[Vidéo] Retour en images sur l’édition 2017 de l’Ericsson Day

Le 5 octobre dernier, Ericsson France rassemblait ses clients autour de ses dernières innovations dans le cadre prestigieux du Parc des Princes.

 

Lors de cette journée, avec pour thématique « Transformation digitale : comment créer de la valeur ? », Franck Bouétard, PDG d’Ericsson France, et toute l’équipe d’Ericsson ont présenté les nombreuses opportunités créées par le digital, dans les télécoms comme dans les autres industries.

 

 

Lire la suite…

Ericsson et Swisscom développent un cloud télécom

Ericsson et l’opérateur télécom Swisscom viennent de lancer une infrastructure entièrement cloud pour opérations télécoms, avec une première version destinée aux petites et moyennes entreprises. Ce service cloud Swisscom, déployé sur la solution NFVi (Network Functions Virtualization) d’Ericsson, a été commercialisé en septembre.

Les deux sociétés vont maintenant commencer à installer des services complémentaires pour répondre aux besoins d’autres segments du marché et saisir de nouvelles opportunités, tout en assurant la continuité des activités et en faisant évoluer les processus d’automatisation des solutions live.

Ce lancement fait suite à l’annonce, l’an dernier, de la sélection d’Ericsson par Swisscom pour transformer son infrastructure réseau en déployant une solution entièrement cloud pour opérations télécoms dotée des technologies NFV (Network Functions Virtualization) et SDN (Software Defined Networking). L’offre NFVi d’Ericsson inclut les solutions Ericsson Cloud Manager, Ericsson Cloud Execution Environment, Ericsson Cloud SDN, Ericsson Hyperscale Datacenter System 8000, ainsi que des services de support et d’intégration système.

Lire la suite…

L’initiative européenne 5GCAR impulse le développement des futures communications sans fil pour l’automobile

5GCAR vient de publier le premier rapport sur les cas d’usage et les scénarios propres à favoriser une évolution rapide et réussie d’une conduite automobile plus sûre et plus efficace. Avec les exigences qui en découlent en matière de véhicules, de réseau et de qualité, il offre une meilleure compréhension de ce qui est indispensable pour construire le futur système.

Dans le rapport « 5GCAR Scenarios, Use Cases, Requirements and KPIs” (D2.1 disponible ici), l’équipe projet suggère de classer les cas d’usage des véhicules connectés en cinq catégories : manœuvre coopérative, perception coopérative, sécurité coopérative, navigation autonome et conduite à distance. Pour chacune de ces catégories, 5GCAR a élaboré un cas d’usage représentatif qui définit l’espace-problème. Celui-ci inclut la définition des exigences concrètes en matière de communication et d’automatisation, ainsi que les indicateurs clés de performance (KPI) à utiliser pour évaluer les solutions :

  • Cas d’usage « rétrécissement de chaussée » pour les manœuvres coopératives concerne l’insertion efficace et en toute sécurité d’un véhicule dans une file de véhicules.
  • Cas d’usage « see-through » pour la perception collaborative concerne l’élargissement de la zone de détection d’un véhicule au-delà du champ visuel par l’échange d’informations émanant des capteurs de différents véhicules connectés circulant dans le voisinage et la combinaison de leurs zones de détection.
  • Cas d’usage de la protection connectée des piétons vulnérables pour la sécurité collaborative concerne l’utilisation des terminaux personnels des usagers de la route et des infrastructures réseaux pour améliorer considérablement la sécurité routière.
  • Cas d’utilisation de l’acquisition de cartes locales haute définition pour la navigation autonome concerne l’actualisation des cartes locales dynamiques pour les véhicules qui circulent.
  • Cas d’usage du stationnement automatique pour la conduite à distance concerne la conduite à distance d’un véhicule pour l’amener jusqu’au parking le plus proche sans conducteur dans le véhicule.

Lire la suite…

Technologie VoLTE Ericsson pour des appels téléphoniques depuis les wearables

Ericsson lance une nouvelle fonctionnalité qui permettra les appels vocaux multi-SIM et dont le déploiement est en cours sur plus de dix réseaux d’opérateurs.

Avec certaines montres connectées actuelles, il est possible d’émettre et recevoir des appels téléphoniques en utilisant son numéro de téléphone mobile, sans avoir son smartphone sous la main. Les nouveaux « wearables » dotés de la connectivité mobile, qui affluent sur le marché, suscitent l’engouement du public car ils permettent de communiquer et d’être joignable plus facilement.

Cette capacité de communication vocale est disponible sur les nouveaux wearables connectés qui sont compatibles VoLTE et sont équipés d’une carte SIM standard ou d’une carte SIM intégrée au logiciel. Ces appareils se connectent au réseau mobile sans qu’il soit nécessaire de les connecter au smartphone.

Lire la suite…

Ericsson étend son portefeuille 5G

Ericsson complète son offre globale de solutions d’accès radio 5G en lançant un nouveau produit, l’AIR 3246, capable de supporter le Massive MIMO. Cette nouvelle radio est compatible aussi bien avec la 4G/LTE qu’avec la 5G NR (New Radio) et constitue la première radio 5G NR d’Ericsson fonctionnant en mode FDD (duplexage fréquentiel). Le lancement de ce nouveau produit aidera les opérateurs, notamment dans les zones urbaines, à apporter la 5G à leurs abonnés en utilisant les bandes actuelles de fréquences ainsi qu’à booster la capacité de leurs réseaux LTE.


La plateforme 5G d’Ericsson inclut trois radios TDD (duplexage temporel) déjà lancées par Ericsson et capables de supporter la 5G et le Massive MIMO. Elle se compose également d’un cœur de réseau, de solutions de transmission et de sécurité.

Ericsson dispose désormais du portefeuille de solutions 5G le plus complet de tout le secteur, ce qui lui permet de répondre aux besoins des premiers adoptants de la 5G.

Fredrik Jejdling, directeur de la Business Area Réseaux d’Ericsson, a déclaré : « Nous élargissons aujourd’hui la plateforme 5G lancée en février dernier. La nouvelle radio permettra aux opérateurs d’améliorer dès maintenant la capacité de la 4G et d’être prêts à offrir, dès demain, la 5G à leurs abonnés, et cela avec les mêmes équipements. Un ensemble de services réseau vient compléter nos produits afin de simplifier le processus d’évolution vers la 5G de nos clients. »

 

Lire la suite…

Les tendances technologiques qui favorisent l’innovation

Selon, le Chief Technical Officer d’Ericsson, Erik Ekudden, voici les 5 tendances technos à surveiller de près dans le monde de l’innovation :

  1. Des technologies qui s’adaptent à leur environnement de façon symbiotique.
  2. L’arrivée d’une véritable intelligence machine.
  3. Une sécurisation de bout-en-bout de l’Internet des Objets.
  4. Une plate-forme IoT étendue et distribuée.
  5. Ajouter du savoir à la réalité.

Vous trouverez le détail de ces évolutions dans le document ci-dessous.

 

 

 

 

 

 

 

Technology trends driving innovation

 

Voitures connectées : nouveau consortium pour les infrastructures informatiques et réseaux

DENSO Corporation, Ericsson, Intel Corporation, Nippon Telegraph and Telephone Corporation (NTT), NTT DOCOMO, INC., Toyota InfoTechnology Center Co., Ltd. et Toyota Motor Corporation ont annoncé ce 10 août la formation du Automotive Edge Computing Consortium.

L’objectif de ce consortium est de développer un écosystème pour voitures connectées pour soutenir les services associés tels que la conduite intelligente, la création de cartes avec données en temps réel et une assistance de conduite basée sur le cloud computing.

Le volume de données entre les véhicules et le Cloud devrait atteindre 10 exabytes par mois vers 2025, soit environ 10 000 fois plus que le volume actuel. Cette augmentation entraînera des besoins en nouvelles architectures réseau et informatique pour prendre en charge les ressources distribuées et les capacités de stockage. Les architectures seront conformes aux normes applicables, qui nécessitent une collaboration à l’échelle locale et mondiale.

Lire la suite…

La team SNAP remporte les Ericsson Innovation Awards 2017 sur le thème de l’alimentation

La remise des Ericsson Innovation Awards 2017 a eu lieu le 16 juin dernier au Musée Nobel de Stockholm. Les trois équipes finalistes se sont ainsi affrontées pour le dernier round en présence de quelques 150 représentants d’organisations issues de domaines gouvernemental, non gouvernemental, commercial et des secteurs académiques.
Pour rappel, plus de 900 équipes de plus de 70 pays s’étaient inscrites au concours. C’est l’équipe SNAP de l’Indian Institute of Technology Roorke qui a finalement séduit le jury et remporté la victoire.

Cette compétition annuelle donne aux étudiants du monde entier la possibilité de développer des idées innovantes en collaboration avec les experts d’Ericsson. Le thème de cette année était « L’avenir de l’alimentation », s’attaquant à deux objectifs de développement durable des Nations Unies, plus spécifiquement le n°2 « Lutter contre la faim » et n°12 « Assurer une consommation durable et des modèles de production ». Le but pour les participants était donc de présenter des cas d’usages de nouvelles technologies de la communication et de l’information (TIC) pour améliorer la manière dont les aliments sont produits, transportés, distribués et consommés.

 

Aborder la dégradation des sols

La solution gagnante de l’équipe SNAP vise à maintenir les sols sains et productifs en améliorant l’efficacité de l’analyse des échantillons de sol et en réduisant les coûts. Les agriculteurs ont ainsi accès à des données en temps réel leur permettant de sélectionner les engrais les plus appropriés et de les utiliser uniquement dans les zones où ils sont nécessaires. Ce type de solution est crucial pour résoudre le problème mondial grandissant de la dégradation des sols – la baisse de la qualité du sol causée par une mauvaise utilisation, généralement à des fins agricoles, pastorales, industrielles ou urbaines.

Ankit Alok Bagaria de l’équipe SNAP a indiqué que la prochaine étape pour leur projet est de réduire les coûts de matériel de plus de 50% et d’améliorer l’efficacité. « Notre but est de le développer commercialement afin d’établir par la même occasion une unité de fabrication », a-t-il expliqué. « Dans un an, notre premier produit devrait être disponible pour les agriculteurs en Inde ».

Une expérience de mentorat

Selon Ankit Alok Bagaria, l’expérience de travailler avec les mentors d’Ericsson était inestimable : « ils ont accéléré notre croissance et stimulé notre efficacité et notre performance. Nous étions régulièrement en contact avec eux via des appels vidéo et emails. Il est rare de trouver des mentors qui croient en leurs mentorés plus que les mentorés eux-mêmes ! Nous sommes vraiment reconnaissants à Ericsson pour avoir créé cette merveilleuse plate-forme pour les jeunes innovateurs et les entrepreneurs comme nous ».

Lire la suite…

La réalité augmentée et réalité virtuelle feront partie du quotidien pour 7 consommateurs sur 10 [ConsumerLab]

Dans le tout nouveau rapport d’une étude réalisée par le ConsumerLab sur le thème de la « Réalité fusionnée », on découvre que les consommateurs s’attendent à voir la réalité virtuelle et la réalité augmentée fusionner avec la réalité physique et à ce que la 5G joue un rôle clé dans la généralisation de ce type d’expériences.

 

D’après celui-ci, le jour où la frontière entre perception du réel et perception du virtuel tendra à s’effacer, notre société et nos vies se trouveront grandement impactées. En effet, notre façon de vivre, de travailler ou encore de consommer l’information et les médias changeront radicalement.

 

Tant que l’utilisateur restera lié à un ordinateur ou sera coupé de la réalité physique, il ne pourra y avoir fusion des réalités. Les premiers adoptants de la réalité augmentée/virtuelle s’attendent à ce que les réseaux de prochaine génération, en l’occurrence la 5G, jouent un rôle central. 36 % attendent de la 5G qu’elle procure la mobilité nécessaire grâce à des réseaux stables, rapides et à large bande. Ils sont également 30 % à penser que la 5G marquera l’arrivée des casques sans fil.

 

Parmi les principales conclusions du rapport : 7 personnes sur 10, parmi les premiers adoptants de la réalité virtuelle/augmentée, pensent que ces concepts vont bouleverser notre vie de tous les jours dans six domaines : les médias, l’éducation, le travail, les interactions sociales, les voyages et la vente au détail. Les médias enregistrent déjà une évolution et les consommateurs s’attendent à ce que, d’ici un an, les écrans virtuels commencent à remplacer les télévisions et les salles de spectacles.

Lire la suite…

Innovations 5G & IoT d’Ericsson à VivaTechnology Paris

Ericsson est présent à VivaTechnology du 15 au 17 juin à Paris, Porte de Versailles, l’occasion de dévoiler ses innovations et avancées 5G et IoT, mais aussi de rencontrer les acteurs du secteur et le grand public.

 

Le 1er temps fort : la finale du Challenge IoT « Towards 5G »

Plus de 50 start-ups avaient soumis leur projet lié à la problématique suivante : comment exploiter les capacités offertes par la 5G pour développer des applications IoT apportant un impact positif sur notre société ?
12 start-ups présélectionnées se sont ainsi affrontées lors de la phase finale du challenge sur l’espace pitchs du salon devant un jury composé notamment de Matthieu Somekh de l’Ecole Polytechnique, Xavier Lorphelin de Serena Capital, Véronique Jacq de la Bpi France et Beatrice Gautier de Paris and Co.

L’annonce des gagnants a été faite par Sandor Albrecht, Directeur de recherche et responsable des Garages Ericsson. Il a également remis le premier prix à QINTEK. Les second et troisième prix ont été respectivement attribués aux projets de Pzartech Ltd et Air-Adapt.

La start-up gagnante a remporté la possibilité de visiter le Garage Ericsson à Stockholm et d’accéder à la plateforme de test pré-5G du Garage d’Ericsson France.

Lire la suite…