Myriam Devred

A propos de Myriam Devred

Myriam Devred est Responsable Marketing au sein de la Direction Stratégie et Marketing d’Ericsson France. Diplômée d’un Mastère spécialisé en Technologie et Management à l’Ecole Centrale Paris et de l’Ecole de Management de Normandie, elle a rejoint Ericsson France en 2000.

Les articles de Myriam Devred

Sortie d’un kit de développement Ericsson pour tester les applications NFC

Par Myriam Devred, le Vendredi 27 juillet 2012, classé dans Innovation / R&D,Services,Société en réseau   |   Aucun commentaire »
Ericsson NFC Development kit

Avec le kit de développement TSM, il est maintenant possible de tester des applications NFC dans un environnement contrôlé, en conditions réelles

Ericsson vient d’annoncer un kit de développement pour son service TSM (gestionnaire de services de confiance). Avec ce kit, des partenaires sélectionnés pourront déployer, mettre à jour et supprimer à distance des applications, tout en conservant le même niveau de sécurité qu’en conditions réelles via une plate-forme TSM normalisée. Ainsi, ces partenaires pourront tester leurs applications avec de vrais utilisateurs, y compris dans un environnement commercial. Avec le lancement de ce kit, Ericsson espère stimuler l’attractivité des applications NFC, qu’il s’agisse de contrôle d’accès, de paiement, de fidélisation ou de billettique.

Richard Anell, directeur d’IPX, Ericsson, explique : « Nous mettons ce kit de développement à disposition de certains partenaires car leurs applications doivent évoluer et passer du stade laboratoire ou Powerpoint au stade suivant. Ce kit n’est pas une simulation mais un environnement réel qui reflète exactement un environnement commercial ». Mr. Anell poursuit : « Les analystes prédisent une croissance exponentielle des services NFC, au cours des années qui viennent, avec la mise à disposition des terminaux NFC et les investissements croissants des opérateurs dans l’infrastructure nécessaire. Toutefois, pour une vraie dynamique, les applications doivent être testées, peaufinées et optimisées avec les utilisateurs avant leur commercialisation ».

Le kit de développement comprend 2 cartes microSD, des extenseurs de portée proposés par la société Device Fidelity, un lecteur USB NFC et un compte test sur la plate-forme TSM d’Ericsson IPX. Des composants logiciels, de la documentation et un exemple de service sont également inclus. Ainsi, les prestataires pourront tester toute la procédure de déploiement avant d’utiliser leur propre code.

Les cartes microSD fonctionnent sur smartphones Android, par exemple le Galaxy SII de Samsung.

Les cartes microSD comportent une puce sécurisée servant d’environnement d’exécution dans lequel l’application du partenaire fonctionne en mode émulation de carte NFC. Le client proxy Android d’Ericsson permet la communication avec la plate-forme TSM pour la gestion à distance du cycle de vie des applications sécurisées via des API normalisées de services Web.

La région Sud innove sur la 4G et les services M2M avec Com4Inno

Par Myriam Devred, le Jeudi 19 avril 2012, classé dans 4G LTE,Innovation / R&D   |   Aucun commentaire »

Réseaux et services du futur

La Région Provence Alpes Côte d’Azur verra la mise en place dès le second semestre 2012 de Com4Inno, une plate-forme mutualisée de développement et de test en environnement 4G et M2M destinée aux industriels et chercheurs.

Proposée à travers l’Association Plate-forme Télécom, Com4Innov est le résultat d’une initiative industrielle labellisée et portée par le Pôle de compétitivité mondial Solutions Communicantes Sécurisées (S.C.S.). Elle s’adresse notamment aux TPE/PME qui souhaitent développer ou valider leurs technologies, applications ou services Wireless. Ils pourront bénéficier des infrastructures de télécommunication sans fil les plus récentes, d’outils de développement, de contrôle d’expérimentations et de mesures, et de la compétence d’experts.

Cette plate-forme se focalise sur les réseaux et services mobiles du futur, les applications, composants et réseaux M2M (Machine à Machine) et les objets « communicants ». Elle intègre différentes technologies comme le haut débit mobile (4G/LTE), les infrastructures applicatives (IMS), des passerelles d’optimisation, des terminaux mobiles, des réseaux, passerelles et capteurs sans fil de faible portée, un Cloud de fédération et de gestion d’applications et d’objets communicants M2M. Lire la suite…

Préparer le futur des communications : une question de contexte

Par Myriam Devred, le Mardi 14 février 2012, classé dans Opérateurs   |   Les commentaires sont fermés

La grande difficulté est de trouver le bon rythme de changement pour maintenir et maximiser les secteurs d’activités rentables tout en transformant les autres.

Dans l’univers en pleine expansion des services de communications, la sensibilité au contexte va devenir de plus en plus importante. Les offres des opérateurs et les solutions de communications futures devront pouvoir s’adapter à des contextes variés. Il s’agira de fournir des plates-formes pour des solutions de communications, et non plus simplement des services de communications séparés.

Internet a entraîné diverses évolutions dans la société et le développement des technologies, notamment dans la manière dont nous communiquons. Ces changements sont un défi pour les opérateurs de télécoms, avec le relâchement du lien avec les clients et la baisse des revenus de l’activité de téléphonie.

Pour l’avenir, ils auront besoin de solutions issues des services d’aujourd’hui mais mieux adaptées aux besoins des clients, qu’il s’agisse d’une couverture mondiale pour un service de masse interopérable ou d’adaptations sur mesure pour résoudre un problème d’activité particulier dans un contexte spécifique. La stratégie doit donc s’appuyer sur la compréhension des implications de ces évolutions et de leur impact sur les objectifs de marque, de résultats financiers, de compétences et de technologie des opérateurs de télécoms.

Le fait qu’une personne puisse contrôler la manière dont il est représenté dans différents sc

énarios de communications représente un déplacement de l’équilibre du pouvoir. Chacun peut décider quel service il veut utiliser pour communiquer, dans quel contexte, sur quelle plate-forme, en empruntant à chaque fois une personnalité numérique différente.

Ces tendances sont particulièrement évidentes dans le comportement des jeunes. Dans leur vie privée comme au travail, ceux-ci veulent une communication illimitée, flexible et dotée de multiples fonctions. Les liens entre personnalités se tissent largement sur le Web aujourd’hui. Les solutions de communications futures devront interagir de façon sécurisée et transparente avec de multiples représentations d’une personne ou d’une fonction d’entreprise.

Ce déplacement des centres de pouvoir vers l’individu utilisateur a pour conséquences, entre autres, que la logique des applications de communication (comment trouver un personnage numérique donné et se connecter à celui-ci) n’est pas automatiquement liée à une représentation de la personne physique, par exemple à un numéro de téléphone ou une adresse électronique.

La communication orientée vers les processus ajoutera de nouveaux critères de communication aux services des TIC actuelles. Les meilleures opportunités pour les entreprises de télécoms prendront probablement deux formes : celle de l’intégrateur de services et celle du fournisseur de composantes de service. Simplicité, rapidité et performances seront les aspects centraux de leur proposition de valeur.

La grande difficulté est de trouver le bon rythme de changement pour maintenir et maximiser les secteurs d’activités rentables tout en transformant les autres. Ce rythme sera différent pour chaque opérateur, en fonction des conditions. C’est une décision à laquelle il convient de réfléchir soigneusement, mais sans tarder.

zp8497586rq

10 tendances de consommation des nouvelles technologies en 2012

Par Myriam Devred, le Mardi 17 janvier 2012, classé dans Société en réseau   |   7 commentaires »

Le ConsumerLab d'Ericsson a publié les 10 principales tendances de consommation des nouvelles technologies pour 2012

L’observatoire ConsumerLab d’Ericsson a dressé une liste des 10 tendances de consommation en matière de nouvelles technologies pour 2012. On remarque notamment que pour les consommateurs, la connexion Internet est devenue aussi indispensable que l’électricité, mais aussi que les médias sociaux ont radicalement changé la communication d’informations et que tout le monde peut être fournisseur de services.

Voici les 10 principales tendances de consommation :

1. La connectivité est reine.

La connexion à Internet est devenue aussi indispensable que l’air que nous respirons. Les consommateurs affirment que s’ils devaient réduire leurs dépenses la dernière chose qu’ils arrêteraient serait leur connexion à Internet.

Concernant les consommateurs Français, les trois quarts d’entre eux ont désormais accès à internet à leur domicile (+ 4 points en un an) selon la dernière enquête de l’ARCEP et du CGIET. De plus, Internet est largement utilisé et ancré dans les habitudes des Français et il est devenu un média incontournable. Selon une étude du Crédoc, plus de la moitié des Français se connectent à internet tous les jours et passent en moyenne quinze heures par semaine sur internet contre dix-sept heures pour la télévision. Lire la suite…

Ericsson présent sur le thème des objets connectés au Consumer Electronics Show 2012 à Las Vegas

Par Myriam Devred, le Lundi 9 janvier 2012, classé dans Événements,Société en réseau   |   1 commentaire »

Ericsson profitera du CES pour discuter du changement de business model provoqué par la mobilité et le haut débit

Les objets communicants dans la société en réseau seront au cœur du discours d’introduction que prononcera à Las Vegas Hans Vestberg, le PDG d’Ericsson, à l’occasion du plus grand rendez-vous mondial des professionnels et des passionnés de l’électronique grand public : le salon CES (Consumer Electronics Show).

Ce sera également l’occasion pour Ericsson de présenter, dans le cadre du programme Entertainment Matters, « Entertainment Everywhere, The Reinvention of an Industry », en invitant les plus grands noms du secteur du divertissement à discuter du changement de business model provoqué par la mobilité et le haut débit.

Hans Vestberg insistera sur les nouvelles opportunités qui s’ouvrent quand tous les objets peuvent communiquer entre eux et il donnera des exemples de potentiel commercial dans d’autres secteurs que les télécoms. Lire la suite…

AfricaCom Awards 2011: Ericsson récompensé pour son offre de services en milieu rural

Par Myriam Devred, le Mardi 13 décembre 2011, classé dans Responsabilité sociétale,Technology for Good   |   Aucun commentaire »

"Cette récompense qui nous a été décernée touche récompense la vision que nous avons de la société connectée et notre programme Technology for Good" - Lars Lindén

Les AfricaCom Awards, qui ont lieu une fois par an, récompensent les performances les plus marquantes de l’industrie des communications sur le continent africain. Pour l’édition 2011, Ericsson s’est vu décerner le premier prix dans la catégorie « Meilleure offre de services en milieu rural ».

La récompense a été remise à Lars Lindén, directeur général de la région Afrique Sub-Saharienne chez Ericsson, à l’occasion du dîner de gala qui s’est tenu au Cap (Afrique du Sud) le 09 novembre dernier.

« En sa qualité de premier fournisseur mondial d’équipements télécoms et de services associés, Ericsson est le mieux placé pour exploiter le potentiel de transformation que la technologie a sur notre monde, afin d’améliorer le quotidien des individus et le fonctionnement des entreprises, renforçant ainsi les communautés dans lesquelles nous vivons et nous travaillons », a déclaré Lars Lindén. Lire la suite…

Les français de plus en plus accros au numérique

Par Myriam Devred, le Jeudi 1 décembre 2011, classé dans Réseaux mobiles,Société en réseau   |   Aucun commentaire »

Selon l’institut de sondage TNS Sofres, 54% des Français affirment être entrés dans l’ère du numérique et 39% se déclarent même passionnés par cet univers.

En septembre 2011, plus de 18 millions de personnes se sont connectées à l’Internet mobile, soit une croissance de 34% en un an. 6 millions se connectent tous les jours à l’Internet mobile, 2 fois plus qu’il y a un an, selon Médiamétrie. 93% des mobinautes ont consulté au moins un site depuis le navigateur internet de leur téléphone mobile, en passant par le réseau 3G des opérateurs, soit une augmentation de 1,3 point en un an.

Cette croissance de l’internet mobile est favorisée par les offres des opérateurs, l’accessibilité des équipements et le développement des smartphones: 40% des utilisateurs de téléphone mobile en sont équipés contre 25% l’année dernière. Lire la suite…

Et vous, quel est votre premier geste au réveil ?

Par Myriam Devred, le Mardi 4 octobre 2011, classé dans Société en réseau   |   1 commentaire »
50% des possesseurs de smartphones l'utilisent dans leur lit avant de se coucher
50% des possesseurs de smartphones l’utilisent dans leur lit avant de se coucher

Savez-vous que la moitié des possesseurs de smartphones avouent que la première chose qu’ils touchent au réveil est… leur téléphone ! Et ceci afin d’éteindre l’alarme et ensuite de se connecter à Internet pour consulter leurs mails, regarder l’actualité ou les réseaux sociaux.

Selon une étude de l’observatoire ConsumerLab d’Ericsson menée notamment en France, en Italie et au Portugal, les utilisateurs de smartphones sont constamment connectés, du matin au soir.

Que ce soit chez eux, dès le réveil, mais aussi dans les transports, 75% des possesseurs de mobiles intelligents profitent du trajet pour écouter de la musique et se connecter à Internet ; au bureau, 50% l’utilisent notamment pour envoyer des messages ; et 50% dans leur lit avant de se coucher. Lire la suite…

Et vous, êtes-vous un « sofaliseur » ?

Par Myriam Devred, le Vendredi 6 mai 2011, classé dans Multimédia,Réseaux mobiles,Télévision   |   Aucun commentaire »
En Europe, 7 internautes sur 10 surfent sur internet en même temps qu'ils regardent la télévision et trois des quatre activités principales sur internet effectuées devant la télévision sont en relation avec la communication: e-mail (75%), messagerie instantanée (49%), réseaux sociaux (39%).

En Europe, 7 internautes sur 10 surfent sur internet en même temps qu'ils regardent la télévision et trois des quatre activités principales sur internet effectuées devant la télévision sont en relation avec la communication: e-mail (75%), messagerie instantanée (49%), réseaux sociaux (39%).

Un nouveau phénomène est en train de se développer : celui des « sofaliseurs » ultra-connectés qui socialisent avec leur famille et leurs amis via les réseaux sociaux, depuis chez eux plutôt que de rencontrer les personnes. Le phénomène prend de l’ampleur en Grande-Bretagne. Qu’en est-il en France ?

Selon le dictionnaire britannique MacMillan dont la définition a été reprise par le magazine Challenges il y a quelques semaines, « sofaliser » (en anglais : sofalising : Sofa + socialising) c’est « l’activité consistant à utiliser Internet via des appareils électroniques et des sites de réseaux sociaux, pour socialiser avec les gens depuis la maison, plutôt que de les rencontrer en tête à tête ».

Ce terme « sofaliser » a été inventé par Ewan Robertson, de l’agence de relations publiques « Citigate Dewe Rogerson », pour la société de jeux de casinos en ligne Yazino, afin de décrire la tendance de ses utilisateurs à interagir avec d’autres, tout en jouant aux jeux. Puis ce terme s’est généralisé via le blog « Schott’s Vocab » dans le New York Times. Lire la suite…

Retour sur le boom de l’internet mobile en France

Par Myriam Devred, le Vendredi 4 mars 2011, classé dans 4G LTE,Haut Débit,HSPA,Réseaux mobiles,Stratégie   |   1 commentaire »
Face à la maturité du marché en termes de pénétration mobile, l’internet mobile est un relais de croissance pour les opérateurs.

Face à la maturité du marché en termes de pénétration mobile, l’internet mobile est un relais de croissance pour les opérateurs.

En avril 2010, le magazine The Economist publiait une vidéo qui, au delà des nombreux chiffres sur la convergence des réseaux, de la mobilité et des usages multimedia, mettait en évidence que le téléphone sera le premier outil de connexion à Internet dans le monde d’ici 2020.

Mais qu’en est-il présentement en France ? Retour sur la place du mobile et le boom de l’Internet mobile…

L’ARCEP vient tout juste de publier son Observatoire trimestriel des marchés des communications électroniques (services mobiles) en France pour le 4ème trimestre 2010 qui fait ressortir Celui-ci fait ressortir un taux de pénétration mobile qui frôlait les 100 % en France fin décembre 2010 avec un taux de 99.1% en France Métropolitaine, contre 95% il y a un an.

Peut-on néanmoins affirmer que le marché français de la téléphonie mobile est au bord de la saturation ?

Quand on compare avec les autres pays, même si le taux de pénétration mobile mondial est de 76%, on s’aperçoit que ce taux français reste en dessous de la plupart des pays européens. Le taux de pénétration mobile moyen est de 127 % en Europe, contre 98 % en Asie-Pacifique et 96 % aux Etats-Unis, selon Bank of America Merrill Lynch. En Allemagne par exemple le taux d’équipement mobile est de 131%, en Italie il est de 150%, et il atteignait même 109% dès 2004.

Ces taux de pénétration dépassant les 100% peuvent s’expliquer par plusieurs raisons, notamment par les doublons, lorsque les clients souscrivent une seconde ligne pour leur activité professionnelle par exemple ou comme en Italie, où le prépayé représentant la majorité des cartes SIM actives, le nombre d’individus possédant au moins 2 cartes SIM actives est très important. Une autre raison est l’essor du nombre de cartes SIM qui ne permettent pas de téléphoner mais qui sont dédiées à un usage spécifique (accès data ou internet et échange de données entre objets communicants).

Face à la maturité du marché en termes de pénétration mobile, l’internet mobile est un relais de croissance pour les opérateurs. Lire la suite…