Ericsson et l’université Tsinghua de Pékin s’allient pour former les futurs leaders du monde des télécoms chinois

En 2009, Ericsson Chine a accordé des stages à plus de 1 200 étudiants et créé plus de 1 400 opportunités de postes

En 2009, Ericsson Chine a accordé des stages à plus de 1 200 étudiants et créé plus de 1 400 opportunités de postes

 Ericsson et l’université chinoise Tsinghua ont décidé d’unir leurs efforts pour créer un groupe d’intérêt sur les « communications du futur », avec pour objectif de cultiver une pensée créative et développer l’innovation dans le secteur chinois des télécommunications. Pour cela, une plateforme de formation, d’échange et de mise en pratique sera mise à la disposition des étudiants de l’université Tsinghua s’intéressant à l’avenir des technologies de la communication.

La création d’un groupe d’intérêt en liaison avec une entreprise privée est une grande première pour l’université Tsinghua. Ce projet, dont les ressources seront financées par les deux parties, permettra d’apporter aux étudiants un éclairage sur les derniers développements et les tendances actuelles dans le domaine des communications. Il leur donnera également une opportunité de mener des travaux de R&D sur les technologies et d’acquérir une expérience dans un environnement professionnel, les encourageant ainsi à innover et à créer leur propre entreprise.

Cette initiative s’inscrit par ailleurs en droite ligne de l’engagement à long terme d’Ericsson de cultiver un réservoir de compétences pour l’industrie des TICS chinoises. En 2009, Ericsson Chine a accordé des stages à plus de 1 200 étudiants et créé plus de 1 400 opportunités de postes, dont plus d’un tiers ont été attribués à de jeunes diplômés. Lire la suite…

Démonstration de la première solution TD-LTE complète en Chine

Par Olivier Cimelière, le vendredi 30 juillet 2010, classé dans 4G LTE,Haut Débit,Innovation / R&D,Opérateurs,Réseaux mobiles
La plateforme LTE de ST-Ericsson

La plateforme LTE de ST-Ericsson

 La démonstration de la solution TD-LTE d’Ericsson a été faite pour la première fois par l’opérateur China Mobile à l’occasion de l’exposition universelle de Shanghai. Utilisant des terminaux développés par ST-Ericsson, l’opérateur chinois a fait la démonstration de plusieurs applications à très haut débit mobile, telles que vidéo à la demande (VOD) et streaming vidéo live.

La démonstration faite a été réalisée au moyen d’une clé USB dotée d’une puce TD-LTE fabriquée par ST-Ericsson. Ericsson a mené avec succès des essais d’interopérabilité TD-LTE avec ST-Ericsson et des essais sont prochainement prévus avec deux autres fournisseurs de puces/terminaux. Précédemment, la solution TD-LTE d’Ericsson avait fait la preuve d’un débit en pointe unique de 110 Mbits/s en liaison descendante.

LTE, technologie de haut débit mobile de nouvelle génération, se décline en deux versions : l’une pour le spectre appairé FDD (duplexage en fréquence) et l’autre pour le spectre non appairé TDD (duplexage temporel), soit la solution TD-LTE d’Ericsson. Le déploiement de la TD-LTE à l’échelle mondiale est attendu dans les années à venir. Lire la suite…

Ericsson Labs : 2 nouvelles applications pour récupérer les données utilisateurs

Par Olivier Cimelière, le vendredi 23 juillet 2010, classé dans Haut Débit,Multimédia,Opérateurs,Publicité,Réseaux mobiles
Objectif de ces 2 nouvelles APIs : faciliter la création de services mieux personnalisés

Objectif de ces 2 nouvelles APIs : faciliter la création de services mieux personnalisés

 Deux nouvelles applications ont fait leur apparition sur le portail Ericsson Labs : Mobile Identification et Mobile Network Lookup. Leur utilité : permettre aux développeurs d’accéder facilement aux données utilisateurs afin de pouvoir créer ensuite des services personnalisés. Interview express avec son  concepteur, Evan Liu.

L’application Mobile Identification permet de récupérer les données d’identification de l’utilisateur, généralement son numéro MSISDN ou bien son alias alphanumérique, tandis que l’application Mobile Network Lookup recueille des informations telles que le nom de l’opérateur, le code du réseau et le pays d’origine.

Evan Liu, ingénieur chercheur chez Ericsson Chine, est l’auteur de ces deux applications. Fin 2009, il a passé plusieurs mois à Luleå en Suède pour travailler au développement de ces deux outils, débutant ainsi son aventure avec Ericsson Labs. Maintenant de retour à Pékin, Evan s’efforce, entre autres, de promouvoir les APIs d’Ericsson Labs auprès des développeurs et opérateurs chinois. Il répond à quelques questions sur ses créations. Lire la suite…

Services managés : China Mobile choisit l’expertise Ericsson

Par Olivier Cimelière, le lundi 19 juillet 2010, classé dans Opérateurs,Réseaux mobiles,Services
China Mobile compte 35 millions d'abonnés dans la province de Hebei

China Mobile compte 35 millions d'abonnés dans la province de Hebei

 China Mobile Hebei, une entreprise régionale de l’opérateur chinois China Mobile, vient de sélectionner Ericsson comme partenaire unique dans le domaine des services managés. Le contrat prévoit la gestion et la maintenance de 22 000 stations de base 2G/3G (GSM/TD-SCDMA) par Ericsson pour une durée de 3 ans. La province de Hebei abrite à elle seule une population de 70 millions d’habitants et fait partie des 6 provinces les plus peuplées. Sa surface équivaut quasiment à celle du Royaume-Uni.

Ericsson est déjà entré dans la phase active de ce contrat qui représente à ce jour le plus gros contrat de services managés remporté en Chine par l’équipementier suédois. Dans la province du Hebe, China Mobile est actuellement le plus gros opérateur avec 35 millions d’abonnés (soit 50% de la population locale). L’accord prévoit l’amélioration de la qualité du réseau et de l’efficacité opérationnelle pour lesquelles Ericsson assure au quotidien les opérations de maintenance des antennes relais sur le terrain.

La coopération entre China Mobile Hebei et Ericsson a également reçu l’appui du gouvernement de la province du Hebei. Ce dernier a exprimé son souhait de voir Ericsson établir de nouveaux standards de référence à travers cette nouvelle coopération en matière de services télécoms en Chine. Lire la suite…

Chine : Star s’associe à Ericsson pour permettre le lancement de services de vidéo à la demande

Par Olivier Cimelière, le mardi 13 juillet 2010, classé dans Multimédia,Réseaux fixes,Télévision
Les téléspectateurs de la province chinoise de Hebei pourront désormais regarder le contenu qu’ils veulent quand ils le veulent

Les téléspectateurs de la province chinoise de Hebei pourront désormais regarder le contenu qu’ils veulent quand ils le veulent

Ericsson vient de fournir à Star Software Technology Co. Ltd., fournisseur chinois de solutions de TV numérique, un système permettant aux opérateurs de la province de Hebei, située dans le nord de la Chine, de proposer des services de vidéo à la demande (VOD) via le câble.

La solution back-office centrale offrira aux cablo-opérateurs de la région la possibilité de proposer à leurs abonnés un service amélioré grâce au lancement de catalogues de vidéos à la demande. Pour les téléspectateurs, ce service se traduira par un choix de programmes plus varié et par une plus grande souplesse puisqu’ils auront la possibilité de regarder le contenu qu’ils désirent au moment où ils le souhaitent.

Star a choisi la solution back-office OpenStream Digital Services Platform d’Ericsson pour permettre de lancer des services de vidéo à la demande via le câble dans l’ensemble de la province de Hebei. Lire la suite…

Téléphonie mobile : le cap des 5 milliards d’abonnements a été atteint

Par Benoît Chamontin, le lundi 12 juillet 2010, classé dans Multimédia,Réseaux mobiles
Les abonnements mobiles croissent au rythme de 2 millions par jour

Les abonnements mobiles croissent au rythme de 2 millions par jour

 A l’heure où Internet devient mobile, une étape de plus a été franchie avec l’ouverture de la 5 milliardième ligne mobile. Cette progression spectaculaire est due en grande partie au succès des technologies mobiles dans les marchés émergents, notamment l’Inde et la Chine. S’appuyant sur les chiffres de l’industrie, Ericsson a annoncé que la barre symbolique des 5 milliards d’abonnements mobiles dans le monde a été franchie le jeudi 8 juillet 2010.

L’équipementier suédois rappelle qu’en l’an 2000, on ne comptait pas plus de 720 millions de lignes mobiles ouvertes, soit moins que le nombre d’abonnés mobiles pour le seul marché chinois actuellement. Aujourd’hui, les abonnements au haut débit mobile croissent à un rythme similaire et devraient atteindre le nombre de 3,4 milliards d’ici 2015 (depuis un chiffre de 360 millions en 2009). Les abonnements mobiles croissent au rythme de 2 millions par jour.

Selon les études, bientôt 80 % des personnes surfant sur Internet le feront depuis un téléphone mobile. On compte actuellement plus de 500 millions d’abonnements 3G dans le monde. Lire la suite…

Ericsson Business Innovation Forum : « Le futur de l’Internet mobile est en Chine »

Par Olivier Cimelière, le jeudi 20 mai 2010, classé dans Haut Débit,Opinion,Réseaux mobiles
Dans la Chine urbaine, 30% des revenus des opérateurs proviennent de services autres que la voix

Dans la Chine urbaine, 30% des revenus des opérateurs proviennent de services autres que la voix

 Le récent Business Innovation Forum d’Ericsson l’a souligné. Avec 800 millions d’abonnés mobiles et 380 millions d’internautes, la Chine est de loin le plus gros marché des télécoms au monde. Toutefois, contrairement à certaines idées reçues, ce marché gigantesque va bien au-delà de la voix. Celle-ci est certes le service prédominant dans les zones rurales où 30% de la population a désormais accès à la téléphonie mobile. Mais dans ces régions, d’autres services émergent également très rapidement comme les 107 millions de connexions à Internet enregistrées en 2009.

Avec des millions de nouvelles connexions chaque mois, le haut débit mobile décolle réellement en Chine. Lors du dernier Ericsson Business Innovation Forum à Shanghai, tous les experts ont convergé autour de ce même constat. Dans la vidéo ci-dessous (en anglais), retrouvez les commentaires de trois d’entre eux, à savoir Charles Moon, analyste Asie-Pacifique du cabinet Informa, Dr Fan Gang, directeur du China’s National Institute of Economic Research et président du China Reform Foundation et enfin Douglas L Gilstrap, directeur de la Stratégie d’Ericsson :

Dans la Chine urbaine, particulièrement chez les jeunes abonnés, le haut débit mobile est même déjà devenu un style de vie. Près de 30% des revenus des opérateurs proviennent de services autres que la voix. Dans un pays où la richesse est croissante – la Chine est le 2ème pays au monde consommateur de produits de luxe -, le décollage de l’Internet mobile n’est en soi pas vraiment une surprise. 87% des jeunes citadins chinois utilisent quotidiennement Internet dont 69% pour jouer en ligne, bien plus que leurs homologues dans d’autres pays.

Ericsson Business Innovation Forum : zoom sur le centre R&D de Shanghai

Le centre de R&D de Shanghai compte plus de 900 ingénieurs  (photo Richard Walander)

Le centre de R&D de Shanghai compte plus de 900 ingénieurs (photo Richard Walander)

 Inauguré en 1997, le centre de R&D d’Ericsson à Shanghai est au coeur des évolutions technologiques que connaît la téléphonie mobile en Chine. Lors du Business Innovation Forum d’Ericsson, les médias ont pu pénétrer dans les coulisses de ce centre dirigé par Örjan Eriksson. Points clés de la visite.

En 2012, le taux de pénétration de la téléphonie mobile en Chine devrait atteindre 76% contre environ 56% aujourd’hui. Une pénétration qui se répartira à 80% avec des abonnés 2G et 20% avec des abonnés 3G mais surtout une croissance soutenue d’autant que les opérateurs chinois sont loin d’avoir fait le plein, notamment dans le domaine de la 3G pour lequel l’Internet mobile sera le moteur de développement numéro un. Aujourd’hui, plus de 13 millions de consommateurs bénéficient déjà des performances de la 3G entre China Mobile (5,1 millions d’abonnés avec le standard TD-SCDMA), China Unicom (2,7 millions d’abonnés avec le standard WCDMA) et China Telecom (5,4 millions d’abonnés avec le standard CDMA EvDO).

Ces chiffres soulignent en tout cas le formidable potentiel que recèle la 3G en Chine comme l’a rappelé Örjan Eriksson, directeur du centre de R&D d’Ericsson à Shanghai, devant des journalistes étrangers : « Au même titre que l’Europe et l’Amérique du Nord, la Chine est clairement devenue un immense laboratoire d’innovation pour la téléphonie mobile. Chaque année, 600 000 ingénieurs diplômés sortent des écoles du pays. Pour Ericsson, il est essentiel d’être présent sur les campus et attirer les meilleurs d’entre eux ». Lire la suite…

Ericsson Business Innovation Forum : « Fermement décidés à jouer un rôle actif dans la croissance des télécoms chinois »

Johan Wibergh, Directeur général Réseaux du groupe Ericsson, a réaffirmé l'intention de l'équipementier suédois de jouer un rôle actif dans la croissance chinoise

Johan Wibergh, Directeur général Réseaux du groupe Ericsson, a réaffirmé l'intention de l'équipementier suédois de jouer un rôle actif dans la croissance chinoise

 Il a été énormément question de croissance des réseaux mobiles haut débit lors des débats organisés les 17 et 18 mai pendant le Business Innovation Forum d’Ericsson. Tous les intervenants s’accordent à prédire un avenir radieux au marché des télécoms chinois. Extraits de quelques temps forts glânés pendant ces deux jours.

Au cours d’une interview donnée à l’agence de presse Reuters, Johan Wibergh, Directeur général Réseaux du groupe Ericsson, a réaffirmé l’intention de l’équipementier suédois de jouer un rôle actif dans la croissance soutenue que connaît actuellement le marché de la téléphonie mobile en Chine. Il a notamment évoqué le prochain appel d’offres que l’opérateur chinois n°1, China Mobile, s’apprête à lancer pour déployer des réseaux 3G sous la norme TD-SCDMA : « Nous détenons déjà entre 5 et 10% de la 3G au sein du compte China Mobile et nous espérons nous maintenir, voire croître si des opportunités apparaissent ».

Johan Wibergh a également évoqué la forte implication d’Ericsson dans l’élaboration de la norme TD-LTE, le standard technologique qui est amené à succéder progressivement au standard TD-SCDMA. Ce standard proche des standards globaux est d’ailleurs actuellement testé par China Mobile à Shanghai.

Le boom n’est pas fini !

Une chose est sûre à la lumière des discussions de ces deux jours : la Chine est loin d’avoir épuisé son réservoir de croissance. Cette dernière est particulièrement tirée par l’explosion des smartphones qui deviennent de plus en plus accessibles en termes de prix pour les consommateurs. Bill Huang, directeur général du China Mobile Research Institute, a d’ailleurs fait remarquer qu’en 2006, un smartphone coûtait en moyenne 300 €. Aujourd’hui, le prix moyen observé se situe autour de 80 € mais il estime que les prix devraient encore baisser pour atteindre 50 à 60 €. Lire la suite…

Ericsson Business Innovation Forum 2010 à Shanghai : c’est parti !

Par Benoît Chamontin, le lundi 17 mai 2010, classé dans Opinion,Réseaux fixes,Réseaux mobiles,Stratégie

Ericsson Business Innovation Forum 2010 - ShanghaiLa nouvelle édition du Ericsson Business Innovation Forum Ericsson s’est ouverte le 17 mai à Shanghai au cœur du pavillon suédois de l’Exposition Internationale qui se déroule actuellement. Cet événement rassemble plus de 120 journalistes et observateurs de l’industrie des télécoms issus de 30 pays du monde entier. C’est l’opportunité de faire le point sur les dernières tendances technologiques, notamment en Chine où la croissance du secteur télécoms ne se dément pas.

Douglas Gilstrap, directeur de la Stratégie du groupe Ericsson, a ouvert les débats en soulignant dans son discours d’ouverture que la compréhension actuelle de l’industrie des télécoms passe notamment par la compréhension de ce qui est en train de se passer en Chine en matière de téléphonie. La Chine représente aujourd’hui 770 millions d’abonnés à la téléphonie mobile et 380 millions d’internautes (dont deux tiers se connectent en mobilité). Chaque mois, 9 millions de nouveaux abonnés viennent grossir les rangs des adeptes de la téléphonie mobile. A cet égard, la Chine (avec les autres pays de la zone Asie-Pacifique) jouera un rôle clé dans l’atteinte des 50 milliards d’objets connectés en 2020.

Douglas Gilstrap a rappelé qu’Ericsson est implanté en Chine depuis 1892, date à laquelle où l’entreprise a établi sa première implantation dans le pays et a signé son premier contrat commercial. En 1992, Ericsson construisait sa toute première usine à Nianjin pour les technologies GSM, TD-SCDMA et WCDMA. Actuellement, l’établissement figure parmi les trois plus importantes unités de production d’Ericsson dans le monde.

Cette première session a également vu l’intervention remarquée du Dr Fan Gang, directeur du National Institute of Economic Research. Pour lui, le développement des télécoms en Chine constitue l’une des illustrations concrètes des formidables bouleversements macro-économiques que le pays connaît depuis plus de 20 ans. Sur un période relativement courte, il a notamment souligné que la Chine « est passée de l’apprentissage et du rattrapage à la capacité d’innover par elle-même. Au départ, il fallait satisfaire des besoins basiques et fournir des biens de grande consommation. Aujourd’hui, la Chine est dans l’arène de la compétition dans les secteurs de la haute technologie ».

Malgré la crise financière qui a fortement impacté de nombreuses économies dans le monde, le Dr Fan Gang estime que la Chine n’a pas été freinée dans son élan : « Pendant la crise, nous avons enregistré 22% de croissance dans le tourisme et 46% de croissance dans les ventes automobiles ». Pour les années à venir, le Dr Fan Gang estime que la croissance économique se poursuivra à un rythme de l’ordre de 7 à 8% par an pour les 20 prochaines années.

Ces perspectives ne doivent toutefois pas selon lui, occulter certains défis que la Chine doit relever si elle veut rester dynamique. Le Dr Fan Gang a notamment cité plusieurs domaines où des progrès doivent être accomplis comme l’éducation (l’illettrisme est encore important dans les campagnes), les inégalités salariales (notamment entre les villes et les campagnes), l’exode rural constant et l’urbanisation galopante ainsi que les problèmes environnementaux liés. Il a par ailleurs mentionné que la Chine ne réinvestit pas assez. Ses économies représentent aujourd’hui près de 52% du PNB du pays. Il a enfin mentionné que la Chine doit tirer des leçons des crises précédentes qui avaient affecté d’autres pays asiatiques dans les années 90 (comme le Japon et la Corée du Sud) pour éviter la formation de nouvelles bulles financières préjudiciables à la croissance actuelle.

Pour en savoir plus sur Ericsson Business Innovation Forum 2010, visitez le site suivante : www.ericsson.com/ericsson/press/events/2010/business_innovation_forum/index.shtml