14 millions de nouveaux abonnements mobile au 3ème trimestre 2018, l’Afrique en bonne place dans le classement mondial, selon le ConsumerLab d’Ericsson

Par Nassima Chaichi, le mardi 18 décembre 2018, classé dans Haut Débit,Innovation / R&D,Réseaux mobiles

Sur les 120 millions de nouveaux abonnements au mobile dans le monde, l’Afrique a totalisé 14 millions avec un taux de pénétration du mobile de 82 %, comme le révèle le dernier rapport sur la mobilité du ConsumerLab d’Ericsson.

Publié le 27 Novembre dernier, l’étude qui examine l’évolution du marché des télécoms dans le monde ainsi que le comportement des utilisateurs, révèle que le nombre total des abonnements mobiles dans le monde s’est élevé à 7,9 milliards environ au troisième trimestre 2018, dont 1,045 milliard pour l’Afrique.

Le nombre des abonnements au haut débit est désormais de 5.7 milliards.

 

Dans le classement mondial des abonnements mobiles où l’Asie Pacifique (hors Chine et Inde) se place en tête de liste avec 1.5 milliard d’abonnements mobiles, l’Afrique se situe quatrième avec 1.045 milliard d’abonnements contre 1.06 milliard pour l’Amérique (Nord et Latine) et 1.09 milliard pour l’Europe (Est et Ouest).

Pour ce qui est du taux global des abonnements mobiles au troisième trimestre 2018, il a été de 82 % pour l’Afrique, 111% au Moyen-Orient et 142 % en Europe centrale et de l’ouest, contre 104% aux Etats-Unis.                     

                         

 

Concernant les connexions IoT cellulaires, les projections annoncent qu’elles devraient atteindre près de 4.1 milliards d’ici 2024, avec un rythme de progression annuel de 27%.

 

S’agissant du trafic global de données mobiles au Moyen-Orient et en Afrique, celui-ci devrait être multiplié par neuf entre 2018 et 2024, représentant le taux de croissance le plus élevé au monde, alors que les abonnements aux smartphones devraient doubler. En 2024, le trafic mensuel total de données mobiles devrait atteindre 17 Exaoctets dans la région.

Par ailleurs, l’Asie du Nord-Est, dense en termes de population, représente la plus grande part du trafic mondial de données mobiles – près de 30% à la fin de 2018. En 2024, le trafic total de données mobiles dans la région devrait atteindre 39 Exaoctets par mois.

La croissance rapide du nombre d’abonnements au haut débit mobile devrait se poursuivre. La Chine devrait ajouter environ 170 millions d’abonnés au haut débit mobile d’ici à la fin de 2024, ce qui, conjugué à l’utilisation accrue du smartphone, portera le trafic total de données à 29 Exaoctets par mois dans le pays portera le trafic.

D’autre part, les prévisions montrent une suprématie de la technologie LTE dans la majorité des régions jusqu’en 2024, la 5G représentant alors 55% en Amérique du Nord.

 

Selon l’étude, 90% des abonnements mobiles devraient être du haut débit d’ici 2024 aussi bien au Moyen-Orient qu’en Afrique. Deux marchés similaires notamment entre des pays du Moyen-Orient comme la Turquie et l’Iran et des pays africains tels que l’Egypte, la Tunisie, l’Algérie, l’Afrique du Sud, la Côte d’Ivoire et le Sénégal.

Poussée par l’adoption des biens et services de communication, la généralisation de la mobilité en Afrique et au Moyen-Orient devrait provoquer le doublement du nombre d’abonnements à des smartphones, ce qui ferait passer le taux de pénétration de 45% à 70% en 2024.

Quelques données clés sur la mobilité en Afrique :

  • Fin 2017, près de 20% de tous les abonnements mobiles étaient en LTE au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.
  • La région devrait évoluer au cours de la période de prévision et, d’ici
    2023, près de 90 %des abonnements devraient être mobiles.
  • Les éléments moteurs de ce changement sont essentiellement une population jeune en augmentation avec des compétences digitales croissantes auxquelles s’ajoutent des smartphones de plus en plus abordables.
  • Il est attendu une progression du trafic de données mobiles multiplié par 11 dans la région MENA durant la période de prévision, portée par une hausse
    de la pénétration du smartphone et des investissements dans l’amélioration de la performance des réseaux.
  • En 2024, le trafic des données mobiles atteindra près de 17 Exaoctets par mois dans la région, soit le taux de croissance globale le plus élevé.

 

 

Nouveau Mobility Report d’Ericsson sur la mobilité : la 5G devrait atteindre 1,5 milliard d’abonnés en 2024

Par Diane Delesalle, le mardi 27 novembre 2018, classé dans 5G,Haut Débit,IOT,m-commerce,Réseaux mobiles
  • La 5G devrait couvrir plus de 40 % de la population mondiale d’ici la fin 2024
  • Les connexions IoT cellulaires devraient dépasser les 4 milliards en six ans
  • Au 3e trimestre 2018, le trafic de données mobiles a progressé de 79 % par rapport à la même période de l’année précédente

 

 

La dernière étude menée par Ericsson sur la mobilité traite deux aspects : le déploiement commercial de la 5G, et celui de l’IoT cellulaire

D’ici la fin de l’année 2024, la 5G devrait couvrir plus de 40 % de la population mondiale et atteindre 1,5 milliard d’abonnés au très haut débit mobile. Cela fera de la 5G la génération de technologie cellulaire la plus rapide en termes de déploiement à l’échelle mondiale, selon la dernière édition du rapport d’Ericsson sur la mobilité.

Les principaux leviers du déploiement de la 5G sont notamment l’augmentation de la capacité des réseaux, un coût inférieur par giga-octet et de nouveaux cas d’usage.

L’Amérique du Nord et l’Asie du Nord-Est devraient jouer un rôle moteur dans cet essor. D’après les prévisions, la 5G représentera en Amérique du Nord 55 % des abonnements mobiles d’ici la fin de 2024. En Asie du Nord-Est, elle dépassera 43 %.

En Europe de l’ouest, la 5G devrait capter environ 30 % des abonnements mobiles de la région d’ici fin 2024.

 

L’essor des technologies NB-IoT et Cat-M1 est à l’origine de l’explosion du nombre de connexions IoT cellulaires dans le monde. Sur les 4,1 milliards de connexions IoT cellulaires prévues pour 2024, l’Asie du Nord-Est devrait en concentrer 2,7 milliards – chiffre qui témoigne à la fois de l’ambition et de la taille du marché de l’IoT cellulaire dans cette région du monde.

L’évolution et la diversité des applications créent des besoins qui poussent les fournisseurs de services à déployer les technologies NB-IoT et Cat-M1 sur leurs marchés.

 

Le trafic de données mobiles a progressé de 79 % entre le 3e trimestre 2017 et le 3e trimestre 2018 – La Chine jouant un rôle moteur

Le trafic de données mobiles a enregistré au 3e trimestre 2018 une progression de près de 79 % par rapport à la même période de l’année précédente, soit le taux le plus élevé depuis 2013. Cet essor spectaculaire au niveau mondial doit beaucoup à l’explosion du trafic de données par smartphone en Asie du Nord-Est (principalement en Chine). Avec 7,3 giga-octets par mois, soit une augmentation d’environ 140 % entre fin 2017 et fin 2018, la région enregistre le 2e taux le plus élevé de trafic de données par smartphone. C’est l’équivalent d’environ 10 heures/mois de streaming vidéo en qualité HD.

L’Amérique du Nord reste cependant en tête du trafic de données par smartphone, avec des prévisions de 8,6 giga-octets par mois d’ici la fin de l’année, soit l’équivalent de plus de 12 heures/mois de streaming vidéo en HD.

Entre 2018 et 2024, le trafic total de données mobiles devrait être multiplié par cinq, les réseaux 5G acheminant 25 % du trafic mobile d’ici la fin de cette période.

Fredrik Jejdling, Executive Vice President et directeur de la Business Area Réseaux d’Ericsson, explique : « La 5G, qui arrive actuellement sur le marché, devrait se déployer et progresser dans les abonnements beaucoup plus vite que les générations précédentes. Parallèlement, l’IoT cellulaire poursuit son essor spectaculaire. Nous assistons aux prémices de mutations profondes, qui auront un impact non seulement sur le marché des produits grand public, mais aussi sur de nombreux secteurs d’activité. »

 

Le rapport sur la mobilité contient également des articles sur l’accès fixe sans fil et sa mise en œuvre, le streaming vidéo de contenus de plusieurs giga-octets et le développement du marché de la fabrication d’appareils intelligents sans fil.

Rejoignez-nous pour la session live sur Facebook à 15:00 HEC aujourd’hui.

Consulter le rapport dans son intégralité

 

70 % de la population mondiale utilisera un smartphone en 2020 selon Ericsson

Par Corinne Muller, le mercredi 3 juin 2015, classé dans 4G LTE,Objets connectés,Réseaux mobiles,Vision 2020
Nombre de smartphones dans le monde - Ericsson Mobility Report

Les abonnements pour smartphones vont plus que doubler, atteignant les 6,1 milliards en 2020.

Les conclusions du dernier rapport sur la mobilité publié par Ericsson montrent que, d’ici 2020, les dernières technologies mobiles seront monnaie courante partout dans le monde : les abonnements pour smartphones vont plus que doubler, atteignant les 6,1 milliards. Les smartphones seront utilisés par 70 % de la population, laquelle sera couverte, à 90 %, par des réseaux mobiles haut débit. Lire la suite…

5,6 milliards d’abonnements pour smartphones d’ici 2019

Par Corinne Muller, le vendredi 6 juin 2014, classé dans 4G LTE,Réseaux mobiles

Taux de pénétration mobile par région

Selon le dernier rapport sur la mobilité publié par Ericsson, le nombre d’abonnements mobiles devrait atteindre les 9,3 milliards d’ici 2019 et les Smartphones devraient représenter plus de 60 % de ce chiffre, soit 5,6 milliards. Pour favoriser l’expérience des utilisateurs de Smartphones, les réseaux WCDMA/HSPA devraient couvrir 90 % de la population mondiale d’ici 2019. Par ailleurs, près des deux tiers (65 %) de cette population bénéficiera d’une couverture 4G/LTE. Lire la suite…

Les smartphones représentent 60% des mobiles vendus au 4ème trimestre 2013

Par Corinne Muller, le jeudi 20 février 2014, classé dans 4G LTE,Société en réseau

Ericsson Mobility Report Societe Connectee

Le dernier Mobility Report d’Ericsson met en évidence la croissance rapide et continue de l’usage des smartphones et de la connectivité.

Au 4ème trimestre 2013, il y a eu 109 millions de nouveaux abonnements mobiles. Le nombre d’abonnements mobiles atteint désormais le chiffre de 6,7 milliards. Le trafic de données a augmenté quant à lui de 70%. Lire la suite…

Ericsson redéfinit le marché des small cells avec sa solution révolutionnaire « Radio Dot System »

Par Corinne Muller, le mercredi 25 septembre 2013, classé dans Innovation / R&D,Réseaux mobiles

Ericsson lance une solution radio cellulaire tellement petite qu’elle peut tenir dans la main. Elle n’en reste pas moins capable d’assurer, à l’intérieur des bâtiments, une couverture pouvant satisfaire les besoins de tous types d’utilisateurs. Baptisée Radio Dot System, cette solution révolutionnaire, en forme de disque, prend en compte un large éventail de scénarios pour offrir un accès de haute qualité aux services de communication mobile voix et haut débit à l’intérieur des bâtiments. Cette technologie concerne les bâtiments simples et campus d’entreprise, les magasins et centres commerciaux, les campus universitaires, les hôtels, discothèques, stades, aéroports et autres lieux publics.

Les bâtiments sont un environnement qui pose un certain nombre d’enjeux spécifiques aux opérateurs mobiles, notamment en termes de complexité, d’évolutivité et de continuité du service. Essentiellement conçues pour apporter une couverture voix, les solutions actuellement destinées aux usages intérieurs ne permettent pas de satisfaire les besoins de capacité croissants liés aux applications. A ce jour, couvrir l’intérieur des bâtiments se heurte à deux obstacles : des coûts élevés et une évolutivité limitée.

La solution Radio Dot System développée par Ericsson se caractérise par sa taille compacte et sa souplesse de montage. Cet équipement, d’un poids de 300 grammes, est le fruit de deux années de travail de recherche et de développement et repose sur 14 brevets. Elle introduit un élément d’antenne totalement révolutionnaire, appelé ‘dot’, capable d’offrir aux utilisateurs un accès haut débit mobile. Les opérateurs seront ainsi en mesure de proposer une offre mobile complète en intérieur.

Ces ‘dots’ sont connectés – et alimentés – via des câbles LAN standard (catégories 5/6/7) aux modules radio intérieurs qui sont eux-mêmes reliés à une station de base. La solution Radio Dot System repose sur les mêmes caractéristiques que celles utilisées dans les macro-stations de base Ericsson. Son déploiement et sa modernisation sont d’une grande simplicité, ce qui permet de l’adapter facilement aux besoins de capacité et de couverture sans cesse grandissants. L’utilisateur bénéficie ainsi d’une expérience homogène où qu’il se trouve et le réseau intérieur évolue en étroite relation avec le réseau extérieur. La solution Radio Dot System s’intègre parfaitement avec le portefeuille Wi-Fi hautes performances d’Ericsson, qui offre des fonctionnalités telles que le pilotage du trafic en temps réel pour garantir la meilleure expérience utilisateur possible à la fois sur les réseaux Wi-Fi et 3GPP.

Johan Wibergh, directeur de la Business Unit Réseaux d’Ericsson, explique : « Avec notre solution Radio Dot System, nous abaissons le seuil nécessaire pour assurer une couverture à l’intérieur des bâtiments. Cette solution apporte une réponse économique et sans compromis aux problèmes de couverture que rencontrent nos clients. En dépit de sa taille miniature, ce produit peut répondre à des besoins de capacité quasi illimités. Facile à installer, cette solution s’intègre complètement aux réseaux mobiles existants. »

Ce produit suscite déjà l’intérêt de plusieurs opérateurs mobiles aux Etats-Unis. Kris Rinne, vice-président directeur du service Architecture et Planification chez AT&T, déclare : « Les small cells sont une composante clé du programme d’amélioration réseau (Project VIP) d’AT&T, s’accordant parfaitement avec la volonté que nous avons de constamment améliorer l’expérience qu’ont nos clients de l’Internet mobile. Offrir une expérience mobile de haute qualité à l’intérieur des bâtiments pose des problèmes d’ordre à la fois technique et logistique. Une solution telle que celle-ci viendra utilement compléter les outils de nouvelle génération d’AT&T. »

Ken Rehbehn, analyste chez Yankee Group, affirme : « Une solution radio au format compact qui offre la capacité de répondre de manière innovante et attractive aux problèmes de déploiement à l’intérieur des bâtiments ne manquera pas de recevoir un accueil enthousiaste dans bon nombre de locaux d’entreprise et d’immeubles de bureaux. La solution Radio Dot System développée par Ericsson utilise les installations existantes, réduisant ainsi les contraintes d’installation et les coûts. Elle s’inspire de l’architecture radio standard d’Ericsson et offre un large éventail de fonctionnalités sans rien compromettre de ses capacités d’évolution future. »

Ce produit devrait être disponible sur le marché d’ici fin 2014.