Une nouvelle étude quantifie l’impact de la vitesse du haut débit sur le PIB

Par Corinne Muller, le vendredi 7 octobre 2011, classé dans Haut Débit,Société en réseau

Le doublement de la vitesse du haut débit génère une augmentation du PIB de 0,3%

Le doublement de la vitesse du haut débit génère une augmentation du PIB de 0,3%

Portant sur 33 pays de l’OCDE, la nouvelle étude menée par Ericsson, Arthur D. Little et l’université technologique de Chalmers quantifie l’impact du débit de l’accès internet, montrant que le doublement de la vitesse du haut débit génère une augmentation de PIB de 0,3%.

Cette augmentation équivaut à 126 milliards de US $, et correspond à plus de 14% de la croissance moyenne des pays de l’OCDE sur les 10 dernières années. L’étude montre également que les doublements additionnels de vitesse du haut débit peuvent générer une croissance supérieure à 0,3%.

La fluidité et la qualité du haut débit en termes de vitesse sont des leviers importants de l’économie. L’année dernière, une étude menée par Ericsson et Arthur D. Little concluait à l’impact suivant : chaque 10% de pénétration du haut débit engendre une croissance de 1% du PIB.

Cette croissance provient non seulement de l’activité économique directe et indirecte liée à la création de nouveaux emplois pour construire l’infrastructure, mais aussi de l’effet induit par les changements dans la manière de travailler et les processus à tous les niveaux de la société. L’effet induit est pérenne et représente jusqu’à 1/3 de la croissance du PIB mentionnée.

“Le haut débit peut stimuler la croissance économique en générant plus d’efficacité pour la société, l’activité professionnelle et les utilisateurs.

Cela ouvre des perspectives vers des services en ligne plus avancées, des services intelligents de gestion d’énergie, de télétravail ou de téléprésence. Dans le domaine de la santé par exemple, on prévoit que 500 millions de personnes utiliseront des applications mobiles ».

Johan Wibergh, Directeur de la Business Unit Réseaux d’Ericsson

A l’occasion d’une intervention plénière au Broadband World Forum 2011 à Paris, Johan Wibergh a déclaré : « nous prévoyons une forte augmentation du nombre de personnes ayant accès au haut débit, qui pourrait passer de 1 milliard actuellement à 4 milliards en 2015, avec pour la plupart d’entre eux un accès au haut débit mobile. La connectivité et le haut débit permettent une nouvelle façon d’innover, de collaborer et d’échanger ».

Selon Erik Almqvist, Directeur d’Arthur D. Little : « Jusqu’ici, il n’y avait pas de faits montrant les effets de la vitesse du haut débit sur l’économie. Cette étude empirique, unique, devrait aider les gouvernements et les décideurs à faire les bons choix ».

« Les résultats ont été obtenus à partir de méthodes scientifiques rigoureuses, et confirment donc l’intérêt des politiques gouvernementales en faveur du haut débit » a déclaré Erik Bohlin, Professeur à l’université technologique de Chalmers.

Il s’agit de la première étude quantifiant, de manière scientifique et à partir de données publiques, l’impact économique de l’augmentation de la vitesse du haut débit.

*L’impact économique de la vitesse du haut débit, à la fois fixe et mobile, a été analysé à partir des données de 33 pays de l’OCDE collectées sur la période 2008-2010.

Liste des pays étudiés : l’Australie, l’Autriche, la Belgique, le Canada, le Chili, la République Tchèque, le Danemark, l’Estonie, la Finlande, la France, l’Allemagne, la Grèce, la Hongrie, l’Islande, l’Irlande, l’Israel, l’Italie, le Japon, la Corée, le Mexique, les Pays-Bas, la Nouvelle Zélande, la Norvège, la Pologne, le Portugal, la Slovaquie, la Slovénie, l’Espagne, la Suède, la Suisse, la Turquie, le Royaume Uni et les Etats-Unis.

La vitesse moyenne d’accès au haut débit a été fournie par Ookla

Autriche : Orange optimise son réseau haut débit mobile grâce à Ericsson

Objectif d'Orange en Autriche : se placer au premier rang de la qualité en termes de haut débit mobile

Objectif d'Orange en Autriche : se placer au premier rang de la qualité en termes de haut débit mobile

 Orange se prépare à moderniser l’ensemble de son réseau haut débit mobile autrichien. Au cours des deux années à venir, l’opérateur mobile va en effet étendre son réseau voix et données en mettant en œuvre les dernières évolutions de la technologie radio multistandard d’Ericsson.

Pour les abonnés d’Orange, cette modernisation se traduira par une augmentation de la capacité du réseau. Comme l’explique Elmar Grasser, directeur technique d’Orange : « Cela va permettre à un plus grand nombre d’abonnés de télécharger simultanément des données à des débits bien plus élevés. Notre réseau a été très bien noté à l’occasion du test de réseaux réalisé par le magazine Connect à l’automne 2009. Notre objectif est de nous placer au premier rang de la qualité en termes de haut débit mobile ».

« Avec l’optimisation de son réseau, Orange franchit une étape importante vers la téléphonie mobile de nouvelle génération, ouvrant la voie vers LTE. Les abonnés d’Orange vont d’ores et déjà bénéficier d’un réseau plus puissant, notamment dans les endroits de fort trafic, mais également dans les zones rurales »

Roland Nordgren, président d’Ericsson Autriche et directeur d’Ericsson Europe Centrale

L’extension du réseau s’accompagnera de l’introduction d’une nouvelle génération de stations de base radio multistandard se caractérisant par une efficacité énergétique exceptionnelle. Ces nouvelles stations de base procurent en effet jusqu’à 40 % d’économies d’énergie. Un choix qui illustre bien les efforts déployés par Orange en faveur d’un fonctionnement plus durable.

En mars, Orange, premier opérateur mobile d’Autriche, et l’équipementier suédois Ericsson ont mis en œuvre un débit de 42 Mbits/s sur le réseau live de la ville de Wiener Neustadt. Le déploiement d’un tel débit dans le reste du pays est prévu pour fin 2010. Parallèlement, Orange travaille au déploiement d’un débit de 21 Mbits/s à l’échelle du réseau tout entier.

7 millions d'abonnés autrichiens vont avoir une TV sur IP encore plus innovante

Par Olivier Cimelière, le lundi 15 février 2010, classé dans Haut Débit,IP,Multimédia,Opérateurs,Télévision
7 millions d'abonnés autrichiens vont bénéficier de services télévisuelsà la pointe de l'innovation

7 millions d'abonnés autrichiens vont bénéficier de services télévisuelsà la pointe de l'innovation

 L'un des opérateurs européeens les plus novateurs en matière de TV sur IP vient de sélectionner Ericsson pour remplacer son actuelle plateforme IPTV. Telekom Austria entend ainsi fournir à ses 7 millions d'abonnés des services télévisuels exclusifs à la pointe de l'innovation.

Ericsson a été choisi par Telekom Austria pour procéder au remplacement de MediaBox, la plateforme IPTV que l'opérateur autrichien utilise actuellement pour interconnecter les récepteurs TV, les téléphones mobiles et les ordinateurs et leur permettre ainsi d'accéder et de visionner sur n'importe quel écran des fichiers photos, vidéos et musicaux stockés sur l'ordinateur.

Ericsson va fournir une solution encore plus performante pour mettre à disposition des contenus et réduire les barrières technologiques entre les télévisions et les ordinateurs tout en introduisant une nouvelle génération d'interface utilisateur.

Walter Goldenits, Directeur Technique de Telekom Austria, a détaillé l'offre future : “Nous allons offrir de nouvelles fonctionnalités comme une interface graphique enrichie pour l'utilisateur, des services Internet sur la télé, du contenu TV sur l'ordinateur mais aussi des services évolués de vidéo à la demande et d'enregistrement de programmes pour nos 7 millions d'abonnés en Autriche. L'expérience utilisateur sera ainsi nettement améliorée et confortera notre position de leader dans le domaine de l'IPTV ». Lire la suite…