Valérie Gérôme

A propos de Valérie Gérôme

Valérie Gérôme est Responsable de la communication interne pour la France et des opérations de relations médias pour la Région Méditerranée. Diplômée de l'Université Paris Sorbonne, elle intègre Ericsson en 2000.

Les articles de Valérie Gérôme

Ericsson reconnu comme leader de l’oss dans le cadran magique de Gartner

Par Valérie Gérôme, le Mercredi 7 novembre 2012, classé dans Récompenses et Prix   |   Aucun commentaire »

Ericsson renforce sa position de leader du marché de l’OSS (Operations Support Systems)

Ces deux dernières années, Ericsson a procédé à des acquisitions stratégiques pour se positionner comme leader du marché dans le domaine de l’OSS. Son classement dans le Cadran Magique de Gartner, l’un des principaux cabinets d’analyse au niveau mondial, en apporte la reconnaissance. Ericsson a également été reconnu comme le leader mondial en part de marché OSS en 2011 (Market Share Analysis: Telecom Operations Management Systems (BSS, OSS and SDP), Worldwide, 2010-2011).

Le rapport de Gartner évalue les capacités des fournisseurs de solutions complètes sur le marché mondial des services OSS.

« Notre stratégie produits est centrée sur les outils de planification, d’inventaire et de gestion des offres, ce qui nous permet de consolider notre position de numéro 1 sur le marché des systèmes de gestion des activités télécoms (Telecom Operations Management Systems) et de fournir les meilleures solutions OSS à nos clients », commente Per Borgklint, responsable de la Business Unit Solutions de Support. « Nous sommes très heureux d’être classés dans le Cadran Magique de Gartner pour les systèmes OSS ; c’est la reconnaissance de notre capacité à aider nos clients à réagir rapidement à l’évolution des demandes des consommateurs et à la nécessité de développer l’efficacité et l’innovation dans le secteur des services et des réseaux. » Lire la suite…

Ericsson au salon IBC à Amsterdam du 7 au 11 septembre 2012

Par Valérie Gérôme, le Mercredi 29 août 2012, classé dans Télévision   |   Aucun commentaire »
Ericsson - TV - IBC Amsterdam 2012

En vedette cette année, les solutions et services TV multi-écrans ainsi que le HEVC sur mobile.

Ericsson, l’un des leaders mondiaux des services managés pour les chaînes de télévision, présentera ses nouveaux produits et solutions pour les diffuseurs, ayants droit et fournisseurs de contenus, lors du salon IBC, qui se tiendra du 7 au 11 septembre prochain à Amsterdam.

À cette occasion, Ericsson proposera sur son stand (Hall 1 Stand 1.D61), au travers notamment de démonstrations, ses nouveautés en matière de technologies et de services. En vedette cette année, les solutions et services TV multi-écrans ainsi que le HEVC sur mobile, une solution révolutionnaire pour la TV en direct sur son cellulaire.

Ericsson participe également à plusieurs keynotes le vendredi 7 septembre, avec :

- Per Borgklint, senior VP et responsable de la BU Support Solution, à 9h30 dans le keynote Digital Media connections

- David Price, directeur du business development TV, à 8h00 dans le cadre d’ETSI

Rendez-vous sur le blogue prochainement pour suivre toute l’actualité d’Ericsson au salon IBC 2012…

Ericsson dévoile un nouveau convertisseur bus avancé capable de réduire la consommation

Par Valérie Gérôme, le Mardi 17 juillet 2012, classé dans Innovation / R&D,Responsabilité sociétale   |   1 commentaire »
Ericsson Unveils New Digital Advanced Bus Converter Lowering Power Consumption - 2012

Le nouveau convertisseur bus possède un firmware très performant réduisant considérablement la consommation

Ericsson vient de dévoiler le premier modèle de sa deuxième génération de produits numériques du type convertisseur de bus avancé (ABC). Basé sur la plate-forme FRIDA II, déjà annoncée cette année, le convertisseur Ericsson BMR456 3E (pour « Meilleures performances, gestion énergétique et valeur ajoutée pour l’utilisateur ») offre des performances sans précédent pour les applications des technologies de l’information et de la communication nécessitant des temps de réponse courts, des tensions de bus intermédiaires finement régulées et une grande efficacité dans tous les modes de fonctionnement afin de réduire la consommation.

Cette nouvelle génération de convertisseurs numériques DC/DC est architecturée autour d’un microcontrôleur 32 bits intégrant le firmware le plus performant à ce jour pour cette famille de produits. Le firmware FRIDA II a été développé par Ericsson dans le but d’assurer les meilleures performances possibles sur toute la plage de fonctionnement, de faible charge à pleine charge. Lire la suite…

Développement durable et responsabilité sociétale : Ericsson publie son rapport 2011

Par Valérie Gérôme, le Mercredi 23 mai 2012, classé dans Responsabilité sociétale   |   Aucun commentaire »
Technology for good - 2011 Sustainability and Corporate Responsibility report - Ericsson

Nous travaillons avec diverses parties prenantes pour faire de Technology for Good une réalité!

Ericsson vient de publier son rapport annuel sur le développement durable et la responsabilité sociétale, intitulé Technology for Good. Ce rapport confirme la conviction d’Ericsson : les technologies de l’information et de la communication (TIC) peuvent stimuler le développement économique et permettre d’avancer sur la voie d’une économie pauvre en carbone.

« Nous fondons notre approche du développement durable et de la responsabilité sociétale sur le triple bilan du développement social, économique et environnemental. Nous plaçons sans cesse la barre plus haut pour ce qui est de nos objectifs de développement durable et nous nous attachons à approfondir notre compréhension des principales préoccupations des parties prenantes. Cette démarche est primordiale pour notre réussite », commente Hans Vestberg, PDG d’Ericsson.

Parmi les principaux éléments cités dans le rapport :

Solutions économes en énergie

Les TIC peuvent faciliter la transition vers une économie pauvre en carbone grâce à une plus grande efficacité environnementale. Responsable d’environ 2 % des émissions mondiales de CO², le secteur des TIC pourrait potentiellement réduire une part importante des 98 % d’émissions imputables aux autres secteurs. Selon les études effectuées par Ericsson, l’augmentation de la consommation globale d’énergie due aux TIC devrait être modérée, grâce aux gains d’efficacité environnementale des réseaux jusqu’en 2020. Des efforts ont été déployés dans cette direction, notamment :

  • En ce qui concerne la 3G/4G, Ericsson a augmenté de 85 % l’efficacité environnementale des stations de base au cours des dix dernières années, tout en continuant à répondre aux besoins en haut débit de la société en réseau sans augmenter la consommation d’énergie par abonné.
  • La solution « Psi » – Coverage d’Ericsson permet d’assurer la couverture en haut débit mobile (3G) avec 45 % d’économies d’énergie par rapport aux solutions traditionnelles, grâce à l’emploi d’une seule radio standard. Lire la suite…

La solution Ericsson IPX est retenue par OMEA TELECOM pour le lancement du kiosque de service mobile de Virgin Mobile

Par Valérie Gérôme, le Jeudi 26 avril 2012, classé dans Opérateurs,Réseaux mobiles   |   Aucun commentaire »
IPX Ericsson - OMEA TELECOM

Les éditeurs de contenu peuvent désormais se raccorder au réseau Virgin Mobile.

Ericsson annonce la conclusion d’un nouveau contrat avec OMEA TELECOM pour gérer le kiosque de services à valeur ajoutée de Virgin Mobile, premier opérateur mobile dégroupé français (full MVNO).

Ericsson IPX (Internet Payment eXchange) assure l’interface technique et commerciale entre Virgin mobile et les facilitateurs et les éditeurs de contenu.

Le modèle d’opérateur mobile dégroupé permet désormais à Virgin Mobile de maîtriser les cartes SIMs de ses abonnés et de gérer des offres tarifaires innovantes grâce à la maitrise des équipements de cœur de réseau.

A partir d’avril 2012, les facilitateurs et les éditeurs de contenu peuvent se raccorder au réseau Virgin Mobile au travers de la solution Ericsson IPX afin d’étendre leur couverture d’abonnés. Ils peuvent ainsi accéder aux offres SMS, SMS+, Internet + Mobile. Lire la suite…

Mobile World Congress 2012 : Ericsson annonce de nouveaux produits et partenariats, ainsi que des gains de parts de marché

Par Valérie Gérôme, le Mercredi 29 février 2012, classé dans Événements   |   Aucun commentaire »

Hans Vestberg est revenu sur l’année 2011 au cours de laquelle le succès du haut débit mobile a permis une forte croissance du marché.

Dans sa conférence de presse à l’ouverture du Mobile World Congress, Ericsson a annoncé des contrats et des lancements de produits qui permettront l’évolution rapide des communications en temps réel.

« Notre leadership dans le haut débit mobile, les services managés et les solutions de support (OSS/BSS) nous donne une capacité sans précédent pour accompagner nos clients vers le succès dans la monétisation des opportunités offertes par la société en réseau », affirme Hans Vestberg, PDG d’Ericsson.

Hans Vestberg est revenu sur l’année 2011 au cours de laquelle le succès du haut débit mobile a permis une forte croissance du marché, bien que les dépenses des opérateurs aient ralenti au 4e trimestre. Le solide portefeuille de stations de base RBS6000 a permis à Ericsson de gagner des parts de marché. « Les premières données sur le marché dont nous disposons en interne indiquent que notre part de marché dans le domaine des équipements pour réseau mobile a progressé de 32 % à 38 % en 2011 ».

La convergence de la mobilité, du haut débit et du cloud computing a progressé à tel point que d’autres secteurs commencent à mettre en œuvre des stratégies pour combiner ces forces et créer de nouveaux ecosystèmes. Le m-commerce en est un exemple. Hans Vestberg a évoqué un contrat qui fait de MTN le premier opérateur à déployer la plate-forme Ericsson Converged Wallet. Il s’agit d’un nouveau service, complémentaire du système intégré de rechargement prépayé, et d’une solution de services financiers pour les clients de MTN en Afrique et au Moyen-Orient. Lire la suite…

Mobile World Congress 2012 : Ericsson lance des solutions de cloud pour les services télécoms aux entreprises

Par Valérie Gérôme, le Lundi 27 février 2012, classé dans Événements,Services   |   Aucun commentaire »

Les opérateurs sont idéalement placés pour proposer aux entreprises des services de cloud alliant qualité, sécurité et disponibilité élevées.

Au Mobile World Congress 2012 (MWC) de Barcelone, Ericsson lance sa nouvelle offre pour créer et optimiser des centres de données. Cette offre répond à un objectif prioritaire des opérateurs télécoms : proposer à leurs clients professionnels des services basés sur le cloud public. Ericsson présente un concept inédit pour planifier, concevoir et mettre en œuvre des centres de données, ainsi qu’une plateforme complète de cloud computing incluant les aspects gestion et sécurité.

Les solutions Data Center Build et Data Center Optimization d’Ericsson répondent à la demande croissante de services basés sur le cloud, les entreprises voulant toujours plus de mobilité. Avec cette offre, Ericsson intègre le marché des centres de données et renforce sa position dans le domaine des TIC. Lire la suite…

Quelles sont les veritables attentes des consommateurs vis-à-vis des operateurs? Une étude du ConsumerLab d’Ericsson

Par Valérie Gérôme, le Jeudi 23 février 2012, classé dans Opérateurs   |   Aucun commentaire »

Efficacité du service et du support, fidélisation, transparence dans la facturation et le paiement parmi les principaux critères

Une nouvelle étude du ConsumerLab d’Ericsson, intitulée “The optimal consumer experience”, révèle que les consommateurs jugent essentiellement les opérateurs en fonction de leur niveau de service et de support, leurs initiatives de fidélisation et leurs services de facturation et de paiement.

Selon Cecilia Atterwall, directrice du ConsumerLab d’Ericsson : « Ce rapport montre que les attentes des consommateurs vis-à-vis des opérateurs vont croissantes, ouvrant ainsi la voie à de nouveaux types de services axés autour des besoins propres à chacun. »

Une autre conclusion issue de ce rapport montre que les attentes varient en fonction des différentes catégories de personnes :

  • Pour les seniors, moins versés dans la technologie, le processus d’achat initial est l’élément décisif de l’expérience consommateur.
  • Chez les gens d’âge mûr, en revanche, facturation et paiement sont les critères essentiels. Ils attendent du processus de facturation qu’il soit totalement transparent, sans surcoûts ni autres frais inattendus ou cachés.
  • Les jeunes professionnels sont quant à eux séduits par les initiatives de fidélisation, notamment les incitations à basculer vers un forfait de services mieux adapté à leurs usages.
  • Pour les parents, le processus de facturation est clairement ce qui compte le plus : ils veulent pouvoir maîtriser leur consommation et celle de leurs enfants, que ce soit en ligne ou par le biais d’une application. Lire la suite…

Une nouvelle étude quantifie l’impact de la vitesse du haut débit sur le PIB

Par Valérie Gérôme, le Vendredi 7 octobre 2011, classé dans Haut Débit,Société en réseau   |   Aucun commentaire »

Le doublement de la vitesse du haut débit génère une augmentation du PIB de 0,3%

Le doublement de la vitesse du haut débit génère une augmentation du PIB de 0,3%

Portant sur 33 pays de l’OCDE, la nouvelle étude menée par Ericsson, Arthur D. Little et l’université technologique de Chalmers quantifie l’impact du débit de l’accès internet, montrant que le doublement de la vitesse du haut débit génère une augmentation de PIB de 0,3%.

Cette augmentation équivaut à 126 milliards de US $, et correspond à plus de 14% de la croissance moyenne des pays de l’OCDE sur les 10 dernières années. L’étude montre également que les doublements additionnels de vitesse du haut débit peuvent générer une croissance supérieure à 0,3%.

La fluidité et la qualité du haut débit en termes de vitesse sont des leviers importants de l’économie. L’année dernière, une étude menée par Ericsson et Arthur D. Little concluait à l’impact suivant : chaque 10% de pénétration du haut débit engendre une croissance de 1% du PIB.

Cette croissance provient non seulement de l’activité économique directe et indirecte liée à la création de nouveaux emplois pour construire l’infrastructure, mais aussi de l’effet induit par les changements dans la manière de travailler et les processus à tous les niveaux de la société. L’effet induit est pérenne et représente jusqu’à 1/3 de la croissance du PIB mentionnée.

“Le haut débit peut stimuler la croissance économique en générant plus d’efficacité pour la société, l’activité professionnelle et les utilisateurs.

Cela ouvre des perspectives vers des services en ligne plus avancées, des services intelligents de gestion d’énergie, de télétravail ou de téléprésence. Dans le domaine de la santé par exemple, on prévoit que 500 millions de personnes utiliseront des applications mobiles ».

Johan Wibergh, Directeur de la Business Unit Réseaux d’Ericsson

A l’occasion d’une intervention plénière au Broadband World Forum 2011 à Paris, Johan Wibergh a déclaré : « nous prévoyons une forte augmentation du nombre de personnes ayant accès au haut débit, qui pourrait passer de 1 milliard actuellement à 4 milliards en 2015, avec pour la plupart d’entre eux un accès au haut débit mobile. La connectivité et le haut débit permettent une nouvelle façon d’innover, de collaborer et d’échanger ».

Selon Erik Almqvist, Directeur d’Arthur D. Little : « Jusqu’ici, il n’y avait pas de faits montrant les effets de la vitesse du haut débit sur l’économie. Cette étude empirique, unique, devrait aider les gouvernements et les décideurs à faire les bons choix ».

« Les résultats ont été obtenus à partir de méthodes scientifiques rigoureuses, et confirment donc l’intérêt des politiques gouvernementales en faveur du haut débit » a déclaré Erik Bohlin, Professeur à l’université technologique de Chalmers.

Il s’agit de la première étude quantifiant, de manière scientifique et à partir de données publiques, l’impact économique de l’augmentation de la vitesse du haut débit.

*L’impact économique de la vitesse du haut débit, à la fois fixe et mobile, a été analysé à partir des données de 33 pays de l’OCDE collectées sur la période 2008-2010.

Liste des pays étudiés : l’Australie, l’Autriche, la Belgique, le Canada, le Chili, la République Tchèque, le Danemark, l’Estonie, la Finlande, la France, l’Allemagne, la Grèce, la Hongrie, l’Islande, l’Irlande, l’Israel, l’Italie, le Japon, la Corée, le Mexique, les Pays-Bas, la Nouvelle Zélande, la Norvège, la Pologne, le Portugal, la Slovaquie, la Slovénie, l’Espagne, la Suède, la Suisse, la Turquie, le Royaume Uni et les Etats-Unis.

La vitesse moyenne d’accès au haut débit a été fournie par Ookla

Quand la vérité se cache dans les données…

Par Valérie Gérôme, le Lundi 12 septembre 2011, classé dans Opérateurs   |   Aucun commentaire »

Ericsson possède la technologie et les produits nécessaires pour faire face aux nombreux enjeux que revêt l'analyse des données télécoms.
Ericsson possède la technologie et les produits nécessaires pour faire face aux nombreux enjeux que revêt l’analyse des données télécoms.

De précieuses informations disponibles sur les réseaux télécoms ne sont pas pleinement exploitées alors qu’elles pourraient apporter un éclairage utile sur les comportements et attentes des utilisateurs et être utilisées pour créer des services intelligents.

Savoir comprendre le comportement des consommateurs et l’évolution de leurs besoins est la clé d’une bonne prise de décision.

Dans un article publié dans le dernier Ericsson Review, Ulf Olsson et Jaco Fourie reviennent sur cette sous exploitation de ces précieuses informations sur les réseaux télécoms. Ainsi, ils décrivent l’approche de l’analyse des données par Ericsson ou, en d’autres termes, comment créer des services intelligents à partir des données analysées.

Les opérateurs sont aujourd’hui encore les gardiens de l’information du secteur des télécoms. A ce jour, on constate que des informations disponibles sur les réseaux télécoms ne sont pas pleinement exploitées pour prendre des décisions commerciales éclairées. Les choses sont toutefois en train de changer rapidement avec l’analyse des données qui vise à identifier des schémas de comportement et à les analyser à l’aide de techniques de corrélation complexes pour les exploiter au mieux.

Dans le monde des télécoms, les nœuds de gestion de trafic sont, tout naturellement, considérés comme des sources primaires d’information et ils sont effectivement la source de la plupart des données. Toutefois, d’autres types et sources d’information sont maintenant de plus en plus utilisés pour développer une vision globale de l’utilisateur.

L’analyse des données diffère aujourd’hui des méthodes d’analyse traditionnelles. Ericsson possède la technologie et les produits nécessaires pour faire face aux nombreux enjeux que revêt l’analyse des données télécoms, s’appuyant sur une combinaison de capacités (analyse du réseau, du service et des utilisateurs). Notre objectif est de faire constamment évoluer ces capacités, en concertation avec les clients, afin d’offrir sur le marché une solution d’analyse à la fois performante, peu coûteuse et adaptable.

Pour aller plus loin vous pouvez lire l’article complet « Analytics – the truth is in there » publié dans Ericsson Review (PDF – en anglais)

Older Posts »