Ericsson publie ses résultats pour le 2ème trimestre 2018

Par Corinne Muller, le mercredi 18 juillet 2018, classé dans Stratégie

Commentaires de Börje Ekholm, Président et CEO d’Ericsson

Nous poursuivons la mise en œuvre de notre stratégie et sommes en bonne voie pour atteindre notre objectif à l’horizon 2020, à savoir une marge opérationnelle(1) de 10 % minimum. Les investissements dans le leadership technologique ont permis une progression de la marge brute(1) à 37 % (contre 31 %) et la croissance de l’activité Réseaux.

Les clients se tournent vers les nouvelles technologies pour faire face à la demande croissante de données sans perdre en qualité ni augmenter les coûts. C’est, avec l’accès fixe sans fil, le premier argument commercial en faveur de la 5G. Nous allons poursuivre les investissements pour conforter notre leadership dans la 5G. Cela signifie notamment la poursuite de nos investissements en R&D, la consolidation de notre portefeuille 5G et la multiplication des expérimentations. Nous veillerons également à saisir de façon sélective les nouvelles opportunités grâce à notre portefeuille de solutions 4G prêtes pour la 5G et continuerons d’accompagner les opérateurs qui se préparent pour la 5G. Le fait de proposer des solutions pour la 5G dans toutes les bandes de fréquence vient renforcer notre compétitivité au niveau mondial.

Nous progressons bien dans le segment Réseaux, avec une augmentation du chiffre d’affaires de 2 %, notamment en Amérique du Nord où tous les grands opérateurs se préparent pour la 5G. La marge brute(1) dans ce domaine est passée à 40 % (contre 36 %). L’activité Digital Services est en voie de redressement, avec une progression de la marge brute (1) à 43 % contre 36 % au 2ème trimestre 2017, stable par rapport au 1er trimestre 2018. Mais si les pertes ont diminué à la fois d’une année sur l’autre et d’un trimestre à l’autre, il reste encore beaucoup à faire. La priorité absolue est de rétablir la performance dans ce segment, mais nous accélérons en parallèle les investissements pour rendre notre portefeuille prêt à accueillir la 5G et « cloud native ». La marge brute(1) de l’activité Services managés a progressé à 14 % (contre 2 %), grâce à des gains d’efficacité constants et aux revues des contrats clients, générant un résultat d’exploitation positif. Nous avons également enregistré plusieurs nouveaux contrats au cours du trimestre.

Concernant les activités émergentes et autres, nous investissons dans des domaines stratégiques porteurs, comme l’internet des objets (IoT). Nous assistons à une accélération avec plusieurs succès commerciaux importants au cours du trimestre, grâce à notre plate-forme de connectivité. Cependant, le chiffre d’affaires reste bas. Notre activité Médias a généré une perte de 0,4 milliard de couronnes au cours du trimestre. Nous devrions finaliser la cession annoncée de Media Solutions, récemment rebaptisé MediaKind, d’ici la fin du troisième trimestre.

Le programme de réduction des coûts de 10 milliards de couronnes lancé au 2e trimestre 2017 a été mené à terme. Nous avons en effet réduit les effectifs de plus de 2 000 personnes au cours du trimestre, soit au total 20 500 personnes. Ce sont des mesures difficiles à prendre, mais nécessaires pour la compétitivité. Les économies annualisées réalisées à ce jour sont de plus de 10 milliards de couronnes et commencent à avoir des effets sur les résultats, avec principalement une baisse des coûts de fourniture des services et des charges communes. Toutefois, même si le programme de réduction des coûts est terminé, notre estimation de 5-7 milliards de couronnes de charges de restructuration pour l’année entière demeure valable, car nous poursuivrons tout au long de l’année nos activités d’amélioration de l’efficacité.

La trésorerie disponible s’est améliorée pour s’établir à -0,6 milliard de couronnes (contre -1,3) et notre situation de trésorerie demeure solide. Nous poursuivons nos efforts pour renforcer notre bilan.

L’accélération de la 5G se confirme au cours du trimestre et il est clair que notre portefeuille de solutions prêtes pour la 5G est attractif et compétitif sur le marché. Nous avons progressivement réduit les coûts et resterons très stricts sur cet objectif, afin d’améliorer encore notre compétitivité et notre efficacité. Nous demeurons confiants dans notre capacité d’atteindre l’objectif à long terme d’une marge opérationnelle de 12 % minimum au-delà de 2020.

(1) hors charges de restructuration

 

Hypothèses de planification pour l’avenir

Marché :

Le marché des équipements de réseau d’accès radio (RAN) devrait, selon les estimations, décliner de 2 % pour l’ensemble de l’année 2018 avec 2 % de TCAC pour 2017-2022. En 2018, le marché chinois devrait décliner du fait de la diminution des investissements en LTE, alors qu’une dynamique positive se dessine en Amérique du Nord

Risque lié au taux de change :

Règle générale : une baisse de 10 % du dollar US par rapport à la couronne suédoise aurait un impact négatif d’environ 5 % sur le chiffre d’affaire net et d’environ 1 % sur la marge opérationnelle (en se basant sur le risque de change de l’année 2017). Pour l’historique des taux de change, voir www.ericsson.com/en/investors

Concernant Ericsson, en 2018

  • Chiffre d’affaires : la saisonnalité (CA moyen sur 5 ans) est de -2 % entre le 2e et le 3e trimestres et de 23 % entre le 3e et le 4e trimestres.
  • Le chiffre d’affaire annuel de référence du portefeuille de contrats de licences de propriété intellectuelle est actuellement de l’ordre de 7 milliards de couronnes.
  • Les charges de restructuration pour la totalité de l’année 2018 sont estimées à 5-7 milliards de couronnes.
  • Impact net réel et estimé de l’amortissement et de la capitalisation des frais de développement ainsi que de la reconnaissance et du report des coûts de matériel

 

SEK b. Q2 2018
Actual
Q3 2018
Estimate
Q3 2017
Actual
FY 2017
Actual
FY 2018
Estimate
FY 2019
Estimate
Cost of sales -0.2 -0.2 -0.9 -2.6 -1
R&D expenses -0.3 -0.3 -0.6 -0.3 -1
Total impact -0.5 -0.5 -1.5 -2.9 -2 -1 to -2

 

 

Ericsson publie ses résultats pour le 1er trimestre 2018

Par Corinne Muller, le vendredi 20 avril 2018, classé dans Stratégie

Commentaires de Börje Ekholm, Président et CEO d’Ericsson

Nous avons continué d’exécuter notre stratégie commerciale recentrée en créant des solutions pour aider nos clients à améliorer leur activité. Nos efforts pour améliorer l’efficacité en matière de prestation de services et de réduction des coûts commencent à porter leurs fruits. La marge brute* s’est améliorée à 36% (19%) au cours du trimestre, en ligne avec notre objectif de 37-39% pour 2020.

L’une des pierres angulaires de notre stratégie est d’investir dans la R&D pour assurer notre leadership technologique et de meilleurs coûts, ce qui nous permettra de générer des marges brutes plus élevées. Nous continuons d’augmenter nos investissements en R&D dans les Réseaux pour être leader dans le domaine de la 5G. Dans l’activité Digital Services, nous continuons de renforcer les investissements dans notre nouveau portefeuille cloudifié et de changer nos façons de travailler pour une meilleure efficacité en R&D. Dans les Services Managés, nous continuons à mettre l’accent sur l’intelligence artificielle, l’automatisation et l’analyse pour améliorer l’expérience utilisateur, l’efficacité et mieux gérer la complexité des réseaux de demain.

Dans l’activité Réseaux, nous avons constaté que le portefeuille devenait plus compétitif au cours des trois derniers trimestres de 2017, ce qui s’est traduit, selon des sources externes, par des gains de parts de marché. Dans l’activité Réseaux, la marge brute* s’est améliorée à 40% (35%). Dans l’activité Digital Services, la marge brute* s’est améliorée à 41% (-25%), soutenue par des réductions de coûts principalement dans la prestation de services. Cependant, le résultat opérationnel de l’activité Digital Services reste difficile. Dans l’activité Services Managés, la marge brute* s’est améliorée à 9% (-7%), soutenue par des gains d’efficacité dans la prestation de services et la révision de certains contrats clients, ce qui s’est traduit par un résultat d’exploitation positif*.

En ce qui concerne le segment Emerging Business, nous augmentons progressivement les investissements dans des domaines de croissance tels que l’IoT et l’UDN (Unified Delivery Network). Alors que le résultat d’exploitation de Media Solutions et de Red Bee Media s’est amélioré comparé au trimestre précédent, ces activités ont enregistré une perte** de -0,5 milliard de couronnes suédoises au cours du trimestre. Nous prévoyons de finaliser le désinvestissement prévu de Media Solutions d’ici la fin du troisième trimestre.

Au cours du trimestre, nous avons réduit l’effectif total de plus de 3 000 personnes. Depuis le lancement des activités de réduction d’effectifs en juillet dernier, nous avons réduit l’effectif total de près de 18 000 personnes. À ce jour, l’effet annuel des économies réalisées est d’environ 8,5 milliards de couronnes suédoises, alors que l’objectif est d’atteindre 10 milliards de couronnes suédoises d’ici mi-2018. La réduction n’a pas encore totalement impacté les résultats trimestriels.

Le flux de trésorerie disponible s’est amélioré à 0,3 milliard de SEK (-3,2). – une nouvelle étape dans l’amélioration de notre situation financière. La trésorerie nette était de 35,6 milliards de SEK (28,3).

Les améliorations du trimestre sont encourageantes. Cependant, il reste encore du travail. Nous avons confiance dans l’orientation stratégique prise et nous demeurons pleinement engagés sur nos objectifs à long terme.

En ce qui concerne l’avenir, nous pensons que l’attention croissante portée à la 5G se poursuivra, avec des discussions commerciales axées dans un premier temps sur le haut débit mobile. Nous continuons à travailler en étroite collaboration avec les clients pour définir des modèles d’affaires optimisés afin de leur permettre de trouver de nouvelles sources de revenus et de tirer pleinement parti de la 5G.

* Hors charges de restructuration

** Hors charges de restructuration et dotations corporatives

 

Perspectives
Concernant le marché 

Le marché des équipements d’accès radio (RAN) devrait baisser de -2% pour l’ensemble de l’année 2018 avec un CAGR de 2% (2018-2022). En 2018, le marché chinois devrait reculer en raison de la réduction des investissements dans le domaine du LTE, tandis que la dynamique est positive en Amérique du Nord.

Concernant l’évolution des devises 

De manière générale, un affaiblissement de 10% du dollar US vis-à-vis de la couronne suédoise aurait un impact négatif d’environ -5% sur les ventes et d’environ -1 point de pourcentage sur la marge opérationnelle (sur la base de l’exposition aux devises de 2017). Pour plus d’informations rendez-vous sur le site : www.ericsson.com/en/investors

Concernant Ericsson

  • La saisonnalité moyenne des ventes sur cinq ans entre le premier et le deuxième trimestre est de +9%
  • La concentration de l’activité et l’examen des opérations peu performantes devraient réduire les ventes en année pleine jusqu’à 10 milliards de SEK en 2019 par rapport à 2016.
  • La base de référence actuelle des revenus des contrats de licences en propriété intellectuelle représente environ 7 milliards de SEK en base annuelle.
  • Le plan consiste à réaliser des économies de coûts avec un effet annuel d’au moins 10 milliards de SEK d’ici mi-2018, par rapport au taux d’exécution annuel du deuxième trimestre 2017.
  • Les charges d’exploitation varient généralement d’un trimestre à l’autre en raison de la saisonnalité.
  • Les frais de restructuration pour l’exercice 2018 sont estimés à 5-7 milliards de couronnes suédoises et sont légèrement supérieurs au deuxième trimestre par rapport au premier trimestre.
  • L’impact net réel et estimé de l’amortissement, de la capitalisation des frais de développement, de la comptabilisation et du report des coûts de matériel est le suivant :
SEK b. Q1 2018
Actual
Q2 2018
Estimate
Q2 2017
Actual
FY 2017
Actual
FY 2018
Estimate
FY 2019
Estimate
Coût des ventes -0.3 -0.2 -0.4 -2.6 -1
Dépenses en R&D -0.4 -0.4 0.1 -0.3 -2
Impact Total -0.7 -0.6 -0.3 -2.9 -3 -1 to -2

 

  • Le désinvestissement de Media Solutions devrait être finalisé à la fin du troisième trimestre 2018. Les résultats seront présentés en quote-part du résultat selon la méthode de mise en équivalence. Ericsson détiendra 49% des actions. Les ventes de Media Solutions ont atteint 3,2 milliards de SEK en 2017.
  • Les conséquences des changements de Q1 et Q2 dans les lignes de produits sont décrites en détail dans la page 4 du rapport complet.

Pour plus d’information, vous trouverez ici l’intégralité du rapport.

Vous trouverez ici la version anglaise du communiqué de presse.

 

 

Ericsson publie ses résultats pour le 4ème trimestre et l’année 2017

Par Corinne Muller, le mercredi 31 janvier 2018, classé dans Stratégie

BanniereQ4

Commentaires de Börje Ekholm, Président et CEO d’Ericsson

Au cours d’une année 2017 difficile, nous avons développé et commencé à exécuter une stratégie recentrée, renforçant notre R&D tout en introduisant des mesures importantes pour réduire les coûts et les risques commerciaux. Nous avons désormais posé les bases pour atteindre nos objectifs financiers. Le quatrième trimestre est en ligne avec nos attentes globales, avec une amélioration progressive des performances de l’activité Réseaux et la poursuite de pertes significatives dans l’activité Digital Services. Le résultat est toutefois bien inférieur à notre ambition sur le long terme.

Lire la suite…

Les enjeux de sécurité publique au cœur du salon Milipol

Se rendre à Milipol, c’est comme plonger dans un univers parallèle, celui de la sécurité à l’ère des nouvelles technologies. On y croise des professionnels de la sécurité venus de tous pays, prêts à découvrir le dernier drone ou la dernière application qui va leur permettre d’assurer une meilleure sécurité des lieux publics ou des personnes.

La cybersécurité ou encore la protection contre les risques majeurs sont au cœur des préoccupations. Alors drones, derniers véhicules du RAID ou de la Police nationale, tenues de camouflage, applications numériques (y compris pour la vision de nuit) sont à l’honneur sur les nombreux stands de ce salon qui rassemble plus de 900 exposants à Villepinte. Parmi les exposants, le Ministère de l’intérieur n’est pas en reste avec un stand d’une taille impressionnante.

Rendre plus sûr notre quotidien est devenu un enjeu de taille, d’autant que les risques ne semblent pas en voie de diminution, bien au contraire. Le développement des objets connectés nécessite une sécurisation des données mais aussi des devices, certains étant devenus de véritables compagnons dans la gestion des soins ou du suivi santé.

Lire la suite…

Ericsson Capital Markets Day 2017

Par Corinne Muller, le jeudi 9 novembre 2017, classé dans Stratégie
  • Point sur la stratégie de l’entreprise, les progrès réalisés dans son exécution et planification pour l’avenir
  • Objectif à long terme de marge opérationnelle supérieure à 12 %, hors restructuration, après 2020
  • Des plans solides ont été mis en place avec un objectif de chiffre d’affaires de 190 à 200 milliards de SEK avec une marge brute de 37 à 39% et une marge opérationnelle d’au moins 10%, hors restructuration, d’ici 2020 pour le groupe.

Ericsson a tenu aujourd’hui son Capital Markets Day. A cette occasion, l’entreprise a fait le point sur sa stratégie commerciale recentrée et a donné des précisions sur son exécution dans tous les segments d’activité.

Börje Ekholm, Président et CEO, a indiqué : “Notre travail et notre engagement sont de reconstruire Ericsson pour réussir sur le long terme. A court terme, nous privilégierons la rentabilité par rapport à la croissance. Une rentabilité saine est la base d’un succès sur le long terme et nous donnera la liberté et les ressources pour investir à long terme ».

Lire la suite…

Ericsson publie ses résultats pour le 3ème trimestre 2017

Par Corinne Muller, le vendredi 20 octobre 2017, classé dans Stratégie

Commentaires de Börje Ekholm, Président et CEO d’Ericsson

Nous poursuivons les objectifs de notre stratégie recentrée et, bien qu’il reste encore un long chemin à parcourir, nous observons des améliorations encourageantes de nos performances, malgré un marché où les défis ne manquent pas. L’activité Réseaux montre une légère croissance du chiffre d’affaires, d’une année sur l’autre, ajustée en fonction du taux de change et d’un contrat de services managés revu en Amérique du Nord. La marge opérationnelle ajustée (1) pour le segment Réseaux est à 11 %. Bien que l’activité IT & Cloud continue d’enregistrer des pertes, nous constatons une stabilité accrue dans les roadmaps produits et les projets.

Les conditions générales du marché demeurent difficiles. Le chiffre d’affaires ajusté aux unités comparables et au taux de change enregistre une baisse de 3 % comparé au 3ème trimestre 2016. En Amérique du Nord, le chiffre d’affaires ajusté aux fins d’éléments comparatifs et avec le contrat de services managés est resté stable. Nous constatons également un retour de la croissance dans plusieurs pays, les opérateurs augmentant leurs investissements dans les capacités réseaux. Le chiffre d’affaires en Chine continentale a décliné, alors que le marché connaît une normalisation faisant suite à une période de déploiements significatifs de la 4G, représentant plus de 60 % du volume 4G global de l’industrie. Nous sommes parvenus à augmenter nos parts de marché LTE en Chine continentale afin de positionner Ericsson dans la 5G. Cela aura toutefois un effet dilutif sur la marge brute en Chine continentale au 4e trimestre 2017. Notre ambition demeure toutefois inchangée : continuer à délivrer, dans les Réseaux, une marge opérationnelle ajustée à deux chiffres au 4e trimestre 2017.

Lire la suite…

Les tendances technologiques qui favorisent l’innovation

Selon, le Chief Technical Officer d’Ericsson, Erik Ekudden, voici les 5 tendances technos à surveiller de près dans le monde de l’innovation :

  1. Des technologies qui s’adaptent à leur environnement de façon symbiotique.
  2. L’arrivée d’une véritable intelligence machine.
  3. Une sécurisation de bout-en-bout de l’Internet des Objets.
  4. Une plate-forme IoT étendue et distribuée.
  5. Ajouter du savoir à la réalité.

Vous trouverez le détail de ces évolutions dans le document ci-dessous.

 

 

 

 

 

 

 

Technology trends driving innovation

 

Voitures connectées : nouveau consortium pour les infrastructures informatiques et réseaux

DENSO Corporation, Ericsson, Intel Corporation, Nippon Telegraph and Telephone Corporation (NTT), NTT DOCOMO, INC., Toyota InfoTechnology Center Co., Ltd. et Toyota Motor Corporation ont annoncé ce 10 août la formation du Automotive Edge Computing Consortium.

L’objectif de ce consortium est de développer un écosystème pour voitures connectées pour soutenir les services associés tels que la conduite intelligente, la création de cartes avec données en temps réel et une assistance de conduite basée sur le cloud computing.

Le volume de données entre les véhicules et le Cloud devrait atteindre 10 exabytes par mois vers 2025, soit environ 10 000 fois plus que le volume actuel. Cette augmentation entraînera des besoins en nouvelles architectures réseau et informatique pour prendre en charge les ressources distribuées et les capacités de stockage. Les architectures seront conformes aux normes applicables, qui nécessitent une collaboration à l’échelle locale et mondiale.

Lire la suite…

Ericsson publie ses résultats pour le 2ème trimestre 2017

Par Corinne Muller, le mardi 18 juillet 2017, classé dans Stratégie

Commentaires de Börje Ekholm, Président et CEO d’Ericsson

Nous ne sommes pas satisfaits de nos performances au deuxième trimestre, avec un chiffre d’affaires en baisse et des pertes plus importantes. La mise en œuvre de notre stratégie commerciale plus ciblée commence à porter des fruits. Cependant, au regard des conditions actuelles du marché, nous allons accélérer les actions prévues pour réduire nos coûts.
Le chiffre d’affaires, ajusté aux fins de comparaison en termes d’unités et de taux de change, a reculé de 13 %. Sur la base du développement constaté au premier semestre, notre perspective actuelle du marché RAN (Radio Access Network) est en ligne avec les estimations extérieures qui font état d’une forte baisse à un chiffre sur l’ensemble de l’année 2017.

Lire la suite…

Ericsson publie ses résultats pour le 1er trimestre 2017

Par Corinne Muller, le mardi 25 avril 2017, classé dans Stratégie

Lire la suite…