Ericsson publie ses résultats pour le second trimestre 2013

297x134_eng_q2_2013

Au cours du trimestre, nous avons franchi la barre du milliard d’abonnés dans les réseaux managés par Ericsson. Cela montre la confiance des clients dans notre capacité à créer de la valeur pour eux.

« Au second trimestre 2013, les ventes ont augmenté de 7%, pour des unités comparables et après ajustement lié aux effets de change. Elles ont été stables comparé au 2ème trimestre 2012, en raison des effets de change » a déclaré Hans Vestberg, président et CEO d’Ericsson.

L’activité projets est restée importante en Europe ainsi qu’aux Etats-Unis où deux grands projets de couverture haut débit mobile ont connu un pic d’activité sur la 1ère partie de l’année 2013. L’Asie du Nord-Est a connu à nouveau des difficultés sur le trimestre en raison de la poursuite du déclin dans les investissements en GSM en Chine, du taux de change au Japon et d’une activité moins importante en Corée du Sud liée aux retards en matière de spectre.

Le mix d’activités, avec une part des projets de couverture plus importante que la part des projets de capacité, a commencé à se déplacer légèrement vers plus de projets de capacité au cours du trimestre.

Conformément à notre stratégie, nous avons gagné de nouvelles parts de marché en Europe dans les projets de modernisation de réseaux débutés en 2010, et ce malgré leurs niveaux de marge initialement moindres. Comme ces projets se terminent graduellement, nous pouvons conclure que nous avons réussi à gagner des parts de marché et à retrouver du leadership en Europe. Il est également encourageant de constater que, sur cette base, nous commençons à nous engager à présent dans de nouvelles activités en termes de projets de capacité et de LTE en Europe.

Nous continuons de renforcer notre position de leader en 4G/LTE. Le processus de sélection des équipementiers entamé en Russie et en Chine s’est poursuivi et nous avons signé à ce jour des contrats avec deux grands opérateurs russes.

Au cours du trimestre, nous avons également franchi la barre du milliard d’abonnés dans les réseaux managés par Ericsson. Cela montre la confiance des clients dans notre capacité à créer de la valeur pour eux.

La profitabilité s’est améliorée par rapport au second trimestre 2012, après ajustement lié aux effets non récurrents relatifs à la sortie des opérations télécoms et alimentation câble et au désinvestissement dans les sciences de communication appliquées (Applied Communication Sciences ou ACS). Cette amélioration a été tirée par des marges brutes plus élevées et de moindres dépenses opérationnelles. Cela a été partiellement effacé par les effets de change.

Avec l’annonce en avril et en juillet de l’intention d’acquérir Mediaroom de Microsoft ainsi que la société Red Bee Media, nous continuons de renforcer notre position dans le domaine TV/media.

Comme le secteur TV/media converge avec celui des télécoms, nous pouvons tirer parti de nos forces en gestion des media et en services managés. La vidéo est déjà le principal contributeur au trafic sur les réseaux mobiles et devrait croître de 60% par an jusqu’en 2018.

Alors que la situation macro-économique en Europe comporte toujours des challenges et que l’incertitude politique augmente dans certaines parties du Moyen-Orient comme en Egypte, les fondamentaux de l’industrie sur le long terme restent attractifs et nous sommes bien positionnés pour continuer d’accompagner nos clients dans un marché des TIC (technologies de l’information et de la communication) en pleine transformation » a conclu Hans Vestberg.

Pour télécharger le rapport complet :

http://www.ericsson.com/res/investors/docs/q-reports/2013/06month13-en.pdf

L’IP vous passionne ? Vous voulez en savoir plus sur le SDN ? Plus que quelques heures pour vous rendre au MPLS & Ethernet World Congress à Paris

Par Corinne Muller, le Vendredi 22 mars 2013, classé dans IP,Réseaux fixes   |   1 commentaire

Peu connu du grand public, mais très apprécié des experts, le MPLS et Ethernet World Congress rassemble depuis plus de 10 ans à Paris ce qui se fait de mieux dans le domaine de l’IP.

Pour la première fois, le SDN Summit et le V6 World Congress se déroulent en même temps, offrant un programme riche en conférences et en démonstrations live. Avec plus de 1 700 visiteurs, l’événement prend de l’ampleur et devient important au plan international. Il a lieu sur 4 jours, du 19 au 22 mars, à l’hôtel Marriott, dans le 14ème arrondissement.

Présent pour la 2ème année consécutive, Ericsson y dévoile notamment son nouveau processeur réseau haute performance et évolutif SNP 4000. Comparé aux processeurs réseaux existants sur le marché, il permet de multiplier par dix la rapidité des fonctionnalités et par deux l’efficacité énergétique – des atouts qui devaient intéresser les opérateurs. Il présente également des exemples d’utilisation du Service Provider SDN pour des réseaux d’agrégation virtualisés et un chaînage dynamique de services.

Si Ericsson est connu en tant que leader des infrastructures télécoms au niveau mondial avec une gamme de produits radio et une part de marché importantes, il l’est moins dans le domaine de l’IP fixe. Il y dispose pourtant d’une certaine avance technologique et ce salon lui donne l’occasion d’en faire la preuve.

Retour en images :

PuceSalon 

François Lemarchand, chef de produit SDN (Software Defined Network) :

IngenieurSalon

Sakthi Subramanian, ingénieure, et Ajay Saini, product marketing manager d’Ericsson San José (USA) :

SanJoseSalon

Le fameux Processeur réseau SNP 4000 :

SNP 4000 

Les bénéfices-clés du SPN 4000 en un coup d’oeil :

KeyBenefitsSPN4000

Ericsson au Broadband World Forum 2012 : l’innovation dans les réseaux pour faire face au phénomène « Big Data »

Ericsson était présent au Broadband World Forum 2012, l’événement majeur de l’année dédié au haut débit.

Avec les nombreux lancements de téléphones intelligents, nouvelles tablettes et produits connectés, l’industrie des technologies de l’information et de communication (TIC) entre dans l’ère Big Data, ère de consommation forte de données à travers les réseaux. Lors de son discours d’ouverture au Broadband World Forum 2012 (BBWF), Ulf Ewaldsson, CTO d’Ericsson, a souligné l’importance de l’innovation dans les technologies réseaux pour réaliser un monde « tout communicant ».

« En Suède, le temps passé sur Internet chaque semaine est passé de 8 heures en 2008 à 19 heures en 2012 *, et la tendance est similaire dans d’autres pays. Nous savons que les utilisateurs apprécient la mobilité et la qualité d’accès au réseau. Durant la même période, la charge réseau a cru de manière importante » a déclaré Ulf Ewaldsson.

  »Les innovations constantes dans le secteur soutiennent le changement d’usage observé. On est donc passé de réseaux mobiles sur lesquels transitaient essentiellement de la voix à une demande de plus en plus importante en matière de données . Il y a une boucle entre la demande des consommateurs et la capacité du réseau. Ericsson met donc l’accent sur l ‘amélioration de la qualité de l’expérience utilisateur et l’innovation dans les réseaux », a-t-il poursuivi.

 Ericsson a ainsi identifié des domaines technologiques clés pour le futur des réseaux :

  • Les réseaux hétérogènes pour augmenter la couverture, la bande passante ainsi que les capacité de signalisation des réseaux mobiles et supporter les forts volumes de traffic et de données.
  • IP de 4ème génération, virtualisation et SDN ( Software Defined Networking) pour bâtir un réseau intelligent, évolutif, simple et capable de fournir des performances supérieures.
  • OSS / BSS et  l’analyse en temps réel pour fournir les informations sur le réseau et les habitudes des utilisateurs ce qui permet à l’opérateur de s’adapter en tenant compte des nouveaux usages. 

Deux nouveaux produits ont également été présenté à l’occasion du Broadband World Forum 2012 : une solution de Wi-Fi optimisée pour les stades et une nouvelle passerelle réseau haut débit pour les foyers connectés.

Lire la suite…

85 % de la population mondiale sera couverte par l’Internet mobile à haut débit en 2017

Traffic and Market Report – On the Pulse of the Networked Society - Ericsson - May 2012

Traffic and Market Report – On the Pulse of the Networked Society – Ericsson – May 2012

Pour de nombreuses personnes dans le monde, le téléphone mobile sera dans les prochaines années le seul moyen d’accès à Internet. Selon le deuxième rapport d’Ericsson sur le trafic et les données du marché, prenant le pouls de la société en réseau (Traffic and Market Report – On the Pulse of the Networked Society) publié ce jour, 85% de la population mondiale disposera, d’ici à 2017, d’une couverture Internet via la 3G, avec près de neuf milliards d’abonnements à la téléphonie mobile, contre six milliards fin 2011. Les abonnements « machine à machine » viendront grossir ces chiffres.

Dans le même temps, les abonnements à la téléphonie mobile haut débit devraient atteindre cinq milliards en 2017, contre un milliard fin 2011.

« Les gens voient l’accès à Internet comme un pré-requis aujourd’hui. Cette attente se traduit par une demande croissante de téléphonie mobile à haut débit et par une augmentation du trafic de données », explique Douglas Gilstrap, Senior Vice President et directeur de la stratégie d’Ericsson. « Conscients de cette opportunité commerciale, les opérateurs s’efforcent de faciliter cette croissance et d’offrir aux utilisateurs des services satisfaisants, avec d’importants débits de données que permettent des réseaux à haute capacité. Aujourd’hui, environ 75 % des réseaux HSPA dans le monde atteignent 7,2 Mo/s en débit de pointe, voire davantage, et environ 40 % atteignent des débits de 21 Mo/s. »

Dans son rapport, Ericsson prévoit également que la moitié de la population mondiale, à l’horizon 2017, sera couverte par des réseaux LTE/4G. Le nombre d’abonnements pour smartphones devrait avoisiner trois milliards en 2017, contre 700 millions en 2011. Lire la suite…

Ericsson au Mobile World Congress 2012 : l’offensive tout azimut

MWC 2012 – Ericsson

Prenez une dose de mobilité, ajoutez une part de large bande et recouvrez le tout d’un nuage. Ce sont, selon Hans Vestberg, le P-DG d’Ericsson, les trois ingrédients de la société connectée de demain. Une vision exposée lors de sa conférence de presse, ce matin, à l’ouverture du Mobile Word Congress 2012, à Barcelone. Et de rappeler que cette vision a permis à l’industriel de passer, en 2011, de 32 à 38% de parts de marché dans la vente d’équipements pour réseaux mobiles. En outre, 50% du trafic mondial généré par les mobiles emprunte une infrastructure Ericsson.

Dans la droite ligne de cette stratégie, Hans Vertberg a présenté plusieurs innovations technologiques. Tout d’abord, la solution HetNet Il s’agit de la station radio RBS6000 pour pico-cellule, intégrant des modules radio 3G, 4G et Wi-Fi. Ce dernier point concrétise le rachat récent de BelAir, le constructeur de systèmes Wi-Fi de qualité opérateur (carrier grade). But : soulager les réseaux cellulaires du transport de données. Le PDG d’Ericsson a d’ailleurs rappelé qu’aujourd’hui 76% du trafic transitant sur les réseaux pour mobiles véhiculent des données, alors qu’il y a seulement cinq ans la voix en constituait 90%.

Également au menu, un routeur de service, le SSR 8020 (Smart Service Router). Il intègre le logiciel de la passerelle Evolved Packet Gateway. Son rôle : interfacer le réseau mobile proprement dit et le cœur réseau qui fournit les services. Pour compléter le tout et améliorer le confort de l’utilisateur de smartphones, Ericsson a annoncé un système d’optimisation du réseau pour ces terminaux. Une nécessite lorsqu’on sait que 400 millions ont été vendus et qu’il y en aura 4 milliards en 2016. Hans Vestberg a également présenté le prototype d’une antenne au design de ballon pour faisceau hertzien, Mini-Link, capable d’un débit de 1 Gigabit/s.

Cependant, Ericsson ne néglige pas pour autant les services managés et le support de solutions OSS et BSS (Operation Support System et Business Support System). Le P-DG d’Ericsson, a ainsi rappelé la signature, en 2011, de 13 contrats de services managés, ce qui porte le total à 70.

Après la vidéo, le nouveau service à s’inviter sur les réseaux pour mobiles est le m-commerce. Dans cette optique, Ericsson a renforcé son offre et signé un partenariat stratégique avec Western Union, le spécialiste du transfert électronique de fonds. Cet accord se traduira dans un premier temps par l’intégration des solutions de M-Commerce d’Ericsson dans le réseau mondial de Western Union. Les opérateurs de services pour mobiles pourront ainsi intégrer l’offre de Western Union dans leur portefeuille.

Et comme pour bien affirmer ses ambitions, Ericsson a installé le plus important des stands, couvrant 6 000 mètres-carrés. Autour de lui ses rivaux, parmi lesquels Alcatel-Lucent et Huawei. Une image qui symbolise la formidable concurrence qui s’annonce en 2012 : le choc des géants.

Observatoire ConsumerLab Ericsson: comment les adolescents communiquent-ils et socialisent-ils aujourd’hui ?

Par Corinne Muller, le Vendredi 6 janvier 2012, classé dans Réseaux fixes,Réseaux mobiles,Société en réseau   |   3 commentaires

“Le chat vidéo, c'est comme avoir ses amis assis sur son bureau!" - Victoria, 15 ans

Entre juin et novembre 2011, l’observatoire ConsumerLab d’Ericsson a mené une étude afin d’analyser le comportement des adolescents et les implications que cela a sur les terminaux mobiles et la technologie à venir.

« Les comportements s’inscrivent dans une dynamique et évoluent au cours d’une vie. En grandissant, les adolescents se mettent à employer les mêmes outils de communication que les adultes. Bien sûr, ils continuent d’utiliser « leurs » outils, c’est-à-dire les textos, Facebook et le chat vidéo, mais ils comprennent peu à peu la nécessité d’utiliser également l’e-mail ou la voix », explique Ann-Charlotte Kornblad, consultante senior du ConsumerLab d’Ericsson.

L’étude révèle que l’usage courant des textos et de Facebook a modifié la dynamique des rencontres chez les adolescents. Les principaux changements apparaissent notamment dans le processus de drague, où le but est d’essayer d’obtenir un rendez-vous avec l’autre. Toutefois, c’est aujourd’hui encore dans le classique tête à tête que se jouent les rencontres amoureuses.

Autre point important : faire passer son statut facebook de « célibataire » à « en couple » est désormais perçu par les amis comme une déclaration officielle. Lire la suite…

Ericsson et Arthur D. Little publient le 2ème classement des villes connectées (Networked Society City Index)

Ce nouveau classement du Networked Society City Index d’Ericsson et d’Arthur D. Little, établi cette fois sur le critère de la capacité des villes à utiliser les TIC au bénéfice de leurs citoyens

La seconde édition du Networked Society City Index d’Ericsson classe 25 des plus grandes villes du monde en fonction de leur capacité à transformer les TIC (Technologies de l’Information et de la Communication) en avantages sociaux, économiques et environnementaux.

Les trois villes en tête du classement – Séoul, Singapour et Londres – ont atteint de nombreux objectifs sociaux, économiques et environnementaux grâce à des investissements massifs dans les TIC. Singapour, par exemple, mène une politique agressive d’innovation en matière d’e-santé et joue un rôle pionnier dans la gestion des embouteillages. Séoul s’appuie sur les TIC pour mettre en œuvre plusieurs initiatives technologiques dans le domaine de l’environnement.

L’étude montre également que plusieurs villes telles que Sao Paulo et Delhi, mettent en place des initiatives prometteuses pour combler rapidement le fossé socio-économique par de nombreux engagements multi-acteurs dans le domaine des technologies. Ces initiatives témoignent d’une prise de conscience de la nécessité d’améliorer la connaissance des TIC et de leur rôle crucial comme moteur du développement. Lire la suite…

Hans Vestberg à Paris à l’occasion du séminaire Nouveau Monde 2.0

Hans Vestberg, Éric Besson et Franck Bouétard lors du séminaire Nouveau Monde 2.0

Franck Bouétard, Éric Besson et Hans Vestberg lors du séminaire Nouveau Monde 2.0

Dans la continuité du eG8, Eric Besson, ministre chargé de l’Industrie, de l’Energie et de l’Economie numérique, a organisé les 20 et 21 octobre 2011un séminaire « Nouveau monde 2.0 : concrétisons l’internet du futur ».

En présence des ministres de l’économie numérique de 18 pays, de dirigeants de grandes entreprises mondiales, de start ups, mais aussi de blogueurs et de think tanks, les débats ont permis de dessiner l’internet du futur et d’aborder des thèmes importants tels que l’innovation, le respect de la vie privée, la lutte contre la fracture numérique ou encore la sécurité des réseaux.

Hans Vestberg, Président et CEO d’Ericsson, a participé à la première session plénière « L’innovation, amie ou ennemie des réseaux ? », aux côtés de la vice-présidente de la Commission européenne en charge du numérique Neelie Kroes, des ministres finlandais et australien, d’un représentant de l’administration américaine et des représentants de Cisco, France Telecom, Google, Microsoft et NEC. Lire la suite…

Ericsson lance SSR 8000, sa nouvelle gamme de routeurs

Par Benoît Chamontin, le Vendredi 30 septembre 2011, classé dans IP,Réseaux fixes,Réseaux mobiles   |   Aucun commentaire

•	Les nouveaux routeurs SSR d’Ericsson permettent le lancement rapide de nouveaux services, aussi bien sur les réseaux fixes que mobiles.

Les nouveaux routeurs SSR d’Ericsson permettent le lancement rapide de nouveaux services, aussi bien sur les réseaux fixes que mobiles.

Ericsson vient d’annoncer la commercialisation de sa nouvelle gamme de routeurs de services intelligents SSR 8000, composante clé de la 4ème génération de réseaux IP lancée par Ericsson au début de cette année. Simple, intelligente et évolutive, cette solution permet d’assister les opérateurs dans leur évolution vers les réseaux convergés.

Offrant une plateforme consolidée, aussi bien pour les applications fixes que mobiles, cette nouvelle gamme de routeurs SSR permet la mise en place d’une convergence réseau complète donnant à l’utilisateur la possibilité d’accéder aux services n’importe où et depuis n’importe quel type de terminal.

Les opérateurs doivent parvenir à gérer efficacement l’évolution constante du volume de trafic, ainsi que la diversité des applications et des terminaux utilisés. Les utilisateurs attendent de la 4ème génération de réseaux IP qu’elle leur permette d’accéder à Internet partout et à tout moment, tout en bénéficiant de services personnalisés. Lire la suite…

Ericsson lance une solution WiFi intégrée au réseau

La solution Network Integrated Wi-Fi augmente considérablement la capacité globale du réseau, notamment dans les zones surchargées.

La solution Network Integrated Wi-Fi augmente considérablement la capacité globale du réseau, notamment dans les zones surchargées.

Les besoins en services mobiles haut débit et sécurisés sont en augmentation constante et, dans le même temps, on note des variations de la qualité de service dans les zones à fort trafic. Les opérateurs peuvent pourtant améliorer l’expérience des utilisateur de mobiles et tablettes numériques en tirant parti des systèmes haut débit fixe et WiFi existants.

Ericsson annonce le lancement de sa solution Network Integrated WiFi, qui permet une connexion transparente des smartphones à l’accès WiFi contrôlé par l’opérateur, sans nécessité d’équiper le terminal d’un logiciel spécifique, et sans intervention de l’utilisateur.

La solution Network Integrated Wi-Fi augmente considérablement la capacité globale du réseau, notamment dans les zones surchargées. Elle supporte également l’éco-système en rapide expansion des équipements WiFi. Les opérateurs peuvent bénéficier de nouveaux modèles économiques dans la mesure où cette solution fournit la base des futurs accords commerciaux entre opérateurs mobiles et fournisseurs de hotspots. Lire la suite…