Blockchain et 5G : les piliers de l’économie collaborative

Daniel Bergström – Senior Researcher
09/10/2019

 

La blockchain a bien évolué depuis ses débuts. Il ne s’agit plus d’une technologie de niche réservée aux milieux académiques, mais d’une tendance acceptée et démocratisée grâce à la popularité croissante de la crypto-monnaie. En regardant ses maillons de plus près, on découvre une technologie qui ouvre de nombreuses opportunités. Le secteur de la téléphonie mobile n’est pas le seul concerné.

Envie d’approfondir le sujet ? David Palmer, responsable IOT & Blockchain de Vodafone Business, vous explique comment ces cas d’usage pourraient contribuer au développement et à de nouvelles adaptations de la blockchain !

5G et blockchain par Ericsson

La blockchain, comment ça fonctionne ?

La blockchain est une liste ou plutôt une « chaîne » de blocs de données reliés par un processus de cryptographie. Chaque bloc contient un agrégat encrypté de données de transactions qui ne peuvent pas être altérées. En conséquence, les deux parties peuvent procéder en toute sécurité à une transaction, sans besoin de vérification. On entre dans une toute nouvelle conception de la confiance.

 

 Blockchain & tokenisation : la prochaine grande étape ?

Jusqu’à présent, la blockchain était principalement utilisée pour les crypto-monnaies. De nombreux autres cas d’usage avait été envisagés sans pour autant prendre leur essor.

 

Révélez votre identité numérique

Le concept d’identité numérique peut sembler abstrait au premier abord. Cependant, identifier le périphérique avec lequel on interagit est le fondement de l’activité et des échanges en ligne.

Le nombre d’appareils connectés devrait approcher de 18 milliards d’ici à 2022 si la croissance se maintient. La création et la gestion des identités numériques de ces appareils deviennent dont essentielles pour leur sécurité et l’automatisation.

Pour envisager le potentiel de la blockchain, imaginez que l’automatisation des objets comprenne la gestion automatique de l’argent. Un bon exemple pourrait être celui d’une voiture autonome, appartenant à un service de taxi. Ce véhicule autonome pourrait se rendre tout seul dans une station de lavage, payer le service et être de retour sur la route, prêt à accueillir de nouveaux clients, sans aucune intervention humaine.

La blockchain est parfaitement adaptée aux identités numériques. En effet, elle permet à de nombreux distributeurs et émetteurs de coexister et d’interagir de manière transparente, sécurisée et appropriée.

Nous vivons dans un monde où la propriété est partagée, où l’IoT se démocratise graduellement ainsi que la connectivité. Il ne fait aucun doute que la blockchain a, aujourd’hui, un boulevard devant elle pour offrir à l’automatisation les ressources dont elle a besoin pour réellement décoller.

 

En savoir plus

J’ai eu l’occasion de rédiger avec mes collègues un article pour la revue Ericsson Technology Review. Nous y évoquons les avantages de la blockchain pour susciter plus de confiance dans les interactions en ligne, ainsi que des cas d’usages clés dans l’industrie des télécoms.

Découvrez-en plus sur notre Intelligent Network Operations ici

À propos de Diane Delesalle


Mots-clefs : , , ,