Telefonica | Vivo et Ericsson apportent l’accès sans fil à l’éducation pour la communauté de Rio de Janeiro

Telefonica Vivo et Ericsson – Rio de Janeiro – Connect To Learn 2012

Telefonica | Vivo et Ericsson viennent de mettre en place un partenariat pour soutenir 3 000 enfants et adolescents vivant dans Vila Cruzeiro, une communauté à Rio de Janeiro au Brésil, en leur donnant accès à Internet haut débit et à des services en ligne.

Vivo fournira la connexion haut débit tandis qu’Ericsson fournira la solution TIC et les outils en matière d’éducation. Deux écoles publiques, les CIEP José Carlos Brandão Monteiro et Joracy Camargo, ainsi qu’une organisation non gouvernementale locale (ONG), Social Attitude, bénéficieront de ce partenariat.

Les écoles et l’ONG recevront des netbooks avec connectivité sans fil permettant aux étudiants et enseignants d’accéder librement à des contenus éducatifs en ligne. Cette initiative à Vila Cruzeiro est rendue possible par le programme Connect To Learn, qui propose des solutions en matière de TIC dans les écoles secondaires pour donner accès à des contenus de qualité. Des bourses d’études pluriannuelles pour les étudiants sont également données afin qu’ils s’inscrivent dans ces écoles. Lire la suite…

Ericsson publie ses résultats pour le 1er trimestre 2012

Par Corinne Muller, le Mercredi 25 avril 2012, classé dans Stratégie   |   Aucun commentaire
1er trimestre 2012 - Ericsson

1er trimestre 2012 – Ericsson

Ericsson a publié ce matin ses résultats du 1er trimestre 2012. Le résultat net de 8,8 milliards de SEK (couronnes suédoises) est en hausse de 116 % comparé au 1er trimestre 2011, impacté par le gain lié au désinvestissement de Sony Ericsson de l’ordre de 7,7 milliards de SEK et aux pertes de ST-Ericsson. La marge d’exploitation est de 5.5 %, hors gains liés au désinvestissement de Sony Ericsson et aux pertes de ST-Ericsson.

Les ventes sont en baisse de 4% comparé à la même période l’année dernière, impactées par le déclin important prévu dans les ventes CDMA ainsi que par les dépenses réseaux plus faibles des opérateurs dans les régions connaissant des incertitudes macro-économique ou politiques. À noter qu’il y a eu une contribution positive de l’activité Global Services et de la consolidation de Telcordia. Le mix d’activités, comprenant une plus grande part de projets de modernisation de réseaux et de couverture, que de projets de capacité, est resté identique. Ce mix devrait prévaloir à court terme.

« Les ventes dans le domaine du très haut débit mobile ont connu un bon développement en Amérique du Nord, au Japon et en Corée, et un développement plus faible dans d’autres régions du monde comme l’Europe, la Russie, certaines parties du Moyen-Orient et l’Inde », a déclaré Hans Vestberg, Président et CEO d’Ericsson.

« Le CDMA a poursuivi le déclin prévu dans le cadre de la transition vers le LTE. Notre activité dans le domaine des Services a continué de se développer, particulièrement favorablement au niveau des Services Professionnels. Les Solutions de Support (appelées précédemment Multimedia) ont augmenté les ventes réalisées en propre.

Au cours de ce trimestre, nous avons pris des mesures importantes dans l’exécution de notre stratégie. Lire la suite…

Ericsson publie ses résultats du 3ème trimestre 2011

Par Corinne Muller, le Jeudi 20 octobre 2011, classé dans Non classé   |   Aucun commentaire

Toutes les régions, à l'exception des Etats-Unis, que ce soit l'Europe du Nord et l'Asie centrale, la Méditerranée et l'Inde ont montré une croissance séquentielle sur le segment des Réseaux.

« Au cours de ce trimestre, les ventes du Groupe ont augmenté de 17% comparé à l »an passé, tirées par une demande forte et continue pour le haut débit mobile ainsi que par l »augmentation des revenus dans les Services » a déclaré Hans Vestberg, Président et CEO d »Ericsson. Après ajustement lié aux effets du taux de change, les ventes ont augmenté de 24% comparé au 3ème trimestre 2010. Notre performance depuis le début de l »année confirme l »accroissement de notre part de marché globale.

Un plus grand nombre de projets de couverture, ainsi que l »accélération des projets de modernisation de réseaux en Europe ont eu un impact négatif sur la marge brute. Le résultat opérationnel, hors co-entreprises, a été de 6,3 milliards de SEK (6,2) au cours de ce trimestre et le résultat net a atteint 3,8 milliards de SEK (3,6), en augmentation de 6%. Lire la suite…

Ericsson renforce ses capacités en conseil et en intégration de systèmes en France

Par Corinne Muller, le Mercredi 20 avril 2011, classé dans Services   |   1 commentaire

Tridge Group possède une expertise unique en conseil et assistance technique de haut niveau dans les systèmes de facturation, complémentaire des capacités existantes d’Ericsson

Tridge Group possède une expertise unique en conseil et assistance technique de haut niveau dans les systèmes de facturation, complémentaire des capacités existantes d’Ericsson

Ericsson annonce aujourd’hui l’acquisition de Tridge Group, une SSII française spécialisée dans le domaine des systèmes de facturation. Tridge Group fournit des prestations de conseil et d’intégration de systèmes autour des solutions de facturation à des clients grands comptes, opérateurs télécoms, media et acteurs de l’internet.

Avec cette acquisition, 30 consultants rejoindront Ericsson en France au sein de sa filiale Audilog groupe Ericsson, spécialisée en intégration de systèmes.

Tridge Group dispose d’une expertise reconnue dans le domaine de l’intégration des systèmes de facturation appliqué à l’univers des télécommunications. Sa maîtrise des processus métier, alliée à une connaissance approfondie des progiciels leaders et des technologies télécoms, lui confère une compétence différentiante. Son offre couvre l’ensemble de la chaîne de facturation, de la gestion du catalogue tarifaire à l’éditique, en passant par le content billing, le micro paiement, la facturation pour compte de tiers… Lire la suite…

Telefonica cède ses activités pré-paiement à Ericsson et Indra

Par Olivier Cimelière, le Mercredi 21 juillet 2010, classé dans Multimédia,Opérateurs,Services   |   1 commentaire
500 employés hautement qualifiés de Telefónica I+D vont rejoindre Ericsson et Indra

500 employés hautement qualifiés de Telefónica I+D vont rejoindre Ericsson et Indra

 L’opérateur espagnol Telefónica vient de signer un accord avec Ericsson et une importante SSII espagnole Indra pour la reprise de ses services pré-payés. L’accord prévoit à compter d’octobre 2010, la cession effective des solutions technologiques, des activités opérationnelles et de support système et le transfert d’environ 500 employés. La solution de facturation et pré-paiement gère actuellement environ 100 millions d’abonnés du groupe Telefónica dans le monde.

C’est un accord majeur qu’Ericsson et Indra viennent de concrétiser avec  Telefónica qui est aujourd’hui l’un des plus importants opérateurs dans le monde avec des implantations dans 25 pays et plus de 265 millions d’abonnés au total.

Cet accord va renforcer la position d’Ericsson dans le secteur des systèmes d’intégration et particulièrement dans les domaines de « business support systems » (BSS) et « operation support systems » (OSS). Le transfert de ces activités va venir étoffer le portefeuille déjà très complet d’Ericsson en matière de systèmes de paiement et de facturation et offrira l’opportunité de développements commerciaux chez d’autres clients.

Environ 500 employés hautement qualifiés vont ainsi rejoindre les rangs d’Ericsson et Indra, 400 en provenance de Telefónica I+D en Espagne et 100 venant de Telefónica I+D au Brésil. Lire la suite…

Le haut débit pour la santé et de l’éducation : exemple au Brésil (1/2)

30 000 personnes auront à terme accès à des services mobiles haut débit en Amazonie

30 000 personnes auront à terme accès à des services mobiles haut débit en Amazonie

 Santé, éducation, accès à l’emploi sont autant de besoins élémentaires qui, pour beaucoup d’entre nous, vont de soi mais qui, pour des milliards de personnes, sont loin de faire partie du quotidien. Dans le cadre des Objectifs du Millénaire pour le développement auxquels tous les États-membres de l’ONU ont souscrit et qui visent à faire reculer l’extrême pauvreté, deux projets inédits – au Maroc et en Amazonie (Brésil) – ont été lancés afin d’améliorer la vie des populations. Ericsson était partie prenante. Volet n°1.

Dans l’État brésilien de Pará, Ericsson a monté un partenariat avec l’opérateur de télécoms Vivo et l’association Saúde & Alegria (« Santé et bonheur »). Au total, le groupe a mobilisé huit entreprises chargées d’équiper 175 villages isolés de connexions mobiles haut débit.

Roberto Lima, président de Vivo, estime à plus de 3 millions le nombre de personnes qui vivent en Amazonie : « Ces gens doivent pouvoir accéder, au même titre que ceux qui vivent en milieu urbain et à plus forte raison du fait de leur isolement, à des services de santé et d’éducation, voire à des contenus de divertissement. Au moment de lancer notre réseau 3G, il nous a paru naturel d’être présent dans ces villages avec des services haut débit mobiles ».

Écoutez le président de Vivo, Roberto Lima, présenter cette initiative qui permettra d’accéder pour la première fois à des services de santé et de formation en ligne (vidéo en anglais) : Lire la suite…

Brésil : les bus de Curitiba circulent connectés au haut débit mobile

Grâce à Ericsson et Dataprom, les bus de Curitiba disposent de modules haut débit mobile embarqués

Grâce à Ericsson et Dataprom, les bus de Curitiba disposent de modules haut débit mobile embarqués

 Souvent pionnière en matière de plan de circulation urbaine*, la municipalité de Curitiba au Brésil est la première ville au monde a décidé de relier l’ensemble de ses autobus publics à un réseau mobile haut débit développé par Ericsson et Dataprom, un fournisseur de solutions technologiques pour les transports en commun. Billetterie électronique et gestion de la flotte en temps réel sont les deux atouts majeurs de cette première mondiale.

Quel intérêt peut-il y avoir à connecter des bus à un réseau mobile 3G ? A cette question, la mairie de Curitiba n’a pas hésité à répondre en rendant l’intégralité du parc d’autobus municipaux connectés à un réseau mobile 3G. Avec le concours technologique d’Ericsson et de Dataprom, les bus disposent désormais à bord de modules haut débit mobile embarqués. Cette connectivité permet ainsi aux contrôleurs d’obtenir instantanément des informations en matière de billetterie électronique et de gestion des bus en circulation sur les différentes lignes du réseau de transports publics. Ils ont ainsi connaissance de l’itinéraire emprunté, des différents arrêts, de la distance parcourue, du temps de trajet entre deux stations.

Avec près de 1,9 million d’habitants (4 millions avec la zone suburbaine), Curitiba s’est toujours distingué en matière de services de transports en commun, au point d’obtenir une récompense internationale et d’être souvent appelée « cité modèle de l’Amérique latine ». Cette solution innovante ouvre des nouvelles perspectives pour les services aux voyageurs qui peuvent planifier précisément leur trajet et acheter leurs billets à n’importe quel endroit et à n’importe quel moment. Lire la suite…

Ericsson décroche un nouveau contrat de services managés au Brésil

Par Olivier Cimelière, le Lundi 17 mai 2010, classé dans Opérateurs,Réseaux fixes,Services   |   Aucun commentaire
Ce partenariat représente au total 14 millions d'abonnés de l'Etat de Sao Paolo

Ce partenariat représente au total 14 millions d'abonnés de l'Etat de Sao Paolo

 Ericsson vient d’annoncer la signature d’un contrat de services managés avec Telefónica au Brésil. D’une durée de 3 ans, l’accord prévoit la gestion du centre des opérations du réseau ADSL de l’opérateur à São Paulo ainsi que les infrastructures coeur et transmissions. Ce partenariat représente au total 14 millions d’abonnés.

En délégant la gestion opérationnelle de son réseau ADSL à Ericsson, Telefónica entend ainsi se concentrer sur le lancement de produits et de services innovants pour ses abonnés dans un marché brésilien très concurrentiel. José Homobono, Vice-Président « Réseaux » de Telefónica, a déclaré : « Ce contrat de services managés va nous permettre de renforcer notre attention auprès de nos clients. Nous avons choisi Ericsson grâce à son expérience globale de gestion de projets complexes. Je suis convaincu que cet accord va accroître notre compétitivité sur le marché ».

André Machado, Vice Président Commercial d’Ericsson Amérique Latine, a commenté pour sa part :  » Le concept de Services Managés a prouvé qu’il était un modèle efficace pour permettre aux opérateurs de réduire leurs coûts et d’améliorer leur efficacité. Ces derniers peuvent ainsi se consacrer plus largement encore à la fourniture de services mobiles à la pointe avec un réseau d’une excellente qualité ». Lire la suite…

Développement économique : Ericsson connecte l'Amazonie au haut débit mobile

Plus de 30000 habitants de l'Amazonie vont découvrir le haut débit mobile

Plus de 30000 habitants de l'Amazonie vont découvrir le haut débit mobile

 Aux côtés d'autres partenaires locaux, Ericsson et le plus opérateur télécoms brésilien Vivo vont apporter le haut débit mobile au coeur de l'Amazonie dans l'Etat de Para au Brésil. Plus de 30 000 personnes dans 175 villages vont ainsi accéder à des services de santé à distance et d’éducation en ligne.

Parmi les diverses applications mises à disposition, le projet va notamment s'attacher à mettre en oeuvre Mobile Survey Tool, un outil d’enquête qui permettra de surveiller les impacts environnementaux, de réaliser des diagnostics médicaux, de faciliter la communication avec les communautés et de réaliser des études pour suivre l'évolution de l'indice de niveau de vie dans les villages concernés par le haut débit mobile. Une étude récente menée par le cabinet Deloitte révèle qu’une augmentation de 10 % de la pénétration de la téléphonie mobile entraîne une hausse de 1,2 % du PNB dans les pays en développement.

Roberto Lima, président de Vivo, affirme : « Un Brésil connecté est un Brésil qui a le pouvoir d’aller plus loin ! Telle est la devise que nous nous attachons à concrétiser sur le terrain. Ce partenariat marqu

e clairement notre volonté d’agir pour le développement du pays. Par le biais de la téléphonie mobile, nous allons créer un réseau pédagogique qui permettra la mise en place d’un dispositif d’enseignement local et l’échange d’informations». Lire la suite…

Téléphonie mobile locale au Brésil : un marché de niche profitable

Par Olivier Cimelière, le Lundi 5 octobre 2009, classé dans Développement Durable,Réseaux mobiles,Responsabilité sociétale,Services,Stratégie   |   Les commentaires sont ferms
L'économie locale a pu se développer grâce à l'implantation du réseau mobile construit par Ericsson et l'opérateur Local

L'économie locale a pu se développer grâce à l'implantation du réseau mobile construit par Ericsson et l'opérateur Local

Au Brésil, l’opérateur LOCAL est spécialisé dans le segment des télécommunications à faibles revenus. Il a mis en œuvre un business model innovant basé sur une organisation décentralisée et sur une stratégie de détail créative développée. LOCAL bénéficie ainsi d’une solide position sur le marché, avec des services pour une population à faibles revenus, dans des villes éloignées tout en s’assurant néanmoins un niveau de profit acceptable.

L’opérateur brésilien LOCAL travaille aujourd’hui avec Ericsson pour concrétiser les opportunités qui se présentent dans les régions rurales du pays. Ericsson est un partenaire déjà ancien de cet opérateur puisqu'il était déjà à ses côtés il y a 3 ans pour la mise en œuvre de son business plan avant le lancement officiel de ses services. Ericsson avait également fourni un accès radio GSM et un réseau de base.

Pour conforter sa présence dans les zones rurales du pays, LOCAL a cherché à répondre aux besoins des millions d’abonnés à faibles revenus qui étaient quelque peu ignorés des opérateurs les plus importants du marché. En lançant ses premières opérations dans la ville de Quixadá, LOCAL a offert aux 75 000 habitants de nouvelles possibilités de communications fiables et économiques. La phase de mise en œuvre a été facilitée par la coopération établie avec les autorités de régulation brésiliennes, qui ont offert aux opérateurs la possibilité d’acquérir à faible prix des licences fixes, limitées en termes de zones géographiques, et de bénéficier de fréquences mobiles non utilisées. LOCAL a ainsi pu mettre en œuvre une technologie GSM mature, sans avoir à subventionner des combinés.

Pour connaître tous les détails de ce projet pas comme les autres, visionnez la vidéo (en anglais) :

Lire la suite…