Voix sur LTE : Ericsson réalise le premier appel en France à Sophia Antipolis

Par Corinne Muller, le jeudi 20 décembre 2012, classé dans 4G LTE

La Voix sur LTE est une nouvelle technologie Voix sur IP permettant des communications voix haute qualité sur la 4G et à terme la gestion d’applications enrichies

Ericsson a réalisé le premier appel voix sur LTE (VoLTE) en France sur un réseau 4G avec Com4Innov de l’Association Plate-forme Télécom en charge du déploiement et des opérations LTE et IMS de Com4Innov à Sophia Antipolis. Ericsson a mis ses technologies au service de cette initiative supportée par le Pôle SCS afin de développer l’écosystème du numérique en région PACA.

La Voix sur LTE est une nouvelle technologie Voix sur IP permettant des communications voix haute qualité sur la 4G et à terme la gestion d’applications enrichies telles que la vidéo haute définition. La technologie VoLTE s’inscrit dans le cadre du standard 3GPP permettant aux opérateurs d’offrir à leurs abonnés mobiles une interopérabilité globale, et ce partout dans le monde.

« Dans un futur très proche, VoLTE permettra aux consommateurs et aux utilisateurs 4G de bénéficier de services de communication enrichis, tels que le chat, le messaging ou le partage de vidéo en simultané », déclare Franck Bouétard, Président Directeur Général d’Ericsson France. « Ces démonstrations aideront les entreprises de la région à développer l’offre de services autour de la VoLTE et leur permettront d’utiliser les infrastructures réseaux supportant les services vocaux sur LTE. » Lire la suite…

Des applications de santé et de peinture remportent les premiers prix aux Ericsson Application Awards 2012

Par Benoît Chamontin, le mercredi 26 septembre 2012, classé dans Applications,Événements,Récompenses et Prix

143 équipes de plus de 50 pays ont participé et 242 idées, vidéos et applications ont été soumises pour cette édition 2012

Ericsson a eu le grand plaisir cet été de dévoiler les lauréats de l’édition 2012 des Ericsson Application Awards. C’est la troisième consécutive que ces « awards » ont lieu. Le thème de cette année, en coopération avec Sony Mobile, était la société en réseau. Des étudiants et des PME avaient été invités à soumettre des applications créées sous Android en utilisant au moins une API Ericsson Labs.

Au total, 143 équipes de plus de 50 pays ont participé et 242 idées, vidéos et applications ont été soumises, soit deux fois plus que l’année dernière. Les développeurs d’Afrique et de Chine ont été particulièrement dynamiques.

Quatre équipes finalistes de Chine, d’Égypte et du Kenya ont présenté leurs applications devant un jury d’experts qui a ensuite désigné le gagnant dans chacune des deux catégories : étudiants et entreprises. Chaque équipe gagnante a reçu 15 000 euros et celles arrivées en deuxième position 10 000 euros. Lire la suite…

En Afrique, Ericsson renforce l’accès à l’éducation

Par Benoît Chamontin, le mercredi 28 mars 2012, classé dans Responsabilité sociétale
Ericsson - Accès a l'éducation en Afrique

Ericsson – Accès a l’éducation en Afrique

Huit établissements d’enseignement secondaire africains sont désormais équipés de la solution « PC as a Service ». Il s’agit d’une solution de cloud computing, d’utilisation aisée et nécessitant peu de maintenance, qui a été spécifiquement optimisée pour les réseaux mobiles haut débit. Le déploiement de cette solution s’inscrit dans le cadre de l’initiative « Connect to Learn » mise en place dans les Villages du millénaire au Ghana, au Kenya, en Tanzanie et en Ouganda.

Cette initiative prévoit également l’attribution de plus de 500 bourses dans le courant de l’année 2012 grâce à ses partenaires, notamment Ericsson, le Sanchez-Palm Girls Scholarship Fund, SpinMaster, JM Eagle, et à un certain nombre de contributeurs individuels. Ces bourses sont destinées à couvrir les frais de scolarité, de pensionnat et d’autres frais annexes.

Selon Elaine Weidman, vice-présidente, en charge du développement durable et de la responsabilité d’entreprise chez Ericsson : « Le haut débit mobile est un outil essentiel d’accès à une éducation de qualité dans toutes les communautés, même les plus pauvres et les plus rurales. La fourniture et la connexion d’ordinateurs gérés par le cloud dans ces huit établissements scolaires représentent une étape majeure dans notre mission d’offrir une éducation secondaire de qualité à un plus grand nombre d’étudiants ». Lire la suite…

AfricaCom Awards 2011: Ericsson récompensé pour son offre de services en milieu rural

Par Myriam Devred, le mardi 13 décembre 2011, classé dans Responsabilité sociétale,Technology for Good

"Cette récompense qui nous a été décernée touche récompense la vision que nous avons de la société connectée et notre programme Technology for Good" - Lars Lindén

Les AfricaCom Awards, qui ont lieu une fois par an, récompensent les performances les plus marquantes de l’industrie des communications sur le continent africain. Pour l’édition 2011, Ericsson s’est vu décerner le premier prix dans la catégorie « Meilleure offre de services en milieu rural ».

La récompense a été remise à Lars Lindén, directeur général de la région Afrique Sub-Saharienne chez Ericsson, à l’occasion du dîner de gala qui s’est tenu au Cap (Afrique du Sud) le 09 novembre dernier.

« En sa qualité de premier fournisseur mondial d’équipements télécoms et de services associés, Ericsson est le mieux placé pour exploiter le potentiel de transformation que la technologie a sur notre monde, afin d’améliorer le quotidien des individus et le fonctionnement des entreprises, renforçant ainsi les communautés dans lesquelles nous vivons et nous travaillons », a déclaré Lars Lindén. Lire la suite…

‎L’histoire du haut débit mobile : comment tout a commencé…

Par Corinne Muller, le jeudi 8 décembre 2011, classé dans Haut Débit,Réseaux mobiles

Au début le haut débit mobile n'était qu'une simple expérimentation technologique

Pour inaugurer notre nouvelle série de films sur l’histoire du haut débit mobile, de grandes personnalités du secteur des TIC racontent l’apparition de cette technologie et ses premières difficultés avant sa montée en régime.

Chaque jour des millions de nouveaux abonnés s’ajoutent aux millions de personnes qui utilisent déjà les réseaux du haut débit mobile. On comprend bien que dans ces conditions beaucoup de personnes auraient du mal à se passer du haut débit aujourd’hui.

Au début, pourtant, le haut débit mobile n’était qu’une simple expérimentation technologique. Selon Håkan Djuphammar, responsable de l’architecture systèmes chez Ericsson, ceux qui l’ont mis au point il y a 20 ans ne se demandaient pas du tout à quoi il pourrait servir.

À l’époque, Ericsson cherchait à remplir le cahier des charges des opérateurs de téléphonies par de grands déploiements de GSM, tout en continuant à travailler sur le haut débit mobile (avec un débit de données d’environ 1 kbit/s au début), dont l’industrie commençait à percevoir l’intérêt potentiel. Lire la suite…

Étude : le rôle des TICS pour l’accès de tous à l’éducation, la santé, aux services agricoles et financiers

L'étude propose en ce sens des recommandations aux différentes parties prenantes, les incitant à collaborer et à s'engager afin que la contribution des TIC au développement socio-économique durable des populations pauvres devienne une réalité.

L'étude propose en ce sens des recommandations aux différentes parties prenantes, les incitant à collaborer et à s'engager afin que la contribution des TIC au développement socio-économique durable des populations pauvres devienne une réalité.

Hystra et Ashoka viennent tout juste de publier une étude qui apporte un nouvel éclairage sur les business models efficaces et durables ayant un impact socio-économique positif pour les populations de la base de la pyramide (BoP), c’est à dire les personnes qui vivent avec moins de quelques dollars par jour.

Réalisée avec le soutien du groupe AFD, Ericsson, France Télécom-Orange, ICCO et TNO, l’étude s’est attachée à tirer les enseignements des approches existantes, en analysant plus de 280 initiatives mises en place par divers acteurs (entreprises, organisations de la société civile, entrepreneurs sociaux…) en Asie, en Amérique latine et en Afrique. Les projets étudiés recourent aux TIC pour offrir des services aux populations les plus pauvres dans 4 domaines principaux : éducation, santé, agriculture et développement rural, et services financiers.

Hystra, le cabinet de conseil spécialiste des stratégies hybrides (sociales et économiques) chargé de piloter l’étude, et son partenaire Ashoka, une association à but non lucratif qui a soutenu depuis 1981 plus de 3 000 entrepreneurs sociaux dans le monde, ont évalué les projets.

L’analyse s’est basée sur 3 critères : la capacité de ces projets à résoudre les problèmes auxquels ils s’attaquent, leur viabilité financière ainsi que leur capacité à passer à grande échelle, à être répliqués dans d’autres géographies en dépassant le stade de l’expérimentation. Les quinze business models les plus novateurs, dont l’échelle et les résultats sur le terrain montrent que les TIC peuvent être un levier pour améliorer durablement le niveau de vie des populations les plus pauvres, ont fait l’objet d’études de cas approfondies dans le rapport pour étayer les principales conclusions.

La pérennité économique des projets varie d’un secteur à l’autre, les domaines des services financiers et du développement rural affichant la plus grande solidité financière.

  • Les projets les plus innovants offrant des « services financiers » sont les plus matures en termes de pérennité et de mécanismes de marché, et parviennent à servir chacun plus de dix millions de personnes qui n’avaient jusqu’alors pas accès aux services bancaires.
  • Dans le domaine de l’agriculture et du développement rural, les projets matures et viables utilisant les TIC sont nombreux, et peuvent avoir un réel impact socio-économique, augmentant les revenus des agriculteurs tout en permettant un gain d’efficacité de la chaîne d’approvisionnement agricole, bénéfique pour toutes les parties prenantes de l’écosystème agricole.
  • Le domaine de la santé est extrêmement dynamique parmi les secteurs où les TIC sont utilisées pour le développement, mais la plupart des projets sont subventionnés et leur viabilité financière à long terme n’est pas assurée, à l’exception de quelques niches telles que la téléconsultation ou l’authentification des médicaments par SMS.
  • Dans le domaine de l’éducation, les projets fondés sur les mécanismes de marché à destination des populations les plus défavorisées sont peu nombreux, alors qu’une demande dans ce domaine émerge. Lire la suite…

Afrique : Bharti Airtel signe un contrat de services managés avec Ericsson

Par Corinne Muller, le mardi 16 août 2011, classé dans Opérateurs,Réseaux fixes,Réseaux mobiles,Services
Grâce à ce contrat plurinational de services managés, Airtel pourra se concentrer davantage sur ses métiers de base, à savoir l'innovation et le lancement de nouveaux produits, services et applications mobiles pour plus de 44 millions d'abonnés à travers tout le continent.

Grâce à ce contrat de services managés, Airtel pourra se concentrer davantage sur ses métiers de base, à savoir l'innovation et le lancement de nouveaux produits, services et applications mobiles.

Implanté dans 19 pays d’Asie et d’Afrique, Bharti Airtel, l’un des leaders mondiaux des télécommunications, vient de signer avec Ericsson un contrat de services managés d’une durée de cinq ans pour ses opérations en Afrique. Ericsson sera chargé de la gestion et de l’optimisation des réseaux mobiles d’Airtel en Afrique, permettant ainsi à l’opérateur indien d’offrir aux abonnés de ce continent une expérience client supérieure.

Dans le cadre d’un autre contrat de deux ans, Ericsson modernisera et améliorera les réseaux mobiles d’Airtel en Afrique grâce à sa toute dernière technologie, notamment sa station de base multistandard RBS 6000. Les améliorations apportées par les technologies 2G et 3G HSPA permettront aux clients d’Airtel de bénéficier d’une expérience voix et données supérieure. Toujours dans le cadre de ce contrat de modernisation, Ericsson fournira également un ensemble de prestations incluant conseils en technologie, planification, conception et déploiement de réseau. Lire la suite…

La technologie ericsson au service des refugiés partout dans le monde

Par Corinne Muller, le jeudi 7 juillet 2011, classé dans Responsabilité sociétale,Technology for Good
Ericsson participe à la campagne “Prenez 1 initiative ” déployée par l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) - Photo HCR 2011

Ericsson participe à la campagne “Prenez 1 initiative ” déployée par l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) - Photo HCR 2011

Le monde compte plus de 42 millions de réfugiés, des personnes déracinées par les conflits politiques ou les catastrophes naturelles et dont les souffrances se trouvent aggravées par le fait qu’elles vivent séparées de leur famille et de leurs amis sans aucun moyen de pouvoir les localiser.

En réponse à l’appel lancé par l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) de « prendre 1 initiative » en soutien des réfugiés, Ericsson a décidé de mener une initiative visant à mettre la technologie au service de la cause des réfugiés.

A l’occasion de la Journée mondiale des réfugiés, Ericsson, l’ONG Refugees United et l’UNHCR ont lancé le 20 juin 2011 une campagne internationale, en coopération avec les opérateurs mobiles. L’objectif ? Utiliser les services de téléphonie mobile pour aider à réunir les familles de réfugiés. Lire la suite…

Secteur des communications OSS/BSS : Ericsson va acquérir Telcordia

Le portefeuille de logiciels évolutifs de Telcordia, qui multiplient l’efficacité de ces réseaux, étend le leadership et l’empreinte d’Ericsson dans l’OSS mobile.

Le portefeuille de logiciels évolutifs de Telcordia, qui multiplient l’efficacité de ces réseaux, étend le leadership et l’empreinte d’Ericsson dans l’OSS mobile.

Ericsson, leader mondial des technologies et des services de télécommunications, annonce la finalisation d’un accord avec Providence Equity Partners LLC et Warburg Pincus, portant sur l’acquisition de 100 % des actions de Telcordia, leader mondial dans le développement de services et de logiciels pour la téléphonie mobile, le haut débit et les communications d’entreprise. Cette transaction devrait s’élever à 1,15 milliard de dollars US. La clôture est prévue au 4e trimestre 2011, avec plein effet au 1er trimestre 2012.

Hans Vestberg, Président et CEO d’Ericsson, explique : « L’importance de l’OSS/BSS va continuer de croître avec la multiplication des objets connectés, la mobilité des services et l’introduction de nouveaux modèles économiques pour le haut débit mobile. Dans ce contexte, Telcordia apporte des compétences humaines et un savoir-faire, notamment sur le marché nord-américain, avec un portefeuille de produits multi vendeurs. »

« Nous bénéficions d’une présence et d’une dimension internationales, avec des capacités de services globales et une connaissance hors pair des réseaux et de leur performance. Nous disposons en outre d’une position déjà bien établie dans le domaine OSS/BSS. C’est donc un rapprochement qui fait sens », ajoute Hans Vestberg.

Les opérateurs sont aujourd’hui confrontés à de nombreux défis, liés à la croissance du trafic haut débit mobile et fixe, à l’apparition de nouveaux types d’objets connectés, de services et d’applications, et aux attentes importantes en matière d’expérience utilisateur. Ils doivent en parallèle accroître leur efficacité. Lire la suite…

Afrique : MTN Rwandacell adopte la solution Multimedia Services Premier d’Ericsson

Les abonnés pré-payés de MTN Rwandacell vont pouvoir maintenant accéder à des services multimédia

Les abonnés pré-payés de MTN Rwandacell vont pouvoir maintenant accéder à des services multimédia

 Reconnu pour être à la pointe de l’innovation en Afrique, l’opérateur MTN Rwandacell poursuit sur sa lancée en adoptant la solution Multimedia Services Premier d’Ericsson. Cette solution va fournir une nouvelle génération de services multimédia pour les abonnés pré-payés au Rwanda. Particuliers comme entreprises pourront communiquer en vidéo, activer la messagerie instantanée et signaler leur présence depuis indifféremment un réseau mobile ou fixe.

Selon l’agence Rwanda Utilities and Regulatory (RURA), les abonnés pré-payés mobiles constituent plus de 80% du marché rwandais des télécoms. Des trois acteurs proposant ce service, MTN Rwandacell est le plus important. Il a également été le premier à déployer commercialement dans son réseau, la téléphonie multimédia (avec la solution MMTel) qui repose sur une architecture IMS et à transformer son réseau vers une infrastructure et une plateforme service IP où tous les abonnés convergent.

Cet environnement technique permet ainsi d’ouvrir la voie à des services multimédia nouvelle génération et à une voix haute qualité dont pourront profiter tous les abonnés qu’ils soient fixes ou mobiles. Andrew Rugege, Directeur exécutif de MTN Rwandacell, commente :  » Avec le concours d’Ericsson, nous sommes parvenus à réaliser une solution multimédia pré-payée utilisant le même compte que la voix. Avec la même carte à gratter, vous pouvez désormais utiliser votre crédit temps pour de la voix ou de la donnée où que vous soyez ». Lire la suite…