États-Unis : T-Mobile choisit Ericsson pour la transformation de son réseau et le déploiement de la 4G LTE

Par Benoît Chamontin, le Vendredi 6 juillet 2012, classé dans 4G LTE,HSPA,Opérateurs   |   1 commentaire

Avec T-Mobile USA, Ericsson décroche son premier contrat sur le continent américain pour sa solution d’antenne radio intégrée AIR.

Ericsson vient d’être sélectionné par T-Mobile USA pour assurer la transformation des réseaux de l’opérateur américain, pour un montant de 4 milliards de dollars US, ainsi que les travaux préparatoires au lancement de la LTE en 2013.

T-Mobile USA sera le premier opérateur du continent nord-américain à déployer la technologie AIR d’Ericsson, une solution qui lui permettra non seulement d’améliorer la couverture actuelle de ses réseaux, mais également d’accélérer le lancement de la LTE.

Ce sont les performances radio améliorées de la solution AIR et sa facilité de déploiement qui ont motivé le choix de T-Mobile USA. Ericsson sera chargé de l’installation de la radio, de l’antenne et du matériel de la salle de commutation, ainsi que de la fourniture des services de conseil, d’intégration de systèmes et de déploiement. Ericsson fournira également un ensemble de services clé en main en matière d’installation, mise en service, intégration et migration.

« T-Mobile reste à l’avant-garde de l’innovation 4G et se réjouit de poursuivre, avec la modernisation de son réseau et le déploiement de la LTE en 2013, son partenariat de longue date avec Ericsson », a déclaré Neville Ray, directeur de la technologie chez T-Mobile USA. « En s’associant ainsi à Ericsson, T-Mobile sera le premier opérateur nord-américain à déployer la technologie d’antenne radio intégrée AIR développée par l’équipementier suédois, une technologie qui nous permettra d’accélérer le déploiement des équipements tout en gagnant en espace. » Lire la suite…

L’histoire du haut débit mobile : l’éclatement de la bulle

Par Benoît Chamontin, le Vendredi 13 avril 2012, classé dans Haut Débit,HSPA,Opérateurs   |   Aucun commentaire

Histoire du haut debit mobile – Eclatement de la bulle – Ericsson

Au début des années 2000, attendant beaucoup du haut débit mobile, les opérateurs européens se sont lancés dans une lutte acharnée, se montrant prêts à débourser des sommes énormes pour l’obtention des précieuses licences 3G. Toutefois, il est apparu très vite que la technologie annoncée à grands renforts médiatiques n’était pas à la hauteur de ses promesses.

Dans le cadre de cette troisième vidéo de notre série sur l’histoire du haut débit mobile, de grandes personnalités du secteur des TIC reviennent sur les évènements qui ont conduit à cet effondrement et sur les premiers signes de reprise, grâce à l’arrivée de la technologie HSPA.

Les intervenants nous expliquent pourquoi, à leur avis, on en est arrivé à cette situation, l’impact que cela a eu sur les différents acteurs du secteur et la différence qui existait alors entre les mécanismes d’attribution du spectre en Europe et au Japon.

Certains d’entre eux évoquent la fonction d’appel vidéo, premier élément différenciateur de l’offre 3G par rapport aux services 2G. Mais là encore, les choses n’étaient pas si simples, puisque cela a impliqué la réintroduction d’un business model vieux de 100 ans, à savoir la vente des téléphones par paires. Ce service n’a jamais décollé.

Ce n’est que plus tard, avec l’arrivée de la norme HSPA, que la technologie 3G a pu réellement révéler son potentiel. Lire la suite…

Ericsson sélectionné par Bouygues Telecom pour transformer ses réseaux radio 2G/3G et déployer la 4G/LTE

Par Corinne Muller, le Mercredi 8 février 2012, classé dans 4G LTE,HSPA,Opérateurs,Réseaux mobiles   |   Les commentaires sont ferms

Cet accord renforce la collaboration entamée voilà bientôt cinq ans entre Ericsson et Bouygues Telecom dans la radio.

Ericsson vient d’être sélectionné par Bouygues Telecom pour assurer la transformation de ses réseaux radios existants de deuxième et troisième génération (2G et 3G), les densifier et en augmenter la capacité.

Le contrat associé comprend également le déploiement d’un réseau de quatrième génération appelé 4G/LTE, ainsi qu’une gamme complète de prestations de services (design, intégration, déploiement et support).

Ce projet majeur, pluriannuel, a déjà débuté et s’appuie sur des équipements multistandards Ericsson RBS 6000 pour les régions Ile-de-France, Centre Alpes et Méditerranée. Il en résultera une plus grande efficacité opérationnelle et énergétique ainsi qu’une meilleure expérience utilisateur (en termes de qualité et de débit) pour les 12 millions d’abonnés Bouygues

Telecom. Bouygues Telecom couvre 93 % de la population française avec son réseau 3G+. Lire la suite…

Ericsson simplifie le haut débit mobile sous Windows 8

Par Benoît Chamontin, le Lundi 26 septembre 2011, classé dans 4G LTE,HSPA,Innovation / R&D,Société en réseau   |   Aucun commentaire

Le nouveau protocole mis en oeuvre par Ericsson et Microsoft, une réponse adaptée aux attentes des consommateurs en matière de connectivité

Le nouveau protocole mis en oeuvre par Ericsson et Microsoft, une réponse adaptée aux attentes des consommateurs en matière de connectivité

À l’occasion de la conférence BUILD qui s’est déroulée du 13 au 16 septembre 2011 à Anaheim (Californie), Microsoft a présent. son nouveau système d’exploitation Windows 8 et son interface Metro. Ainsi, Microsoft a mis en avant la nouvelle approche de son système d’exploitation en permettant une expérience utilisateur totalement intégrée à partir d’un seul appareil (Ordinateur fixe, tablette…) que cela soit de manière traditionnelle avec son clavier/souris ou de manière tactile.

Cette stratégie, qui étend les possibilités en matière de mobilité pour les utilisateurs de Windows 8, s’appuie également sur un nouveau protocole mis en oeuvre par Ericsson et Microsoft permet de simplifier l’adoption du haut débit mobile sur les ordinateurs portables et les tablettes sous Windows 8.

Le nouveau protocole d’Ericsson va permettre aux fabricants d’ordinateurs d’offrir plus facilement le haut débit mobile sur les notebooks et les tablettes. Le développement collaboratif de ce protocole s’inscrit dans le cadre de l’effort industriel déployé au sein de l’USB Implementers Forum. Lire la suite…

HSPA evolution : la réponse aux besoins de demain…

Par Valérie Gérôme, le Lundi 8 août 2011, classé dans HSPA,Opérateurs,Réseaux mobiles   |   1 commentaire
HSPA Evolution - Ericsson

Avec la croissance du trafic haut débit mobile les opérateurs devront moderniser leurs réseaux.

De nombreux opérateurs dans le monde ont bâti le succès de leur offre de téléphonie haut débit mobile sur la technologie HSPA. Alors que le nombre d’abonnements suit une progression fulgurante, portée par l’explosion des ventes de smartphones et la consommation de données de plus en plus gourmandes en bande passante, les opérateurs mobiles se heurtent à des difficultés croissantes pour satisfaire leurs abonnés. HSPA evolution leur apportera une réponse rentable face à ces attentes.

L’essor rapide du trafic haut débit mobile au cours de ces dernières années a été favorisé à la fois par l’arrivée de nouveaux terminaux et par celle de la technologie HSPA. Cette technologie s’est largement imposée sur de nombreux marchés, garantissant une vaste couverture pour un large éventail de terminaux, y compris les smartphones.

Récemment, plusieurs réseaux LTE commerciaux ont également été déployés afin de répondre aux besoins à long terme des consommateurs de haut débit mobile. Les réseaux reposant sur la technologie HSPA s’inscrivent dans un écosystème plus vaste et devraient donc générer une très grande partie de la croissance du volume de données mobiles haut débit au cours des prochaines années.

Une chose est certaine : la croissance du trafic haut débit mobile n’est pas prête de marquer le pas. Ericsson estime en effet que le haut débit mobile devrait atteindre la barre des 5 milliards d’abonnés d’ici 2016, ce qui explique que les opérateurs devront moderniser leurs réseaux, en les alignant sur la norme HSPA evolution, s’ils veulent pouvoir offrir les services attendus par leurs abonnés.

Retour sur le boom de l’internet mobile en France

Par Myriam Devred, le Vendredi 4 mars 2011, classé dans 4G LTE,Haut Débit,HSPA,Réseaux mobiles,Stratégie   |   1 commentaire
Face à la maturité du marché en termes de pénétration mobile, l’internet mobile est un relais de croissance pour les opérateurs.

Face à la maturité du marché en termes de pénétration mobile, l’internet mobile est un relais de croissance pour les opérateurs.

En avril 2010, le magazine The Economist publiait une vidéo qui, au delà des nombreux chiffres sur la convergence des réseaux, de la mobilité et des usages multimedia, mettait en évidence que le téléphone sera le premier outil de connexion à Internet dans le monde d’ici 2020.

Mais qu’en est-il présentement en France ? Retour sur la place du mobile et le boom de l’Internet mobile…

L’ARCEP vient tout juste de publier son Observatoire trimestriel des marchés des communications électroniques (services mobiles) en France pour le 4ème trimestre 2010 qui fait ressortir Celui-ci fait ressortir un taux de pénétration mobile qui frôlait les 100 % en France fin décembre 2010 avec un taux de 99.1% en France Métropolitaine, contre 95% il y a un an.

Peut-on néanmoins affirmer que le marché français de la téléphonie mobile est au bord de la saturation ?

Quand on compare avec les autres pays, même si le taux de pénétration mobile mondial est de 76%, on s’aperçoit que ce taux français reste en dessous de la plupart des pays européens. Le taux de pénétration mobile moyen est de 127 % en Europe, contre 98 % en Asie-Pacifique et 96 % aux Etats-Unis, selon Bank of America Merrill Lynch. En Allemagne par exemple le taux d’équipement mobile est de 131%, en Italie il est de 150%, et il atteignait même 109% dès 2004.

Ces taux de pénétration dépassant les 100% peuvent s’expliquer par plusieurs raisons, notamment par les doublons, lorsque les clients souscrivent une seconde ligne pour leur activité professionnelle par exemple ou comme en Italie, où le prépayé représentant la majorité des cartes SIM actives, le nombre d’individus possédant au moins 2 cartes SIM actives est très important. Une autre raison est l’essor du nombre de cartes SIM qui ne permettent pas de téléphoner mais qui sont dédiées à un usage spécifique (accès data ou internet et échange de données entre objets communicants).

Face à la maturité du marché en termes de pénétration mobile, l’internet mobile est un relais de croissance pour les opérateurs. Lire la suite…

Ericsson dévoile son nouveau portefeuille de solutions pour réseaux IP

Par Benoît Chamontin, le Lundi 14 février 2011, classé dans 4G LTE,HSPA,IP,Réseaux fixes,Réseaux mobiles   |   1 commentaire

Ericsson va lancer plusieurs nouvelles solutions IP au cours de l’année 2011 pour répoindre aux nombreux défis de la “société en réseau”

Ericsson va lancer plusieurs nouvelles solutions IP au cours de l’année 2011 pour répondre aux nombreux défis de la “société en réseau”

Les opérateurs doivent aujourd’hui répondre de manière efficace et rentable à la demande croissante en services vidéo, tout en relevant les défis imposés par la mobilité, le cloud computing et les connexions M2M. La vision d’Ericsson est celle d’une « société en réseau », où nous compterons 50 milliards d’objets connectés en 2020.

Dans cette optique, les réseaux ont besoin d’être plus évolutifs, plus intelligents et plus performants, afin de garantir la fourniture rentable de services attractifs aux consommateurs, aux entreprises et aux partenaires.

Les réseaux IP évoluent et passent de connexions d’hôte à hôte à des connexions d’utilisateur à réseau, et inversement.

Les solutions IP nouvelle génération développées par Ericsson sont capables de supporter les communications de type point à multipoint, connectant les gens et les objets à des peers, des réseaux et au cloud. Les opérateurs pourront ainsi optimiser leur réseau et offrir la qualité de service qui garantira une croissance rentable de leur activité.

Plusieurs nouvelles solutions vont ainsi être lancées au cours de l’année 2011, la première étant le routeur SSR (Smart Services Router). Se caractérisant par un niveau élevé d’intelligence et d’évolutivité, ce routeur multi-terabit permet de répondre efficacement à la demande sans cesse croissante en services. Il constituera également un élément essentiel du nouveau cœur de réseau mobile nécessaire au déploiement de la 4G/LTE.

Dans les domaines du transport et de l’accès haut débit, Ericsson prévoit également l’introduction de plusieurs nouveaux produits, parmi lesquels un système complet de gestion de réseau (Ericsson IP Transport NMS), qui garantira avec efficacité la fourniture et le contrôle des services de données au travers des différents domaines et couches du réseau. On peut également citer une solution intégrée permettant l’utilisation combinée de technologies micro-ondes et optiques pour le transport IP.

« Grâce à son leadership dans les réseaux mobiles et à son expérience dans les réseaux fixes, Ericsson est en mesure de proposer des réseaux convergés avancés, notamment là où la croissance est poussée par la demande en haut débit mobile.

Avec un large portefeuille de solutions globales, Ericsson occupe une position de premier plan et propose une offre unique et intégrée de services et technologies IP.

Georges Antoun, directeur de la branche IP et Haut débit, Ericsson

Mobile World Congress 2011 : Ericsson dévoile AIR, une unité radio avec antenne intégrée

AIR, une solution innovante qui permet 42 % de réduction de la consommation électrique et 30% de réduction du temps d’intégration et d’installation

AIR, une solution innovante qui permet 42 % de réduction de la consommation électrique et 30% de réduction du temps d’intégration et d’installation

À l’occasion du Mobile World Congress 2011, qui se déroule du 14 au 17 février à Barcelone, Ericsson annonce le lancement d’AIR, une solution innovante en matière d’unité radio avec antenne intégrée. Issu d’un partenariat stratégique entre Ericsson et la société Kathrein, leader sur le marché des antennes, ce concept unique permet une réduction drastique de la consommation électrique et du temps d’installation.

Cette solution compacte et multi-standard permet d’intégrer facilement les nouvelles technologies 3G et 4G. Une nouvelle norme ou une nouvelle bande de fréquence peuvent également être aisément intégrées en ajoutant simplement le système AIR et en procédant à l’échange (swap) d’antenne. Les opérateurs mobiles vont ainsi bénéficier d’une réduction significative des coûts grâce à un temps d’installation plus court, en raison du nombre réduit de modules et d’interconnexions du système AIR par rapport aux solutions traditionnelles. Les essais réalisés sur les réseaux clients ont mis en évidence une réduction des temps d’intégration et d’installation pouvant atteindre 30 %. Ils ont également permis  jusqu’à 42 % de réduction de la consommation électrique qui s’explique par une perte en ligne moindre et d’un refroidissement simplifié.

« AIR est le fruit de discussions approfondies avec les clients portant sur leurs besoins futurs en termes de solutions d’accès radio. AIR permettra non seulement de réduire substantiellement les coûts opérationnels, mais aussi d’introduire facilement de nouvelles technologies et bandes de fréquence. »

Ulf Ewaldsson, vice-président en charge de l’activité Product Area Radio, Ericsson

Avec des conditions d’accès aux nouveaux sites de plus en plus difficiles, l’architecture et l’aspect extérieur du site deviennent des facteurs plus importants. Le système AIR a fait l’objet d’une conception particulièrement attentive afin de pouvoir se fondre dans l’environnement, et son aspect est proche de celui d’une antenne classique.

Ulf Ewaldsson constate : « Nous connaissons actuellement un formidable décollage du haut débit mobile et les attentes des utilisateurs, en termes de vitesse et de couverture, pèsent d’autant plus sur les réseaux. Afin de faire face à cette demande, nous avons mis en place une stratégie de petites cellules. L’architecture AIR constitue le premier pas vers vers une solution homogène servant un réseau hétérogène multi-technologies. »

La solution AIR sera disponible au cours du second semestre 2011 et apportera une contribution majeure pour un monde durable et des réseaux mobiles profitables

3G/HSPA : Ericsson réalise 3 premières technologiques mondiales

Par Olivier Cimelière, le Mercredi 2 février 2011, classé dans Haut Débit,HSPA,Réseaux mobiles   |   Aucun commentaire
Ericsson permet à la norme HSPA Evolution d'atteindre des vitesses record

Ericsson permet à la norme HSPA Evolution d'atteindre des vitesses record

 Ericsson vient de réaliser un triplé technologique jamais vu dans le domaine de la 3G. Avec des débits records allant dans le sens descendant jusqu’à 168 Mbits/s. La norme HSPA Evolution s’inscrit au coeur de la croissance du trafic données et l’explosion des services et terminaux haut débit mobile. Ericsson réaffirme ainsi son leadership technologique dans ce domaine.

Trois avancées majeures viennent d’être accomplies dans l’évolution du standard HSPA. Ericsson a réalisé le 31 janvier à Stockholm trois démonstrations technologiques autour de HSPA qui sont autant de premières mondiales. La première démonstration a mis en avant une configuration HSPA multi-porteuse en utilisant un équipement réseau commercial et un prototype de terminal consommateur. Cette configuration a permis d’atteindre un débit descendant de 168 Mbits/s et un débit montant de 24 Mbits/s. Des résultats qui constituent un record du monde en matière de vitesse de débit HSPA pour un équipement réseau commercial. Cette démonstration sera renouvelée par Ericsson durant le GSMA Mobile World Congress qui se tient à Barcelone du 14 au 17 février 2011. Lire la suite…

Norvège : Ericsson décroche la modernisation du réseau TeliaSonera et prépare la 4G/LTE

Par Olivier Cimelière, le Mercredi 19 janvier 2011, classé dans 4G LTE,Haut Débit,HSPA,Opérateurs,Réseaux mobiles   |   2 commentaires
Déjà disponible à Oslo, la 4G sera d'ici 3 ans une réalité dans tout le pays

Déjà disponible à Oslo, la 4G sera d'ici 3 ans une réalité dans tout le pays

 TeliaSonera, qui détient NetCom, le 2ème opérateur mobile de Norvège, vient d’entreprendre la modernisation et l’expansion de son réseau. Avec un double objectif : augmenter la couverture et le débit. C’est Ericsson qui s’est vu confier le contrat pour la région Nord du pays. Durant les 3 prochaines années, l’équipementier remplacera progressivement les actuelles stations de base 2G et 3G avec son équipement multistandard RBS 6000 en vue de préparer le déploiement de la 4G/LTE sur cette même région.

Ce contrat s’inscrit en droite ligne de la coopération déjà existante entre Ericsson et TeliaSonera, notamment en matière de 4G avec le lancement du tout premier réseau commercial LTE à Stockholm en décembre 2009. Le contrat prévoit la fourniture de stations de base RBS 6000, de faisceaux hertziens Mini-Link ainsi que l’accompagnement technique et les services associés pour le déploiement et le support.

Claes Nycander, Directeur Technique Services Mobiles de TeliaSonera, a déclaré : « Nous sommes en train de bâtir en Norvège un réseau à la pointe mondiale de la technologie qui permettra à nos abonnés de bénéficier d’un débit accru et d’une couverture nettement plus vaste grâce à un accès 2G, 3G et 4G. Nous avons sélectionné Ericsson pour prendre en charge la région Nord de notre réseau norvégien du fait de leur solution technologique très compétitive et de sa haute qualité ». Lire la suite…