L’OPT-Nouvelle-Calédonie choisit Ericsson pour la transformation de son système d’information

L’OPT-Nouvelle-Calédonie a choisi Ericsson pour l’accompagner dans la refonte de son système d’information couvrant ses offres fixe, mobile et internet à destination du grand public et des entreprises. Ericsson est déjà le fournisseur de l’opérateur dans la radio, avec le déploiement du réseau mobile 2G/3G/4G en Nouvelle-Calédonie. logo-opt-nc

Lire la suite…

Orange et Ericsson concluent un partenariat sur la 5G

5g-2Dans le cadre du partenariat annoncé aujourd’hui, Orange et Ericsson développeront ensemble des cas d’usage et services 5G, ainsi que des démonstrations.

Ce partenariat permettra l’élaboration de briques technologiques 5G, d’expérimentations et de projets pilotes à compter de 2017, dans différents cas d’application et notamment :

  • accès Internet sans fil multi gigabit pour les environnements périurbains et ruraux,
  • Internet des objets (IoT) pour des environnements industriels critiques ou des usages au quotidien afin de soutenir la transformation numérique des différentes industries et de la société,
  • solutions de couverture mobile ultra large,
  • voitures connectées.

Lire la suite…

Ericsson annonce ses premiers modules 5G pour préparer les réseaux actuels à la 5G

Par Nathalie Sassier, le Vendredi 17 juin 2016, classé dans 4G LTE,5G,Haut Débit,IOT,Réseaux mobiles   |   Aucun commentaire

Les abonnements 5G débuteront en 2020 et devraient connaître un essor plus rapide que celui rencontré pour la 4G. Le développement de la 5G est alimenté par de nouveaux cas d’usage qui auront un impact aussi bien sur les consommateurs que sur les industries. Les voitures autonomes, les robots commandés à distance, les drones à retour haptique ou encore l’accès fixe sans fil d’une capacité équivalente à celle de la fibre comptent parmi les principales applications prévues. C’est pourquoi les opérateurs de téléphonie mobile se préparent dès aujourd’hui à l’arrivée prochaine de la 5G.

Ericsson travaille déjà avec plus de 20 grands opérateurs de téléphonie mobile dans le monde entier sur les réseaux et cas d’usage 5G, ainsi que sur des expérimentations en 2016. Afin de faciliter l’évolution rapide des réseaux d’accès 5G et l’adoption des services liés, Ericsson a annoncé plusieurs plug-ins 5G.

PlugIns 5G Ericsson

Ces innovations logicielles apportent des concepts technologiques 5G qui sont essentiels aux réseaux cellulaires d’aujourd’hui.

Lire la suite…

Avec Ericsson, la couverture, la performance et l’intelligence du réseau se préparent à l’ère de la 5G

Pour aider les fournisseurs de services de communication à saisir les opportunités commerciales dans la perspective de la 5G, Ericsson lance quatre nouvelles solutions qui seront présentées lors du prochain Mobile World Congress (MWC) du 22 au 25 février 2016 à Barcelone, en Espagne :

  • Mobile Broadband for Everyone
  • Delivering Extreme App Coverage
  • Experience Centric Managed Services
  • Revenue Manager

5g

Lire la suite…

Ericsson au CES 2016 : de grandes idées deviennent réalités

Présent au CES 2016, qui se tient du 6 au 9 janvier à Las Vegas, Ericsson montre comment la Société en Réseau transforme de grandes idées en réalités. Une transformation qui s’accompagne de la découverte de nouvelles ressources et de l’apparition de nouvelles formes de valeur qui révolutionnent la vie quotidienne et l’économie.

Ericsson CES_web
Lire la suite…

Colloque de l’ARCEP : vers la convergence des réseaux de communications électroniques ?

Par Corinne Muller, le Jeudi 9 octobre 2014, classé dans Événements,Haut Débit   |   4 commentaires

ericsson_lemaire

L’Autorité de régulation des télécoms tenait aujourd’hui son colloque annuel à Paris sur le thème de la Convergence, rassemblant acteurs du secteur, institutionnels et medias. Lire la suite…

En Corée, l’opérateur LG U+ atteint 150 Mb/s en débit mobile grâce à Ericsson

Par Benoît Maydat, le Mercredi 31 juillet 2013, classé dans 4G LTE,Haut Débit,Réseaux mobiles   |   Aucun commentaire

LG U+ est un des trois grands opérateurs mobiles de Corée du Sud.

• Le 18 juillet 2013, LG U+ a effectué le lancement commercial de ses services LTE-Advanced avec agrégation de porteuses en partenariat avec Ericsson.
• LG U+ fournit désormais des services voix et données sur son réseau LTE commercial.
• Ericsson maintiendra et renforcera son leadership technologique en restant un acteur majeur du déploiement futur de la technologie LTE-Advanced.

Par l’intermédiaire de sa filiale locale Ericsson-LG, Ericsson vient de mener à bien le déploiement d’un réseau LTE-Advanced (LTE-A) pour l’opérateur de services mobiles sud-coréen LG U+.

Avec le lancement commercial de ce nouveau réseau LTE-A, LG U+ offre désormais des services haut débit mobile tels que la vidéo, la voix et les données haute définition à des débits pouvant atteindre 150 Mb/s, soit respectivement deux fois et dix fois le débit des services LTE et 3G, et 50 Mb/s de plus que les lignes haut débit fixes (100 Mb/s). Ces services voix et données plus rapides sont aussi de meilleure qualité. Un test d’intégration réseau par mise à jour du logiciel d’agrégation de porteuses (Carrier Aggregation ou CA) a permis à LG U+ de réaliser en un temps très court la mise en service commercial.

Fournisseur de services de conception, de déploiement, d’intégration et de support, Ericsson a aidé LG U+ à proposer dès juillet 2011 des services commerciaux de LTE en Corée du Sud. Pour le réseau LTE de LG U+, Ericsson a fourni le cœur EPC (Evolved Packet Core) ainsi que des baies radio et a intégré un nouveau logiciel pour les services LTE-A.

« Ericsson a mené à bien la mise en service commercial de la LTE-A, accumulant au passage avancées technologiques, expérience et savoir-faire » déclare Jan Signell, Responsable de la région Asie du Nord et de l’Est pour Ericsson. « Nous allons non seulement renforcer notre partenariat avec LG U+ mais aussi contribuer au développement futur de la technologie afin de conforter notre position de leader que ce soit sur le front de l’après-4G ou sur le marché du LTE-A dans la région. »

Les deux entreprises ont décidé de développer ensemble le LTE-A et la technologie post-LTE-A, notamment les fonctions de coordination entre les cellules pour améliorer le débit en réduisant le plus possible les interférences entre les nœuds, la technologie de contrôle des interférences entre les cellules pour élargir la couverture des petites cellules grâce à la coordination entre macro BTS et petites BTS, et enfin la technologie soft des cellules pour améliorer la qualité et la vitesse des données en séparant les nœuds afin de contrôler les données relatives au signal et au trafic réel.

Ericsson publie ses résultats pour le second trimestre 2013

297x134_eng_q2_2013

Au cours du trimestre, nous avons franchi la barre du milliard d’abonnés dans les réseaux managés par Ericsson. Cela montre la confiance des clients dans notre capacité à créer de la valeur pour eux.

« Au second trimestre 2013, les ventes ont augmenté de 7%, pour des unités comparables et après ajustement lié aux effets de change. Elles ont été stables comparé au 2ème trimestre 2012, en raison des effets de change » a déclaré Hans Vestberg, président et CEO d’Ericsson.

L’activité projets est restée importante en Europe ainsi qu’aux Etats-Unis où deux grands projets de couverture haut débit mobile ont connu un pic d’activité sur la 1ère partie de l’année 2013. L’Asie du Nord-Est a connu à nouveau des difficultés sur le trimestre en raison de la poursuite du déclin dans les investissements en GSM en Chine, du taux de change au Japon et d’une activité moins importante en Corée du Sud liée aux retards en matière de spectre.

Le mix d’activités, avec une part des projets de couverture plus importante que la part des projets de capacité, a commencé à se déplacer légèrement vers plus de projets de capacité au cours du trimestre.

Conformément à notre stratégie, nous avons gagné de nouvelles parts de marché en Europe dans les projets de modernisation de réseaux débutés en 2010, et ce malgré leurs niveaux de marge initialement moindres. Comme ces projets se terminent graduellement, nous pouvons conclure que nous avons réussi à gagner des parts de marché et à retrouver du leadership en Europe. Il est également encourageant de constater que, sur cette base, nous commençons à nous engager à présent dans de nouvelles activités en termes de projets de capacité et de LTE en Europe.

Nous continuons de renforcer notre position de leader en 4G/LTE. Le processus de sélection des équipementiers entamé en Russie et en Chine s’est poursuivi et nous avons signé à ce jour des contrats avec deux grands opérateurs russes.

Au cours du trimestre, nous avons également franchi la barre du milliard d’abonnés dans les réseaux managés par Ericsson. Cela montre la confiance des clients dans notre capacité à créer de la valeur pour eux.

La profitabilité s’est améliorée par rapport au second trimestre 2012, après ajustement lié aux effets non récurrents relatifs à la sortie des opérations télécoms et alimentation câble et au désinvestissement dans les sciences de communication appliquées (Applied Communication Sciences ou ACS). Cette amélioration a été tirée par des marges brutes plus élevées et de moindres dépenses opérationnelles. Cela a été partiellement effacé par les effets de change.

Avec l’annonce en avril et en juillet de l’intention d’acquérir Mediaroom de Microsoft ainsi que la société Red Bee Media, nous continuons de renforcer notre position dans le domaine TV/media.

Comme le secteur TV/media converge avec celui des télécoms, nous pouvons tirer parti de nos forces en gestion des media et en services managés. La vidéo est déjà le principal contributeur au trafic sur les réseaux mobiles et devrait croître de 60% par an jusqu’en 2018.

Alors que la situation macro-économique en Europe comporte toujours des challenges et que l’incertitude politique augmente dans certaines parties du Moyen-Orient comme en Egypte, les fondamentaux de l’industrie sur le long terme restent attractifs et nous sommes bien positionnés pour continuer d’accompagner nos clients dans un marché des TIC (technologies de l’information et de la communication) en pleine transformation » a conclu Hans Vestberg.

Pour télécharger le rapport complet :

http://www.ericsson.com/res/investors/docs/q-reports/2013/06month13-en.pdf

Boostez votre innovation avec Com4Innov, le laboratoire 4G/M2M

Com4Innov propose un talk-show afin de vous informer sur les bonnes pratiques et usages de la plateforme 4G/LTE/IMS/M2M.

Com4Innov vous propose un talk-show en live animé par Jean-Pierre Largillet ce jeudi 20 juin de 15h30 à 16h15, afin de vous informer sur les bonnes pratiques et usages de la plateforme 4G/LTE/IMS/M2M.

Côté agenda de ce talk-show inédit, Viktor ARVIDSSON, Directeur Stratégie et Marketing – Ericsson et Philippe BESSAGUET, Président – iQsim, deux industriels membres fondateurs de Com4Innov, présenteront les raisons de leur collaboration à ce projet innovant et temoigneront de leur experience au sein de la plateforme.

Pour illustrer les moyens et services proposés, nos premiers utilisateurs seront présents sur le plateau. Découvrez ainsi leurs premiers tests, réalisations et utilisations de ce laboratoire de développement grandeur réelle, avec pour exemple :

> l’expérimentation de la 4G et des services IMS par François COUTANT, Senior Manager – NVIDIA,
> les tests effectués pour le projet collaboratif « LTE Now » par Christian BONNET, Professeur – EURECOM,
> l’utilisation pour le projet collaboratif « WL-BOX4G » par Philippe BESSAGUET, Président – iQsim,
> les premiers tests M2M par Raphaël BERNHARD, Ingénieur R&D expert – ORANGE (cloud et simulation).

Notre directeur opérationnel, Claude Hary, et notre leader technique, Philippe Badia, aborderont également les autres usages disponibles et offerts par la plateforme.

Posez dès aujourd’hui vos questions sur le site dédié à l’émission : notre équipe d’experts vous répondra en live ! Cliquez ici pour accéder au tchat !

Cette émission sera pour vous l’occasion de découvrir et décrypter tout le potentiel que vous offre l’écosystème de Com4Innov pour accélérer le développement de vos solutions et services.

Rendez-vous jeudi dès 15h30 sur www.com4Innov.com et sur www.webtimemedias.com !

Rapport de l’observatoire ConsumerLab d’Ericsson : la performance du réseau est un facteur clé de fidélisation

• Une nouvelle étude réalisée par Ericsson révèle que la performance du réseau constitue un facteur clé de fidélisation des abonnés et de réduction du taux de résiliation.
• Améliorer la satisfaction de l’utilisateur vis-à-vis de la performance du réseau accroît les revenus des opérateurs sur toute la durée de l’abonnement et leur confère un véritable avantage concurrentiel.
• Les utilisateurs de smartphones se disent parfois peu satisfaits de l’expérience que leur procure la performance actuelle des réseaux.

60pourcent

L’amélioration de la performance des réseaux est aujourd’hui un enjeu crucial : elle constitue un gage de fidélité des abonnés et confère aux opérateurs un avantage concurrentiel. Ces conclusions sont celles du nouveau rapport publié par l’observatoire ConsumerLab d’Ericsson, lequel révèle également que la performance actuelle des réseaux mobiles n’est pas toujours à la hauteur des attentes exprimées par les usagers. En effet, 60 % des utilisateurs de smartphones disent rencontrer des problèmes au moins une fois par semaine, et ils sont un peu plus de 30 % à en rencontrer quotidiennement.

A propos de l’étude :
Ericsson ConsumerLab a interrogé 1 000 propriétaires de smartphones, âgés de 18 à 64 ans, dans chacun des douze pays suivants : Brésil, Chili, Chine, Indonésie, Japon, Mexique, Russie, Corée du Sud, Suède, Turquie, Royaume-Uni et Etats-Unis.
Le niveau de fidélité a été mesuré à l’aide de l’indicateur Net Promoter Score (NPS).

Lien vers le rapport complet :
www.ericsson.com/res/docs/2013/consumerlab/keeping-smartphone-users-loyal.pdf

Lien vers le Mobility Report d’Ericsson :
www.ericsson.com/ericsson-mobility-report