika Damodar, directrice de Survivors Connect (une ONG américaine qui lutte contre l’esclavage sous toutes ses formes), explique que les trafiquants d’êtres humains profitent de ces deux facteurs (pauvreté extrême et catastrophe naturelle), à un moment où les individus se retrouvent dans une situation de vulnérabilité extrême, pour faire miroiter à leurs victimes une vie meilleure.

C’est pourquoi Survivors Connect s’est immédiatement préoccupé de Haïti — l’un des pays les plus pauvres du monde occidental — après le terrible tremblement de terre de magnitude 7.0 qui a frappé le pays le 12 janvier dernier.
Survivors Connect s’est associée à d’autres organisations non gouvernementales pour tenter d’empêcher que les nombreux cas de traite observés à la suite du tsunami de 2004 en Asie du Sud-Est ne se reproduisent en Haïti.

« Nous devions veiller à protéger les enfants et les femmes », souligne Aashika. « Le problème est de trouver la meilleure façon de procéder quand les gens veulent fuir à tout prix et se mettre à l’abri, et qu’on leur propose du travail et une vie meilleure. Même l’adoption peut être utilisée comme moyen d’attirer des personnes pour en faire des esclaves domestiques ou les entraîner dans des réseaux d’exploitation sexuelle».

La réponse a été la solution FrontlineSMS. Ce logiciel permet de communiquer avec des groupes de personnes directement par texto, sans avoir besoin d’une connexion Internet. Un signal de téléphonie mobile suffit. Primordial en Haïti où la population a davantage accès à des téléphones portables qu’à des téléphones fixes. Pour comprendre le fonctionnement de la solution, regardez la vidéo (en anglais) ci-dessous :

« En travaillant exclusivement avec des organisations non gouvernementales (ONG) locales dirigées à 100 % par des Haïtiens, j’ai aidé à monter un réseau d’assistance FrontlineSMS destiné à coordonner le travail d’une équipe de psychologues et de conseillers spécialisés dans l’aide aux victimes de maltraitance, » raconte Aashika. Lire la suite…