Visite du Premier Ministre suédois chez Ericsson dans le cadre du renforcement du partenariat franco-suédois sur l’innovation

Par Diane Delesalle, le mercredi 26 juin 2019, classé dans 5G,Applications,Technology for Good,Voiture connectée

Le vendredi 7 juin, nous avons eu l’honneur d’accueillir Stefan Löfven, Premier Ministre Suédois au siège d’Ericsson France à Massy. Cette visite s’inscrit dans le cadre du partenariat franco-suédois sur l’innovation. Au programme de cette rencontre, une matinée pour échanger sur les perspectives et possibilités qu’apporte la 5G en France et en Europe.

Ericsson et Transdev présentent une navette autonome

Lors de sa visite, Stefan Löfven a souhaité rencontrer les entreprises suédoises qui opèrent sur le sol français. Au centre des échanges, le partenariat franco-suédois sur l’innovation.

Le premier ministre suédois ainsi qu’Agnès Pannier-Runacher, Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie et des Finances, étaient réunis devant la navette autonome développée par Transdev. Les députés Stéphanie Atger et Cédric Villani, Patricia Villoslada, directrice Systèmes Transports Autonome de Transdev, Veronika Wand-Danielsson, Ambassadeur de Suède en France et Franck Bouétard, PDG d’Ericsson France étaient également présents.

Le premier ministre suédois ainsi qu’Agnès Pannier-Runacher, Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie et des Finances, les députés Stéphanie Atger, Cédric Villani, Patricia Villoslada, Veronika Wand-Danielsson, et Franck Bouétard, PDG d’Ericsson France, se sont réunis devant la navette autonome de Transdev.

Dans son introduction, Franck Bouétard a insisté sur l’importance de la 5G et son impact dans de nombreux domaines d’activité.

La 5G bientôt un pilier de la transformation digitale de l’économie et du secteur des télécommunications en France

Discours du premier ministre, de Franck Bouétard, de Patricia Villoslada et de Veronika Wand-Danielsson au sujet des bénéfices de la 5G

 

Il a d’ailleurs rappelé que la transformation digitale de notre société passe par les progrès de la connectivité des réseaux et par les partenariats entre pays, la France et la Suède.

« Dans l’économie numérique, nous avons souvent tendance à ne parler que d’applications et de contenu, et nous oublions l’infrastructure. Aujourd’hui, la technologie 5G est prête, les fournisseurs européens aussi, mais l’Europe doit accélérer le déploiement de cette nouvelle infrastructure majeure…Il existe aujourd’hui dix réseaux 5G commerciaux dans le monde et nous en fournissons huit. Il est donc parfois surprenant d’entendre dire que nous serions en retard, alors que nous sommes dans une position leader sur le marché. L’Europe peut être fière de son secteur des télécommunications. »

 

Patricia Villoslada, Vice-Présidente des Systèmes de Transports Autonomes a insisté sur l’enjeu de mettre la technologie autonome au service du transport partagé. Elle a présenté l’offre Transdev développée avec ses partenaires, en insistant notamment sur la collaboration dans le domaine de la 5G avec Ericsson.

« Ericsson, partenaire associé de ce projet, acquiert ainsi une expertise considérable en matière de fiabilité des services sans-fil à haut débit pour les projets de véhicules autonomes et ouvre la voie à la prochaine génération de services sans-fil dans la perspective de l’arrivée de la 5G en France. Concrètement, Transdev et Ericsson prévoient à court-terme d’approfondir plus formellement leur collaboration dans le domaine de la 5G et étudient actuellement les prochaines étapes de futures expérimentations et réseaux commerciaux de véhicules autonomes… »

 

La concurrence, un atout pour l’industrie télécom et pour le déploiement de la 5G

Le Premier ministre Stefan Löfven, Agnès Pannier-Runacher et Franck Bouétard s’accordent sur les bénéfices de la concurrence, aujourd’hui primordiale. Elle promet de générer des investissements dans la R&D de solutions durables et le déploiement de nouvelles technologies comme la 5G, profitant à l’ensemble des acteurs de l’industrie.

Agnès P-R « Au cours des 50 ou 70 dernières années, nous avons été en mesure d’assurer une croissance forte et régulière grâce à la mondialisation. Je suis d’accord avec votre approche, d’un point de vue national, nous avons besoin de concurrence, nous avons besoin d’acteurs forts capables d’investir dans la recherche et développement. Et nous serions perdants au bout du compte si nous étions dans un monde où il y aurait seulement des marchés fermés avec des normes spécifiques… »

 

Franck Bouétard : « … Sachez que les acteurs européens sont prêts à se déployer, ils peuvent déjà se déployer dans le monde entier. Nous, les acteurs européens, nous faisons le nécessaire pour déployer la 5G. Si nous sommes en retard en Europe, c’est parce que nous devons être plus cohérents dans notre harmonisation en matière de réglementation et d’investissements… »

 

Une vision commune d’avenir dans les déploiements 5G

Franck Bouétard a conclu cette matinée en réaffirmant la volonté d’avoir une vision commune de développement. Il a aussi indiqué de continuer d’accélérer les déploiements 5G.

Franck Bouétard : « Chez Ericsson, nous pensons que la 5G dans le cadre du partenariat d’innovation entre la France et la Suède devrait être valorisée, pour échanger les bonnes pratiques des deux pays en matière de digitalisation de l’économie et de la sécurité, et ainsi développer des activités R&D communes. Elle pourrait aussi aider à accélérer les déploiements 5G et à harmoniser la réglementation européenne en matière de télécommunications. »

 

Les démos 5G testées en live

Stefan Löfven et Agnès P.R, ont pu tester par eux-mêmes les innovations 5G développées par Ericsson et ses partenaires comme Shadow France.

Une expérience de jeu en ligne également améliorée grâce à la 5G

La démonstration de cloud gaming « made in France » de Shadow France permet de jouer sans console et à distance. Le réseau 5G à faible latence procure une expérience améliorée aux joueurs.

La voiture connectée à distance avec la 5G depuis la Suède

Autre démonstration 5G présentée : le véhicule connecté. On peut conduire cette voiture à 1600 km de distance. Grâce à la faible latence de la 5G, nous pouvons contrôler les mouvements de la voiture en direct et à distance.

 

Après cette matinée chez Ericsson, Stefan Löfven a rencontré le Président Macron. Tous deux ont confirmé leur volonté de renforcer leur partenariat stratégique sur l’innovation et les solutions vertes. Ils ont réaffirmé des objectifs communs. Ils ont mis l’accent sur le développement durable dans l’IA, la 5G, l’électrification et les solutions pour des villes inclusives, neutres du point de vue climatique.

À propos de Diane Delesalle