E.ON choisit Ericsson pour la gestion de ses compteurs intelligents en Suède

Par Corinne Muller, le Mercredi 17 avril 2013, classé dans Efficacité énergétique,Société en réseau   |   1 commentaire

« E.ON est un des plus grands groupes énergétiques du monde. »

Ericsson va gérer plus de 600 000 compteurs intelligents pour le distributeur d’énergie E.ON, augmentant considérablement le nombre de données disponibles (+ 3 000 %). Les compteurs intelligents permettront une gestion plus efficace et faciliteront l’intégration des énergies renouvelables.

Ce projet s’inscrit dans le cadre de la vision Ericsson d’une société en réseau, dans laquelle le big data et le cloud computing transforment les secteurs de l’énergie, du transport maritime et de l’informatique.

E.ON Elnät Sverige AB (E.ON) a choisi Ericsson pour sa capacité à délivrer une solution globale de services hébergés (managed services) incluant du conseil et de l’intégration de systèmes ainsi que des solutions de big data et de compteurs intelligents.

Cet accord, conclu pour une période de 5 ans, couvre plus de 600 000 compteurs au nord de Stockholm, à Malmö, Örebro, ainsi qu’à Norrköping et Skåne.

Cliquez sur l’image pour accéder au communiqué de presse intégral en anglais.

Ericsson publie son 20ème rapport sur le développement durable et la responsabilité sociétale

Par Corinne Muller, le Mercredi 10 avril 2013, classé dans Développement Durable,Technology for Good   |   Aucun commentaire

« Ericsson est engagé depuis longtemps dans le débat mondial sur le développement durable. »

Dans son rapport 2012 sur le développement durable et la responsabilité sociétale, Ericsson dresse le bilan des initiatives prises, qui utilisent la connectivité pour avoir un impact positif au plan socio-économique et environnemental, et ce sur l’ensemble de la chaîne de valeur.

A ce propos, Hans Vestberg, Président et CEO d’Ericsson, a déclaré : « Nombre des grandes problématiques mondiales, telles que l’urbanisation, le changement climatique et la pauvreté, pourraient bénéficier des solutions offertes par le haut débit mobile. Le développement durable est un facteur de différentiation que nous plaçons au cœur de nos priorités, comme le font également nos clients. Sur l’ensemble de la chaîne de valeur, et partout où nous opérons, nous créons de la valeur en nous efforçant de mener toutes nos activités de manière durable et responsable. »

Ericsson est engagé depuis longtemps dans le débat mondial sur le développement durable et continue d’être un acteur de premier plan au sein de plusieurs organismes afin de faire avancer le dialogue sur le rôle joué par les technologies de l’information et de la communication (TIC) dans ce développement. Hans Vestberg est personnellement impliqué dans la Broadband Commission for Digital Development (Commission du haut débit au service du développement numérique) où il a dirigé le groupe de travail sur le changement climatique et a récemment accepté de présider le groupe de travail sur l’agenda post-2015 et les futurs objectifs de développement durable. Il est également membre du Leadership Council du Réseau de solutions pour le développement durable des Nations Unies, une initiative multipartite lancée en 2012 par le Secrétaire général des Nations Unies.

Elaine Weidman-Grunewald, Directeur du développement durable et de la responsabilité sociétale chez Ericsson, explique : « Notre but est de rendre les communications mobiles plus abordables et accessibles partout dans le monde. Nous montrons le rôle positif que peut jouer la technologie, notamment lorsqu’elle permet d’évoluer vers des économies sobres en carbone, d’accroître l’accès à l’éducation et de soutenir des enjeux humanitaires, en particulier ceux liés aux réfugiés, à la paix, à la résolution des conflits ou encore à la gestion des catastrophes. »

En 2009, Ericsson s’était fixé pour objectif de réduire son empreinte carbone de 40 % en cinq ans. Cet objectif a finalement été atteint en quatre ans, principalement grâce aux améliorations systématiques qu’Ericsson a apportées à son portefeuille de solutions, à l’accroissement de l’efficacité énergétique de ses produits et aux efforts particuliers que le Groupe a déployés au niveau de ses opérations internes.

Elaine Weidman-Grunewald précise : « Avoir atteint cet objectif avec une année d’avance sur le calendrier prévu montre que nous assumons pleinement la responsabilité qui est la nôtre en tant que leader de notre secteur, en plaçant la barre toujours plus haut en termes de performances et d’offres. »

Les améliorations correspondantes pour 2012 comprennent notamment la réduction en valeur absolue des émissions liées aux déplacements professionnels (-16 %) et au transport des produits (-12 %).

Selon le Rapport sur la mobilité publié par Ericsson, 85 % de la population mondiale devrait bénéficier d’une couverture 3G d’ici 2017. Pour répondre aux enjeux de rentabilité et d’économies d’énergie liés au déploiement de cette couverture, Ericsson propose des solutions telles que Psi coverage, qui permet d’abaisser la consommation d’énergie de 40 %, AIR (Antenna-Integrated Radio), famille de produits permettant également de réduire la consommation d’énergie de 40 %, ou encore Managed Rural Coverage, une nouvelle offre qui regroupe un service géré et un mini-site 2G, 3G ou LTE alimenté par énergie solaire et tout spécialement développé pour pouvoir connecter les personnes vivant dans des régions non desservies par un réseau voix et données.

Le rapport décrit les projets d’Ericsson visant à utiliser la technologie à des fins positives (Technology for Good) et les jalons importants qui ont été franchis dans ce domaine en 2012. Le projet d’enseignement Connect to Learn a maintenant été lancé dans 33 écoles, notamment au Brésil et au Ghana. Plus de 185 000 réfugiés sont désormais inscrits sur la plateforme mobile Refugees United, qui aide les réfugiés à retrouver leurs proches. Ericsson est aujourd’hui le partenaire technologique de la fondation PeaceEarth qui a lancé son réseau Youth Peacemaker en Ouganda et dans le Sud Soudan.

Le rapport se penche également sur la priorité de plus en plus grande donnée par Ericsson à une conduite responsable de ses activités. Le Code d’éthique, qui rassemble les politiques clés du Groupe et les différentes directives qui régissent les rapports au sein de l’entreprise et avec les parties prenantes, a été mis à jour en 2012 afin de refléter les nouveaux principes directeurs des Nations Unies relatifs aux entreprises et aux droits de l’homme, ainsi que l’engagement d’Ericsson à respecter ces droits dans le cadre de toutes ses opérations. Pour accompagner l’application de ces principes, le Groupe a mis sur pied un programme de formation en droits de l’homme d’une durée de deux ans. Ericsson s’est également associé à l’initiative Partenariat contre la corruption (PACI) mise en place par le Forum économique mondial.

Pour consulter le rapport intégral : www.ericsson.com/sustainability

Ericsson dévoile un nouveau convertisseur bus avancé capable de réduire la consommation

Par Valérie Gérôme, le Mardi 17 juillet 2012, classé dans Innovation / R&D,Responsabilité sociétale   |   1 commentaire
Ericsson Unveils New Digital Advanced Bus Converter Lowering Power Consumption - 2012

Le nouveau convertisseur bus possède un firmware très performant réduisant considérablement la consommation

Ericsson vient de dévoiler le premier modèle de sa deuxième génération de produits numériques du type convertisseur de bus avancé (ABC). Basé sur la plate-forme FRIDA II, déjà annoncée cette année, le convertisseur Ericsson BMR456 3E (pour « Meilleures performances, gestion énergétique et valeur ajoutée pour l’utilisateur ») offre des performances sans précédent pour les applications des technologies de l’information et de la communication nécessitant des temps de réponse courts, des tensions de bus intermédiaires finement régulées et une grande efficacité dans tous les modes de fonctionnement afin de réduire la consommation.

Cette nouvelle génération de convertisseurs numériques DC/DC est architecturée autour d’un microcontrôleur 32 bits intégrant le firmware le plus performant à ce jour pour cette famille de produits. Le firmware FRIDA II a été développé par Ericsson dans le but d’assurer les meilleures performances possibles sur toute la plage de fonctionnement, de faible charge à pleine charge. Lire la suite…

22 et 23 juin à Paris : journées de l’énergie durable

Par Corinne Muller, le Lundi 4 juin 2012, classé dans Développement Durable,Événements   |   Aucun commentaire

Journees developpement durable 2012

Les 22 et 23 juin 2012, l’Agence Parisienne du Climat organise des visites de bâtiments exemplaires en matière d’efficacité énergétique dans le cadre des Journées de l’énergie durable du Comité de Liaison Energies Renouvelables (CLER), concomitantes avec la semaine de l’énergie durable organisée par l’Union Européenne.

Ainsi durant deux journées, des dizaines de sites, industriels ou tertiaires, publics ou privés, partout en France, ouvrent leurs portes au grand public pour faire découvrir comment moins consommer d’énergie et recourir aux énergies renouvelables. Les visites seront co-animées par les conseillers Info-Énergie Climat de l’Agence Parisienne du Climat.

L’Agence Parisienne du Climat (APC) est une association multi-partenariale, opérationnelle et prospective qui a une double vocation : accompagner gratuitement et de façon indépendante et objective les parisiens pour réduire les consommations d’énergie et émissions de CO2 du territoire ; contribuer à l’émergence d’un marché dans l’objectif d’une transition énergétique. Ericsson en est l’un des principaux partenaires.

Voici le programme des Journées de l’énergie durable : Lire la suite…

Ericsson partenaire de la première édition du New Cities Summit à Paris

Par Benoît Chamontin, le Dimanche 13 mai 2012, classé dans Événements   |   Aucun commentaire

Du 14 au 16 mai 2012, le New Cities Summit réunira à Paris décideurs et experts mondiaux, maires et décideurs publics de grandes villes, entrepreneurs, dirigeants industriels et représentants de la société civile pour échanger sur l’un des plus grands défis contemporains : l’avenir des villes au 21e siècle. Cet événement est organisé par la new Cities Foundation, une organisation à but non lucratif basée à Genève qui se donne pour mission d’améliorer la vie dans les villes du 21ème siècle. Ericsson est l’un des membres fondateurs de cette initiative. À cette occasion Hans vestberg , président et CEO d’Ericsson, interviendra lundi 14 mai à 14h30 lors d’une table-ronde.

Le thème « Thinking Ahead, Building Together », choisi pour la première édition du New Cities Summit, reflète une conviction profonde de la New Cities Fondation : afin de saisir notre avenir urbain et d’y apporter des réponses adéquates, nous devrons forger des partenariats innovants fondés sur des réflexions et analyses novatrices et audacieuses.

Lors de ce Sommet, des discussions de haut niveau entre experts mondiaux des questions urbaines seront consacrées à la vision du monde urbain de demain, et des ateliers thématiques aborderont des sujets spécifiques: la mobilité, la ville créative et connectée, la ville annotée (à l’heure des réseaux sociaux), la ville équitable, l’eau, les technologies vertes et le bâtiment ainsi que les outils pour financer l’essor urbain. Des panels régionaux seront dédiés à la Chine, à l’Inde, ou encore au Grand Paris. Une session très interactive, « Navigating the Meta City », conçue et animée par l’agence de design et d’innovation frog, offrira un aperçu d’une ville futuriste où l’infrastructure numérique permet de vivre dans un univers de réalité augmentée.

De grands médias internationaux sont déjà partenaires du Sommet : CNN, Bloomberg BusinessWeek, le Financial Times et Architecture d’Aujourd’hui. Le Sommet bénéficie également du soutien du monde de la création avec des représentants du street art en partenariat avec la Galerie Magda Danysz de Paris et Shanghai, de spécialistes de l’entrepreneuriat social comme Ashoka, ou encore d’entreprises innovantes et start-ups telles que Waze, qui offriront des démonstrations pendant l’événement. Celui-ci mettra en lumière les projets urbains d’avant-garde de la New Cities Foundation dans les domaines de la santé et de la mobilité.

« Nous commençons tout juste à appréhender les conséquences de ce phénomène d’urbanisation mondiale. C’est un phénomène d’une ampleur sans précédent qui touchera chacun d’entre nous. Le New Cities Summit est d’une importance capitale car il est le seul événement qui rassemble les grands penseurs, spécialistes de questions urbaines et les bâtisseurs issus de secteurs divers et le seul capable d’orienter le débat mondial sur les enjeux urbains. En proposant autant une vision globale sur ces questions que des solutions concrètes, nous avons pour ambition de faire de ce Sommet un rendez-vous décisif. »

John Rossant, le Président de la New Cities Foundation

Plus d’informations : www.newcitiessummit2012.org

Un nouveau rapport de la Broadband Commission sur le changement climatique confirme que la technologie est la clé d’un avenir sobre en carbone

Par Benoît Chamontin, le Mercredi 4 avril 2012, classé dans Développement Durable   |   Aucun commentaire
The Broadband Bridge - Linking ICT with Climate Action - 2012

Les gouvernements sont invités à tirer parti de la capacité des technologies de l’information et de la communication de réduire drastiquement les émissions

Selon le nouveau rapport que vient de publier la Broadband Commission for Digital Development, le haut débit a la capacité de faciliter la transition vers une économie sobre en carbone et d’aider à combattre les causes et les effets du changement climatique.

Intitulé The Broadband Bridge: Linking ICT with Climate Action, ce rapport est le fruit des travaux menés par le groupe de travail sur le changement climatique de la Broadband Commission, présidé par Hans Vestberg, PDG d’Ericsson, et composé de plusieurs membres de la Commission représentant l’industrie, des organisations internationales et des ONG.

Le but du rapport est de sensibiliser au rôle central que les technologies de l’information et de la communication (TIC), en particulier les réseaux haut débit, peuvent jouer en facilitant l’avènement de l’économie sobre en carbone de demain ; il souligne l’importance des partenariats public-privé pour accélérer le changement. Il s’appuie sur des entretiens, des études de cas et les documents de plus de 20 responsables et experts en la matière.

« S’attaquer au changement climatique implique changer radicalement de mode vie, de façon de travailler et de voyager, abandonner notre modèle de développement au profit d’un modèle plus juste et plus durable afin d’assurer notre survie. Il faut mettre en œuvre toutes les ressources dont nous disposons et mobiliser la volonté politique pour que les discussions et les négociations se traduisent par des accords et des actes » déclare Hamadoun Touré, Secrétaire général de l’UIT. Lire la suite…

Ericsson contribue au développement des véhicules électriques avec une solution de rechargement adaptable

Electric Car Charging Project – Ericsson (1)

Grâce à un projet de recherche innovant et multi-acteurs, Ericsson apporte la connectivité mobile aux voitures électriques, permettant ainsi au conducteur de choisir et de contrôler lui-même le programme de rechargement de son véhicule.

La nouvelle architecture permet au conducteur de commander le rechargement du véhicule en se connectant à n’importe quelle prise électrique ordinaire. De plus, le système impute automatiquement le coût du rechargement sur la facture d’électricité du propriétaire de la voiture. Le conducteur fixe l’heure et le montant du rechargement soit à partir d’une console à bord du véhicule, soit à distance depuis un smartphone ou une tablette.

Le rechargement peut ainsi être programmé en fonction des prix de l’énergie sur le réseau, ce qui réduit les coûts pour l’utilisateur. Pour les compagnies d’électricité, coordonner le rechargement des voitures à travers le réseau est plus efficace et plus durable.

Le concept a été élaboré au sein d’un consortium réunissant Volvo Car Corporation, Göteborg Energi (principal fournisseur d’électricité dans l’ouest de la Suède), Ericsson et le Viktoria Institute, un institut de recherche en informatique à but non lucratif. Lire la suite…

La technologie ericsson au service des refugiés partout dans le monde

Par Corinne Muller, le Jeudi 7 juillet 2011, classé dans Responsabilité sociétale,Technology for Good   |   Aucun commentaire
Ericsson participe à la campagne “Prenez 1 initiative ” déployée par l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) - Photo HCR 2011

Ericsson participe à la campagne “Prenez 1 initiative ” déployée par l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) - Photo HCR 2011

Le monde compte plus de 42 millions de réfugiés, des personnes déracinées par les conflits politiques ou les catastrophes naturelles et dont les souffrances se trouvent aggravées par le fait qu’elles vivent séparées de leur famille et de leurs amis sans aucun moyen de pouvoir les localiser.

En réponse à l’appel lancé par l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) de « prendre 1 initiative » en soutien des réfugiés, Ericsson a décidé de mener une initiative visant à mettre la technologie au service de la cause des réfugiés.

A l’occasion de la Journée mondiale des réfugiés, Ericsson, l’ONG Refugees United et l’UNHCR ont lancé le 20 juin 2011 une campagne internationale, en coopération avec les opérateurs mobiles. L’objectif ? Utiliser les services de téléphonie mobile pour aider à réunir les familles de réfugiés. Lire la suite…

Singapour, Stockholm et Séoul en tête du classement Ericsson des villes connectées, Paris en 5ème position

Les trois villes les plus performantes selon le classement établi ont atteint de nombreux objectifs sur le plan social, économique et environnemental grâce aux investissements massifs qu'elles ont réalisés dans les TIC.

Les trois villes les plus performantes selon le classement établi ont atteint de nombreux objectifs sur le plan social, économique et environnemental grâce aux investissements massifs qu'elles ont réalisés dans les TIC.

Les résultats de l’étude Networked Society City Index menée conjointement par Ericsson et le cabinet de conseil Arthur D. Little ont été présentés à l’occasion du Business Innovation Forum d’Ericsson dans la Silicon Valley. Cette étude démontre que les villes les plus connectées sont les mieux placées pour répondre aux enjeux tels que la gestion de l’environnement, des infrastructures, de la sécurité publique, de la qualité des soins de santé et de l’éducation.

« La construction de la société en réseau est l’un des grands défis de notre époque. » déclare Erik Almqvist, Directeur chez Arthur D Little. « Cette analyse est un premier pas dans la compréhension du lien entre les investissements dans le domaine des TIC et le développement durable. Notre espoir commun et notre objectif est que ce rapport serve de base à la réflexion des villes ».

Les trois villes les plus performantes selon le classement établi (Singapour, Stockholm et Séoul) ont atteint de nombreux objectifs sur le plan social, économique et environnemental grâce aux investissements massifs qu’elles ont réalisés dans les TIC. Singapour, par exemple, mène une politique agressive d’innovation en matière d’e-santé et joue un rôle pionnier dans la gestion des embouteillages. Stockholm voit dans les TIC un instrument précieux pour faciliter la collaboration dans la recherche et le transfert de connaissances. Enfin, Séoul s’appuie largement sur les TIC pour mettre en œuvre diverses initiatives technologiques dans le domaine de l’environnement. Lire la suite…

Le rapport annuel Développement Durable et Responsabilité Sociétale 2010 d’Ericsson est paru

Les Tics, catalyseurs d'un développement plus durable
Les Tics, catalyseurs d’un développement plus durable

Intitulé « Technology for Good », le rapport annuel d’Ericsson sur le développement durable et la responsabilité sociétale qui paraît aujourd’hui souligne les efforts permanents de l’entreprise pour innover à travers ses solutions, conférer plus d’autonomie aux gens, et contribuer à construire un monde plus durable. Il met en avant le potentiel offert par les TIC pour résoudre les problèmes énergétiques, environnementaux et sociaux. Tour d’horizon des priorités et des principales initiatives présentées par Ericsson dans ce rapport.

Pour Ericsson, le pouvoir de transformation des technologies de l’information et de la communication n’a jamais été aussi grand. « Nous commençons tout juste à exploiter les possibilités offertes par la société en réseau, véritable catalyseur d’un développement plus durable », affirme Hans Vestberg, PDG d’Ericsson.

« La société en réseau offre à la fois des opportunités et des challenges. Nous souhaitons, à travers notre technologie, apporter une contribution positive», déclare Elaine Weidman-Grunewald, vice-présidente, en charge du développement durable et de la responsabilité d’entreprise. Lire la suite…