Avec la 5G, les patients exerceront un meilleur contrôle sur leur santé

L’observatoire ConsumerLab d’Ericsson vient de publier son dernier rapport, intitulé From Healthcare to Homecare, traitant de l’impact qu’aura, d’après les consommateurs, la 5G sur l’évolution des soins de santé, qu’il s’agisse de médecine préventive, d’examens de routine ou encore de soins post-opératoires.

Selon le rapport, les réseaux de prochaine génération joueront un rôle crucial dans la transformation des soins de santé, offrant une grande efficacité de communication dans un écosystème alliant alertes et remontées d’informations, mobilité et faible latence. Ces réseaux permettront la mise en œuvre d’un large éventail d’applications, qu’il s’agisse de surveillance à distance grâce à des « wearables » médicaux, d’interactions virtuelles patient/médecin ou encore de chirurgie robotique contrôlée à distance.

Lire la suite…

Numéro d’urgence 112 Nouvelle Génération : Com4Innov et Ericsson s’associent pour permettre les appels multimédia interactif sur réseau 4G

Par Nathalie Sassier, le jeudi 12 mai 2016, classé dans 4G LTE,Innovation / R&D,Santé,Société en réseau   |   1 commentaire

Afin de permettre une utilisation optimale du numéro d’urgence Nouvelle Génération (NG) 112, Com4Innov et Ericsson ont joint leurs expertises afin de faire évoluer la solution d’urgence qui profite d’un réseau télécom avec les derniers standards LTE, IMS et Web RTC complètement standardisés et supportés par l’infrastructure Ericsson. Au contraire des environnements hétérogènes en vigueur jusqu’ici, il s’agit de créer un environnement unique facilitant la priorisation des communications d’urgence en libérant de la bande passante et ainsi garantir les communications et services d’urgence. Les développeurs de fonctions et de centres d’urgence pourront ainsi se concentrer sur les besoins métier en oubliant la complexité de l’infrastructure.

Lire la suite…

Forest Whitaker salue l’engagement sociétal et le développement durable d’Ericsson

L'acteur Forest Whitaker, envoyé spécial de l'UNESCO pour la paix et la réconciliation, salue l'engagement responsable d'Ericsson.

L’acteur Forest Whitaker, envoyé spécial de l’UNESCO pour la paix et la réconciliation, salue l’engagement responsable d’Ericsson.

Ericsson vient de publier son 22e rapport sur le développement durable et la responsabilité sociétale, qui dresse le bilan de sa performance en 2014 dans les domaines suivants : conduite responsable des activités ; énergie, environnement et climat ; accès aux communications pour tous.

L’acteur Forest Whitaker, envoyé spécial de l’UNESCO pour la paix et la réconciliation, déclare que l’engagement d’Ericsson contribue à faire du monde un endroit où la paix, l’espoir et la réconciliation sont diffusés à tous.

Lire la suite…

Wearables : les parisiens interrogés plus intéressés par la météo hyperlocale que par la qualité de l’air ou de l’eau potable

ericsson-objets-connectes-wearables-joggers

Les propriétaires de smartphones voient dans la quantification et la régulation du stress un moyen d’allonger leur espérance de vie de deux ans.

Cette quantification passe aujourd’hui par l’utilisation de « wearables » (objets connectés portés sur soi). Les personnes interrogées sont sensibles au design et aux fonctionnalités : 55 % pensent que le design des produits est important, tandis que 59 % achètent des outils technologiques pour répondre à des besoins spécifiques.

62 % des personnes interrogées affirment être intéressées par un contrôleur atmosphérique. L’intérêt pour le bien-être s’accompagne donc d’une bonne perception des dangers qui pèsent sur la santé publique.

Lire la suite…

10 nouvelles tendances pour 2015

Par Corinne Muller, le jeudi 11 décembre 2014, classé dans Santé,Société en réseau,Télévision   |   Aucun commentaire

Ericsson - Tendances 2015 - Infographie

Le rapport de l’observatoire ConsumerLab d’Ericsson montre que les consommateurs veulent que la technologie et la connectivité fassent partie intégrante de toutes les facettes de leur vie quotidienne : miroirs de salle de bain, trottoirs, flacons de médicament, etc.

Les consommateurs commencent à s’habituer à certaines idées qui, il fut un temps, dépassaient leur imagination, notamment la présence de robots dans les maisons ou encore la communication par la pensée.

En 2015, les consommateurs regarderont plus souvent de la vidéo en streaming que les programmes diffusés à la télévision.

Voici quelles sont les 10 nouvelles tendances de consommation pour 2015 et au-delà : Lire la suite…

La technologie au service de la lutte contre le virus Ébola

Par Benoît Maydat, le vendredi 7 novembre 2014, classé dans Responsabilité sociétale,Santé,Technology for Good   |   Aucun commentaire

ericsson-technologie-battre-ebola

Quand nous avons appris, il y a quelques mois, que l’épidémie Ébola s’aggravait en Afrique de l’Ouest et que le nombre de cas doublait toutes les trois semaines, la réaction d’Elaine Weidman-Grunewald, Vice-Présidente en charge du développement durable chez Ericsson,  a été : « Il faut faire quelque chose. On ne peut pas rester les bras croisés ! » Lire la suite…

10 nouvelles tendances pour 2014

Par Corinne Muller, le vendredi 3 janvier 2014, classé dans Applications,Santé,Services,Société en réseau   |   Aucun commentaire

Ericsson présente les 10 tendances qui vont changer la société en 2014.

Le ConsumerLab d’Ericsson a identifié les nouvelles tendances de consommation technologique qui changeront le quotidien des consommateurs en 2014 et au-delà. Lire la suite…

Étude : le rôle des TICS pour l’accès de tous à l’éducation, la santé, aux services agricoles et financiers

L'étude propose en ce sens des recommandations aux différentes parties prenantes, les incitant à collaborer et à s'engager afin que la contribution des TIC au développement socio-économique durable des populations pauvres devienne une réalité.

L'étude propose en ce sens des recommandations aux différentes parties prenantes, les incitant à collaborer et à s'engager afin que la contribution des TIC au développement socio-économique durable des populations pauvres devienne une réalité.

Hystra et Ashoka viennent tout juste de publier une étude qui apporte un nouvel éclairage sur les business models efficaces et durables ayant un impact socio-économique positif pour les populations de la base de la pyramide (BoP), c’est à dire les personnes qui vivent avec moins de quelques dollars par jour.

Réalisée avec le soutien du groupe AFD, Ericsson, France Télécom-Orange, ICCO et TNO, l’étude s’est attachée à tirer les enseignements des approches existantes, en analysant plus de 280 initiatives mises en place par divers acteurs (entreprises, organisations de la société civile, entrepreneurs sociaux…) en Asie, en Amérique latine et en Afrique. Les projets étudiés recourent aux TIC pour offrir des services aux populations les plus pauvres dans 4 domaines principaux : éducation, santé, agriculture et développement rural, et services financiers.

Hystra, le cabinet de conseil spécialiste des stratégies hybrides (sociales et économiques) chargé de piloter l’étude, et son partenaire Ashoka, une association à but non lucratif qui a soutenu depuis 1981 plus de 3 000 entrepreneurs sociaux dans le monde, ont évalué les projets.

L’analyse s’est basée sur 3 critères : la capacité de ces projets à résoudre les problèmes auxquels ils s’attaquent, leur viabilité financière ainsi que leur capacité à passer à grande échelle, à être répliqués dans d’autres géographies en dépassant le stade de l’expérimentation. Les quinze business models les plus novateurs, dont l’échelle et les résultats sur le terrain montrent que les TIC peuvent être un levier pour améliorer durablement le niveau de vie des populations les plus pauvres, ont fait l’objet d’études de cas approfondies dans le rapport pour étayer les principales conclusions.

La pérennité économique des projets varie d’un secteur à l’autre, les domaines des services financiers et du développement rural affichant la plus grande solidité financière.

  • Les projets les plus innovants offrant des « services financiers » sont les plus matures en termes de pérennité et de mécanismes de marché, et parviennent à servir chacun plus de dix millions de personnes qui n’avaient jusqu’alors pas accès aux services bancaires.
  • Dans le domaine de l’agriculture et du développement rural, les projets matures et viables utilisant les TIC sont nombreux, et peuvent avoir un réel impact socio-économique, augmentant les revenus des agriculteurs tout en permettant un gain d’efficacité de la chaîne d’approvisionnement agricole, bénéfique pour toutes les parties prenantes de l’écosystème agricole.
  • Le domaine de la santé est extrêmement dynamique parmi les secteurs où les TIC sont utilisées pour le développement, mais la plupart des projets sont subventionnés et leur viabilité financière à long terme n’est pas assurée, à l’exception de quelques niches telles que la téléconsultation ou l’authentification des médicaments par SMS.
  • Dans le domaine de l’éducation, les projets fondés sur les mécanismes de marché à destination des populations les plus défavorisées sont peu nombreux, alors qu’une demande dans ce domaine émerge. Lire la suite…

Singapour, Stockholm et Séoul en tête du classement Ericsson des villes connectées, Paris en 5ème position

Les trois villes les plus performantes selon le classement établi ont atteint de nombreux objectifs sur le plan social, économique et environnemental grâce aux investissements massifs qu'elles ont réalisés dans les TIC.

Les trois villes les plus performantes selon le classement établi ont atteint de nombreux objectifs sur le plan social, économique et environnemental grâce aux investissements massifs qu'elles ont réalisés dans les TIC.

Les résultats de l’étude Networked Society City Index menée conjointement par Ericsson et le cabinet de conseil Arthur D. Little ont été présentés à l’occasion du Business Innovation Forum d’Ericsson dans la Silicon Valley. Cette étude démontre que les villes les plus connectées sont les mieux placées pour répondre aux enjeux tels que la gestion de l’environnement, des infrastructures, de la sécurité publique, de la qualité des soins de santé et de l’éducation.

« La construction de la société en réseau est l’un des grands défis de notre époque. » déclare Erik Almqvist, Directeur chez Arthur D Little. « Cette analyse est un premier pas dans la compréhension du lien entre les investissements dans le domaine des TIC et le développement durable. Notre espoir commun et notre objectif est que ce rapport serve de base à la réflexion des villes ».

Les trois villes les plus performantes selon le classement établi (Singapour, Stockholm et Séoul) ont atteint de nombreux objectifs sur le plan social, économique et environnemental grâce aux investissements massifs qu’elles ont réalisés dans les TIC. Singapour, par exemple, mène une politique agressive d’innovation en matière d’e-santé et joue un rôle pionnier dans la gestion des embouteillages. Stockholm voit dans les TIC un instrument précieux pour faciliter la collaboration dans la recherche et le transfert de connaissances. Enfin, Séoul s’appuie largement sur les TIC pour mettre en œuvre diverses initiatives technologiques dans le domaine de l’environnement. Lire la suite…

Hans Vestberg au CTIA 2011 : « La société en réseau ouvre de nouvelles perspectives pour de nombreux secteurs »

"Quand une personne est connectée, c’est sa vie qui change ; quand tout est connecté, c’est le monde qui change. C’est là l’essence même de la société en réseau" (Crédit Photo : Benoît Chamontin - Ericsson France)

"Quand une personne est connectée, c’est sa vie qui change ; quand tout est connecté, c’est le monde qui change. C’est là l’essence même de la société en réseau" (Crédit Photo : Benoît Chamontin - Ericsson France)

Lors de son discours d’introduction au salon international CTIA Wireless 2011, Hans Vestberg, Président et CEO d’Ericsson a présenté la société en réseau comme un puissant vecteur de créativité, doté de la capacité à transformer nos vies, nos entreprises et la société dans son ensemble.

Prenant la parole au cours de la conférence organisée sur le thème « La journée de la e-santé », il a également énuméré les avantages que la mobilité, le haut débit et le cloud computing peuvent procurer dans le domaine de la santé et d’autres secteurs.

Selon Hans Vestberg, le monde connaît aujourd’hui une véritable révolution technologique, où technologies de l’information et télécommunications se combinent pour créer une société en réseau, « Connecter les objets et les personnes de manière intelligente apporte de nombreux avantages. Quand une personne est connectée, c’est sa vie qui change ; quand tout est connecté, c’est le monde qui change. C’est là l’essence même de la société en réseau » a-t-il déclaré.

Aux côtés d’Hans Vestberg, le Dr. Patrick Soon-Shiong, PDG de l’Institute for Advanced Health, s’est exprimé sur la façon dont les réseaux connectés transforment la gestion de la santé.

« La technologie sans fil va jouer un rôle essentiel dans l’évolution de la manière d’aborder la santé au 21ème siècle », a déclaré le Dr. Patrick Soon-Shiong. « Transmission plus efficace et plus rapide des dossiers médicaux, orientation en temps réel des patients, meilleur suivi des personnes atteintes d’une pathologie chronique, interventions rapides afin de prévenir les incidents médicaux : le champ des possibilités ne cesse de croître. Bientôt, la technologie sans fil fera partie intégrante de la gestion de la santé. » Lire la suite…