Ericsson France soutient Rouen Normandy Autonomous Lab, le service de mobilité autonome partagée et à la demande

Par Diane Delesalle, le mercredi 27 juin 2018, classé dans Innovation / R&D,Voiture connectée

Le projet Rouen Normandy Autonomous Lab, premier service de mobilité partagée et autonome à la demande sur routes ouvertes en Europe, a été lancé hier à Rouen.

<  

L’expérimentation est menée par la Métropole Rouen Normandie, le groupe Transdev, le Groupe Renault, le groupe Matmut avec le soutien de la Région Normandie et la Banque des Territoires.

Ce projet pionnier est unique en raison de son approche globale. Afin d’offrir un service sur route ouverte avec une vitesse commerciale équivalente à celles des véhicules classiques, tout en garantissant la sécurité des passagers, le projet expérimente des technologies innovantes qui forment un système complet de transport autonome. Il inclut l’application client permettant de réserver son trajet, le poste de contrôle de la flotte, l’infrastructure connectée, les réseaux de télécommunications sécurisés, les véhicules autonomes et leurs équipements.

 

 

« La connectivité étant l’un des enjeux majeurs des projets de mobilité autonome, nous sommes heureux de contribuer aux cotés de Transdev, en fournissant le réseau privé LTE sur lequel repose le système de télécommunication radio nécessaire au projet. » a déclaré Franck Bouétard, PDG d’Ericsson France.

En effet, les véhicules autonomes ont des besoins de connectivité supérieurs à ceux des voitures connectées notamment une latence extrêmement faible et de grandes quantités de données à émettre ou télécharger rapidement. Cela permet d’assurer la perception étendue du véhicule par exemple.

Le réseau privé LTE fourni par Ericsson opère en 4G dans un premier temps. Il est « 5G ready », ce qui lui permettra de bénéficier prochainement des fonctionnalités de la 5G, notamment en termes de temps de latence et de débit.

Pour en savoir plus sur le projet : https://www.transdev.com/fr/presse/ouverture-au-oublic-service-mobilite-autonome-partagee-a-la-demande-rouen-normandy-autonomous-lab

[Vidéo] Retour en images sur l’édition 2017 de l’Ericsson Day

Le 5 octobre dernier, Ericsson France rassemblait ses clients autour de ses dernières innovations dans le cadre prestigieux du Parc des Princes.

 

Lors de cette journée, avec pour thématique « Transformation digitale : comment créer de la valeur ? », Franck Bouétard, PDG d’Ericsson France, et toute l’équipe d’Ericsson ont présenté les nombreuses opportunités créées par le digital, dans les télécoms comme dans les autres industries.

 

 

Lire la suite…

Voitures connectées : nouveau consortium pour les infrastructures informatiques et réseaux

DENSO Corporation, Ericsson, Intel Corporation, Nippon Telegraph and Telephone Corporation (NTT), NTT DOCOMO, INC., Toyota InfoTechnology Center Co., Ltd. et Toyota Motor Corporation ont annoncé ce 10 août la formation du Automotive Edge Computing Consortium.

L’objectif de ce consortium est de développer un écosystème pour voitures connectées pour soutenir les services associés tels que la conduite intelligente, la création de cartes avec données en temps réel et une assistance de conduite basée sur le cloud computing.

Le volume de données entre les véhicules et le Cloud devrait atteindre 10 exabytes par mois vers 2025, soit environ 10 000 fois plus que le volume actuel. Cette augmentation entraînera des besoins en nouvelles architectures réseau et informatique pour prendre en charge les ressources distribuées et les capacités de stockage. Les architectures seront conformes aux normes applicables, qui nécessitent une collaboration à l’échelle locale et mondiale.

Lire la suite…

Innovations 5G & IoT d’Ericsson à VivaTechnology Paris

Ericsson est présent à VivaTechnology du 15 au 17 juin à Paris, Porte de Versailles, l’occasion de dévoiler ses innovations et avancées 5G et IoT, mais aussi de rencontrer les acteurs du secteur et le grand public.

 

Le 1er temps fort : la finale du Challenge IoT « Towards 5G »

Plus de 50 start-ups avaient soumis leur projet lié à la problématique suivante : comment exploiter les capacités offertes par la 5G pour développer des applications IoT apportant un impact positif sur notre société ?
12 start-ups présélectionnées se sont ainsi affrontées lors de la phase finale du challenge sur l’espace pitchs du salon devant un jury composé notamment de Matthieu Somekh de l’Ecole Polytechnique, Xavier Lorphelin de Serena Capital, Véronique Jacq de la Bpi France et Beatrice Gautier de Paris and Co.

L’annonce des gagnants a été faite par Sandor Albrecht, Directeur de recherche et responsable des Garages Ericsson. Il a également remis le premier prix à QINTEK. Les second et troisième prix ont été respectivement attribués aux projets de Pzartech Ltd et Air-Adapt.

La start-up gagnante a remporté la possibilité de visiter le Garage Ericsson à Stockholm et d’accéder à la plateforme de test pré-5G du Garage d’Ericsson France.

Lire la suite…

L’initiative « Towards 5G » accueille Qualcomm et communique ses premiers résultats

Ericsson, Orange et PSA viennent de franchir une étape importante vers la technologie 5G pour la voiture connectée, avec l’expérimentation en France de plusieurs applications avancées.

La première phase de ces essais en conditions réelles a démontré le potentiel qu’offre la technologie Cellular V2X (C-V2X) dans le cadre de l’évolution vers la 5G avec deux cas d’usage concernant la voiture connectée : le « See Through », qui permet la communication entre deux véhicules circulant sur la route, et « Emergency Vehicle » qui signale en temps réel l’approche d’un véhicule de secours.

Ces deux cas d’usage, en cours de développement et d’essai sur le réseau expérimental, tirent parti de la latence réduite et du haut débit offerts par le standard C-V2X pour créer entre deux véhicules un flux vidéo haute résolution permettant de signaler des événements en temps réel.

Les fonctions réseau avancées implémentées dans un nouveau réseau d’accès radio (RAN) configuré avec des fonctionnalités d’informatique embarquée ont permis d’améliorer la transmission de bout en bout, avec un délai de seulement 17 millisecondes pour les communications véhicule-réseau-véhicule (V2N2V), contre 30-60 millisecondes avec les réseaux LTE actuels, et ce pour un véhicule roulant à 100 km/h. Ces résultats ont été obtenus sur la bande de fréquence 2,6 GHz, avec une performance de 100 Mbit/s.

Lire la suite…