Ericsson reconnu comme leader de l’oss dans le cadran magique de Gartner

Par Corinne Muller, le mercredi 7 novembre 2012, classé dans Récompenses et Prix

Ericsson renforce sa position de leader du marché de l’OSS (Operations Support Systems)

Ces deux dernières années, Ericsson a procédé à des acquisitions stratégiques pour se positionner comme leader du marché dans le domaine de l’OSS. Son classement dans le Cadran Magique de Gartner, l’un des principaux cabinets d’analyse au niveau mondial, en apporte la reconnaissance. Ericsson a également été reconnu comme le leader mondial en part de marché OSS en 2011 (Market Share Analysis: Telecom Operations Management Systems (BSS, OSS and SDP), Worldwide, 2010-2011).

Le rapport de Gartner évalue les capacités des fournisseurs de solutions complètes sur le marché mondial des services OSS.

« Notre stratégie produits est centrée sur les outils de planification, d’inventaire et de gestion des offres, ce qui nous permet de consolider notre position de numéro 1 sur le marché des systèmes de gestion des activités télécoms (Telecom Operations Management Systems) et de fournir les meilleures solutions OSS à nos clients », commente Per Borgklint, responsable de la Business Unit Solutions de Support. « Nous sommes très heureux d’être classés dans le Cadran Magique de Gartner pour les systèmes OSS ; c’est la reconnaissance de notre capacité à aider nos clients à réagir rapidement à l’évolution des demandes des consommateurs et à la nécessité de développer l’efficacité et l’innovation dans le secteur des services et des réseaux. » Lire la suite…

Ericsson au Broadband World Forum 2012 : l’innovation dans les réseaux pour faire face au phénomène « Big Data »

Ericsson était présent au Broadband World Forum 2012, l’événement majeur de l’année dédié au haut débit.

Avec les nombreux lancements de téléphones intelligents, nouvelles tablettes et produits connectés, l’industrie des technologies de l’information et de communication (TIC) entre dans l’ère Big Data, ère de consommation forte de données à travers les réseaux. Lors de son discours d’ouverture au Broadband World Forum 2012 (BBWF), Ulf Ewaldsson, CTO d’Ericsson, a souligné l’importance de l’innovation dans les technologies réseaux pour réaliser un monde « tout communicant ».

« En Suède, le temps passé sur Internet chaque semaine est passé de 8 heures en 2008 à 19 heures en 2012 *, et la tendance est similaire dans d’autres pays. Nous savons que les utilisateurs apprécient la mobilité et la qualité d’accès au réseau. Durant la même période, la charge réseau a cru de manière importante » a déclaré Ulf Ewaldsson.

 « Les innovations constantes dans le secteur soutiennent le changement d’usage observé. On est donc passé de réseaux mobiles sur lesquels transitaient essentiellement de la voix à une demande de plus en plus importante en matière de données . Il y a une boucle entre la demande des consommateurs et la capacité du réseau. Ericsson met donc l’accent sur l ‘amélioration de la qualité de l’expérience utilisateur et l’innovation dans les réseaux », a-t-il poursuivi.

 Ericsson a ainsi identifié des domaines technologiques clés pour le futur des réseaux :

  • Les réseaux hétérogènes pour augmenter la couverture, la bande passante ainsi que les capacité de signalisation des réseaux mobiles et supporter les forts volumes de traffic et de données.
  • IP de 4ème génération, virtualisation et SDN ( Software Defined Networking) pour bâtir un réseau intelligent, évolutif, simple et capable de fournir des performances supérieures.
  • OSS / BSS et  l’analyse en temps réel pour fournir les informations sur le réseau et les habitudes des utilisateurs ce qui permet à l’opérateur de s’adapter en tenant compte des nouveaux usages. 

Deux nouveaux produits ont également été présenté à l’occasion du Broadband World Forum 2012 : une solution de Wi-Fi optimisée pour les stades et une nouvelle passerelle réseau haut débit pour les foyers connectés.

Lire la suite…

Malaisie : U Mobile confie à Ericsson la transformation de ses systèmes de support fonctionnel

Par Benoît Chamontin, le jeudi 5 avril 2012, classé dans Opérateurs,Services

U Mobile – Malaisie

U Mobile Sdn Bhd, fournisseur de services télécoms malaisien, vient d’annoncer la signature d’un contrat d’une durée de cinq ans avec l’équipementier suédois Ericsson (NASDAQ: ERIC) afin d’assurer, d’une part, la transformation de ses systèmes de support fonctionnel (BSS) et, d’autre part, la fourniture d’un ensemble de services managés.

Selon les termes de ce contrat, la totalité de l’architecture BSS de U Mobile migrera vers un environnement convergeant en temps réel.

Le contrat de services managés, d’une durée de cinq ans, permettra à U Mobile de concentrer ses efforts sur le développement de nouveaux produits et, parallèlement, de disposer d’une visibilité accrue et donc d’une meilleure maîtrise de ses dépenses d’investissement et de fonctionnement. A l’issue de cette transformation, U Mobile deviendra le premier opérateur malaisien à proposer à ses abonnés une offre de support entièrement convergeante et, de surcroît, davantage de services innovants.

La solution convergeante, qui reposera sur le système de facturation d’Ericsson et sur sa solution BSCS iX, sera intégrée à l’infrastructure actuelle de U Mobile. Elle permettra à U Mobile de proposer toute une gamme de services uniques : promotions et notifications en temps réel, facturation groupée entre produits et services, contrôle des frais en temps réel pour les abonnements post-payés, personnalisation des abonnés et portefeuilles mobiles flexibles –autant d’éléments qui permettront à U Mobile de se différencier de la concurrence sur le marché malaisien. Lire la suite…

Mobile World Congress 2012 : Ericsson annonce de nouveaux produits et partenariats, ainsi que des gains de parts de marché

Par Corinne Muller, le mercredi 29 février 2012, classé dans Événements

Hans Vestberg est revenu sur l’année 2011 au cours de laquelle le succès du haut débit mobile a permis une forte croissance du marché.

Dans sa conférence de presse à l’ouverture du Mobile World Congress, Ericsson a annoncé des contrats et des lancements de produits qui permettront l’évolution rapide des communications en temps réel.

« Notre leadership dans le haut débit mobile, les services managés et les solutions de support (OSS/BSS) nous donne une capacité sans précédent pour accompagner nos clients vers le succès dans la monétisation des opportunités offertes par la société en réseau », affirme Hans Vestberg, PDG d’Ericsson.

Hans Vestberg est revenu sur l’année 2011 au cours de laquelle le succès du haut débit mobile a permis une forte croissance du marché, bien que les dépenses des opérateurs aient ralenti au 4e trimestre. Le solide portefeuille de stations de base RBS6000 a permis à Ericsson de gagner des parts de marché. « Les premières données sur le marché dont nous disposons en interne indiquent que notre part de marché dans le domaine des équipements pour réseau mobile a progressé de 32 % à 38 % en 2011 ».

La convergence de la mobilité, du haut débit et du cloud computing a progressé à tel point que d’autres secteurs commencent à mettre en œuvre des stratégies pour combiner ces forces et créer de nouveaux ecosystèmes. Le m-commerce en est un exemple. Hans Vestberg a évoqué un contrat qui fait de MTN le premier opérateur à déployer la plate-forme Ericsson Converged Wallet. Il s’agit d’un nouveau service, complémentaire du système intégré de rechargement prépayé, et d’une solution de services financiers pour les clients de MTN en Afrique et au Moyen-Orient. Lire la suite…

Franck Bouétard au Mobile World Congres 2012 : « Nous sommes prêts pour la société connectée. »

Par Jean-Pierre Soulès, le mardi 28 février 2012, classé dans Événements

Franck Bouétard – Ericsson France – MWC 2012

Pour Franck Bouétard, PDG d’Ericsson-France, la cuvée 2012 du Mobile World Congress (MWC), c’est d’abord le grand boom des infrastructures vers le très haut débit, avec la 4G omniprésente Cependant, la 3G n’est pas morte pour autant avec les progrès du HSPA qui frôle les 100 Mbit/s, ainsi qu’Ericsson l’a annoncé lors de ce salon. Mais c’est aussi l’incroyable éclosion de nouvelles générations de smartphones, toujours plus puissants.

Ces nouveaux réseaux, ces nouveaux terminaux annoncent l’avènement de ce que Ericsson nomme la « Networked Society ». « Il a fallu un siècle pour connecter en sans fil quatre milliards d’abonnés, trente ans pour passer à six milliards et il ne faudra qu’une quinzaine d’années pour raccorder 50 milliards d’objets. » Une formidable accélération. D’où la nécessaire présence du très large bande. Et là, toutes les technologies seront mises à contribution. La 3G++, LTE, mais également Wi-Fi., qui gagne ses galons de « carrier grade », et entre au catalogue des solutions des équipementiers télécoms pour décharger les réseaux cellulaires du trafic de données dans les zones très denses. Le rachat récent de BelAir par Ericsson en est un exemple. « Toutefois, augmenter la bande passante ne suffit pas, précise Franck Bouétard. Il faut gérer les hauts débits, établir des priorités. On verra sans doute apparaître dans les offres des opérateurs différents niveaux de prix correspondant à différents niveaux de qualité. C’est ce que l’on appelle le Tier Pricing. » Lire la suite…

Ericsson au Mobile World Congress 2012

Par Benoît Chamontin, le dimanche 26 février 2012, classé dans Événements
Mobile World Congress 2012 - Ericsson

Mobile World Congress 2012 – Ericsson

Le Mobile World Congress, salon majeur de l’industrie des télécommunications, ouvrira ses portes lundi prochain à La Fira, à Barcelone. Du 27 février au 1er mars, les visiteurs qui se rendront sur le stand d’Ericsson, Hall 6, pourront se faire une idée du futur des télécommunications et de la Société en Réseau.

Ericsson lancera de nouveaux produits et services, avec notamment des premières mondiales dans les domaines du haut débit mobile, de l’OSS/BSS (Operation and Business Support Systems) et des services managés.

LTE – Ericsson moteur du développement de l’écosystème LTE au MWC 2012

Leader de la technologie LTE, Ericsson fera pendant la durée du salon des démonstrations des dernières innovations dans ce domaine.

Ericsson a travaillé en partenariat avec Qualcomm, LG, Sony, Renesas, Nvidia et ST-Ericsson pour que les terminaux et puces construits par ces entreprises puissent alimenter l’écosystème LTE.

Cette collaboration permet aux partenaires de l’écosystème de faire une démonstration de leurs produits sur une infrastructure LTE Ericsson de toute dernière génération. Les différents vendeurs de terminaux entretiennent tous des liens étroits avec Ericsson, repoussant les limites de l’écosystème LTE. Cette démarche s’inscrit dans la stratégie d’Ericsson de consolidation de l’écosystème LTE émergent et en particulier sa volonté de promouvoir les smartphones basés sur le LTE.

Plus de 30 produits seront utilisés par Ericsson pour les démonstrations du LTE au MWC.

Des démonstrations de Voix sur LTE (VoLTE GSMA IR.92) et de communications vidéo sur LTE (GSMA IR.94) seront effectuées à l’aide de terminaux Samsung et LG. Une démonstration live du premier transfert d’appel entre LTE et WCDMA (SRVCC, Single Radio Voice Call Continuity) sera effectuée en première mondial en collaboration avec Qualcomm. Il y aura également des démonstrations de services voix CSFB (Circuit switched fallback) sur des smartphones LTE LG. Lire la suite…

Retour sur la journée des investisseurs d’Ericsson à Stockholm

Par Corinne Muller, le mardi 29 novembre 2011, classé dans Événements,Stratégie,Vision 2020

Tout appareil doté de la connectivité cellulaire a besoin d’une licence pour utiliser les brevets Ericsson.

Lors de la Journée Investisseurs (Capital Markets Day ou CMD) d’Ericsson à Stockholm, le Président et CEO Hans Vestberg a confirmé le maintien des perspectives marché telles que présentées en mai dernier. Il a insisté sur le fait que les taux de croissance varieront d’une année sur l’autre et que, comme indiqué dans le bilan du 3e trimestre, Ericsson n’exclut pas une attitude un peu plus prudente de la part des opérateurs en matière de dépenses, en raison des incertitudes économiques dans certaines régions du monde.

Les fondamentaux du secteur restent solides et Ericsson anticipe d’importantes extensions de la couverture en haut débit mobile dans les années à venir. Actuellement, seulement 35 % de la population mondiale bénéficie d’une couverture WCDMA/HSPA. Ce taux devrait passer à 80 % en 2016. Dans le même temps, la couverture du LTE devrait passer à 35 %, contre 2 % à l’heure actuelle.

Le trafic mobile doit son augmentation massive à son utilisation dans des zones à forte densité : 60 % de la croissance du trafic d’ici à 2016 devraient être générés par les agglomérations et les zones urbaines. Actuellement, Ericsson détient 43 % de part de marché dans les villes, si l’on considère la base installée de réseaux mobiles dans les 100 plus grandes villes du monde. Lire la suite…

Quand la vérité se cache dans les données…

Par Corinne Muller, le lundi 12 septembre 2011, classé dans Opérateurs

Ericsson possède la technologie et les produits nécessaires pour faire face aux nombreux enjeux que revêt l'analyse des données télécoms.
Ericsson possède la technologie et les produits nécessaires pour faire face aux nombreux enjeux que revêt l’analyse des données télécoms.

De précieuses informations disponibles sur les réseaux télécoms ne sont pas pleinement exploitées alors qu’elles pourraient apporter un éclairage utile sur les comportements et attentes des utilisateurs et être utilisées pour créer des services intelligents.

Savoir comprendre le comportement des consommateurs et l’évolution de leurs besoins est la clé d’une bonne prise de décision.

Dans un article publié dans le dernier Ericsson Review, Ulf Olsson et Jaco Fourie reviennent sur cette sous exploitation de ces précieuses informations sur les réseaux télécoms. Ainsi, ils décrivent l’approche de l’analyse des données par Ericsson ou, en d’autres termes, comment créer des services intelligents à partir des données analysées.

Les opérateurs sont aujourd’hui encore les gardiens de l’information du secteur des télécoms. A ce jour, on constate que des informations disponibles sur les réseaux télécoms ne sont pas pleinement exploitées pour prendre des décisions commerciales éclairées. Les choses sont toutefois en train de changer rapidement avec l’analyse des données qui vise à identifier des schémas de comportement et à les analyser à l’aide de techniques de corrélation complexes pour les exploiter au mieux.

Dans le monde des télécoms, les nœuds de gestion de trafic sont, tout naturellement, considérés comme des sources primaires d’information et ils sont effectivement la source de la plupart des données. Toutefois, d’autres types et sources d’information sont maintenant de plus en plus utilisés pour développer une vision globale de l’utilisateur.

L’analyse des données diffère aujourd’hui des méthodes d’analyse traditionnelles. Ericsson possède la technologie et les produits nécessaires pour faire face aux nombreux enjeux que revêt l’analyse des données télécoms, s’appuyant sur une combinaison de capacités (analyse du réseau, du service et des utilisateurs). Notre objectif est de faire constamment évoluer ces capacités, en concertation avec les clients, afin d’offrir sur le marché une solution d’analyse à la fois performante, peu coûteuse et adaptable.

Pour aller plus loin vous pouvez lire l’article complet « Analytics – the truth is in there » publié dans Ericsson Review (PDF – en anglais)

Les services managés arrivent en France…

Par Benoît Chamontin, le vendredi 24 juin 2011, classé dans Opérateurs,Réseaux fixes,Réseaux mobiles,Services

L’enjeu des services managés ? Accompagner  les opérateurs dans de nombreux défis majeurs

L’enjeu des services managés? Accompagner les opérateurs dans de nombreux défis majeurs!

Très répandu dans l’univers des télécoms dans le monde, et fraichement débarqué en France, le vocable services managés (« Managed Services ») regroupe en fait toute activité opérationnelle déléguée par un opérateur télécom à un partenaire externe sur la base d’un contrat pluriannuel. Sous cette appellation, on retrouve ainsi les services suivants : Exploitation et maintenance de réseau multivendeur, hébergement et infogérance, partage de réseau.

Ce modèle d’engagement (« outsourcing ») est différent de la sous-traitance (« out tasking ») et répond à un mouvement stratégique des opérateurs. Lire la suite…

Image corporate : intégration de LHS dans la marque Ericsson

Par Olivier Cimelière, le lundi 25 octobre 2010, classé dans Multimédia,Stratégie
La marque LHS s'effacera définitivement à partir de janvier 2011

La marque LHS s'effacera définitivement à partir de janvier 2011

 A compter de janvier 2011, la marque Ericsson s’appliquera à l’ensemble du portefeuille de solutions BSS (systèmes de support business) auparavant commercialisé sous la marque LHS. La société LHS spécialisée dans les logiciels de facturation et de suivi client, avait été rachetée par Ericsson en 2007 dans l’optique de renforcer la position du groupe suédois dans le domaine du support business aux opérateurs.

Suite au rachat par Ericsson de la totalité du capital restant de LHS et de son retrait de l’inscription à la cote début 2010, le processus d’intégration de la société LHS dans le groupe Ericsson est désormais terminé. LHS représente une part importante de la Business Unit Multimédia d’Ericsson sous le nom de segment  ‘Solution Area Billing & Customer Care’. La migration de la marque LHS vers la marque Ericsson prendra fin en janvier 2011.

Les systèmes de support business (BSS) jouent un rôle essentiel dans la réalisation de l’objectif ambitieux qu’a formulé Ericsson, à savoir celui de bâtir une société en réseau dans laquelle tout ce qui peut tirer profit d’une connexion sera connecté. Dans cette optique, Ericsson poursuit l’amélioration de son offre de services et de logiciels BSS en regroupant des compétences uniques dans les domaines des télécoms et de l’informatique. Cela illustre ainsi la volonté d’Ericsson d’apporter à ses clients des solutions convergentes innovantes, adaptées à leurs besoins, processus et technologies. Lire la suite…