10 nouvelles tendances pour 2014

Par Corinne Muller, le Vendredi 3 janvier 2014, classé dans Applications,Santé,Services,Société en réseau   |   Aucun commentaire

Ericsson présente les 10 tendances qui vont changer la société en 2014.

Le ConsumerLab d’Ericsson a identifié les nouvelles tendances de consommation technologique qui changeront le quotidien des consommateurs en 2014 et au-delà. Lire la suite…

TV5MONDE fait confiance à Ericsson pour sa nouvelle plate-forme de services media

Par Benoît Chamontin, le Lundi 3 septembre 2012, classé dans Télévision   |   Aucun commentaire

TV5MONDE renouvelle et étend son partenariat avec Ericsson jusqu’en février 2018

Depuis 2006, le réseau de télévision international francophone TV5MONDE confie à Ericsson l’exploitation de sa plate-forme de production, diffusion et post-production. En renouvelant son contrat jusqu’à fin 2018 et en y incluant l’intégration par bloc et l’exploitation de cette nouvelle plate-forme, TV5MONDE se modernise et s’adapte aux normes numériques de pointe pour une qualité de diffusion augmentée.

A l’heure du « média global », les programmes de TV5MONDE sont diffusés dans le monde entier, aussi bien en mode linéaire traditionnel (broadcast) que non linéaire (sites internet fixe et mobile, WebTV, VOD, applications mobiles, TV connectées …). Ces nouvelles installations optimiseront la gestion de tous ces modes de diffusion. Lire la suite…

10 tendances de consommation des nouvelles technologies en 2012

Par Myriam Devred, le Mardi 17 janvier 2012, classé dans Société en réseau   |   2 commentaires

Le ConsumerLab d'Ericsson a publié les 10 principales tendances de consommation des nouvelles technologies pour 2012

L’observatoire ConsumerLab d’Ericsson a dressé une liste des 10 tendances de consommation en matière de nouvelles technologies pour 2012. On remarque notamment que pour les consommateurs, la connexion Internet est devenue aussi indispensable que l’électricité, mais aussi que les médias sociaux ont radicalement changé la communication d’informations et que tout le monde peut être fournisseur de services.

Voici les 10 principales tendances de consommation :

1. La connectivité est reine.

La connexion à Internet est devenue aussi indispensable que l’air que nous respirons. Les consommateurs affirment que s’ils devaient réduire leurs dépenses la dernière chose qu’ils arrêteraient serait leur connexion à Internet.

Concernant les consommateurs Français, les trois quarts d’entre eux ont désormais accès à internet à leur domicile (+ 4 points en un an) selon la dernière enquête de l’ARCEP et du CGIET. De plus, Internet est largement utilisé et ancré dans les habitudes des Français et il est devenu un média incontournable. Selon une étude du Crédoc, plus de la moitié des Français se connectent à internet tous les jours et passent en moyenne quinze heures par semaine sur internet contre dix-sept heures pour la télévision. Lire la suite…

Prendre des cours à l’université de Coventry via son smartphone : c’est possible grâce à Ericsson

Par Benoît Chamontin, le Mardi 10 janvier 2012, classé dans Réseaux mobiles,Services   |   2 commentaires

Avec ce nouveau service les 25 000 étudiants inscrits au service d’enseignement en ligne de l’université de Coventry peuvent désormais suivre leurs cours sur mobile

Grâce à un accord de collaboration entre l’université de Coventry et Ericsson, l’enseignement se met à l’heure du mobile. La solution proposée par Ericsson permettra aux enseignants de dispenser des cours en direct à un demi million d’étudiants en ligne. Depuis leurs smartphones, les étudiants pourront en effet écouter et interagir avec les enseignants, eux aussi connectés en ligne.

Il s’agit d’un service de type cloud, basé sur une architecture IMS (architecture standardisée pour la communication multimédia) et sur la solution In-Game Communication d’Ericsson conçue pour offrir une expérience voix enrichie. Le fait de baser cette solution sur le portefeuille de produits IMS d’Ericsson permet d’étendre le service à un nombre quasi illimité d’utilisateurs, tout en garantissant disponibilité et sécurité.

L’université de Coventry se positionne comme un établissement à la pointe de l’enseignement. En particulier, la création du Serious Games Institute, affilié à l’université, a permis de mener des travaux de R&D sur les solutions d’enseignement du futur. Tim Luft, directeur de cet institut, explique : « Nous souhaitions collaborer avec Ericsson pour transformer notre gamme actuelle d’applications mobiles en une expérience interactive accessible à des milliers d’utilisateurs. Actuellement, la plupart des gens qui prennent des cours via leur mobile sont limités à des images statiques et des séquences audio ou vidéo enregistrées. » Lire la suite…

Ericsson annonce l’édition 2012 des Ericsson Application Awards

Par Benoît Chamontin, le Mercredi 12 octobre 2011, classé dans Récompenses et Prix,Société en réseau   |   1 commentaire

La compétition, ouverte aussi bien aux étudiants qu’aux petites et moyennes entreprises, a pour thème « Applications pour la société en réseau »

La compétition, ouverte aussi bien aux étudiants qu’aux petites et moyennes entreprises, a pour thème « Applications pour la société en réseau »

Vous avez une idée d’application Android ? Ericsson lance son édition 2012 des Ericsson Application Awards (EAA). Cette année le thème retenu est celui des applications pour la société en réseau.

Ce thème découle directement de la vision d’Ericsson qui combine mobilité, haut débit, données dans le nuage, applications et services pour une société plus performante. Ainsi, Ericsson anticipe une société où plus de 50 milliards d’objets seront connectés d’ici 2020.

La compétition permettra aux équipes de développeurs de gagner un prix de 15 000 euros et de se faire connaître dans l’univers des télécommunications et du développement d’applications. Elle permettra également de bénéficier du réseau de contact d’Ericsson pour la distribution de leur application.

Depuis leur création il y a 3 ans, les Ericsson Application Awards ont aidé des dizaines d’équipes de développeurs à faire leur entrée dans le business des applications mobiles.

Les développeurs intéressés doivent s’enregistrer par équipes de deux à quatre personnes avant février 2012 et soumettre une application fonctionnant sous Android (wev ou native). Celle-ci doit correspondre au thème, utiliser au moins une API d’Ericsson Labset être postée avant le 28 février 2012.

ericsson-application-awards2012-timeline

Calendrier de l'édition 2012 des Ericsson Application Awards

Les propositions seront jugées en deux catégories, une pour les étudiants et l’autre pour les petites et moyennes entreprises (moins de 100 salariés). Les vainqueurs de chaque catégorie seront récompensés au cours d’une cérémonie officielle prévue en mai 2012.

Plusieurs prix sont à gagner dans chaque catégorie:

  • Première place: 15 000 euros et des téléphones Sony Ericsson
  • Deuxième place: 10 000 euros et des téléphones Sony Ericsson
  • Troisième place: 5 000 euros
  • Quatrième et cinquième places : diplômes honorifiques

Retrouvez plus d’information sur cette nouvelle édition des Ericsson Application Awards sur le site officiel : http://www.ericssonapplicationawards.com/

Vous pouvez également lire le témoignage de l’équipe gagnante de l’édition 2011 (en anglais) : http://www.ericssonapplicationawards.com/team/blog/guest-bloggers-eaa2011-winners-team-hipsnip

Une nouvelle étude quantifie l’impact de la vitesse du haut débit sur le PIB

Par Valérie Gérôme, le Vendredi 7 octobre 2011, classé dans Haut Débit,Société en réseau   |   Aucun commentaire

Le doublement de la vitesse du haut débit génère une augmentation du PIB de 0,3%

Le doublement de la vitesse du haut débit génère une augmentation du PIB de 0,3%

Portant sur 33 pays de l’OCDE, la nouvelle étude menée par Ericsson, Arthur D. Little et l’université technologique de Chalmers quantifie l’impact du débit de l’accès internet, montrant que le doublement de la vitesse du haut débit génère une augmentation de PIB de 0,3%.

Cette augmentation équivaut à 126 milliards de US $, et correspond à plus de 14% de la croissance moyenne des pays de l’OCDE sur les 10 dernières années. L’étude montre également que les doublements additionnels de vitesse du haut débit peuvent générer une croissance supérieure à 0,3%.

La fluidité et la qualité du haut débit en termes de vitesse sont des leviers importants de l’économie. L’année dernière, une étude menée par Ericsson et Arthur D. Little concluait à l’impact suivant : chaque 10% de pénétration du haut débit engendre une croissance de 1% du PIB.

Cette croissance provient non seulement de l’activité économique directe et indirecte liée à la création de nouveaux emplois pour construire l’infrastructure, mais aussi de l’effet induit par les changements dans la manière de travailler et les processus à tous les niveaux de la société. L’effet induit est pérenne et représente jusqu’à 1/3 de la croissance du PIB mentionnée.

“Le haut débit peut stimuler la croissance économique en générant plus d’efficacité pour la société, l’activité professionnelle et les utilisateurs.

Cela ouvre des perspectives vers des services en ligne plus avancées, des services intelligents de gestion d’énergie, de télétravail ou de téléprésence. Dans le domaine de la santé par exemple, on prévoit que 500 millions de personnes utiliseront des applications mobiles ».

Johan Wibergh, Directeur de la Business Unit Réseaux d’Ericsson

A l’occasion d’une intervention plénière au Broadband World Forum 2011 à Paris, Johan Wibergh a déclaré : « nous prévoyons une forte augmentation du nombre de personnes ayant accès au haut débit, qui pourrait passer de 1 milliard actuellement à 4 milliards en 2015, avec pour la plupart d’entre eux un accès au haut débit mobile. La connectivité et le haut débit permettent une nouvelle façon d’innover, de collaborer et d’échanger ».

Selon Erik Almqvist, Directeur d’Arthur D. Little : « Jusqu’ici, il n’y avait pas de faits montrant les effets de la vitesse du haut débit sur l’économie. Cette étude empirique, unique, devrait aider les gouvernements et les décideurs à faire les bons choix ».

« Les résultats ont été obtenus à partir de méthodes scientifiques rigoureuses, et confirment donc l’intérêt des politiques gouvernementales en faveur du haut débit » a déclaré Erik Bohlin, Professeur à l’université technologique de Chalmers.

Il s’agit de la première étude quantifiant, de manière scientifique et à partir de données publiques, l’impact économique de l’augmentation de la vitesse du haut débit.

*L’impact économique de la vitesse du haut débit, à la fois fixe et mobile, a été analysé à partir des données de 33 pays de l’OCDE collectées sur la période 2008-2010.

Liste des pays étudiés : l’Australie, l’Autriche, la Belgique, le Canada, le Chili, la République Tchèque, le Danemark, l’Estonie, la Finlande, la France, l’Allemagne, la Grèce, la Hongrie, l’Islande, l’Irlande, l’Israel, l’Italie, le Japon, la Corée, le Mexique, les Pays-Bas, la Nouvelle Zélande, la Norvège, la Pologne, le Portugal, la Slovaquie, la Slovénie, l’Espagne, la Suède, la Suisse, la Turquie, le Royaume Uni et les Etats-Unis.

La vitesse moyenne d’accès au haut débit a été fournie par Ookla

Ericsson devient partenaire de l’événement BeMyApp à Paris

Par Benoît Chamontin, le Jeudi 22 septembre 2011, classé dans Innovation / R&D,Réseaux mobiles   |   Aucun commentaire
Pour Ericsson, la participation à l’événement BeMyApp sera l’occasion de démontrer que sa brique de paiement IPX peut s’utiliser dans le format  web app comme dans celui des autres applications mobiles.

Pendant 48h, développeurs, marketeurs et designers vont pouvoir se dépasser dans le but de voir leur idée sélectionnée et mise en œuvre.

Le week-end de développement d’applications mobiles BeMyApp se déroulera à Paris du 23 au 25 septembre, pour sa 7ème édition, dédiée aux sites web mobiles en HTML5

A cette occasion, Ericsson fournira la brique de paiement IPX qui permettra aux développeurs et aux designers d’inclure un moyen de paiement mobile à leurs applications. Ericsson assurera également un support technique pendant la manifestation.

Couvrant plus de 2 milliards d’abonnés mobiles dans le monde, la solution IPX d’Ericsson (Internet Payment eXchange), lancée en mai 2011, simplifie le modèle économique entre fournisseurs de contenu, opérateurs et consommateurs. Elle permet aux consommateurs d’acheter des contenus auprès de différents fournisseurs, et de les payer en utilisant leur téléphone mobile ou le web, sur la base des modalités de facturation déjà existantes avec l’opérateur mobile.

Pour Ericsson, la participation à l’événement BeMyApp sera l’occasion de démontrer que sa brique de paiement IPX peut s’utiliser dans le format web app (site Internet adapté à la navigation sur mobile tactile), comme dans celui des autres applications mobiles.

« Pendant 48h, développeurs, marketeurs et designers vont pouvoir se dépasser dans le but de voir leur idée sélectionnée et mise en œuvre. Ericsson est heureux de pouvoir les accompagner avec sa solution IPX de facturation en ligne Internet+ Mobile »

Laurent Frainais, responsable de l’activité IPX en France au sein d’Ericsson.

Pour en savoir plus sur l’événement BeMyApp : www.fr.bemyapp.com