Ericsson, partenaire de l’agence parisienne du climat et de Paris Développement dans PARis GREEN

Ericsson est partenaire de de la nouvelle plate-forme www.paris-green.com. Ce site « PARis GREEN : Investir pour l’avenir » conçu par l’Agence parisienne du Climat avec Paris Développement a été lancé jeudi 19 juin et se veut une plateforme en ligne de valorisation de l’attractivité de Paris comme ville durable et intelligente. Il constitue la première brique d’un dispositif de mobilisation des acteurs locaux en vue de la Conférence Paris Climat 2015 (COP 21).

ParISGreen

« Le rapport du GIEC est clair. Nous sommes entrés dans le moment de l’action. Paris est déjà en marche avec un Plan Climat ambitieux et en action depuis 2007. L’Agence Parisienne du Climat y travaille de façon opérationnelle depuis plus de de 3 ans avec ses 85 partenaires. Ainsi, PARis GREEN a bénéficié des expertises et des expériences des acteurs majeurs du territoire métropolitain, et  contribue à cette mise en mouvement du territoire. » selon Anne Ged, directrice de l’Agence Parisienne du Climat.

« Ericsson est heureux d’apporter une pierre à la construction du Paris durable, contribuant ainsi au rayonnement international et à l’attractivité de cette ville. Nous sommes intimement convaincus du lien très fort entre développement durable, maturité numérique et développement économique. C’est dans cet esprit que j’ai collaboré activement à PARis GREEN qui apporte cette forte visibilité » a déclaré Viktor Arvidsson, Directeur de la stratégie, Ericsson France.

TranquilienL’un des exemples concret de cet apport du numérique pour faciliter au quotidien la vie des Franciliens est l’application Tranquilien qui participe à fluidifier les trajets des 3 millions de voyageurs qui se croisent chaque jour sur les lignes du réseau Transilien.

En parallèle, Ericsson, que sa stratégie place au coeur de la ville intelligente, a annoncé au cours du New Cities Summit qui vient de se tenir à Dallas, le lancement d’un outil collaboratif en ligne pour aller plus loin : le Networked Society City Index qui  mesure la maturité technologique de 30 villes à travers le monde et permet d’identifier les pistes de développement au plan social, économique ou environnemental. Dans la dernière édition de cet index, Paris tenait la quatrième place, nul doute que la ville lumière peut encore progresser.

5,6 milliards d’abonnements pour smartphones d’ici 2019

Par Corinne Muller, le Vendredi 6 juin 2014, classé dans 4G LTE,Réseaux mobiles   |   Aucun commentaire

Taux de pénétration mobile par région

Selon le dernier rapport sur la mobilité publié par Ericsson, le nombre d’abonnements mobiles devrait atteindre les 9,3 milliards d’ici 2019 et les Smartphones devraient représenter plus de 60 % de ce chiffre, soit 5,6 milliards. Pour favoriser l’expérience des utilisateurs de Smartphones, les réseaux WCDMA/HSPA devraient couvrir 90 % de la population mondiale d’ici 2019. Par ailleurs, près des deux tiers (65 %) de cette population bénéficiera d’une couverture 4G/LTE. Lire la suite…

LED et couverture réseau : Ericsson et Philips s’unissent pour un éclairage public connecté

Smart Street Lighting

  • Avec une population urbaine qui croît de 7 500 habitants par heure et un trafic de données mobiles 10 fois plus important d’ici à 2019, des solutions d’éclairage durables ainsi que des capacités et une couverture réseau mobile accrue deviennent nécessaires dans les villes.

  • Le nouveau modèle  d’éclairage public connecté répond à un double enjeu : proposer  aux autorités municipales  un moyen innovant de s’offrir les toutes dernières solutions d’éclairage LED à haut rendement énergétique pour atteindre les objectifs de développement durable et permettre aux opérateurs d’améliorer la couverture  réseau et applicative.

  • La solution d’éclairage public intelligente  Zero Site d’Ericsson intègre les équipements télécoms à l’intérieur des mâts d’éclairage public pour permettre aux opérateurs télécoms d’améliorer la performance du réseau mobile tout en réduisant l’encombrement urbain. Lire la suite…

CES 2014 : Ericsson donne sa vision de la société connectée

Par Benoît Maydat, le Mercredi 8 janvier 2014, classé dans Réseaux mobiles,Société en réseau,Vision 2020   |   Aucun commentaire


Hans Vestberg présente sa vision de la société connectée à la conférence annuelle d’AT&T pour les développeurs, qui a eu lieu à Las Vegas en marge du CES 2014. La voiture connectée et les « toll-free data » (données dont l’accès est subventionné par des partenaires) sont les thèmes phares de la conférence. Hans Vestberg a rappelé qu’Ericsson figure parmi les pionniers de la société connectée, 50% des données circulant sur les réseaux 4G passant aujourd’hui par des équipements Ericsson. Lire la suite…

Les abonnements pour Smartphones devraient atteindre 5,6 milliards d’ici 2019

Par Benoît Maydat, le Mardi 12 novembre 2013, classé dans Réseaux mobiles,Société en réseau   |   Aucun commentaire

Lire la suite…

Les villes et les TIC : un duo gagnant ?

Par Benoît Maydat, le Mardi 5 novembre 2013, classé dans Réseaux mobiles,Services,Société en réseau   |   Aucun commentaire

Les villes sont des centres de créativité, d’action et d’affluence. Les défis et les opportunités sont grands, et l’industrie des TIC a vocation à apporter des solutions pour conforter ces tendances.

Ericsson vient de tenir à Tokyo son Ericsson Business Innovation Forum. Douglas Gilstrap, directeur de la stratégie d’Ericsson nous explique comment les TIC vont contribuer à l’avènement d’un nouvel écosystème qui permettra d’améliorer la vie en ville. Lire la suite…

Quelles perspectives de création et de répartition de valeur pour les télécoms ?

Par Corinne Muller, le Jeudi 17 octobre 2013, classé dans Réseaux mobiles   |   Aucun commentaire

Franck Bouétard souligne l’intérêt de développer une vision européenne des enjeux, au-delà des frontières nationales.

C’est sur ce thème que l’ARCEP a tenu son colloque annuel le 17 octobre à Paris, devant une audience composée d’opérateurs, d’équipementiers, d’acteurs du secteur mais aussi de parlementaires et d’élus locaux.

Jean-Ludovic Silicani, son Président, a ouvert les débats sur une note d’optimisme :
« Quel autre secteur connaît une telle croissance en volume ? », soulignant ainsi la demande très forte et la multiplication des usages en France. L’empreinte des réseaux LTE en France est la plus élevée des grands pays d’Europe selon le régulateur.

Certes, le secteur des télécoms est confronté à des challenges mais il dispose également de belles perspectives devant lui. L’innovation reste forte et les usages vont continuer de se développer, portés par la multiplication des objets connectés (M2M).

Parmi les thématiques abordées lors du colloque figurent la monétisation de la data, la valorisation des services, ou encore la répartition de la valeur dans la filière numérique.
La place des OTT (Google, Facebook, etc.) dans la chaine de valeur fait toujours débat : «ils captent l’essentiel de la valeur générée par les échanges d’information » selon un des intervenants.

Les échanges au cours des 3 tables rondes de cette journée ont été riches, témoignant au passage de la maturité désormais acquise par les acteurs du secteur en France, conscients des défis à relever, mais aussi des opportunités devant eux.

Retrouvez l’intégralité des débats et l’intervention de Franck Bouétard, président directeur général d’Ericsson France lors de la 3ème table ronde animée par Solveig Godeluck des Echos. Franck Bouétard y souligne notamment l’intérêt de développer une vision européenne des enjeux, au-delà des frontières nationales.

Ericsson redéfinit le marché des small cells avec sa solution révolutionnaire « Radio Dot System »

Par Corinne Muller, le Mercredi 25 septembre 2013, classé dans Innovation / R&D,Réseaux mobiles   |   Aucun commentaire

Ericsson lance une solution radio cellulaire tellement petite qu’elle peut tenir dans la main. Elle n’en reste pas moins capable d’assurer, à l’intérieur des bâtiments, une couverture pouvant satisfaire les besoins de tous types d’utilisateurs. Baptisée Radio Dot System, cette solution révolutionnaire, en forme de disque, prend en compte un large éventail de scénarios pour offrir un accès de haute qualité aux services de communication mobile voix et haut débit à l’intérieur des bâtiments. Cette technologie concerne les bâtiments simples et campus d’entreprise, les magasins et centres commerciaux, les campus universitaires, les hôtels, discothèques, stades, aéroports et autres lieux publics.

Les bâtiments sont un environnement qui pose un certain nombre d’enjeux spécifiques aux opérateurs mobiles, notamment en termes de complexité, d’évolutivité et de continuité du service. Essentiellement conçues pour apporter une couverture voix, les solutions actuellement destinées aux usages intérieurs ne permettent pas de satisfaire les besoins de capacité croissants liés aux applications. A ce jour, couvrir l’intérieur des bâtiments se heurte à deux obstacles : des coûts élevés et une évolutivité limitée.

La solution Radio Dot System développée par Ericsson se caractérise par sa taille compacte et sa souplesse de montage. Cet équipement, d’un poids de 300 grammes, est le fruit de deux années de travail de recherche et de développement et repose sur 14 brevets. Elle introduit un élément d’antenne totalement révolutionnaire, appelé ‘dot’, capable d’offrir aux utilisateurs un accès haut débit mobile. Les opérateurs seront ainsi en mesure de proposer une offre mobile complète en intérieur.

Ces ‘dots’ sont connectés – et alimentés – via des câbles LAN standard (catégories 5/6/7) aux modules radio intérieurs qui sont eux-mêmes reliés à une station de base. La solution Radio Dot System repose sur les mêmes caractéristiques que celles utilisées dans les macro-stations de base Ericsson. Son déploiement et sa modernisation sont d’une grande simplicité, ce qui permet de l’adapter facilement aux besoins de capacité et de couverture sans cesse grandissants. L’utilisateur bénéficie ainsi d’une expérience homogène où qu’il se trouve et le réseau intérieur évolue en étroite relation avec le réseau extérieur. La solution Radio Dot System s’intègre parfaitement avec le portefeuille Wi-Fi hautes performances d’Ericsson, qui offre des fonctionnalités telles que le pilotage du trafic en temps réel pour garantir la meilleure expérience utilisateur possible à la fois sur les réseaux Wi-Fi et 3GPP.

Johan Wibergh, directeur de la Business Unit Réseaux d’Ericsson, explique : « Avec notre solution Radio Dot System, nous abaissons le seuil nécessaire pour assurer une couverture à l’intérieur des bâtiments. Cette solution apporte une réponse économique et sans compromis aux problèmes de couverture que rencontrent nos clients. En dépit de sa taille miniature, ce produit peut répondre à des besoins de capacité quasi illimités. Facile à installer, cette solution s’intègre complètement aux réseaux mobiles existants. »

Ce produit suscite déjà l’intérêt de plusieurs opérateurs mobiles aux Etats-Unis. Kris Rinne, vice-président directeur du service Architecture et Planification chez AT&T, déclare : « Les small cells sont une composante clé du programme d’amélioration réseau (Project VIP) d’AT&T, s’accordant parfaitement avec la volonté que nous avons de constamment améliorer l’expérience qu’ont nos clients de l’Internet mobile. Offrir une expérience mobile de haute qualité à l’intérieur des bâtiments pose des problèmes d’ordre à la fois technique et logistique. Une solution telle que celle-ci viendra utilement compléter les outils de nouvelle génération d’AT&T. »

Ken Rehbehn, analyste chez Yankee Group, affirme : « Une solution radio au format compact qui offre la capacité de répondre de manière innovante et attractive aux problèmes de déploiement à l’intérieur des bâtiments ne manquera pas de recevoir un accueil enthousiaste dans bon nombre de locaux d’entreprise et d’immeubles de bureaux. La solution Radio Dot System développée par Ericsson utilise les installations existantes, réduisant ainsi les contraintes d’installation et les coûts. Elle s’inspire de l’architecture radio standard d’Ericsson et offre un large éventail de fonctionnalités sans rien compromettre de ses capacités d’évolution future. »

Ce produit devrait être disponible sur le marché d’ici fin 2014.

Ericsson déploie la 4G à Paris pour Orange

Par Corinne Muller, le Lundi 9 septembre 2013, classé dans 4G LTE,Réseaux mobiles   |   2 commentaires

Ericsson fournit la totalité du réseau 4G d’Orange à Paris et dans toute l’Ile de France.



La totalité du réseau 4G d’Orange à Paris et dans toute l’Ile de France est fournie par Ericsson. Il s’appuie sur les équipements multistandards 2G/3G/4G Ericsson RBS 6000 et utilise les bandes 2,6 GHz et 800 MHz.

Parallèlement à ce déploiement en Ile de France, Ericsson accompagne également Orange pour la 4G depuis juin 2012 dans les régions Sud-Ouest et Nord-Est.

« Orange franchit une étape importante aujourd’hui en France et Ericsson met tout en œuvre pour que la 4G soit une réussite. Ericsson est heureux d’accompagner Orange dans ce défi grâce à la performance de ses équipements et l’implication de ses équipes.», déclare Franck Bouétard, Président Directeur Général d’Ericsson France.

« Notre partenariat avec Ericsson se poursuit depuis de nombreuses années et nous savons pouvoir compter sur la qualité des équipements mobiles et l’engagement des équipes d’Ericsson sur le terrain pour nous accompagner dans ce lancement stratégique», commente Delphine Ernotte-Cunci, directrice exécutive d’Orange France. « Le succès de notre collaboration nous permet de déployer très efficacement la 4G à Paris».

En Corée, l’opérateur LG U+ atteint 150 Mb/s en débit mobile grâce à Ericsson

Par Benoît Maydat, le Mercredi 31 juillet 2013, classé dans 4G LTE,Haut Débit,Réseaux mobiles   |   Aucun commentaire

LG U+ est un des trois grands opérateurs mobiles de Corée du Sud.

• Le 18 juillet 2013, LG U+ a effectué le lancement commercial de ses services LTE-Advanced avec agrégation de porteuses en partenariat avec Ericsson.
• LG U+ fournit désormais des services voix et données sur son réseau LTE commercial.
• Ericsson maintiendra et renforcera son leadership technologique en restant un acteur majeur du déploiement futur de la technologie LTE-Advanced.

Par l’intermédiaire de sa filiale locale Ericsson-LG, Ericsson vient de mener à bien le déploiement d’un réseau LTE-Advanced (LTE-A) pour l’opérateur de services mobiles sud-coréen LG U+.

Avec le lancement commercial de ce nouveau réseau LTE-A, LG U+ offre désormais des services haut débit mobile tels que la vidéo, la voix et les données haute définition à des débits pouvant atteindre 150 Mb/s, soit respectivement deux fois et dix fois le débit des services LTE et 3G, et 50 Mb/s de plus que les lignes haut débit fixes (100 Mb/s). Ces services voix et données plus rapides sont aussi de meilleure qualité. Un test d’intégration réseau par mise à jour du logiciel d’agrégation de porteuses (Carrier Aggregation ou CA) a permis à LG U+ de réaliser en un temps très court la mise en service commercial.

Fournisseur de services de conception, de déploiement, d’intégration et de support, Ericsson a aidé LG U+ à proposer dès juillet 2011 des services commerciaux de LTE en Corée du Sud. Pour le réseau LTE de LG U+, Ericsson a fourni le cœur EPC (Evolved Packet Core) ainsi que des baies radio et a intégré un nouveau logiciel pour les services LTE-A.

« Ericsson a mené à bien la mise en service commercial de la LTE-A, accumulant au passage avancées technologiques, expérience et savoir-faire » déclare Jan Signell, Responsable de la région Asie du Nord et de l’Est pour Ericsson. « Nous allons non seulement renforcer notre partenariat avec LG U+ mais aussi contribuer au développement futur de la technologie afin de conforter notre position de leader que ce soit sur le front de l’après-4G ou sur le marché du LTE-A dans la région. »

Les deux entreprises ont décidé de développer ensemble le LTE-A et la technologie post-LTE-A, notamment les fonctions de coordination entre les cellules pour améliorer le débit en réduisant le plus possible les interférences entre les nœuds, la technologie de contrôle des interférences entre les cellules pour élargir la couverture des petites cellules grâce à la coordination entre macro BTS et petites BTS, et enfin la technologie soft des cellules pour améliorer la qualité et la vitesse des données en séparant les nœuds afin de contrôler les données relatives au signal et au trafic réel.