TV5MONDE fait confiance à Ericsson pour sa nouvelle plate-forme de services media

Par Benoît Chamontin, le lundi 3 septembre 2012, classé dans Télévision

TV5MONDE renouvelle et étend son partenariat avec Ericsson jusqu’en février 2018

Depuis 2006, le réseau de télévision international francophone TV5MONDE confie à Ericsson l’exploitation de sa plate-forme de production, diffusion et post-production. En renouvelant son contrat jusqu’à fin 2018 et en y incluant l’intégration par bloc et l’exploitation de cette nouvelle plate-forme, TV5MONDE se modernise et s’adapte aux normes numériques de pointe pour une qualité de diffusion augmentée.

A l’heure du « média global », les programmes de TV5MONDE sont diffusés dans le monde entier, aussi bien en mode linéaire traditionnel (broadcast) que non linéaire (sites internet fixe et mobile, WebTV, VOD, applications mobiles, TV connectées …). Ces nouvelles installations optimiseront la gestion de tous ces modes de diffusion. Lire la suite…

La solution Ericsson IPX est retenue par OMEA TELECOM pour le lancement du kiosque de service mobile de Virgin Mobile

Par Corinne Muller, le jeudi 26 avril 2012, classé dans Opérateurs,Réseaux mobiles
IPX Ericsson - OMEA TELECOM

Les éditeurs de contenu peuvent désormais se raccorder au réseau Virgin Mobile.

Ericsson annonce la conclusion d’un nouveau contrat avec OMEA TELECOM pour gérer le kiosque de services à valeur ajoutée de Virgin Mobile, premier opérateur mobile dégroupé français (full MVNO).

Ericsson IPX (Internet Payment eXchange) assure l’interface technique et commerciale entre Virgin mobile et les facilitateurs et les éditeurs de contenu.

Le modèle d’opérateur mobile dégroupé permet désormais à Virgin Mobile de maîtriser les cartes SIMs de ses abonnés et de gérer des offres tarifaires innovantes grâce à la maitrise des équipements de cœur de réseau.

A partir d’avril 2012, les facilitateurs et les éditeurs de contenu peuvent se raccorder au réseau Virgin Mobile au travers de la solution Ericsson IPX afin d’étendre leur couverture d’abonnés. Ils peuvent ainsi accéder aux offres SMS, SMS+, Internet + Mobile. Lire la suite…

Franck Bouétard au Mobile World Congres 2012 : « Nous sommes prêts pour la société connectée. »

Par Jean-Pierre Soulès, le mardi 28 février 2012, classé dans Événements

Franck Bouétard – Ericsson France – MWC 2012

Pour Franck Bouétard, PDG d’Ericsson-France, la cuvée 2012 du Mobile World Congress (MWC), c’est d’abord le grand boom des infrastructures vers le très haut débit, avec la 4G omniprésente Cependant, la 3G n’est pas morte pour autant avec les progrès du HSPA qui frôle les 100 Mbit/s, ainsi qu’Ericsson l’a annoncé lors de ce salon. Mais c’est aussi l’incroyable éclosion de nouvelles générations de smartphones, toujours plus puissants.

Ces nouveaux réseaux, ces nouveaux terminaux annoncent l’avènement de ce que Ericsson nomme la « Networked Society ». « Il a fallu un siècle pour connecter en sans fil quatre milliards d’abonnés, trente ans pour passer à six milliards et il ne faudra qu’une quinzaine d’années pour raccorder 50 milliards d’objets. » Une formidable accélération. D’où la nécessaire présence du très large bande. Et là, toutes les technologies seront mises à contribution. La 3G++, LTE, mais également Wi-Fi., qui gagne ses galons de « carrier grade », et entre au catalogue des solutions des équipementiers télécoms pour décharger les réseaux cellulaires du trafic de données dans les zones très denses. Le rachat récent de BelAir par Ericsson en est un exemple. « Toutefois, augmenter la bande passante ne suffit pas, précise Franck Bouétard. Il faut gérer les hauts débits, établir des priorités. On verra sans doute apparaître dans les offres des opérateurs différents niveaux de prix correspondant à différents niveaux de qualité. C’est ce que l’on appelle le Tier Pricing. » Lire la suite…

Ericsson sélectionné par Bouygues Telecom pour transformer ses réseaux radio 2G/3G et déployer la 4G/LTE

Par Corinne Muller, le mercredi 8 février 2012, classé dans 4G LTE,HSPA,Opérateurs,Réseaux mobiles

Cet accord renforce la collaboration entamée voilà bientôt cinq ans entre Ericsson et Bouygues Telecom dans la radio.

Ericsson vient d’être sélectionné par Bouygues Telecom pour assurer la transformation de ses réseaux radios existants de deuxième et troisième génération (2G et 3G), les densifier et en augmenter la capacité.

Le contrat associé comprend également le déploiement d’un réseau de quatrième génération appelé 4G/LTE, ainsi qu’une gamme complète de prestations de services (design, intégration, déploiement et support).

Ce projet majeur, pluriannuel, a déjà débuté et s’appuie sur des équipements multistandards Ericsson RBS 6000 pour les régions Ile-de-France, Centre Alpes et Méditerranée. Il en résultera une plus grande efficacité opérationnelle et énergétique ainsi qu’une meilleure expérience utilisateur (en termes de qualité et de débit) pour les 12 millions d’abonnés Bouygues

Telecom. Bouygues Telecom couvre 93 % de la population française avec son réseau 3G+. Lire la suite…

Ericsson signe en France un contrat de fourniture d’infrastructure et de services managés avec Omea Telecom pour Virgin Mobile

Par Corinne Muller, le mardi 7 juin 2011, classé dans Opérateurs,Réseaux mobiles,Services

•Ericsson exploitera et maintiendra la nouvelle infrastructure de télécommunication de Virgin Mobile une fois celle-ci mise en place.

Ericsson exploitera et maintiendra la nouvelle infrastructure de télécommunication de Virgin Mobile une fois celle-ci mise en place.

Ericsson a signé en France un important contrat avec OMEA TELECOM pour Virgin Mobile, couvrant près de 2 millions d’abonnés mobiles. Ericsson fournira à l’opérateur l’ensemble de l’infrastructure télécoms nécessaire à la gestion complète des clients : HLR (contenant les bases de données relatives aux abonnés), plateformes de services et les équipements de gestion du trafic (commutateurs circuit et solutions paquet). Ericsson exploitera après sa mise en place cette nouvelle infrastructure de télécommunication pour le compte d’OMEA TELECOM.

Grâce à ce contrat, Ericsson se renforce en France dans le domaine des Managed Services (services d’exploitation et de maintenance).

« Avec ce partenariat stratégique, Virgin Mobile sera le premier opérateur Full MVNO une fois son réseau mis en place. Ce contrat s’inscrit dans la continuité de notre forte présence en France dans les cœurs de réseau opérateurs et de notre développement dans les Managed Services – un domaine dans lequel Ericsson est numéro 1 mondial »

Franck Bouétard, Président Directeur Général d’Ericsson France

« Déjà quatrième opérateur du marché avec près de 2 millions de clients, OMEA TELECOM poursuit sa dynamique de croissance. En tant qu’opérateur mobile dégroupé, nous démontrons notre capacité à nous adapter aux évolutions du marché des télécoms et aux nouvelles attentes des consommateurs. Nous avons sélectionné Ericsson car il dispose des capacités nécessaires pour nous accompagner à la fois au niveau technologique et au niveau des prestations de services » a déclaré Geoffroy Roux de Bézieux, Président d’OMEA TELECOM.

L’activité globale Services d’Ericsson se développe depuis plusieurs années et l’entreprise prévoit une forte croissance de ce marché à l’avenir. Ericsson est bien positionné pour en tirer parti, fort de ses 45 000 employés dans les Services et de ses investissements. Ainsi, Ericsson a investi 1 milliard de dollars dans les outils, les méthodes et les process dans les Managed Services.

Ericsson publie ses résultats pour le 1er trimestre 2011

Par Benoît Chamontin, le mercredi 27 avril 2011, classé dans Stratégie
Ericsson first quarter report 2011 - Hans Vestberg

La croissance des ventes a été tirée par le segment des Réseaux, dont les revenus ont cru de 35% comparé à la même période l'année dernière.

Ericsson a publié ce matin ses résultats du 1er trimestre 2011. « Au premier trimestre 2011, les ventes du Groupe ont augmenté de 17% comparé à la même période en 2010, sous l’effet d’une demande forte et continue pour le haut débit mobile et plus spécifiquement pour les stations de base multistandard RBS 6000″ a déclaré Hans Vesberg, Président et CEO d’Ericsson.

« Si l’on intègre l’effet des taux de changes monétaires, les ventes à unités comparables ont cru de 25%. Le résultat net s’est amélioré, passant de 1,3 milliard à 4,1 milliards de SEK, essentiellement grâce à une profitabilité accrue sur le segment des Réseaux. Le cash-flow à – 2,9 milliards de SEK (2,3), a été impacté ce trimestre par un nombre plus important d’en-cours au niveau des Régions et par la montée en charge continue de la production.

La croissance des ventes a été tirée par le segment des Réseaux, dont les revenus ont cru de 35% comparé à la même période l’année dernière, avec une marge Ebita de 20%. Grâce à la forte demande pour le haut débit mobile, 5 des 10 Régions ont enregistré une croissance au 1er trimestre 2011 comparé au 1er trimestre 2010.

Les pays qui ont connu une forte croissance sont les Etats-Unis, l’Inde, le Japon, la Corée et la Russie. La Chine a continué d’enregistrer une demande soutenue en 2G.

Les ventes sur le segment des Services ont baissé de 4% comparé au 1er trimestre 2010, en raison des effets des taux de change monétaires. En monnaies locales, les Services Professionnels ont cru de 3%. La marge Ebita a baissé à 7% au 1er trimestre 2011, essentiellement en raison de la baisse de profitabilité dans le Déploiement Réseaux.

Les Managed Services sont restées stables comparé au 1er trimestre 2010, mais ont enregistré une croissance en monnaies locales, grâce à un certain nombre de nouveaux contrats de moindre envergure.

Sur le segment du Multimedia, les ventes sont restées stables comparé à la même période l’année dernière tandis que la marge Ebita est tombée à – 7%, essentiellement en raison du mix produit.

Nos co-entreprises ont enregistré des performances mitigées. Sony Ericsson a dégagé un profit avant taxes de 0,1 milliard de SEK tandis que ST Ericsson a réalisé des pertes de 0,6 milliard de SEK.

Les ventes au 1er trimestre 2011 n’ont pas été impactées par le tremblement de terre et le tsunami dévastateurs au Japon. Notre chaine globale d’approvisionnement en composants dépend partiellement du Japon et nous prévoyons des retards dans la livraison de certains produits.

Nous avons pris un certain nombre de mesures pour réduire les effets et limiter l’impact sur nos clients. Ces actions comprennent la recherche et l’intégration d’autres composants dans nos produits ainsi que l’augmentation des volumes de nouveaux fournisseurs.

Les effets vont également dépendre du redressement du Japon au global, mais selon nos meilleures estimations, nous devrions être en mesure de livrer la majorité de ces volumes avant la fin du 3ème trimestre 2011.

En 2010, nous avions continué de gagner des parts de marché en 3G et maintenu nos parts de marché en 4G/LTE à plus de 50%.

Le GSM continuera d’exister encore de nombreuses années, mais la plupart des investissements vont passer à la 3G/WCDMA et la 4G/LTE.

« Dans le domaine des Services, nous avons augmenté nos parts de marché et continueront d’être le leader de l’industrie » a conclu Hans Vesberg.

Vous pouvez retrouve le rapport complet (en anglais) concernant le premier trimestre d’Ericsson sur notre espace slideshare : http://www.slideshare.net/EricssonFrance/prsentation-des-rsultats-financiers-ericsson-q1-2011

Ericsson et NetAmerica fournissent le très haut débit mobile (4G/LTE) dans les zones rurales américaines

Par Benoît Chamontin, le lundi 4 avril 2011, classé dans Réseaux mobiles,Services
netamerica-ericsson-4g-lte

NetAmerica offre aux petits opérateurs la possibilité de se grouper pour fournir, de manière économique, les mêmes services de haut débit mobile que ceux disponibles dans les grandes zones urbaines.

Ericsson et l’alliance NetAmerica LLC ont conclu un accord technologique visant à fournir des services de haut débit mobile 4G/LTE aux particuliers et entreprises situés dans les zones rurales des Etats-Unis. La construction et le déploiement d’un réseau LTE partagé à l’échelle nationale vont permettre à NetAmerica d’aider les opérateurs indépendants à offrir, plus rapidement et à un moindre coût, des services de communication haut débit à la population de ces zones rurales.

Le partage de réseau se répand et permet aux opérateurs de réduire leurs coûts, d’optimiser leur efficacité et d’apporter à leurs clients des performances supérieures.

Arun Bhikshesvaran, responsable Stratégie et Commercialisation chez Ericsson Amérique du Nord, explique : « Il s’agit d’un nouveau type de déploiement LTE. NetAmerica offre ainsi aux petits opérateurs la possibilité de se grouper pour fournir, de manière économique, les mêmes services de haut débit mobile que ceux disponibles dans les grandes zones urbaines. Les avantages socio-économiques que procure le haut débit mobile dans les zones métropolitaines sont aujourd’hui patents. Aussi, est-il évident que le développement d’applications spécifiquement adaptées aux besoins des zones rurales va permettre de conférer aux personnes et aux entreprises situées dans ces zones davantage de pouvoir et de productivité. »

« Etant donné nos exigences, et celles des membres de notre alliance, il nous fallait tabler sur un partenariat qui transcende la simple relation client/fournisseur. Nous avions en effet besoin d’un partenaire capable de s’engager dans une véritable collaboration avec nous et les membres de l’alliance afin, non seulement, d’apporter à leurs communautés une connectivité 4G sans fil, mais également des services convergés pour leur activité fixe. A l’issue d’un vaste processus, dans lequel nous avons évalué les plus grands fournisseurs, Ericsson s’est révélé être le partenaire idéal pour ce projet. »

Roger Hutton, PDG de NetAmerica

En vertu d’un contrat d’une durée de 4 ans, Ericsson sera fournisseur exclusif du réseau d’accès radio LTE et du cœur de réseau, lequel sera basé sur la toute dernière technologie EPC (Evolved Packet Core). Ce contrat prévoit également la fourniture d’une architecture IMS destinée à permettre le déploiement d’applications sur mesure et de services d’intégration. Ericsson apportera également sa solution Mobile Home Gateway. Facilement intégrable aux offres de services fixes existantes, cette solution permettra d’offrir des vitesses large bande aux communautés qui, à ce jour, n’ont pas encore eu la possibilité de déployer des services haut débit fixes à un coût avantageux.

Alaska : Ericsson sélectionné pour fournir le haut débit aux communautés rurales

Par Benoît Chamontin, le vendredi 25 mars 2011, classé dans Haut Débit,Opérateurs,Réseaux mobiles,Services
Alaska - Landscape - Ericsson - Ruppright - Copyright

Le projet TERRA-Southwest va permettre de connecter les 65 communautés rurales du sud-ouest de l'Alaska à Internet haut débit (Crédit Phoyo : Ericsson / Ruppright)

Ericsson et United Utilities Inc (UUI) viennent de  conclure un accord technologique afin fournir l’accès à l’internet haut débit pour 65 communautés rurales du sud-ouest de l’Alaska. UUI est une filiale à 100 % de GCI, le principal fournisseur de télécoms de l’Alaska.

Ensemble, ils construiront un réseau hertzien qui offrira aux particuliers et aux entreprises une alternative à la connectivité par satellite – la seule actuellement disponible – pour accéder au haut débit.

Le projet TERRA-Southwest a pour but de construire un réseau de télécommunications de nouvelle génération pour connecter les communautés rurales du sud-ouest de l’Alaska. Une fois achevé, ce réseau desservira plus de 9 000 foyers et près de 750 entreprises dans les localités couvertes. Il sera également accessible à de nombreux organismes publics, organisations caritatives et associations locales, tels que les services régionaux de santé, les services scolaires et autres organisations régionales ou locales.

« Ericsson imagine une société interconnectée, où tout ce qui peut tirer avantage d’une connexion sera connecté. Une condition clé, pour que ceci devienne réalité, est que toute personne puisse accéder à la connectivité haut débit quel que soit l’endroit où elle vit.

Des programmes innovants comme TERRA-Southwest permettent, grâce à la technologie hertzienne de pointe d’Ericsson, de connecter les personnes et les entreprises n’importe où dans le pays. »

Angel Ruiz, responsable d’Ericsson en Amérique du Nord

C’est le plus gros contrat hertzien à long terme pour Ericsson en Amérique du Nord. Les premiers déploiements ont commencé en mars 2011. Lire la suite…

Norvège : Ericsson décroche la modernisation du réseau TeliaSonera et prépare la 4G/LTE

Par Olivier Cimelière, le mercredi 19 janvier 2011, classé dans 4G LTE,Haut Débit,HSPA,Opérateurs,Réseaux mobiles
Déjà disponible à Oslo, la 4G sera d'ici 3 ans une réalité dans tout le pays

Déjà disponible à Oslo, la 4G sera d'ici 3 ans une réalité dans tout le pays

 TeliaSonera, qui détient NetCom, le 2ème opérateur mobile de Norvège, vient d’entreprendre la modernisation et l’expansion de son réseau. Avec un double objectif : augmenter la couverture et le débit. C’est Ericsson qui s’est vu confier le contrat pour la région Nord du pays. Durant les 3 prochaines années, l’équipementier remplacera progressivement les actuelles stations de base 2G et 3G avec son équipement multistandard RBS 6000 en vue de préparer le déploiement de la 4G/LTE sur cette même région.

Ce contrat s’inscrit en droite ligne de la coopération déjà existante entre Ericsson et TeliaSonera, notamment en matière de 4G avec le lancement du tout premier réseau commercial LTE à Stockholm en décembre 2009. Le contrat prévoit la fourniture de stations de base RBS 6000, de faisceaux hertziens Mini-Link ainsi que l’accompagnement technique et les services associés pour le déploiement et le support.

Claes Nycander, Directeur Technique Services Mobiles de TeliaSonera, a déclaré : « Nous sommes en train de bâtir en Norvège un réseau à la pointe mondiale de la technologie qui permettra à nos abonnés de bénéficier d’un débit accru et d’une couverture nettement plus vaste grâce à un accès 2G, 3G et 4G. Nous avons sélectionné Ericsson pour prendre en charge la région Nord de notre réseau norvégien du fait de leur solution technologique très compétitive et de sa haute qualité ». Lire la suite…

L’opérateur finlandais DNA signe un contrat commercial 4G/LTE avec Ericsson

En avant toute pour le haut débit mobile avec DNA et Ericsson en Finlande !

En avant toute pour le haut débit mobile avec DNA et Ericsson en Finlande !

 L’opérateur finlandais DNA vient de choisir Ericsson pour réaliser la modernisation de son réseau 3G avec l’extension nationale de la technologie HSPA Evolution tout en préparant le lancement commercial de la 4G avec LTE dans les principales villes de la Finlande. Le contrat s’étend sur une durée de 3 ans et inclut la fourniture d’équipements radio (coeur de réseau, accès et transport) et les services associés.

L’opérateur finlandais DNA a décidé d’élargir le partenariat déjà existant avec Ericsson pour construire et lancer un réseau 3G/HSPA Evolution ultra-compétitif à l’échelle nationale ainsi qu’une couverture 4G/LTE dans les plus grandes zones urbaines du pays. L’objectif poursuivi par DNA est de proposer à ses abonnés une nouvelle expérience de la connexion mobile en très haut débit avec notamment une meilleure latence et des services améliorés en matière de transfert de données, de fichiers et de pages Internet. Lire la suite…