La technologie LTE pour une meilleure couverture TV en direct

Par Corinne Muller, le vendredi 9 septembre 2011, classé dans 4G LTE,Réseaux mobiles,Télévision
LTE - TV en direct - Ericsson

Le très haut débit mobile offre désormais aux diffuseurs une souplesse accrue pour les options de positionnement de la caméra en s'affranchissant du support physique encombrant.

Connue pour ses capacités mobiles à haut débit, la technologie LTE contribue également à une meilleure qualité de couverture des reportages TV en direct, en améliorant sensiblement la qualité de l’expérience télévisuelle et les conditions d’exploitation pour les diffuseurs.

La plupart des téléspectateurs connaissent la frustration qu’engendrent les interférences de l’image, ou autres phénomènes de pixellisation, lors de diffusions réalisées en direct, notamment si la caméra utilisée pour filmer l’événement n’est pas positionnée dans un lieu fixe. Ce phénomène est simplement dû aux liaisons entre la caméra et le satellite du diffuseur ainsi qu’aux performances du satellite lui-même.

Grâce au développement de la technologie LTE, associé à une couverture suffisante, les diffuseurs peuvent faire l’impasse sur les communications par satellite, en utilisant à leur place les technologies sans fil à haut débit pour assurer une image TV de qualité HD pour leurs reportages en direct. Les images obtenues sont alors exemptes de toute interférence et indépendantes des déplacements du caméraman. Le très haut débit mobile offre donc désormais aux diffuseurs une souplesse accrue pour les options de positionnement de la caméra lors d’événements couverts en direct, en s’affranchissant du support physique encombrant que constituent les camions de réception des liaisons satellitaires, et autres véhicules de transport des équipements associés. Lire la suite…

Démonstration de la première solution TD-LTE complète en Chine

Par Olivier Cimelière, le vendredi 30 juillet 2010, classé dans 4G LTE,Haut Débit,Innovation / R&D,Opérateurs,Réseaux mobiles
La plateforme LTE de ST-Ericsson

La plateforme LTE de ST-Ericsson

 La démonstration de la solution TD-LTE d’Ericsson a été faite pour la première fois par l’opérateur China Mobile à l’occasion de l’exposition universelle de Shanghai. Utilisant des terminaux développés par ST-Ericsson, l’opérateur chinois a fait la démonstration de plusieurs applications à très haut débit mobile, telles que vidéo à la demande (VOD) et streaming vidéo live.

La démonstration faite a été réalisée au moyen d’une clé USB dotée d’une puce TD-LTE fabriquée par ST-Ericsson. Ericsson a mené avec succès des essais d’interopérabilité TD-LTE avec ST-Ericsson et des essais sont prochainement prévus avec deux autres fournisseurs de puces/terminaux. Précédemment, la solution TD-LTE d’Ericsson avait fait la preuve d’un débit en pointe unique de 110 Mbits/s en liaison descendante.

LTE, technologie de haut débit mobile de nouvelle génération, se décline en deux versions : l’une pour le spectre appairé FDD (duplexage en fréquence) et l’autre pour le spectre non appairé TDD (duplexage temporel), soit la solution TD-LTE d’Ericsson. Le déploiement de la TD-LTE à l’échelle mondiale est attendu dans les années à venir. Lire la suite…

Services managés : China Mobile choisit l’expertise Ericsson

Par Olivier Cimelière, le lundi 19 juillet 2010, classé dans Opérateurs,Réseaux mobiles,Services
China Mobile compte 35 millions d'abonnés dans la province de Hebei

China Mobile compte 35 millions d'abonnés dans la province de Hebei

 China Mobile Hebei, une entreprise régionale de l’opérateur chinois China Mobile, vient de sélectionner Ericsson comme partenaire unique dans le domaine des services managés. Le contrat prévoit la gestion et la maintenance de 22 000 stations de base 2G/3G (GSM/TD-SCDMA) par Ericsson pour une durée de 3 ans. La province de Hebei abrite à elle seule une population de 70 millions d’habitants et fait partie des 6 provinces les plus peuplées. Sa surface équivaut quasiment à celle du Royaume-Uni.

Ericsson est déjà entré dans la phase active de ce contrat qui représente à ce jour le plus gros contrat de services managés remporté en Chine par l’équipementier suédois. Dans la province du Hebe, China Mobile est actuellement le plus gros opérateur avec 35 millions d’abonnés (soit 50% de la population locale). L’accord prévoit l’amélioration de la qualité du réseau et de l’efficacité opérationnelle pour lesquelles Ericsson assure au quotidien les opérations de maintenance des antennes relais sur le terrain.

La coopération entre China Mobile Hebei et Ericsson a également reçu l’appui du gouvernement de la province du Hebei. Ce dernier a exprimé son souhait de voir Ericsson établir de nouveaux standards de référence à travers cette nouvelle coopération en matière de services télécoms en Chine. Lire la suite…

Ericsson Business Innovation Forum : zoom sur le centre R&D de Shanghai

Le centre de R&D de Shanghai compte plus de 900 ingénieurs  (photo Richard Walander)

Le centre de R&D de Shanghai compte plus de 900 ingénieurs (photo Richard Walander)

 Inauguré en 1997, le centre de R&D d’Ericsson à Shanghai est au coeur des évolutions technologiques que connaît la téléphonie mobile en Chine. Lors du Business Innovation Forum d’Ericsson, les médias ont pu pénétrer dans les coulisses de ce centre dirigé par Örjan Eriksson. Points clés de la visite.

En 2012, le taux de pénétration de la téléphonie mobile en Chine devrait atteindre 76% contre environ 56% aujourd’hui. Une pénétration qui se répartira à 80% avec des abonnés 2G et 20% avec des abonnés 3G mais surtout une croissance soutenue d’autant que les opérateurs chinois sont loin d’avoir fait le plein, notamment dans le domaine de la 3G pour lequel l’Internet mobile sera le moteur de développement numéro un. Aujourd’hui, plus de 13 millions de consommateurs bénéficient déjà des performances de la 3G entre China Mobile (5,1 millions d’abonnés avec le standard TD-SCDMA), China Unicom (2,7 millions d’abonnés avec le standard WCDMA) et China Telecom (5,4 millions d’abonnés avec le standard CDMA EvDO).

Ces chiffres soulignent en tout cas le formidable potentiel que recèle la 3G en Chine comme l’a rappelé Örjan Eriksson, directeur du centre de R&D d’Ericsson à Shanghai, devant des journalistes étrangers : « Au même titre que l’Europe et l’Amérique du Nord, la Chine est clairement devenue un immense laboratoire d’innovation pour la téléphonie mobile. Chaque année, 600 000 ingénieurs diplômés sortent des écoles du pays. Pour Ericsson, il est essentiel d’être présent sur les campus et attirer les meilleurs d’entre eux ». Lire la suite…

Ericsson Business Innovation Forum : « Fermement décidés à jouer un rôle actif dans la croissance des télécoms chinois »

Johan Wibergh, Directeur général Réseaux du groupe Ericsson, a réaffirmé l'intention de l'équipementier suédois de jouer un rôle actif dans la croissance chinoise

Johan Wibergh, Directeur général Réseaux du groupe Ericsson, a réaffirmé l'intention de l'équipementier suédois de jouer un rôle actif dans la croissance chinoise

 Il a été énormément question de croissance des réseaux mobiles haut débit lors des débats organisés les 17 et 18 mai pendant le Business Innovation Forum d’Ericsson. Tous les intervenants s’accordent à prédire un avenir radieux au marché des télécoms chinois. Extraits de quelques temps forts glânés pendant ces deux jours.

Au cours d’une interview donnée à l’agence de presse Reuters, Johan Wibergh, Directeur général Réseaux du groupe Ericsson, a réaffirmé l’intention de l’équipementier suédois de jouer un rôle actif dans la croissance soutenue que connaît actuellement le marché de la téléphonie mobile en Chine. Il a notamment évoqué le prochain appel d’offres que l’opérateur chinois n°1, China Mobile, s’apprête à lancer pour déployer des réseaux 3G sous la norme TD-SCDMA : « Nous détenons déjà entre 5 et 10% de la 3G au sein du compte China Mobile et nous espérons nous maintenir, voire croître si des opportunités apparaissent ».

Johan Wibergh a également évoqué la forte implication d’Ericsson dans l’élaboration de la norme TD-LTE, le standard technologique qui est amené à succéder progressivement au standard TD-SCDMA. Ce standard proche des standards globaux est d’ailleurs actuellement testé par China Mobile à Shanghai.

Le boom n’est pas fini !

Une chose est sûre à la lumière des discussions de ces deux jours : la Chine est loin d’avoir épuisé son réservoir de croissance. Cette dernière est particulièrement tirée par l’explosion des smartphones qui deviennent de plus en plus accessibles en termes de prix pour les consommateurs. Bill Huang, directeur général du China Mobile Research Institute, a d’ailleurs fait remarquer qu’en 2006, un smartphone coûtait en moyenne 300 €. Aujourd’hui, le prix moyen observé se situe autour de 80 € mais il estime que les prix devraient encore baisser pour atteindre 50 à 60 €. Lire la suite…

Coopération stratégique Ericsson-Datang pour la technologie mobile en Chine

Datang est à la pointe de la technologie mobile 3G TD-SCDMA

Datang est à la pointe de la technologie mobile 3G TD-SCDMA

 Ericsson a signé aujourd’hui une lettre d’intention pour l’établissement d’une coopération stratégique avec Datang Telecom Technology & Industry Holdings Co. Ltd. (Datang) en vue de développer conjointement des solutions avancées sous technologie TDD et fournir ainsi des applications enrichies de communications mobiles en Chine et ailleurs dans le monde.

Dans le cadre de cette lettre d’intention, Ericsson va commencer à progressivement intégrer les équipements d’accès radio TD-SCDMA développés par Datang dans son propre portefeuille de solutions de communications mobiles 3G. Aujourd’hui, plus de 6 millions d’abonnés mobiles en Chine profitent déjà de services sous la technologie TD-SCDMA. En parallèle, il est également prévu de tester pré-commercialement TD-LTE, la prochaine génération de cette technologie et répondre ainsi à l’appétit sans cesse croissant du marché chinois de la téléphonie mobile en matière d’applications enrichies et haut débit.

Cette signature s’inscrit dans un historique déjà consistant entre les deux partenaires. Ericsson et Datang ont en effet établi en janvier 2008 un centre de recherche commun autour de la technologie TDD. Elle vient par conséquent renforcer de manière substantielle la coopération stratégique entre les deux acteurs. Une coopération qui pourra par ailleurs s’appuyer d’une part sur le leadership technologique d’Ericsson dans les communications mobiles, son expérience unique de déploiement commercial de LTE et sa plateforme commune FDD/TDD et d’autre part, sur l’expertise de Datang dans la technologie TDD.

Cette avancée constitue en outre l’opportunité de réaliser des économies d’échelle en matière d’industrialisation des solutions TDD, d’améliorer l’interopérabilité des réseaux 2G, 3G et 4G des opérateurs et de fournir un support efficace pour le lancement commercial du standard TD-LTE en Chine dans un proche futur. Lire la suite…

Chine : Ericsson signe des contrats d’un montant global de 1,8 milliard de dollars

Avec un taux de pénétration de 56,3%, le marché mobile est encore loin de connaître ses premiers ralentissements

Avec un taux de pénétration de 56,3%, le marché mobile est encore loin de connaître ses premiers ralentissements

Les opérateurs China Mobile et China Unicom ont signé aujourd’hui des contrats cadre avec Ericsson pour un montant total de 1,8 milliard de dollars. Ces contrats prévoient notamment l’achat d’infrastructures et la fourniture de services télécoms pour étendre des réseaux 2G/3G qui connaissent une forte expansion dans un marché au potentiel de 1,3 milliard d’abonnés.

En vivant dans l’économie à la plus forte croissance mondiale de ces 30 dernières années, les consommateurs chinois deviennent des adeptes enthousiastes des nouvelles technologies de communication et nombre d’entre eux ne cessent de venir grossir les rangs des abonnés mobiles. En 2009, 106 millions de nouveaux abonnés ont été ainsi enregistrés, portant ainsi le nombre total à 747 millions. Avec un taux de pénétration de 56,3%, le marché est encore loin de connaître ses premiers ralentissements. Du côté du haut débit fixe, on observe également une solide croissance de l’ordre de 20% pour un nombre total d’abonnées de 103 millions à fin 2009.

Actuellement, 99% de la population dispose d’une couverture mobile grâce notamment aux récents déploiements de réseaux des opérateurs dans les zones rurales. Toutefois, ces mêmes réseaux sont également sous pression avec l’arrivée de ces nouveaux clients et l’usage accru de services autres que la voix. En raison de cette forte demande, les opérateurs chinois investissement pour maintenir des hauts niveaux de qualité et de performance, en particulier dans les grandes villes. Lire la suite…

Technology for Good (2) : Connectés au coeur du chaos !

La continuité du réseau mobile a été un élément essentiel pour coordonner les secours et rassurer les gens

La continuité du réseau mobile a été un élément essentiel pour coordonner les secours et rassurer les gens

Lorsqu’un séisme a frappé le 12 mai 2008 l’immeuble où se trouvent ses bureaux à Chendgu dans la province chinoise du Sichuan, Maggie Chen a immédiatement évacué les lieux, n’emportant avec elle que son téléphone portable. Sans le savoir, elle accomplit un geste essentiel.

A ce moment précis, les communications deviennent en effet vitales pour tout le monde. Comme des millions d’autres personnes survivantes plongées au cœur de l’un des séismes les plus violents de Chine (on dénombrera 70000 morts et plus de 5 millions de sans-abris), Maggie Chen a alors utilisé constamment son téléphone mobile. Elle se souvient : « La première chose que l'on fait, si l’on parvient à s’en sortir, c’est de contacter sa famille. J’ai d’abord appelé mon mari puis le reste de ma famille. J’aurais été complètement désemparée et paniquée si je n’avais pas pu les contacter».

Ce jour-là, un autre acteur de la catastrophe s'active également. Il s'appelle Bo Deng et il est Service Delivery Manager chez Ericsson. Il allait devenir une sorte de héros malgré lui en maintenant le réseau téléphonique en état de marche, au milieu des décombres. Bo Deng a tout de suite compris qu’il allait devoir réagir rapidement. Dans l’impossibilité de rejoindre sa propre famille, il a vite décidé de se frayer un chemin au cœur de la ville en direction du Sichuan Mobile Operation & Maintenance Center – le nœud des communications qui dessert dix millions d’abonnés de l'opérateur China Mobil

e. Un noeud d'autant plus crucial qu'il est seulement situé à 40 kilomètres au nord-ouest de l’épicentre du séisme. Lire la suite…

Solaire + éolien = combinaison gagnante en Mongolie intérieure

Ericsson a installé plus de 6 400 stations de base solaire-éolien sur 250 sites

Ericsson a installé plus de 6 400 stations de base solaire-éolien sur 250 sites

 La Mongolie intérieure qui s’étend sur une superficie de 1 180 000 km², est l’une des régions les plus reculées au monde. En mettant en place une solution technologique qui combine énergie solaire et éolienne, China Mobile et Ericsson ont permis de doter cette région d’une couverture réseau fiable et stable.

Alors que les grandes zones urbaines de Mongolie intérieure disposent d’un bon réseau de communication mobile depuis déjà un certain temps, les populations des zones rurales ont dû attendre l’implantation d’une tour de télécommunications en 2006 par China Mobile pour pouvoir communiquer pour la 1ère fois avec le monde extérieur. En cherchant à étendre encore davantage la couverture de son réseau, l’opérateur de téléphonie mobile China Mobile s’est alors heurté à un obstacle rédhibitoire : le coût très élevé de ce projet pour pouvoir desservir les zones dépourvues d’électricité avec un réseau de téléphonie mobile.

China Mobile s’est donc tourné vers les stations de base Ericsson, dans le cadre d’une solution combinant énergie solaire et éolienne. Aujourd'hui, l’opérateur chinois compte plus de 6 400 stations de base de ce type réparties sur 250 sites, offrant ainsi aux populations rurales un accès mobile à des services voix et données fiables. La connectivité a notamment bénéficié de manière significative aux bergers nomades qui vivent dans les plaines de Mongolie intérieure en simplifiant leur vie quotidienne. Daphne Zhu, responsable Communications chez Ericsson, commente : « En pouvant communiquer avec leurs voisins, les bergers

peuvent désormais surveiller leurs troupeaux plus facilement».

Pour découvrir comment Ericsson et China Mobile ont réalisé ce déploiement, regardez la vidéo (en anglais) :

  Lire la suite…