Nouveau Mobility Report d’Ericsson sur la mobilité : la 5G devrait atteindre 1,5 milliard d’abonnés en 2024

Par Diane Delesalle, le mardi 27 novembre 2018, classé dans 5G,Haut Débit,IOT,m-commerce,Réseaux mobiles
  • La 5G devrait couvrir plus de 40 % de la population mondiale d’ici la fin 2024
  • Les connexions IoT cellulaires devraient dépasser les 4 milliards en six ans
  • Au 3e trimestre 2018, le trafic de données mobiles a progressé de 79 % par rapport à la même période de l’année précédente

 

 

La dernière étude menée par Ericsson sur la mobilité traite deux aspects : le déploiement commercial de la 5G, et celui de l’IoT cellulaire

D’ici la fin de l’année 2024, la 5G devrait couvrir plus de 40 % de la population mondiale et atteindre 1,5 milliard d’abonnés au très haut débit mobile. Cela fera de la 5G la génération de technologie cellulaire la plus rapide en termes de déploiement à l’échelle mondiale, selon la dernière édition du rapport d’Ericsson sur la mobilité.

Les principaux leviers du déploiement de la 5G sont notamment l’augmentation de la capacité des réseaux, un coût inférieur par giga-octet et de nouveaux cas d’usage.

L’Amérique du Nord et l’Asie du Nord-Est devraient jouer un rôle moteur dans cet essor. D’après les prévisions, la 5G représentera en Amérique du Nord 55 % des abonnements mobiles d’ici la fin de 2024. En Asie du Nord-Est, elle dépassera 43 %.

En Europe de l’ouest, la 5G devrait capter environ 30 % des abonnements mobiles de la région d’ici fin 2024.

 

L’essor des technologies NB-IoT et Cat-M1 est à l’origine de l’explosion du nombre de connexions IoT cellulaires dans le monde. Sur les 4,1 milliards de connexions IoT cellulaires prévues pour 2024, l’Asie du Nord-Est devrait en concentrer 2,7 milliards – chiffre qui témoigne à la fois de l’ambition et de la taille du marché de l’IoT cellulaire dans cette région du monde.

L’évolution et la diversité des applications créent des besoins qui poussent les fournisseurs de services à déployer les technologies NB-IoT et Cat-M1 sur leurs marchés.

 

Le trafic de données mobiles a progressé de 79 % entre le 3e trimestre 2017 et le 3e trimestre 2018 – La Chine jouant un rôle moteur

Le trafic de données mobiles a enregistré au 3e trimestre 2018 une progression de près de 79 % par rapport à la même période de l’année précédente, soit le taux le plus élevé depuis 2013. Cet essor spectaculaire au niveau mondial doit beaucoup à l’explosion du trafic de données par smartphone en Asie du Nord-Est (principalement en Chine). Avec 7,3 giga-octets par mois, soit une augmentation d’environ 140 % entre fin 2017 et fin 2018, la région enregistre le 2e taux le plus élevé de trafic de données par smartphone. C’est l’équivalent d’environ 10 heures/mois de streaming vidéo en qualité HD.

L’Amérique du Nord reste cependant en tête du trafic de données par smartphone, avec des prévisions de 8,6 giga-octets par mois d’ici la fin de l’année, soit l’équivalent de plus de 12 heures/mois de streaming vidéo en HD.

Entre 2018 et 2024, le trafic total de données mobiles devrait être multiplié par cinq, les réseaux 5G acheminant 25 % du trafic mobile d’ici la fin de cette période.

Fredrik Jejdling, Executive Vice President et directeur de la Business Area Réseaux d’Ericsson, explique : « La 5G, qui arrive actuellement sur le marché, devrait se déployer et progresser dans les abonnements beaucoup plus vite que les générations précédentes. Parallèlement, l’IoT cellulaire poursuit son essor spectaculaire. Nous assistons aux prémices de mutations profondes, qui auront un impact non seulement sur le marché des produits grand public, mais aussi sur de nombreux secteurs d’activité. »

 

Le rapport sur la mobilité contient également des articles sur l’accès fixe sans fil et sa mise en œuvre, le streaming vidéo de contenus de plusieurs giga-octets et le développement du marché de la fabrication d’appareils intelligents sans fil.

Rejoignez-nous pour la session live sur Facebook à 15:00 HEC aujourd’hui.

Consulter le rapport dans son intégralité

 

Les smartphones représentent 60% des mobiles vendus au 4ème trimestre 2013

Par Corinne Muller, le jeudi 20 février 2014, classé dans 4G LTE,Société en réseau

Ericsson Mobility Report Societe Connectee

Le dernier Mobility Report d’Ericsson met en évidence la croissance rapide et continue de l’usage des smartphones et de la connectivité.

Au 4ème trimestre 2013, il y a eu 109 millions de nouveaux abonnements mobiles. Le nombre d’abonnements mobiles atteint désormais le chiffre de 6,7 milliards. Le trafic de données a augmenté quant à lui de 70%. Lire la suite…

Rapport Ericsson sur la mobilité : Le LTE et les smartphones génèrent l’essor du trafic vidéo

http://bit.ly/1aVNOmx

Ericsson effectue des mesures approfondies de trafic de données depuis les débuts de la téléphonie mobile.

Le nouveau rapport d’Ericsson sur la mobilité révèle que le trafic de données mobiles va continuer à s’accroître considérablement dans les années à venir, notamment sous l’impulsion de la vidéo, avec une croissance mondiale qui devrait être multipliée par 12 d’ici fin 2018. Cette croissance est corrélée à l’augmentation continue du contenu disponible, ainsi qu’aux débits de plus en plus rapides dont s’accompagne le déploiement des réseaux HSPA et LTE.

Douglas Gilstrap, Senior Vice Président et directeur de la stratégie d’Ericsson, explique : « En 2018, près de 60 % de la population mondiale pourra bénéficier de services LTE. Selon nos prévisions, les abonnements LTE devraient dépasser le milliard en 2017, une progression qui s’explique par les performances de plus en plus élevées des terminaux et par la demande de plus en plus forte pour des services consommateurs de données tels que la vidéo. Grâce au déploiement des réseaux WCMDA/HSPA, les débits se sont sensiblement améliorés et par conséquence l’expérience utilisateur aussi. »

La vidéo représente la plus grosse part du trafic de données sur les réseaux et sa progression devrait être de l’ordre de 60 % par an d’ici fin 2018. Sur certains réseaux, la consommation de vidéo s’élève en moyenne à 2,6 GB par abonnement et par mois. Or, malgré cette popularité de la vidéo, ce n’est pas forcément sur les applications lourdes en données que les utilisateurs passent le plus de temps. Avec, dans certains cas, une moyenne de 85 minutes par jour, les réseaux sociaux sont en effet les applications les plus prisées des consommateurs.

Près de la moitié des téléphones vendus au premier trimestre 2013 ont été des smartphones, contre 40 % environ sur l’ensemble de l’année 2012. Dans le monde, le nombre total d’abonnements mobiles a grimpé de 8 % en une année, ce chiffre se décomposant de la manière suivante : environ 60 millions d’abonnements supplémentaires aux réseaux WCDMA/HSPA, 30 millions pour la technologie GSM/EDGE et 20 millions pour le LTE. Les abonnements au haut débit mobile ont augmenté à un rythme encore plus élevé sur cette période (de l’ordre de 45 % en une année), atteignant le chiffre de 1,7 milliard.

Le rapport sur la mobilité s’intéresse également au concept de “couverture applicative” – élargissant la définition de la notion de couverture au-delà du seul critère voix pour prendre également en compte la facilité avec laquelle les utilisateurs ont accès à leurs applications mobiles – et définit un nouveau cadre permettant d’expliquer les effets des variations de performances des réseaux d’une manière qui soit parlante pour l’utilisateur.

Cette nouvelle édition du rapport sur la mobilité fait également la lumière sur la relation existant entre performance du réseau et fidélité de l’abonné, faisant apparaître que la performance est le principal facteur de fidélisation, devant le rapport qualité/prix. Par ailleurs, le rapport s’intéresse aux effets de la signalisation des smartphones et son impact sur le réseau, ainsi qu’à l’itinérance des données, identifiant les opportunités qui s’ouvrent aux opérateurs de générer de nouvelles sources de revenus.

Consultez le rapport complet : http://bit.ly/11dfxJY

zp8497586rq