Secteur des communications OSS/BSS : Ericsson va acquérir Telcordia

Le portefeuille de logiciels évolutifs de Telcordia, qui multiplient l’efficacité de ces réseaux, étend le leadership et l’empreinte d’Ericsson dans l’OSS mobile.

Le portefeuille de logiciels évolutifs de Telcordia, qui multiplient l’efficacité de ces réseaux, étend le leadership et l’empreinte d’Ericsson dans l’OSS mobile.

Ericsson, leader mondial des technologies et des services de télécommunications, annonce la finalisation d’un accord avec Providence Equity Partners LLC et Warburg Pincus, portant sur l’acquisition de 100 % des actions de Telcordia, leader mondial dans le développement de services et de logiciels pour la téléphonie mobile, le haut débit et les communications d’entreprise. Cette transaction devrait s’élever à 1,15 milliard de dollars US. La clôture est prévue au 4e trimestre 2011, avec plein effet au 1er trimestre 2012.

Hans Vestberg, Président et CEO d’Ericsson, explique : « L’importance de l’OSS/BSS va continuer de croître avec la multiplication des objets connectés, la mobilité des services et l’introduction de nouveaux modèles économiques pour le haut débit mobile. Dans ce contexte, Telcordia apporte des compétences humaines et un savoir-faire, notamment sur le marché nord-américain, avec un portefeuille de produits multi vendeurs. »

« Nous bénéficions d’une présence et d’une dimension internationales, avec des capacités de services globales et une connaissance hors pair des réseaux et de leur performance. Nous disposons en outre d’une position déjà bien établie dans le domaine OSS/BSS. C’est donc un rapprochement qui fait sens », ajoute Hans Vestberg.

Les opérateurs sont aujourd’hui confrontés à de nombreux défis, liés à la croissance du trafic haut débit mobile et fixe, à l’apparition de nouveaux types d’objets connectés, de services et d’applications, et aux attentes importantes en matière d’expérience utilisateur. Ils doivent en parallèle accroître leur efficacité. Lire la suite…

Ericsson publie ses résultats pour le 1er trimestre 2011

Par Benoît Chamontin, le mercredi 27 avril 2011, classé dans Stratégie
Ericsson first quarter report 2011 - Hans Vestberg

La croissance des ventes a été tirée par le segment des Réseaux, dont les revenus ont cru de 35% comparé à la même période l'année dernière.

Ericsson a publié ce matin ses résultats du 1er trimestre 2011. « Au premier trimestre 2011, les ventes du Groupe ont augmenté de 17% comparé à la même période en 2010, sous l’effet d’une demande forte et continue pour le haut débit mobile et plus spécifiquement pour les stations de base multistandard RBS 6000″ a déclaré Hans Vesberg, Président et CEO d’Ericsson.

« Si l’on intègre l’effet des taux de changes monétaires, les ventes à unités comparables ont cru de 25%. Le résultat net s’est amélioré, passant de 1,3 milliard à 4,1 milliards de SEK, essentiellement grâce à une profitabilité accrue sur le segment des Réseaux. Le cash-flow à – 2,9 milliards de SEK (2,3), a été impacté ce trimestre par un nombre plus important d’en-cours au niveau des Régions et par la montée en charge continue de la production.

La croissance des ventes a été tirée par le segment des Réseaux, dont les revenus ont cru de 35% comparé à la même période l’année dernière, avec une marge Ebita de 20%. Grâce à la forte demande pour le haut débit mobile, 5 des 10 Régions ont enregistré une croissance au 1er trimestre 2011 comparé au 1er trimestre 2010.

Les pays qui ont connu une forte croissance sont les Etats-Unis, l’Inde, le Japon, la Corée et la Russie. La Chine a continué d’enregistrer une demande soutenue en 2G.

Les ventes sur le segment des Services ont baissé de 4% comparé au 1er trimestre 2010, en raison des effets des taux de change monétaires. En monnaies locales, les Services Professionnels ont cru de 3%. La marge Ebita a baissé à 7% au 1er trimestre 2011, essentiellement en raison de la baisse de profitabilité dans le Déploiement Réseaux.

Les Managed Services sont restées stables comparé au 1er trimestre 2010, mais ont enregistré une croissance en monnaies locales, grâce à un certain nombre de nouveaux contrats de moindre envergure.

Sur le segment du Multimedia, les ventes sont restées stables comparé à la même période l’année dernière tandis que la marge Ebita est tombée à – 7%, essentiellement en raison du mix produit.

Nos co-entreprises ont enregistré des performances mitigées. Sony Ericsson a dégagé un profit avant taxes de 0,1 milliard de SEK tandis que ST Ericsson a réalisé des pertes de 0,6 milliard de SEK.

Les ventes au 1er trimestre 2011 n’ont pas été impactées par le tremblement de terre et le tsunami dévastateurs au Japon. Notre chaine globale d’approvisionnement en composants dépend partiellement du Japon et nous prévoyons des retards dans la livraison de certains produits.

Nous avons pris un certain nombre de mesures pour réduire les effets et limiter l’impact sur nos clients. Ces actions comprennent la recherche et l’intégration d’autres composants dans nos produits ainsi que l’augmentation des volumes de nouveaux fournisseurs.

Les effets vont également dépendre du redressement du Japon au global, mais selon nos meilleures estimations, nous devrions être en mesure de livrer la majorité de ces volumes avant la fin du 3ème trimestre 2011.

En 2010, nous avions continué de gagner des parts de marché en 3G et maintenu nos parts de marché en 4G/LTE à plus de 50%.

Le GSM continuera d’exister encore de nombreuses années, mais la plupart des investissements vont passer à la 3G/WCDMA et la 4G/LTE.

« Dans le domaine des Services, nous avons augmenté nos parts de marché et continueront d’être le leader de l’industrie » a conclu Hans Vesberg.

Vous pouvez retrouve le rapport complet (en anglais) concernant le premier trimestre d’Ericsson sur notre espace slideshare : http://www.slideshare.net/EricssonFrance/prsentation-des-rsultats-financiers-ericsson-q1-2011

CTIA 2011 : Ericsson fait la démonstration des capacités de la technologie CDMA EVDO Advanced

Par Benoît Chamontin, le jeudi 31 mars 2011, classé dans Haut Débit,Réseaux mobiles

Ericsson fait la démonstration des techniques DO Advanced Smart Networking qui peuvent procurer jusqu’à 30 à 45 % de gain de capacité sur les réseaux CDMA

Ericsson fait la démonstration des techniques DO Advanced Smart Networking qui peuvent procurer jusqu’à 30 à 45 % de gain de capacité sur les réseaux CDMA

Ericsson a franchi une étape importante dans le développement de la technologie EVDO Advanced en faisant la démonstration des capacités de DO Advanced Smart Networking au CTIA.

C’est une nouvelle preuve des capacités d’innovation d’Ericsson et de son engagement pour le CDMA.

Ericsson montre que DO Advanced offre à l’utilisateur une expérience enrichie dans un environnement EVDO chargé. Les techniques DO Advanced allouent les ressources de façon intelligente, afin d’utiliser plus efficacement les capacités de transfert des données et de résoudre les problèmes de répartition inégale du trafic de données sur le réseau mobile. Les techniques DO Advanced Smart Network peuvent procurer jusqu’à 30 à 45 % de gain de capacité sur les réseaux EVDO actuellement déployés.

Ces techniques exigent seulement une mise à niveau logicielle des réseaux EVDO existants. Il n’y a rien à changer au niveau des téléphones. Les opérateurs de téléphonie mobile peuvent ainsi augmenter de façon significative le nombre d’abonnés supportés aux services data et améliorer l’expérience utilisateur grâce à des téléchargements plus rapides et à de meilleures performances des applications.

« DO Advanced est la dernière amélioration technologique majeure de la norme CDMA pour faire face à l’augmentation de la demande de données sur les réseaux.

La mise en œuvre de DO Advanced est une nouvelle preuve de l’importance accordée par Ericsson à la création de solutions innovantes pour faire progresser l’industrie du CDMA. »

Paul Challoner, VP CDMA Product Management, Ericsson.

CTIA 2011 : De nouveaux modules haut débit mobile pour plus d’objets connectés

Par Benoît Chamontin, le mardi 29 mars 2011, classé dans Haut Débit,Réseaux mobiles
De nouveaux modules haut débit mobile pour plus d'objets connectés

Ericsson propose de nouveaux modules qui permettent à de petits terminaux, tels que les lecteurs MP3 ou les tablettes, de rester connectés en permanence.

La vision d’Ericsson de 50 milliards d’objets connectés d’ici 2020 se fait chaque jour un peu plus réalité. En effet, l’introduction de deux nouveaux modules haut débit mobile HSPA, développés par Ericsson, va permettre de doter d’une connexion haut débit toute une panoplie de nouveaux outils : terminaux de jeux portatifs, lecteurs multimédia, assistants de navigation personnels ou encore tablettes. Or, dans la société en réseau dans laquelle nous vivons aujourd’hui, pouvoir se connecter partout et à tout moment est devenu quelque chose de vital.

Plus plats et 40 % plus petits que leurs prédécesseurs, les modules C5621gw et H5321gw d’Ericsson se distinguent également par des vitesses trois fois plus rapides. Ils permettent non seulement d’offrir sur le marché une plus grande diversité de terminaux connectés, mais aussi d’enrichir l’expérience de l’utilisateur en lui donnant, par exemple, la possibilité de télécharger très rapidement un film en haute définition sur une tablette.

Mats Norin, vice-président de la branche Modules haut débit mobile d’Ericsson a déclaré : « La vision d’Ericsson est de connecter tout dispositif qui peut l’être. Ainsi, se connecter en haut débit mobile, partout et à tout moment, sera aussi simple que d’utiliser son téléphone mobile. » Lire la suite…

Ericsson réalise une première mondiale avec la voix haute définition sur réseau CDMA

Par Benoît Chamontin, le lundi 21 mars 2011, classé dans Opérateurs,Réseaux mobiles,Services

Ericsson est le leader de l'industrie dans l'introduction de nouvelles technologies offrant une qualité de voix supérieure pour améliorer l'expérience des abonnés et contribuer à enrichir l'offre des opérateurs.

Ericsson est le leader de l'industrie dans l'introduction de nouvelles technologies offrant une qualité de voix supérieure.

Ericsson vient de réussir le premier appel en qualité Haute Définition sur un réseau CDMA (Code Division Multiple Access). Il s’agit d’une première au niveau technique pour l’industrie CDMA rendue possible grâce à l’utilisation du codec Enhanced Variable Rate Codec Narrowband-Wideband (EVRC-NW).

Cette étape importante a été franchie par l’équipe de développement CDMA d’Ericsson en collaboration avec Qualcomm Incorporated en passant avec succès des appels vocaux en HD en laboratoire sur un réseau CDMA.

La voix HD CDMA délivre la voix sur une large gamme spectrale allant de 50Hz à 7000Hz, ce qui permet une amélioration de la qualité et de l’intelligibilité de la voix mais également une diminution de la fatigue d’écoute, même dans les environnements bruyants.

Ericsson est le leader de l’industrie dans l’introduction de nouvelles technologies offrant une qualité de voix supérieure pour améliorer l’expérience des abonnés et contribuer à enrichir l’offre des opérateurs. En effet, les recherches menées par Ericsson auprès des consommateurs montrent que la qualité de la voix est un élément différenciant clef entre les différents réseaux des opérateurs. Ainsi cela améliore la rétention des abonnés et augmente l’usage mobile.

«Nous avons fait la démonstration du premier appel haute définition voix CDMA dans le monde sur un réseau Ericsson en utilisant le nouveau codec EVRC-NW 3GPP2 et en assurant l’interopérabilité avec les fonctionnalités existantes tout en facilitant le déploiement de services large bande à venir.

C’est le point de départ d’une révolution de la qualité de la voix qui va considérablement améliorer les réseaux CDMA tels que nous les connaissons aujourd’hui. »

Surya Bommakanti, vice-président, Product Area Core, BU CDMA Mobile Systems, Ericsson

Ericsson améliore continuellement son portefeuille de produits CDMA en offrant des capacités de qualité supérieure au niveau de la voix pour le bénéfice des abonnés et des opérateurs CDMA.

À noter qu’Ericsson avait profité du Mobile World Congress 2010 pour faire la démonstration de la voix Haute Définition sur le réseau HSPA (cf. Mobile World Congress : de la voix Haute Définition avec Ericsson et Orange).

Chine : Ericsson acquiert GDNT, une entreprise de R&D et de services

Par Olivier Cimelière, le mercredi 1 décembre 2010, classé dans Innovation / R&D,Opérateurs,Réseaux mobiles,Services,Stratégie
Le centre de R&D de GDNT où travaillent près de 550 ingénieurs sur le GSM et CDMA

Le centre de R&D de GDNT où travaillent près de 550 ingénieurs sur le GSM et CDMA

 Ericsson vient de signer un accord pour l’acquisition de certains actifs de Guangdong Nortel Telecommunication Equipment Company Ltd (GDNT). La transaction devrait s’opérer pour un montant de 50 millions de dollars US après approbation des autorités réglementaires et autres conditions. Cet achat renforce les capacités d’Ericsson en Chine dans le domaine des technologies CDMA et GSM.

GDNT est une entreprise de pointe en matière de recherche, de développement et de fabrication devenu un partenaire important d’Ericsson depuis les acquisitions réalisées en 2009 sur les segments CDMA et GSM de Nortel. GDNT a été fondée en 1995 sous la forme d’une co-entreprise entre le Canadien Nortel et plusieurs opérateurs télécoms locaux chinois.

La transaction englobe des sites de R&D et de production ainsi qu’un centre de support client en Chine. Au total, 1100 employés travaillent pour GDNT dont près de 550 ingénieurs R&D qui seront intégrés au sein d’Ericsson dans les mois suivants.

« Nous sommes très heureux d’accueillir de nouvelles compétences clés au sein d’Ericsson. Nous avons déjà bâti une forte implantation dans le domaine du GSM et CDMA avec les équipes issues de l’acquisition Nortel. Avec ces atouts supplémentaires, nous sommes vraiment en mesure d’assurer un développement continu des affaires sur ces secteurs technologiques ».

Rima Qureshi, directrice générale de l’Unité Mondiale CDMA-GSM d’Ericsson

Par ailleurs, Mats H Olsson, Président d’Ericsson China & North Asia, a précisé que  » cette acquisition complémente parfaitement les infrastructures existantes d’Ericsson dans la région en matière de R&D, production et services. Cela sera un atout supplémentaire indéniable pour servir les clients opérateurs utilisant le GSM et le CDMA ».

Ericsson décroche un important contrat de services en Inde

L'opérateur indien Sistema Shyam est un joint venture entre la société russe Sistema et le groupe indien Shyam

L'opérateur indien Sistema Shyam est un joint venture entre la société russe Sistema et le groupe indien Shyam

 L’opérateur télécom russo-indien Sistema Shyam TeleServices (SSTL) vient de confier à Ericsson la gestion de son réseau multi-technologies, multi-fournisseurs en Inde au travers d’un contrat de services managés de plusieurs années.

Ce contrat revêt une grande importance pour Ericsson. C’est en effet la première fois que l’équipementier suédois remporte en Inde un contrat pour gérer un réseau (CDMA) entièrement mis en place par d’autres fournisseurs (Huawei et ZTE en l’occurence). Il s’agit également pour Ericsson du premier gros contrat de services managés pour un réseau ZTE.

Manish Goel, responsable du compte SSTL chez Ericsson, explique : « Ce contrat est une grande satisfaction dans le sens où nous partons quasiment de rien et où nous nous retrouvons comme fournisseur de premier rang auprès de la filiale russe de SSTL en Inde. Nous espérons que ce contrat va nous ouvrir d’autres perspectives de collaboration en Inde dans la sphère des services. » Lire la suite…

Ericsson a livré 2 millions de stations radio de base dans le monde

Par Olivier Cimelière, le jeudi 2 septembre 2010, classé dans 4G LTE,Haut Débit,HSPA,IP,Réseaux mobiles
La série RBS 6000 permet de réduire la consommation électrique de 20 à 65%

La série RBS 6000 permet de réduire la consommation électrique de 20 à 65%

 En 2007, Ericsson annonçait qu’il lui avait fallu vingt ans pour installer un million de stations radio de base à travers le monde. Cette fois, seulement trois années auront été nécessaires pour franchir la barre du million suivant. La deux millionième station de base livrée par Ericsson est une RBS 6000, fournie dans le cadre d’un projet d’extension de réseau haut débit mobile. Ce nouveau jalon atteste de l’ampleur de cette technologie et du leadership d’Ericsson sur le marché.

Ericsson a été à l’avant-garde de l’adoption de la technologie haut débit mobile et a fourni la majeure partie des réseaux HSPA opérant à des débits de 14,4 Mo/s ou plus. En outre, Ericsson est le seul fournisseur participant à tous les grands projets de réseaux 4G/LTE actuellement en cours. Au total, les équipements Ericsson pour réseaux mobiles permettent déjà de relier plus de 1,5 milliard de personnes dans le monde. Lire la suite…

Technology for Good (15) : le haut débit part en tournée américaine avec Los Lonely Boys

Le haut débile mobile pour gérer la tournée et garder le contact avec les fans et les proche

Le haut débile mobile pour gérer la tournée et garder le contact avec les fans et les proche

 Le groupe de rock américain Los Lonely Boys, dont l’un des titres a été récompensé par un Grammy Award en 2005, fait confiance à la technologie de haut débit mobile CDMA pour garantir le bon déroulement de ses tournées de concerts et rester en contact permanent avec les organisateurs, les fournisseurs, les fans et la famille. En route avec ce groupe à la pointe de la technologie mobile.

Il est 21h43 au Wheeler Opera House d’Aspen, dans le Colorado. Le groupe de rock Los Lonely Boys, formé par les trois frères Henry, Jojo et Ringo Garza, vient d’ouvrir le show avec une interprétation époustouflante de sa chanson « Senorita ». Bien que les musiciens ne soient que trois sur scène, une équipe de cinq personnes se charge, neuf heures par jour, 200 jours par an, de l’organisation logistique et de tous les détails de la production sous la baguette du manager de la tournée, Glenn Felton qui compte  20 ans d’expérience dans la production de concerts. Et pour assurer le bon déroulement de la tournée, Gleen Felton mise sur un tryptique particulier : un téléphone mobile, un ordinateur portable et une connexion haut débit mobile souscrite chez Verizon Wireless.

Toujours sur les routes, Glenn ne peut en effet pas systématiquement disposer d’une ligne haut débit fixe d’autant plus qu’en louer une coûte cher. C’est pourquoi le haut débit mobile constitue la solution idéale. Partout où il se trouve, il peut travailler dans le bus ou sur chaque lieu de concert, planifier les spectacles à venir, traiter avec les promoteurs, définir les besoins sur scène, organiser la restauration sans compter la multitude de petits problèmes pratiques à résoudre concernant les tenues de scène, les accessoires, les repas, etc. Pour partager le quotidien des Los Lonely Boys, regardez la vidéo :

Lire la suite…

Ericsson publie ses résultats du 1er trimestre 2010

Par Olivier Cimelière, le vendredi 23 avril 2010, classé dans Stratégie
Hans Vestberg, PDG d'Ericsson

Hans Vestberg, PDG d'Ericsson

Ericsson a publié ce matin ses résultats financiers pour le premier trimestre de 2010. Hans Vestberg a déclaré : « Les ventes de ce trimestre ont reculé de 9% en comparaison de la même période en 2009 dans le segment des Réseaux mais enregistrent une hausse dans celui des Services ».

Poursuivant ses commentaires, Hans Vestberg note également : « Les ventes à unités comparables et en intégrant les effets des taux de change monétaires, ont décliné de 16% sur la même période par rapport à 2009. Les ventes liées à la voix, notamment la 2G, continuent de baisser ce trimestre et sont partiellement compensées par une hausse des ventes en 3G. Les ventes ont été également impactées par les difficultés d’approvisionnement en composants industriels ».

A noter toutefois l’amélioration de la marge brute (grâce en particulier aux gains continus en efficacité) et celle également du cash-flow par rapport à la même période en 2009. Par ailleurs, le travail engagé pour retrouver la rentabilité dans les co-entreprises est en ligne et Sony Ericsson a déjà montré des résultats en progrès par rapport à 2009.

Hans Vestberg a tenu à souligner : « Les conditions du marché que nous connues lors du deuxième semestre 2009 ont aussi pesé sur ce trimestre avec des investissements des opérateurs de caractère inégal selon les régions et les marchés. Dans un certain nombre de marchés émergents, les opérateurs sont toujours prudents en termes d’investissement. Ce qui a impacté les ventes des Réseaux tandis que celles des Services Professionnels ont été bonnes au cours de ce même trimestre ». Lire la suite…