Ericsson France soutient Rouen Normandy Autonomous Lab, le service de mobilité autonome partagée et à la demande

Par Diane Delesalle, le mercredi 27 juin 2018, classé dans Innovation / R&D,Voiture connectée

Le projet Rouen Normandy Autonomous Lab, premier service de mobilité partagée et autonome à la demande sur routes ouvertes en Europe, a été lancé hier à Rouen.

<  

L’expérimentation est menée par la Métropole Rouen Normandie, le groupe Transdev, le Groupe Renault, le groupe Matmut avec le soutien de la Région Normandie et la Banque des Territoires.

Ce projet pionnier est unique en raison de son approche globale. Afin d’offrir un service sur route ouverte avec une vitesse commerciale équivalente à celles des véhicules classiques, tout en garantissant la sécurité des passagers, le projet expérimente des technologies innovantes qui forment un système complet de transport autonome. Il inclut l’application client permettant de réserver son trajet, le poste de contrôle de la flotte, l’infrastructure connectée, les réseaux de télécommunications sécurisés, les véhicules autonomes et leurs équipements.

 

 

« La connectivité étant l’un des enjeux majeurs des projets de mobilité autonome, nous sommes heureux de contribuer aux cotés de Transdev, en fournissant le réseau privé LTE sur lequel repose le système de télécommunication radio nécessaire au projet. » a déclaré Franck Bouétard, PDG d’Ericsson France.

En effet, les véhicules autonomes ont des besoins de connectivité supérieurs à ceux des voitures connectées notamment une latence extrêmement faible et de grandes quantités de données à émettre ou télécharger rapidement. Cela permet d’assurer la perception étendue du véhicule par exemple.

Le réseau privé LTE fourni par Ericsson opère en 4G dans un premier temps. Il est « 5G ready », ce qui lui permettra de bénéficier prochainement des fonctionnalités de la 5G, notamment en termes de temps de latence et de débit.

Pour en savoir plus sur le projet : https://www.transdev.com/fr/presse/ouverture-au-oublic-service-mobilite-autonome-partagee-a-la-demande-rouen-normandy-autonomous-lab

Le Sénégal remporte le concours Ericsson Innovation Awards 2018

Par Diane Delesalle, le mercredi 6 juin 2018, classé dans Concours,Innovation / R&D

L’édition 2018 du concours Ericsson Innovation Awards a été brillamment remportée par l’équipe Sénégalaise OwnLabs avec une solution sur smartphone qui répond au manque de laboratoires scolaires dans le monde.

A travers des laboratoires virtuels, les étudiants peuvent suivre des cours de physique, de chimie et de biologie via un smartphone.

Quelques 1 444 équipes universitaires représentant 107 pays étaient en lice pour cette compétition dont la grande cérémonie finale s’est tenue au Musée Nobel de Stockholm, en Suède, le 17 mai dernier.

Félicitations à l’équipe sénégalaise OwnLabs, de l’Ecole Supérieure Polytechnique de Dakar et de l’Université de Ziguinchor!

Nouvelle étude Ericsson Consumer & Industry Lab : les achats via smartphones transforment le commerce

Par Diane Delesalle, le mardi 15 mai 2018, classé dans Innovation / R&D,m-commerce,Opérateurs

  • Le M-commerce mondial devrait connaître une hausse importante au cours des prochaines années, 43% des consommateurs effectuant déjà des achats sur leur téléphone chaque semaine.
  • La majorité des acheteurs mobiles s’attendent à ce que, d’ici 3 ans, un conseiller personnel virtuel les aide à effectuer leurs achats.
  • 69% des utilisateurs d’AR (réalité augmentée) et de VR (réalité virtuelle) pensent que ces technologies offriront aux smartphones tous les avantages des magasins physiques d’ici 3 ans.

Ericsson Consumer & Industry Lab a analysé la transformation du commerce et présente son étude : au-delà du M-commerce, il y a une montée en puissance des assistants virtuels. Ce rapport explique comment la connectivité transforme la façon d’acheter des consommateurs.
La montée en puissance de l’achat de biens et services via smartphones entraine de nouveaux besoins tels que le recours aux assistants virtuels à l’achat.

 

L’étude est disponible dès aujourd’hui : https://www.ericsson.com/en/trends-and-insights/consumerlab/consumer-insights/reports/beyond-smartphone-shopping–the-rise-of-smart-assistants

 

Le Sénégal parmi les finalistes des Ericsson Innovation Awards 2018

Par Corinne Muller, le mercredi 4 avril 2018, classé dans Innovation / R&D,Récompenses et Prix

Ericsson a annoncé les quatre finalistes des Ericsson Innovation Awards 2018, une compétition étudiante internationale qui invite les étudiants du supérieur à collaborer avec les experts Ericsson pour imaginer le futur des technologies de l’information et de la communication.

 

L’avenir de la vérité

Le thème de la compétition de cette année est inspiré de celui du Nobel Week Dialogue. Les équipes d’étudiants devaient répondre à la question suivante : comment la technologie peut-elle améliorer la manière dont nous cherchons, validons et partageons la vérité à l’ère des technologies de l’information et de la communication ?

1 444 équipes représentant 107 pays sont entrées en compétition pour présenter leurs solutions innovantes et explorer l’avenir de la vérité.  Les quatre finalistes vont s’affronter lors du Grand Final Event au musée Nobel de Stockholm, en Suède, le 17 mai 2018 afin de gagner jusqu’à 50 000 euros.

 

Les finalistes

Equipe Alfred, Université de Stanford, Etats-Unis

Alfred est un assistant personnel basé sur l’Intelligence Artificielle qui rassemble les informations, identifie les préférences et trie les sons.

Equipe Open Sesame, Université de Tongji, Chine

Open Sesame est une plateforme qui relie et vérifie les commentaires et les notes des clients pour assurer une expérience d’achat plus fiable.

OwnLabs, Ecole Supérieure Polytechnique de Dakar et Université de Ziguinchor, Sénégal

OwnLabs construit des laboratoires virtuels pour les communautés qui ne peuvent pas construire leurs propres laboratoires physiques faute de financements.

Equipe TL;DR, Indian Institute of Technology, Delhi, Université Guru Gobind Singh Indraprastha, Université technologique de Delhi, Inde.

La plateforme TL;DR résume et simplifie les contrats d’utilisation afin d’aider les consommateurs à prendre des décisions éclairées.

 

Pour en savoir plus sur les finalistes, leur projet et la compétition 2018, visitez le site des Ericsson Innovation Awards 2018.

 

Liens apparentés

Ericsson Innovation Awards 2018

L’annonce des demi-finalistes des Ericsson Innovation Awards 2018

Ericsson Innovation Awards: The Future of Truth

 

La cybersécurité, priorité absolue du tout-connecté

Fort de son expérience de la gestion sécurisée de plus de 300 réseaux dans le monde et de ses capacités de recherche sur les menaces, Ericsson propose un portefeuille complet de services de sécurité optimisés pour les environnements d’objets connectés (IoT) et les réseaux 5G à venir.

Chaque année, le Forum économique mondial identifie et analyse dans son rapport Global Risks Report les principaux risques auxquels le monde est confronté. Le rapport de cette année, publié le 17 janvier, dévoile les résultats d’un sondage auprès d’un millier d’experts et de décideurs, invités à classer les 10 risques principaux en fonction de leur probabilité et de leur impact : les cyber-attaques arrivent en troisième position en termes de probabilité et en sixième position en termes d’impact.

Pour le comprendre, il faut revenir en octobre 2016 quand une attaque massive par déni de service distribuée (DDoS) a pour ainsi dire paralysé Internet. Sa cible ? Des serveurs de la société Dyn, qui contrôle une bonne partie de l’infrastructure du système des noms de domaine (DNS). Comme la plupart des DDoS de grande ampleur, cette attaque a utilisé un botnet – réseau d’appareils infectés par un logiciel malveillant – pour bombarder les serveurs de trafic jusqu’à ce qu’ils cèdent sous la pression.

L’originalité de l’attaque réside dans le type d’appareils infectés, utilisés pour l’orchestrer. Contrairement aux modes opératoires habituels, il ne s’agissait pas d’ordinateurs personnels mais d’objets connectés (IoT), comme des caméras IP ou des routeurs grand public. Dyn estime que l’attaque, deux fois plus puissante qu’aucune autre auparavant, a exploité jusqu’à 100 000 de ces appareils à la sécurité compromise.

Selon nos estimations, il devrait y avoir environ 18 milliards d’objets connectés en 2022. Quand on sait que beaucoup sont vulnérables aux attaques, il y a de quoi être inquiet. La quantité énorme d’objets mal protégés augmente considérablement la probabilité d’attaques par botnets dans le futur. De fait, la facilité avec laquelle on peut perpétrer de telles attaques trouve une bonne illustration dans les estimations de Kaspersky : il en coûterait moins de 4 US$ de l’heure pour la première heure d’attaque et 0,325 US $ pour les suivantes.

Ce coût d’accès modique contraste fortement avec le montant potentiel des dommages. Une cyber-attaque mondiale pourrait coûter 121,4 milliards de dollars à l’économie, estimait LLoyd’s of London en juillet 2017.

 

Fort de son expérience de la gestion sécurisée de plus de 300 réseaux dans le monde et de ses capacités de recherche sur les menaces, Ericsson propose un portefeuille complet de services de sécurité optimisés pour les environnements d’objets connectés (IoT) et les réseaux 5G de demain. Nos services managés dans le domaine de la sécurité, fournis à travers notre portail dédié, couvrent l’ensemble du cycle de vie – identification, protection, détection, réponse et récupération – conformément au cadre de cybersécurité fixé par l’agence américaine des normes et technologies (NIST).

Nous appliquons les bonnes pratiques et utilisons les meilleurs outils, sélectionnés chez les leaders de la sécurité dont McAfee, Splunk, Cisco, Fortinet, Infoblox, Juniper et Palo Alto Networks.

Dans un scénario comme celui illustré par la vidéo ci-dessous, où Ericsson détecte une attaque sur un fournisseur de services connecté à nos réseaux 5G, notre équipe d’experts en sécurité se mobilise immédiatement pour trouver une solution et déployer des outils d’isolement avancés. En quelques heures, nous envoyons des mises à jour OTA (Over-The-Air) au réseau touché pour rétablir le fonctionnement normal. L’automatisation et l’apprentissage automatique permettent de tirer les leçons de ces attaques, pour qu’à l’avenir un tel scénario ne se reproduise pas ou, tout au moins, qu’il soit traité plus rapidement.

En savoir plus les services managés d’Ericsson dans le domaine de la sécurité.

 

 

Ericsson reconnu comme leader de l’OSS dans le cadran magique établi par Gartner pour la 6ème année consécutive

Gartner a de nouveau placé Ericsson comme leader dans son cadran magique dans le domaine de l’OSS (Operations Support Systems). Ericsson maintient sa position de leader pour la sixième année consécutive. Ericsson a également été nommée leader dans le cadran magique pour la gestion intégrée des revenus et de la clientèle en 2017.

Les solutions OSS sont devenues des plateformes d’incubation pour les fournisseurs de services de communication à mesure qu’ils passent des opérations traditionnelles au numérique.

Dans son rapport 2018, Gartner positionne une nouvelle fois Ericsson dans son cadran magique comme leader notamment pour  » les solutions de facturation, de relation client, la classification, la tarification, la gestion des relations avec les partenaires, la gestion des process, la médiation,  l’analyse des données et d’autres fonctions connexes « .

 

Extrait du rapport Gartner :  » L’évolution actuelle vers l’exploitation de l’infrastructure numérique ouvre la voie à la prochaine grande évolution de l’industrie des télécoms : une couche logicielle horizontale entièrement automatisée, hautement configurable et auto-orchestrée qui supporte des ressources physiques et virtuelles.

Au fil du temps, cette nouvelle couche d’exécution OSS pilotée par logiciel (orchestration OSS) remplacera les couches de service actuelles. Les principaux fournisseurs présents dans le cadran magique couvrent à la fois les architectures d’orchestration OSS traditionnelles et les nouvelles architectures d’orchestration OSS sous la forme de solutions d’orchestration SDN/NFV (software-defined networking /network function virtualization.

Les solutions OSS d’Ericsson aident les entreprises à gouverner, gérer et orchestrer des réseaux hybrides de manière holistique et en temps réel, transformant les réseaux existants en infrastructures flexibles, légères, programmables et adaptables.

Mats Hellman, Head of Solution Area OSS, Ericsson, commente : « Nous pensons que les différents rapports réalisés par Gartner valident notre orientation stratégique sur la transformation numérique et les défis clés de l’industrie, tels que l’IoT et le 5G. Grâce à l’approche d’Ericsson et à notre engagement en faveur de la numérisation et de la 5G, les clients réussissent à mieux piloter la data et à automatiser leurs opérations réseau.

 

En 2017, Ericsson a également été nommé dans le cadran magique de Gartner pour la gestion intégrée des revenus et de la clientèle pour les CSP (Communications Service Providers) du fait de sa capacité d’exécution et de l’exhaustivité de sa vision. Ericsson a reçu cette reconnaissance pour sa suite IRCM pour la quatrième année consécutive.

Obtenez un exemplaire gratuit du rapport 2018 de Gartner : « Magic Quadrant for Operations Support Systems ».

L’intelligence machine pour répondre à la complexité croissante des réseaux

Par Corinne Muller, le mercredi 7 mars 2018, classé dans Innovation / R&D
  • L’intelligence machine permet de faire face à la complexité croissante des réseaux avec l’arrivée de la 5G, de l’Internet des objets (IoT) et de l’Industrie 4.0.
  • Ericsson introduit les technologies de l’intelligence artificielle dans son portefeuille de produits et de services pour donner aux réseaux la capacité de s’auto optimiser, d’accroître leur efficacité et de fournir ainsi à l’utilisateur des expériences optimales
  • L’intégration, par exemple, d’algorithmes d’apprentissage automatique en bordure de réseau permet de doubler la vitesse de transfert et donc d’améliorer la performance du réseau.

Machine Intelligence

Ericsson annonce le lancement d’une nouvelle approche axée sur l’intelligence machine qui s’appliquera à l’échelle de toute l’entreprise et sur l’ensemble de ses opérations clients. Cette approche inclut, entre autres, l’introduction des technologies de l’intelligence artificielle (IA) pour donner aux réseaux la capacité de s’auto optimiser, d’accroître leur efficacité et de fournir ainsi à l’utilisateur des expériences optimales.

Avec l’arrivée prochaine de la 5G, de l’Internet des objets et de l’Industrie 4.0, les systèmes de télécommunications actuels vont se complexifier. L’intelligence machine, en faisant appel à des technologies telles que l’apprentissage automatique et d’autres techniques d’intelligence artificielle, a un rôle essentiel à jouer dans la gestion efficace de cette complexité.

Les atouts de l’intelligence machine en quelques exemples :

  • En mettant en œuvre des technologies d’intelligence artificielle, Ericsson divise par deux le temps de transfert entre cellules, permettant de diminuer les coupures d’appels et les délais de configuration et de maintenance pour les fournisseurs de services. De même, les algorithmes d’apprentissage automatique peuvent prédire les schémas de trafic et, dynamiquement, mettre des cellules en veille sans que cela n’impacte l’expérience de l’utilisateur, permettant ainsi de réaliser jusqu’à 10 % d’économies d’énergie.
  • L’application de l’intelligence machine à la prévention des dysfonctionnements permet à Ericsson de fournir des recommandations utiles au personnel du centre de gestion réseau (NOC) et de réduire jusqu’à 30 % le nombre d’interventions.
  • En s’appuyant sur les techniques d’apprentissage par renforcement profond, des agents d’auto apprentissage ont été appliqués au cœur de réseau virtualisé (vMME) à des fins de dimensionnement automatique des fonctions réseau virtualisées (VNF Autoscaling) : une première mondiale qui permet d’améliorer la performance des systèmes de 25 % par rapport aux seuils prédéfinis.
  • La suite logicielle Expert Analytics est désormais dotée, par le biais de l’apprentissage profond, d’une capacité de reconnaissance de schémas qui, en permettant détection et optimisation, réduit jusqu’à 20 % le nombre d’appels au service client pour des problèmes de qualité du réseau.

Erik Ekudden, directeur de la technologie chez Ericsson, explique : « Avec l’automatisation et le recours à une intelligence artificielle spécifique à chaque domaine, nous dotons la plateforme réseau d’une intelligence qui permet d’améliorer sa performance tout en optimisant l’utilisation des ressources limitées des réseaux radio. Nous développons des solutions d’intelligence machine dans l’ensemble de notre portefeuille de produits et de services afin d’offrir à nos clients les meilleurs niveaux de performance qui soient et de rendre la gestion du réseau aussi intuitive et simple que possible. »

Depuis 2007, Ericsson Research ne cesse de renforcer ses compétences dans l’apprentissage automatique et l’intelligence artificielle. A ce jour, notre entreprise détient des centaines de brevets dans ces domaines. Nos compétences concernent des techniques aussi variées que l’apprentissage automatique de base, l’apprentissage profond et l’apprentissage par renforcement, ou encore des fonctionnalités de type Chatbot dotées de capacités de reconnaissance d’images et de traitement du langage naturel.

Venez découvrir notre approche unique de l’intelligence machine  et  comment les technologies telles que l’apprentissage automatique et l’intelligence artificielle peuvent conduire à l’automatisation des systèmes et à l’évolution des réseaux.

Le programme d’incubation d’Ericsson Garage

Par Sarah Heluin, le vendredi 2 mars 2018, classé dans Ericsson Garage,Innovation / R&D

men looking at laptop

https://www.ericsson.com/en/networked-society/innovation/ericsson-garage/startup-incubation-program

Avez-vous une idée qui pourrait changer la manière dont 7 Milliards de personnes vivent, communiquent, se déplacent dans les villes intelligentes du futur ? Voulez-vous révolutionner le monde de la production durable ?  Votre startup répond-elle aux enjeux, pour une société connectée, de la protection des données de l’internet des objets ?

Le programme d’incubation d’Ericsson Garage est de retour pour sa seconde année et recherche des startups prometteuses qui veulent développer davantage leurs activités et collaborer avec des leaders de l’innovation de demain dans le domaine de la recherche et du développement.

Nous croyons au développement par l’expérimentation, l’exploration pour apprendre et s’adapter rapidement. Rejoindre le programme d’incubation d’Ericsson, c’est bénéficier du réseau Ericsson Garage et donc :

  • D’un programme de coaching adapté pendant 6 mois,
  • De séminaires et rencontres mensuelles, en face à face et virtuelles, pour développer vos compétences et votre réseau,
  • D’experts techniques dans les domaines par exemple de l’intelligence artificielle, de la blockchain, de l’informatique quantique, de la gestion du trafic des drones, des plateformes IoT, …
  • D’un support en Business Development et des connexions avec des besoins client réels,
  • D’une présence dans 180 pays,
  • D’espaces de coworking dans le réseau des Garages Ericsson,
  • De relations avec les investisseurs,
  • D’accès aux environnements de la smart city, de l’automobile et de la production industrielle permettant de développer des modèles d’affaires et de bénéficier de données temps réels d’utilisateurs,
  • De plateformes Ericsson pour le développement de vos solutions.

…Nous recherchons donc des startups innovantes, portées par une équipe convaincante et une idée à fort impact… avec :

  • Une solution clairement définie qui répond à une problématique avérée,
  • Un impact social et environnemental positif,
  • Une certaine maturité (Pre-amorçage, amorçage, Série A),
  • Une proposition de valeur claire et un potentiel marché mondial,
  • Localisée à proximité d’un Garage Ericsson ou disposé à se déplacer.

Cela vous intéresse ? Vous pouvez dès aujourd’hui vous inscrire en ligne : https://www.ericsson.com/en/networked-society/innovation/ericsson-garage/ericsson-garage-challenge/ericsson-garage-incubation-program.

Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 25 Mars 2018 et le programme commencera le 17 Avril 2018.

Des leaders mondiaux de l’industrie mobile démontrent l’interopérabilité de la 5G NR multibandes

Un jalon technologique important, basé sur la norme NSA 5G NR nouvellement approuvée, a été franchi par un groupe de leaders des communications mobiles. Ericsson et Qualcomm Technologies, Inc., filiale de Qualcomm Incorporated, en collaboration avec AT&T, NTT DOCOMO, Orange, SK Telecom, Sprint, Telstra, T-Mobile US, Verizon et Vodafone, ont prouvé l’interopérabilité multifournisseurs de la 5G NR compatible 3GPP lors de démonstrations effectuées dans le laboratoire d’Ericsson à Kista (Suède) et dans le laboratoire de recherche de Qualcomm dans le New Jersey (États-Unis).

Ce succès met en évidence les atouts conjugués des entreprises pour procéder à des essais ouvrant la voie au lancement commercial d’infrastructures et de dispositifs compatibles avec la norme 5G. Les stations de base 5G NR d’Ericsson, en version pré-commerciale, ainsi que les prototypes 5G NR UE de Qualcomm Technologies permettront aux opérateurs de procéder à des tests en temps réel sur leurs propres réseaux.

Lire la suite…

Deutsche Telekom choisit Ericsson pour le déploiement d’un réseau prêt pour la 5G

Par Nathalie Sassier, le mardi 19 décembre 2017, classé dans 4G LTE,5G,Innovation / R&D,Réseaux mobiles,Société en réseau

Pour offrir à ses clients une meilleure expérience, plus rapide, plus sécurisé et plus stable, Deutsche Telekom a entrepris de moderniser son réseau mobile en Allemagne avec des solutions multistandards qui le rendront prêt à accueillir la 5G. Pour réussir cette étape importante dans l’évolution vers la 5G, l’opérateur a choisi de confier à Ericsson la fourniture de son réseau actuel et futur dans l’une de ses deux zones de marché en Allemagne. Grâce à cette modernisation, les abonnés bénéficieront d’un réseau aux performances améliorées.

Ericsson modernisera le réseau 2G, 3G et 4G de Deutsche Telekom avec une solution multistandard. Cet accord, d’une durée de cinq ans, comprendra la livraison d’un réseau d’accès radio multistandards, basé sur le produit Baseband 6630 d’Ericsson et des radios multistandards, la solution Ericsson Network Manager pour le support opérationnel (OSS) ainsi qu’une offre de support et de services pour le matériel et les logiciels.
Dans ce contexte, la plateforme OSS permettra une gestion unifiée du réseau.

Lire la suite…